Retour à climatologie de la Loire et du Rhône.

Mis À Jour le 25 avril 2000.

PERIODE 1881-1950.

L'Observatoire astronomique de Lyon est situé sur la commune de Saint-Genis-Laval, au sommet d'une petite colline (290 m), à environ 9km au Sud-Ouest du centre de Lyon. La station météo qui lui est attachée a débuté ses mesures le 1er décembre 1880.

Entre 1881 et 1950, les abords de l'observatoire n'ont pas été modifiés de manière appréciable ce qui confère une bonne homogénéité à ses séries de mesures. Les observations ont été interrompues du 17 juin au 4 juillet 1940, les données ont été reconstituées durant cette période à l'aide de stations voisines.

Les tableaux 1), 2), 3), 6), 11), 12), 13) 15) proposés dans ce dossier sont issus de "Résumé de 70 années d'Observations Météorologiques à Saint-Genis-Laval" par J. Ph. CHASSANY, Publications de l'observatoire de Lyon.

Les tableaux 9) et 10) sont tirés de "Le climat de Lyon et de la région lyonnaise" Editions Cartier 1946 ; et extraits de l'article de Ph. FLAGEOLET.

Les synthèses 4), 5), 7) et 8) 14) ont été réalisées par moi-même.

1) Les moyennes mensuelles et annuelles des températures moyennes vraies. Obtenues en moyennant sur un mois (ou un an) les températures moyennes vraies quotidiennes. La température moyenne vraie quotidienne est la moyenne des 24 températures horaires de ce jour.

2) Les moyennes mensuelles et annuelles des températures maximales. Obtenues en moyennant sur un mois (ou un an) les températures maximales quotidiennes.

3) Les moyennes mensuelles et annuelles des températures minimales. Obtenues en moyennant sur un mois (ou un an) les températures minimales quotidiennes.

4) Les moyennes mensuelles et annuelles des températures moyennes approchées. Obtenues en moyennant sur un mois (ou un an) les températures moyennes approchées quotidiennes. La température moyenne approchée quotidienne est la moyenne de la température maxi et mini de ce jour.

5) L'écart mensuel moyen et annuel entre les deux types de moyennes : écart = moyenne vraie - moyenne approchée.

6) Les cumuls mensuels et annuels des précipitations.

7) Les 25 sécheresses les plus marquées (période 1881-1950) sur : 2, 3, 4, 5, 6 mois consécutifs.

8) Les 25 sécheresses les plus marquées (période 1881-1950) sur : 7, 8, 9, 10, 11, 12 mois consécutifs.

9) Les étés à Saint-Genis-Laval entre 1880 et 1944.

10) Les hivers à Saint-Genis-Laval entre 1880 et 1944.

11) Les températures maximales mensuelles. placé le 24 avril 2000.

12) Les températures minimales mensuelles. placé le 25 avril 2000.

13) La fraction d'insolation mensuelle et annuelle. placé le 24 avril 2000.

14) La durée d'ensoleillement : cumuls mensuels en heures. placé le 24 avril 2000.

15) La pression atmosphérique à 0c, en mm de mercure, à Saint-Genis-Laval (période 1881-1950). Moyennes mensuelles et annuelles calculées à l'aide des 24 observations quotidiennes. placé le 24 avril 2000.

 

PERIODE 1851-1880. placé le 24 avril 2000.

Durant cette période, les mesures de températures à Lyon ont été effectuées :

- du 1er décembre 1851 à fin février 1869 au dessus de la Chapelle du Lycée (Lycée Ampère) sur les quais du Rhône.

- du 1er mars 1869 au 30 novembre 1878 au Palais Saint Pierre (Faculté des sciences).

- du 1er décembre 1878 au 30 novembre 1880 au Parc de la Tête d'Or. Cette station a d'ailleurs poursuivi ses mesures jusqu'en 1924.

Pour cette période, les valeurs de températures exposées ci-après ont été "ramenées" à celles de Saint-Genis-Laval (valeurs moyennes obtenues à l'aide des 24 observations horaires) par ANGOT [Annales du BCM pour l'année 1900 pages B 78 à B 85)]. La série de températures s'étendant de 1851 à 1950 est dotée de ce fait d'une bonne homogénéité.

Le tableau suivant est tiré de "Cent années d'observations de la température à Lyon", publications de l'Observatoire de Lyon.

Les moyennes mensuelles et annuelles des températures moyennes vraies (Période 1851-1880). (Voir commentaire ci-dessus).