Retour au sommaire général

mardi 8 octobre 2019 à 8h30. Merci au (peu) de soleil d'hier qui, à la mi journée, a limité la casse thermique ; sans lui nous aurions sans doute eu la première maximale inférieure à 10° de la saison (10.6° de maxi diurne hier, plus basse maximale depuis le 17 mai dernier). Ce matin l'ambiance s'est déjà bien réchauffée puisqu'il faisait 10.9° à 8h (il s'agit donc de la maximale affectée à hier 7 octobre). Aujourd'hui le temps se réchauffera considérablement en montagne, un petit peu moins en plaine. Tablons sur des maximales de l'ordre de 19-20° ici à Violay ce qui représenterait une hausse d'une huitaine de degrés en 24h... En plaine, on pourrait voir des 24 à 25° au meilleur de l'après-midi. L'amplitude thermique d'aujourd'hui sera remarquable en plaine vu les minimales assez basses (4.6° à Andrézieux, 4.8° à Arthun, 5.6° à Arnas, 7.1° à Bron), elle pourrait localement atteindre 19-20°. Demain mercredi nous replongerons dans la fraîcheur et reperdrons les miraculeux degrés d'aujourd'hui. La pluie finira d'automnaliser la journée en traînant ses gouttes du matin au milieu de l'après-midi. On est en droit d'attendre un cumul proche de 7-10 mm dans le coin, probablement moins en plaine. Ce n'est pas jeudi matin que nous rabibocherons les températures avec le calendrier ; quelques gelées au sol sont envisageables sur les hauteurs pour peu que la fin de nuit soit dégagée. L'ambiance demeurera trop fraîche l'après-midi. Vendredi marquera le début de la période quasi-estivale promise pour ce week-end : le soleil devrait enfin arriver à nettoyer le ciel et fera monter l'isotherme 20° jusque vers 600-800 m. Samedi et dimanche poursuivront la tendance haussière comme dirait Pierre-Yves Dugua, les 20 degrés monteront jusque vers 1000 m et le soleil occupera tout l'espace qui lui sera offert. Lundi ne devrait pas détonner, il soutiendra fièrement la comparaison avec ses deux journées précédentes.

Mine coins - make money:
http://bit.ly/money_crypto

mardi 25 février 2020 à 5h30.

Nous ne sommes montés, hier, presque aussi haut que dimanche ; les 20° ont été de nouveau dépassés à Andrézieux (21° de maxi soit exactement 12 degrés au-dessus de la normale 1981-2010 pour un 24 février !), mais aussi à Bron (20.4° pour 9.4° de maxi normale lors d'un 24 février). Quelques autres maxis extraordinaires : 21° à Sain-Bel (mais 22° dimanche), 20.8° à Gerland, 21.5° à Veauchette, 20.4° de maxi horaire à Feurs, 13.4° de maxi horaire au col de la Loge.

Aujourd'hui, comme convenu depuis plusieurs jours, nous retombons en février... ceci dit la descente sera longue, nous n'atterrirons sur la saison que ce soir. Peu après le lever du jour, les pluies accrocheront les monts du Forez où la neige apparaîtra rapidement sur les hauts. Ailleurs nous ne recevrons que 3 gouttes voire même aucune en plaine. Sur le soir, les précipitations pourraient être un peu plus généralisées, le refroidissement rabaissera la limite pluie-neige en dessous de 1000 m voire même en dessous de 800 m avant minuit.

Mercredi les averses de neige n'épargneront que les altitudes inférieures à 300 ou 200 m... On pourrait voir le sol blanchir dès 500 ou 600 m. On remarquera aussi un grand vent de nord-ouest.

Jeudi si la fraîcheur résiste, ce sera juste en matinée. Le redoux l'emportera avant le soir faisant provisoirement remonter la limite pluie-neige aux alentours Pierre-sur-Haute. Journée maussade et tout aussi aérée que la veille ; le vent aura tourné au sud le matin puis revenu au nord-ouest en fin de soirée.

Vendredi matin on croira au retour de la fraîcheur, ce ne sera pas faux mais extrêmement provisoire puisque dès l'après-midi les 10° occuperont le terrain sous 1000 m.

La trop douce nuit de vendredi à samedi finira de mettre à mal la couche de neige des monts du Forez.

Samedi l'ambiance se refroidira de nouveau mais probablement insuffisamment pour proposer autre chose que de la pluie sous 1500 m.

A partir de dimanche les sautes de température cesseront, nous entamerons une semaine probablement relativement fraîche... et perturbée.

lundi 24 février 2020 à 9h.

Je ne pensais pas que les températures d'hier en plaine soient aussi élevées : 21.4° de maximale à Andrézieux, ce n'est pas un record (même pas journalier) : en 1990, le thermomètre était monté à 21.9° le 23 février. Feurs a aussi largement dépassé le seuil de 20° hier en assurant une maxi horaire de 21.3°. Bron est monté à 21.6° après une amplitude journalière remarquable de 20.7° ; on se situe là, en ce qui concerne la température maximale, à des niveaux exceptionnels pour la station puisque depuis 1921 on n'a mesuré, lors d'un mois de février, qu'une valeur -à peine- plus élevée (21.9° le 15 février 1958).

Sur les hauteurs, l'ambiance était certes printanière mais nettement plus fraîche qu'en plaine : 17.6° de maxi à Bard, 16.7° ici à Violay, 13.5° de maxi horaire au col de la Loge.

Ce matin le gel est quasiment absent (excepté dans les trous), le ciel est dégagé, il nous prépare une journée analogue à celle d'hier.

Demain mardi nous changerons de régime. Quelques rares pluies passagères nous concerneront dès la matinée ; sans difficulté vu la tiédeur actuelle, l'ambiance se refroidira nettement. La limite pluie neige se situera tout d'abord en matinée aux alentours de 1600-1800 m puis elle descendra assez rapidement jusqu'à effleurer 1000 m en soirée.

Mercredi le grand vent de nord-ouest poussera des flocons jusqu'à des altitudes assez basses : probablement 400 m. Par ici et plus généralement dans notre tranche 700-900 m, le sol pourrait finir par griser (voire blanchir dans les envers) d'ici la fin de la journée.

Si tel est le cas, n'attendez pas le lendemain pour prendre la photo attestant d'une neige au sol en cet hiver 2019-2020 !

Jeudi la pluie prendra la relève et ceci à toutes nos altitudes (y compris à 1600 m donc). Journée probablement maussade et encore ventée.

Vendredi et samedi le redoux s'affirmera encore, poussant des 10° vers 1000 m malgré un temps humide et donc probablement peu ensoleillé.

La fraîcheur reviendrait dimanche et semble capable de s'incruster toute la semaine prochaine.

dimanche 23 février 2020 à 8h45.

L'hiver météorologique a débuté le 1er décembre et se terminera dans 7 jours : le 29 février. Jusqu'à présent, cet hiver a davantage été enneigé à Bagdad qu'à Violay ! En effet, jamais depuis le 1er décembre nous avons eu (ici à 830 m d'altitude) une couche, ou même une pellicule, de neige au sol le matin à 6h TU.

Hier le thermomètre a poussé très très haut le bouchon des 10° puisque la plus haute station du Massif Central (celle du Sancy à 1660 m) a vu sa température maximale afficher 12.1° ! Il faut, là bas, remonter au 26 octobre dernier pour avoir plus chaud.

Ce matin nous notons des inversions remarquables entre la plaine (pour qui cet hiver n'aura pas été si extraordinairement chaud) et les montagnes intermédiaires ; par exemple à 7h il faisait -1.6° à Andrézieux, -1.9° à Arthun (10ème jour de gel en février contre 1 seul à Violay), -1.3° à St-Just-en-Chevalet, -0.4° à Roanne (à 6h), -0.1° au Breuil ainsi qu'à Saint-Georges-de-Reneins mais +9.2° aux Sauvages ainsi qu'à Montmelas, +8.2° ici à Violay, +7.2° à St-Nicolas-des-Biefs, +7° à 1660 m sur le Sancy.

Aujourd'hui les plus hautes températures toucheront 18° dans certaines plaines, l'isotherme 15° montera presque à 1000 m et ceci sous un soleil de tous les instants.

Demain lundi rééditera les performances de dimanche, nous pourrions même, en plaine, gagner 1 degré l'après-midi et nous rapprocher encore plus près de 20° donc. Ambiance printanière garantie.

Mardi le temps changera, de l'air plus frais arrivera par l'ouest entraînant avec lui des pluies relativement faibles. Sur le soir, la limite pluie-neige se situera vers 1000 m.

Mercredi nous grelotterons sous les bourrasques de neige et le grand vent de nord-ouest. Avec un peu de chance, les quelques flocons nuitamment tombés pourraient provoquer l'égalisation dans le match Violay-Bagdad. Nous pourrions en effet, pour la première fois de l'hiver météorologique, avoir mercredi matin une pellicule neigeuse au sol au-dessus de 600-800 m. Si ce n'est pas le cas, alors il suffira d'attendre quelques heures ; les averses neigeuses devraient se produire tout au long de ce mercredi et ceci jusqu'à des altitudes assez basses (300-400 m possiblement).

Si l'égalisation ne s'est pas produite mercredi matin, alors elle le fera probablement jeudi matin. Le froid ne tiendra pas longtemps puisque dès le soir les précipitations (toujours très faibles) seront redevenues liquides jusqu'à au moins 1500 m.

Vendredi la grande douceur humide fera disparaître toute trace nouvellement blanche sur nos montagnes, même à 1500 m.

Après une nuit de vendredi à samedi des plus douces, la température baissera de nouveau en journée de samedi.

Il est possible (mais loin d'être certain) que la première semaine de mars soit fraîche et humide.

samedi 22 février 2020 à 8h45.

Pour l'instant, le mois de février ne comporte ici qu'un seul (!) jour avec gel... ce n'est pas ce matin que nous allons doubler la mise. En plaine en revanche le thermomètre est assez nettement sous 0° : environ -3° de mini en plaine du Forez, -2° à Roanne. Dès que l'on monte un peu, le gel disparaît (hors trous évidemment), il faisait par exemple à 8h +6° à Graix dans le Pilat à 1160 m d'altitude. Le poste du Sancy (1660 m) affiche lui aussi des valeurs remarquables pour un matin de février : +6.8° à 8h30, on se situe là 10 bons degrés au-dessus de la normale.

Ici à Violay, si la température du point d'état (la température lue sur un thermomètre banal) est assez nettement positive (+3.8° à l'instant), il n'en va pas de même pour celle du point de rosée qui a plongé vers -18° -19° aux alentours de 7h et 8h. Autrement dit l'air est sec, très sec. Il faudrait, pour voir apparaître du brouillard dan ces conditions, refroidir l'air à -18°.

Si vous ouvrez les fenêtres de votre appartement chauffé, que vous le remplissez d'air frais et que vous attendez ensuite quelques minutes qu'il se réchauffe, votre hygromètre indiquera de l'ordre de 5% d'humidité relative (ceci avec une hypothèse d'appartement initialement sec, de 21° de chauffage, de -18° de température du point de rosée).

En plaine l'ambiance est moins sèche, la température du point de rosée est même positive à Anse vers les bords de Saône.

Aujourd'hui nous sommes lancés sur une magnifique journée, surtout en montagne où il fait déjà doux. Les 10° dépasseront 1300 m d'altitude quand les plaines plafonneront à 13 ou 14°. Soleil pour tout le monde.

Demain dimanche quelques petites gelées localisées ramperont en plaine (pas sur les monts) puis le grand soleil emportera, à basse altitude, le thermomètre encore plus haut qu'aujourd'hui : on verra sans doute des maxis plus proches de 20 que de 15°.

Même déroulé pour lundi : plein soleil et températures voisines de 13-15° l'après-midi pour une large gamme d'altitude : entre 140 (on ne fait pas moins en Loire-et-Rhône) et 1000 m.

Mardi le temps tramachera comme on disait jadis mais plus maintenant. Les nuages recouvriront le bleu, la température encore très douce en montagne le matin se fera refroidir en cours de journée sous 3 éventuelles bruines ou gouttes.

Mercredi il se produira un nouvel événement météorologique : il neigera ! Pire que ça : la neige pourrait même tenir au sol, durant une douzaine ou vingtaine d'heures et ceci au-dessus de 600-800 m. De bonnes conditions règneront à Chalmazel pour la production de neige de culture mais il serait irresponsable d'en fabriquer puisque...

Jeudi le redoux pointera.

Vendredi-samedi les températures auront retrouvé un niveau moderne : 15° en plaine et 10° jusqu'au dessus de 1000 m.

vendredi 21 février 2020 à 7h30.

Les 10° sont montés vers 1300 m hier, aujourd'hui ils redescendront en plaine puis, ce week-end, crèveront les plafonds.

Aujourd'hui est donc notre journée "fraîche", l'ambiance globalement lumineuse laissera flotter quelques nuages inoffensifs, la température plafonnera vers 7° à 800 m, 10-11° sur Lyon.

Demain matin de très faibles gelées débuteront une journée ensoleillée, le fond de l'air s'échauffera très vite en journée, il gagnera une quinzaine de degrés en plaine (comme hier).

Dimanche et lundi conserveront la totale lumière, la douceur gagnera encore 2 degrés.

Mardi les nuages signeront la fin de l'hégémonie solaire, la douceur devrait résister en s'affaiblissant, quelques gouttes insignifiantes sont possibles.

Mercredi nous serions revenus à un temps de saison voire même possiblement un peu frais pour la saison.

Ensuite la prévisibilité est encore bien faible ; jeudi verrait le froid se maintenir avant d'être balayé vendredi.

jeudi 20 février 2020 à 7h15.

Les flocons d'hier n'auront occupé le ciel que quelques minutes et tenu le terrain que quelques millisecondes... On ne voit plus, dans les 5 ou 6 jours à venir, d'autres épisodes "hivernaux" de ce genre ; après une petite hésitation demain, nous nous dirigerons vers un temps très doux.

Aujourd'hui le soleil reprend l'avantage ; les rares petites gelées en plaine de ce matin n'empêcheront pas, dans une huitaine d'heures, le thermomètre de frôler 15° à Lyon, Feurs ou Roanne. Soleil à temps plein.

Demain vendredi replacera les températures maximales sur les rails de saison en leur ôtant 5 à 6 degrés. Le vent, timide, se sera recalé au nord. Même en présence de quelques nuages, la lumière sortira gagnante de la journée.

Un peu comme aujourd'hui, un bel écart thermométrique se profile pour samedi : les ambiances matinales seront proches du gel et les vespérales voisines du printemps. Tablons sur une température très semblable d'une altitude à une autre : 11-13° pour tout le monde l'après-midi sous un grand soleil.

Dimanche apportera 2 ou 3 degrés en plus, le soleil ne souffrira d'aucune contestation.

Lundi prolongera le week-end dans la même ambiance.

Mardi verrait la douceur résister mais aussi les nuages débarquer.

Mercredi il en sera fini de cet épisode printanier : quelques pluies froides sont à prévoir.

mercredi 19 février 2020 à 8h45.

2Evénement ce matin : il tombe des flocons ! Certes on est très loin de la prise au sol ou même la prise à l'herbe... mais ce sont tout de même des flocons... qui portent le nombre de jours "avec chute de neige" à 3 unités depuis le début de l'année (17 en moyenne sur la période 1995-2019).

Aujourd'hui le soleil ne nous montrera rien de bien brillant, les nuages occuperont le ciel en lâchant ici ou là quelques bouffées pluvieuses *ou neigeuse au-dessus de 700-800 m ce matin et plutôt 1000 m ce soir. N'attendons pas de cumul significatif pour cet épisode, il n'apportera que 2 ou 3 millimètres sur les lieux les plus arrosés tandis que certains autres (de plaine) pourraient carrément passer à côté des gouttes. Les températures maximales resteront de saison avec 5° au meilleur vers 800-900 m, à peine 10° en plaine.

Demain jeudi le redoux se fera sentir et le soleil reconquerra l'espace aérien. Tablons sur une hausse thermique de l'ordre de 4 à 5° ce qui fera monter le 10° vers 800 m.

Un passager et peu intense rafraîchissement est promis pour vendredi. Le vent, discret, aura viré au nord ; températures maximales d'environ 10-11° en plaine, 6 ou 7 vers 800 m. On peut espérer quelques passages ensoleillés.

En cours de nuit de vendredi à samedi, le ciel devrait franchement se dégager et autoriser de petites gelées généralisées samedi matin. Ensuite la grande lumière s'imposera et le mercure s'étirera jusqu'à des 15° en plaine.

Dimanche verra peut-être un peu plus de nuages ce qui ne l'empêchera pas de donner encore 2 ou 3 degrés au thermomètre ; les températures maximales de plaine se situeront plus proches de 20 que de 15°.

Encore du grand soleil printanier pour lundi, les températures se tasseront peut-être un peu tout en assurant du 15° en plaine.

Le grand beau temps doux serait capable de vivre jusqu'à mardi, au moins mardi matin.

Gros refroidissement aux alentours de mercredi ; encore cette fois-ci, la chute thermométrique sera importante pour cause de départ très élevé (et non pas pour arrivée profonde).

mardi 18 février 2020 à 5h30.

La pluie d'hier n'a pas donné bien plus de millimètres que prévus (seulement 6.4 ici) et ce ne sont pas les 11 jours restants en février qui devraient augmenter sensiblement le maigre cumul mensuel.

Aujourd'hui le soleil aura de la difficulté à contourner les nuages, l'ambiance demeurera fraîche avec des maximales de l'ordre de 9-10° en plaine, 5-6° vers 800 m et 0° vers 1400 m.

Demain mercredi nous verrons le retour de trois gouttes ou 2 flocons au-dessus de 700-900 m. Le vent dominant d'ouest entretiendra la fraîcheur, les températures seront du même acabit que celles d'aujourd'hui. Pas ou peu de soleil.

Redoux temporaire pour jeudi : le vent tournera au sud et le ciel pourrait être dégagé. Les températures matinales stagneront autour de 0° mais les maximales prendront 4 à 5° sur celles de la veille.

Vendredi le temps se rafraîchira de nouveau en perdant 3° sur jeudi.

Le beau temps à la fois très doux et ensoleillé semble inéluctable pour samedi, dimanche et lundi.

lundi 17 février 2020 à 8h15.

Il n'a pas fait si doux que ça hier par ici : seulement 12.1° de maxi soit 3 bons degrés de moins que la veille samedi.

Aujourd'hui le temps se refroidit, il fera moins doux ce soir vers 17h que maintenant vers 8h. Un passage pluvieux nous survolera à la mi journée, il ne donnera que quelques millimètres. En cours d'après-midi, le refroidissement poussera des bouffées neigeuses au-dessus de 1000-1200 m.

Demain mardi le thermomètre indiquera des valeurs très homogènes d'une altitude à une autre : ce sera du -1+1 pour une grande partie de notre territoire de Rhône-et-Loire. En journée nous retrouverons un dégradé classique offrant 10° dans les meilleures plaines et 0° vers 1300-1500 m. Les pauvres millimètres seront écoulés, il ne pleuvra ni ne neigera plus ; un passage ensoleillé n'est pas à exclure.

Mercredi le vent d'ouest à nord ouest accentuera l'impression de fraîcheur, quelques faibles averses se produiront en journée, la limite pluie-neige planera vers 800-1000 .

Jeudi le coup de frais sera derrière nous : les probables petites gelées matinales laisseront place à un redoux sensible (particulièrement évident en montagne). Le vent, affaibli, aura viré au sud.

Vendredi l'ambiance se refroidira de nouveau : le vent de nord nous fera perdre 3 ou 4 degrés sur la veille, nous replaçant alors à peu près sur des rails de saison.

La probabilité d'un week-end très doux et ensoleillé grandit de jour en jour, on ne voit pas comment nous pourrions échapper au grand soleil et à l'extrême douceur en toute fin de semaine.

vendredi 14 février 2020 à 5h30 :

Le soleil aura du mal aujourd'hui, les températures peineront à toucher 10° en plaine. Point positif : le vent tombera complètement d'ici ce soir.

Demain samedi brillera de mille feux, les températures se croiront au printemps en poussant des 15° entre 500 et 1000 m d'altitude.

Dimanche l'ambiance gagnera encore 2 degrés, on pourrait ne pas être loin de 20 dans certains postes de montagne. Ici à Violay et plus généralement vers 800 m d'altitude, les 15° devraient être dépassés. Le soleil se paiera une heure ou deux de repos, il sera au maximum le reste du temps.

Lundi dégringolade. Lundi le changement de temps nous aura fait perdre une bonne dizaine de degrés en 24h (nous ne descendrons pas bas mais partirons de très haut). Quelques pluies sont probables en cours de journée, il fera plus frais vers 17h qu'à 7h.

Mardi mercredi jeudi : juste frais avec quelques probables mini gelées matinales (au moins dans les trous et au-dessus de 800-1000 m) suivies de journée frisquette à ciel probablement chargé.

Vendredi le coup de frais devrait être derrière nous : une nouvelle poussée doucereuse a l'air de vouloir se dessiner en fin de semaine.

Pas d'édito ni demain ni dimanche, je profite du beau week-end et de l'ouverture précoce du refuge du Thabor (qui est complet samedi soir !) pour aller pousser mes vieilles peaux dans les Cerces.

jeudi 13 février 2020 à 7h30 :

Nous aurons 3 gouttes aujourd'hui (plutôt cet après-midi) et nous renouerons aussi avec la douceur ; en effet, les températures qui ont plafonné hier après-midi à 10° en plaine, y gagneront 4 à 5°. Gouttes et douceur ne seront pas les deux seules nouveautés de la journée : l'éternel vent (d'ouest) sera de la partie lui aussi.

Demain vendredi, l'épisode pluvieux sera passé, il aura donné entre 0.1 mm en plaine et 2 ou 3 sur les montagnes du Matin. On ressentira une petite fraîcheur, à la fois due à la masse d'air un peu moins tiède que celle de la veille mais aussi à la présence de nuages capables d'occulter le soleil.

Samedi les feux s'allumeront et les températures décolleront en dépassant 15° en plaine.

Dimanche les thermomètres gagneront encore 1 degré malgré un ciel possiblement moins lumineux.

Lundi un faible passage pluvieux sifflera la fin du printemps. Sur le soir, l'isotherme 0° se sera affaissée vers 1000 m.

On pourra parler d'ambiance froide pour mardi, mercredi et probablement jeudi. Certes nous ne tomberons pas dans des abymes glaciaux mais ces trois journées pourraient nous proposer de petites gelées sous des pressions entre 1030 et 1035 hPa. Si ces prévisions s'avèrent, le coup de presque froid durerait 1 + 1 + 1 = 3 jours ! une première pour cet hiver....

mercredi 12 février 2020 à 8h45 :

Le calme est enfin revenu... pour 24 heures seulement.

Ce matin on remarque du petit gel en plaine du Forez, mais toujours pas ici à flanc de coteau à 830 m d'altitude... Le ciel est actuellement dégagé, il se peuplera de nuages en cours de journée, nuages qui n'altèreront pas l'impression lumineuse. Le fond de l'air restera de saison avec quelque chose comme 6° de maxi vers 800m, 0° vers 1500 m et 10° en plaine.

Demain jeudi notre copain le vent reviendra nous chatouiller, il viendra de l'ouest et amènera avec lui 3 gouttes dispersées l'après-midi. Les températures bondiront de 5° en plaine sous le vent, elles seront suffisamment élevées en montagne pour ne pas déposer de neige en dessous de 1800-2000 m. sur le soir, le calme reviendra sous un ciel laissant passer quelques étoiles.

Vendredi aura de la peine à se défaire des nuages, la température aura abandonné quelques degrés sur la veille, pas suffisamment pour recoller aux normes d'une mi février.

Soleil ou plein soleil pour samedi et dimanche : les après-midi montreront du doigt le printemps avec des index plus proches de 20° que de 15° en plaine.

Probable dégradation lundi avant une semaine prochaine sans doute plus fraîche.

mardi 11 février 2020 à 5h30 :

Hier après-midi la douceur n'est sans doute pas allée aussi loin que prévu : "seulement" 16.7° de maxi horaire à Feurs, 16.2° de maxi à Andrézieux (7.6° de maxi normale pour un 10 février) et 16.4° à Arthun... Contre toute attente, c'est à Bron que le thermomètre est monté le plus haut : 18.1° en pointe et record journalier (16° en 1958) explosé de plus de 2 degrés.

Il reste les températures minimales qui, hier, ont battu de nouveaux records : 10.7° à Andrézieux soit 1.3° de plus que le précédent plus-haut journalier qui datait de 1979. A Bron on a eu 11.6° de mini soit 1.4° de plus que le précédent record journalier (1958) et seconde plus haute valeur pour une première décade de février depuis au moins 1921..

Aujourd'hui l'ambiance fraîchira, sans doute pas au point de retrouver un niveau de saison. Sous un vent d'ouest toujours présent (il ne s'affaissera que ce soir), quelques averses ponctueront la journée, elles pourraient être localement et momentanément grésilleuses vers 800 m. Les monts du forez griseront ou blanchiront juste.

Demain matin, de très faibles gelées seront présentes dès 700-1000 m. Le vent sera parti et il ne pleuvra ni ne neigera, on verra probablement un peu de soleil.

Jeudi une bouffée douce s'accompagnera de 3 gouttes, juste histoire de remettre au noir les monts du Forez.

On ne pourra presque pas parler de rafraîchissement vendredi.

Douceur exorbitante entre samedi et lundi où de nouveaux records pourraient vaciller.

lundi 10 février 2020 à 8h :

Quelle chaleur ce matin ! 15.5° à Arthun à 7h10 ! un 10 février ! on est au-dessus d'une mini banale d'un plein été et 16 à 17° au-dessus de la normale pour un 10 février... Ce poste n'est évidemment pas le seul à mesurer de telles températures : 14.6° à Andrézieux à 7h (où la mini normale pour un 10 février est de -0.7°) 15.2° une heure plus tard, 15.6° à 7h à Saint-Vérand, 15.4° à 4 et 5h à Roanne ainsi qu'à 7h à Feurs, 16° à Saint-Georges-de-Reneins à 8h. Ceci dit, on trouvera bien des gens, ce matin à la machine à café, pour vous dire que "tsss c'matin faisait pas chaud avec ce vent !".

Le vent. Comme pressenti il n'a pas fait de gros scores par ici : seulement 102 km/h (à l'instant) au plus rapide aux Sauvages (rappel : 147 km/h dans la nuit de lundi 3/02 à mardi 4/02), presque autant à Bron (90 km/h) ; seul le poste de Chalmazel Gardonnanche a plusieurs fois passé le 100 mais sans jamais toucher 110.

Aujourd'hui nous conserverons ce vent turbulent et, surtout en plaine, cette extraordinaire douceur. Le souffle virera à l'ouest en cours de l*matinée, il pourra engendrer des températures plus proches de 20 que de 15° vers Montbrison sous effet de foehn. Pas de pluie, quelques rares passages ensoleillés sur les hauteurs, sans doute un trou de foehn au-dessus de la plaine du Forez.

Demain mardi nous recevrons quelques gouttes, le vent sera encore de la partie en matinée puis s'atténuera au fil des heures. Températures en nette baisse (comment faire autrement ?), simplement redevenues de saison. Limite pluie neige vers 1000-1200 m, juste de quoi griser le sommet des hautes chaumes.

Mercredi le vent sera définitivement tombé, quelques petites gelées matinales sont probables dans les trous ainsi qu'au dessus de 1000 m puis le soleil reprendra un peu de place dans le ciel. Températures maximales voisines de 10° en plaine, altitude de non dégel vers 1200-1400 m.

Redoux temporaire jeudi où nous gagnerons quelques degrés sur la veille, surtout en montagne qui sortira nettement du gel. Quelques gouttes à tous les étages histoire de faire repasser les monts du Forez au vert.

Petit et fugace coup de frais vendredi avant un week-end probablement placé sous le signe de la grande douceur.

La question posée ici même dans l'édito du 18 janvier "skiera-t-on en février à Chalmazel" (question qui faisait écho à celle du 4 janvier, qui faisait écho à celle du 23 décembre) semble avoir trouvé sa réponse. Il est alors temps de passer à l'avant-dernière question :

- Skiera-t-on, durant cet hiver 2019-2020, à Chalmazel ?

dimanche 9 février 2020 à 8h15 :

Les 10° sont montés jusqu'à 1000 m d'altitude hier : 10.1° de maxi horaire à Chalmazel Gardonnanche et, donc, possiblement davantage entre deux heures rondes. En plaine, les 15 degrés ont probablement été atteints : 14.5° de maxi à Arthun, 14.4° à Arnas, maxi horaire de 13.7° à Feurs et Boën, 14° à Roanne.

Ce matin le gel ne résiste qu'à Arthun (-2.5° de mini tout de même) et Sain Bel, évidemment, en ces lieux, l'anémomètre est rivé à 0 km/h. Ailleurs, c'est-à-dire presque de partout, l'ambiance est conforme à ce drôle d'hiver : température largement positive à tous les étages (entre 2° vers 1300 m et  +6° sur les meilleurs coteaux), vent omniprésent et ciel dégagé.

Aujourd'hui notre beau ciel bleu ne durera probablement pas jusqu'en fin de clarté, les nuages s'installeront en cours d'après-midi. Les températures colleront à celles d'hier ou plutôt colleront 2 degrés de plus à celles d'hier : 11° de maxi vers 800 m, une bonne quinzaine en plaine et 5° à Pierre-sur-Haute. L'invariable du jour sera évidemment le vent qui poussera de plus en plus vite (rafales à 100 km/h sur les hauts ce soir).

Demain lundi la douceur ne lâchera rien ou pas grand chose, le vent ne voudra rien entendre mais virera tout de même à l'ouest, annonçant le début de sa fin. Quelques rares gouttes emportées dans le tourbillon pourront voler en journée. Vent moyen de l'ordre de 50 km/h aux Sauvages, pointes vers 100 km/h, rien de sensationnel là-haut où les 140 sont dépassés plusieurs fois par an (nuit de lundi à mardi derniers pour le dernier dépassement).

Mardi il fera plus frais, surtout en montagne qui pourrait retrouver un saupoudrage de neige au-dessus de 1100-1200 m. Le vent abdiquera l'après-midi. Seul l'est du département du Rhône pourra encore obtenir une température supérieure (pas de beaucoup) à 10°.

Mercredi tombera encore 1 ou 2 degré, de rares floconneries pourraient descendre en dessous de 1000 m.

Redoux probable jeudi.

On ne peut qu'être encore un peu réservé pour vendredi samedi et dimanche, la tendance va toutefois vers une hausse pressionnaire et donc un temps doux et ensoleillé en montagne... pour ne pas changer.

samedi 8 février 2020 à 9h15 :

Le vent de sud s'est remis en route, il ne nous quittera pas avant mardi soir.

Aujourd'hui comme demain dimanche seront des journées semblables à celle d'hier avec simplement un peu plus de vent : après quelques petites gelées matinales qui ont épargné les zones ventilées, on retrouvera un thermomètre de l'après-midi aux pourtours de 10° vers 800 m, 13-14° en plaine, 5° vers 1500 m. Quelques nuages terniront peut-être ce soir le coucher du soleil.

Lundi la douceur devrait pousser un peu plus haut, dépassant probablement 15° en plaine sous le vent qui virera à l'ouest en matinée.

Mardi nous entrerons dans une phase moins douce et probablement un tantinet humide : quelques faibles pluies sont envisagées en journée sur les reliefs (a priori pas grand chose) ; les températures maximales s'affaisseront de 2 ou 3 degrés en montagne, le vent mourra en soirée.

La suite est encore bien incertaine...

Mercredi serait, en montagne, la journée "froide" de la semaine : le petit gel pourrait descendre jusque vers 500-800 m et le non dégel planer vers 1000 m. Ciel probablement couvert d'où 3 flocons pourraient s'échapper pour aller se faire fondre vers 400 ou 500 m.

Jeudi marquerait l'amorce du redoux, redoux qui se poursuivrait lentement et pas sûrement jusqu'en fin de semaine.

vendredi 7 février 2020 à 5h30 :

Nous sommes hier restés coincés, vers 800 m d'altitude, dans une couche d'air frais emprisonnée entre deux autres plus tièdes : seulement 4.9° de maxi diurne ici à Violay mais au moins 4° de plus 450 m plus bas (8.9° de maxi horaire à Feurs) et presque 4° aussi de plus 450 m plus haut (8.1° de maxi horaire au col de la Loge soit, au passage, 6° de moins que celle de St-Nicolas-des-Biefs). Le poste des Sauvages, bien plus sensible que le mien au vent de sud-est, n'est pas monté au-dessus de 2.1° en température horaire.

A "haute" altitude l'air était d'ailleurs bien sec hier en matinée : -27° de température du point de rosée (et +2° pour celle du point d'état) à la station du Sancy à 1660 m d'altitude.

Ce matin les inversions sont marquées, on a, au dixième près : -4° à Arthun et Sain-Bel, +3° à Bard ainsi qu'ici, -5° à St-Just-en-Chevalet et +1° à St-Nicolas, -3° à Arnas et +3° à Limonest, +5° à 1660 m dans le Sancy.

Aujourd'hui le soleil nous servira mieux qu'hier, le petit vent de sud se maintiendra et les températures s'homogénéiseront davantage entre une plaine aux alentours de 12-13° et un col de la Loge vers +10°.

Demain samedi les températures seront sans grand changement, le soleil brillera toujours à presque temps plein.

La lumière se voilera dimanche après une matinée possiblement lumineuse. Le vent de sud passera la vitesse supérieure sur le soir. Journée toutefois globalement bien ensoleillée.

Lundi le grand vent de sud pivotera à l'ouest tout en restant grand ; l'ambiance de la nuit précédente aura été remarquablement douce avec des températures minis de l'ordre de +10°, l'après-midi donnera des maxis à peine plus élevées en plaine (12-14°) mais moins tièdes en montagne (5-7° vers 1200 m). Pas ou peu de soleil. 3 gouttes possibles.

Mardi-mercredi : temps rafraîchi et humide pouvant amener quelques floconnades sous 1000 m mercredi.

jeudi 6 février 2020 à 7h15 :

Le coup de froid est passé, il aura, comme le 28 janvier, apporté ses flocons (peut-être les seuls du mois ?).

Ce matin le petit gel, le premier de février ici, recouvre une bonne partie du territoire ; le thermomètre indique à peu de choses près -2° aussi bien à Feurs, qu'ici à Violay, Andrézieux, Bard, Sain-Bel ou encore au col de la Loge. Le redoux est déjà bien installé plus à l'ouest puisqu'il faisait +6.5° à 6h à Chastreix (1385 m) et +2.6° à 7h à 1660 m sur ce même ancien volcan.

La douceur contenue s'imposera en journée sous de belles poussées solaires. Prévoyons du 10° en pointe en plaine et seulement 3 ou 4 degrés de moins vers 1000-1200 m.

Demain vendredi la douceur s'intensifiera, elle passera les 10° en plaine. Soleil généreux.

Douceur continue jusqu'à lundi prochain avec des 14-16° de maxi en plaine entre samedi et lundi. Pas de pluie au programme mais un soleil bien présent samedi et dimanche, probablement plus discret lundi.

Un certain rafraîchissement pourrait s'opérer de mardi à jeudi ou vendredi apportant un peu d'humidité, avant que des conditions plus anticycloniques prennent le relais en fin de semaine.

mercredi 5 février 2020 à 10h15 :

Service minimum pour cause de gastro récurrente et récurante.

Je retourne à ma bassine.

mardi 4 février 2020 à 5h30 :

19.3° hier à Feurs à 15h, 19.3° de maxi à Arthun, 20.7° de maxi à Andrézieux (le vieux record journalier de 1948 n'est donc plus), 19.9° de maxi à Roanne, 20.5° de maxi à Bron. Cette température maxi de Bron se situe presque 3° au-dessus du vieux record journalier de 1948... cette maxi d'hier signe aussi un nouveau record décadaire et avance de 11 jours l'apparition du 20° le plus précoce (ancien record de précocité : 14 février, en 1958). On notera encore les 16.8° de Bard à 800 m d'altitude.

Aujourd'hui nous retombons dans les température maximales de saison (car les minimales seront légèrement au-dessus de la norme). Nous verrons des chutes de neige (surtout cet après-midi) essentiellement sur les reliefs et au-dessus de 400 à 500 m, peut être localement plus bas. Comme mardi dernier, on pourrait voir le paysage griser en fin d'après-midi à partir de 500-700 m.

Demain mercredi il ne restera le matin plus que 3 flocons dans le ciel, les températures seront autour du gel au lever du jour à 800 m. Le soleil serait capable de de nouveau nous retrouver en fin de journée.

Tablons sur une journée ensoleillée jeudi, la douceur reprendra ses quartiers en montagne.

Vendredi et samedi nous donneront probablement des 10° assez généralisés l'après-midi sous le soleil.

lundi 3 février 2020 à 7h15 :

On a sans doute atteint les 10° hier à presque 1300 m d'altitude et le tout dans une ambiance ventée et pluvieuse : 9.8° de maxi horaire (à 16h) à la station de St-Anthème la patte d'oie. En plaine du Forez, le thermomètre a encore fait des prouesses : 18.9° de maxi à Andrézieux (11.9° de surplus sur la normale d'un 2 février !), le vieux record journalier (19.4° en 1948) a tenu le choc ; en plaine lyonnaise l'air s'est moins échauffé avec "simplement" 12.4° de maxi à Bron.

Ce matin on enregistre des températures ahurissantes là où le vent souffle :  +16.3° à Roanne à 5h ! on est ici largement au-dessus d'une minimale moyenne de plein été ; 14.1° à St-Just-en-Chevalet à la même heure ! connaissant le trou à froid du coin, on se situe là 15 énormes degrés au-dessus de la normale d'un 3 février... 14.7° à Andrézieux à 6h (14.4° d'écart avec la mini normale d'un 3 février et 30.3° de plus que celle du 3 février 1956). L'ambiance est nettement moins chaude là où le vent n'a pas pu raboter : 8.5° à Bron à 6h, 7.7° à Arthun et 7.8° à Sain-Bel à la même heure.

Aujourd'hui, le record journalier à battre est, à Andrézieux, haut perché : 20.1° toujours en 1948. Nous aurons probablement des températures légèrement supérieures à 20° à Montbrison, Feurs, Roanne ; nous renouerons avec le soleil.

La nuit prochaine, nous rétrograderons en février, mais pas en dessous. L'arrivée de l'air froid se fera par le nord-ouest et par grand vent ; à 4 ou 5h on aura 10 degrés de moins en montagne bourbonnaise qu'à Lyon ; cette arrivée d'air froid nous apportera aussi de la pluie sur les coups de 4-5h par ici à Violay. Avant le lever du jour nous verrons sans doute quelques flocons vers 800 m pour peu qu'on ait une lampe, l'essentiel sera passé en pluie (3-5 mm par ici).  L'ambiance se sera considérablement refroidie en 24h, certaines températures pourraient abandonner une quinzaine de degrés, ce qui est exceptionnel (je parle bien de refroidissement en 24h, pas de refroidissement entre 2 maxis consécutives par exemple, car ces deux maxis peuvent être espacées, en théorie, de 47h59').  En journée le ressenti sera bien froid sous le vent de nord soufflant sans modération, des averses neigeuses à presque toutes les altitudes séviront essentiellement sur les monts du Forez, du Beaujolais, mais aussi un peu ici à Violay. On pourrait avoir un sol vaguement gris (excepté sur le goudron tellement chaud), en fin de journée, au gré des averses, au-dessus de 500-800 m environ.

Mercredi matin nos thermomètres de l'épaisseur 700-900 m seront probablement en dessous de 0° (mais légèrement en dessous). La journée à suivre ne verra pas d'amélioration thermique, malgré le soleil probablement revenu, les températures maximales ne passeront pas le zéro au-dessus de 1000 à 1200 m. La "pression mer" touchera 1035 hPa.

Jeudi, sur les montagnes, le coup de froid fera ses valises, il pourrait faire semblant de résister en plaine. Soleil dominant.

Vendredi matin quelques gelées sont envisageables en plaine, la montagne surnagera dans la relative douceur (beaucoup moins importante que l'actuelle). Températures en hausse pour tout le monde l'après-midi sous un beau soleil.

dimanche 2 février 2020 à 8h15 :

La douceur n'en a pas terminé ; hier on pouvait penser que les petites gouttes de la mi journée auraient pu (un 1er février tout de même) arriver à tempérer l'après-midi, surtout avec un soleil hésitant... il n'en a rien été : les températures maximales ont de nouveau largement dépassé 15° en plaine du Forez : 17.3° à Andrézieux, 16.7° à Arthun, maxi horaire de 17.2° à Feurs.

Ce matin c'est sous le vent des volcans clermontois qu'on enregistre des températures totalement folles pour un 2 février : pointe à 15.2° entre 5 et 6h à Aulnat ! soit 1 bon degré au-dessus d'une température minimale de plein été !

La matinée sera faiblement pluvieuse puis, un peu comme hier, l'ambiance plus sèche reviendra cet après-midi entraînant avec elle des températures voisines ou supérieures à 15° en plaine.

Demain lundi la douceur verra le soleil renforcer son influence. On pourrait localement toucher les 20° en plaine du Forez (partie ouest).

Changement brutal de temps en cours de nuit de lundi à mardi : la pluie froide nous touchera vers 4-5h du matin, quelques flocons mouillés pourraient suivre, vers 800 m, au lever du jour. Grand vent de nord-ouest. Ici ou là, on pourrait enregistrer une perte de 13-15° en 24h. En fin de journée, quelques flocons pourront descendre jusque vers 300-500 m.

Mercredi les floconnades s'estomperont, nous conserverons un temps froid avec une limite de non dégel vers 1000-1200 m.

Jeudi, après une matinée probablement gélive à tous les étages, les calories reviendront en montagne, poussant l'isotherme 0° au-dessus de nos plus hautes terres. Soleil probable, vent de nord mort.

L'atmosphère s'étant calmée, nous pourrions assister vendredi matin à de grands écarts thermiques entre une plaine froide et des monts sensiblement plus doux. La journée ne devrait pas s'opposer au soleil.

samedi 1er février 2020 à 9h15 :

Janvier s'est terminé sur des records de douceur en plaine : la température maxi de 17.8° à Andrézieux établit un nouveau record pour un 31 janvier, loin des 16.4° qui tenaient le titre depuis 1966. Les 15 degrés et plus ont presque été généralisés en plaine hier (il manquait seulement 1 petit degré au bord de Saône) : Bron est monté à 16.4° et a battu de presque 1 degré son vieux record journalier (15.6° en 1965), la maxi horaire de Feurs a touché 16.6° (à 15h), que dire des 17.3° de St-Exupéry qui battent de quasiment 4 (quatre) degrés le record journalier (13.7 en 2002) ? cette température maxi d'hier est la troisième plus élevée, mesurée en janvier, depuis au moins celui de 1976.

Ce matin la douceur tient toujours le terrain. A Chalmazel,  la longue file d'attente devant le téléski desservant l'unique névé de soupe artificielle est pathétique. Nous aurons un passage pluvieux assez bref vers la mi journée puis l'après-midi nous fournira de nouveau des températures voisines de 15 degrés en plaine.

Demain dimanche le temps ne changera guère : ciel chargé avec possiblement quelques gouttes par ci ou par là, 15 à 16° l'après-midi en plaine.

On pourrait toucher 20° quelque part sur notre territoire de Rhône-et-Loire lundi après-midi ; les zones les plus concernées par ce "risque" seraient celles du piedmont forézien et magdalénien, en gros entre Montbrison et Ambierle, en effet, un petit effet de foehn sous le vent d'ouest pourrait donner un coup de pouce (et même un coup de pousse) au mercure. On notera aussi le retour du soleil, peut-être pas à plein temps mais au moins à temps partiel. Il semble que le Lyonnais ne puisse pas atteindre cette barre de 20°.

Le coup de froid (ou plutôt le profond refroidissement, ce qui n'est pas la même chose...) entrevu pour mardi matin a pris un peu d'avance, il se produirait plutôt en cours de nuit de lundi à mardi.

Radical changement pour mardi donc, certaines températures perdront de l'ordre de 15° sur 24h... L'air froid poussera devant lui une poche pluvieuse qui nous touchera dans la nuit (de lundi à mardi donc), bien avant le lever du jour la neige tombera au-dessus de 1000 m. En journée, la limite pluie neige s'abaissera jusque vers 500 m, le gros de la perturbation sera passé, il ne s'agira donc que de faibles chutes de neige mais toutefois probablement persistantes sur tous les reliefs. En fin de clarté, les sols herbeux et feuillus auront peut-être grisé dans la tranche 700-900 m. Le vent de nord-ouest deviendra violent (rafales au-dessus de 100 km/h aux endroits exposés), il nous fera croire à une température bien plus basse qu'en réalité.

Mercredi quelques rares floconneries pourraient encore se produire sur les reliefs. La température matinale avoisinera -5° vers 1500 m et 0° vers 800 m, la plaine ne connaîtra pas le gel, loin de là. Journée froide avec une barrière de non dégel vers 1000 m l'après-midi.

En cours de nuit suivante ou jeudi matin au plus tard, le froid désertera la montagne : le coup d'hiver sera terminé, il aura duré 48h, pas une de plus.

On ne mesure pas encore le degré de douceur de vendredi, il pourrait être capable de de nouveau faire fleurir des 15° sur les bas coteaux...

vendredi 31 janvier 2020 à 8h15 :

Grande douceur pour tous ce matin : +11° en plaine, +9° ici à 800 m, +6° vers 1250 m et +4° vers 1500 m. La neige naturelle a presque totalement disparu des monts du Forez et le peu qu'il reste ne résistera pas jusqu'à lundi. Cet après-midi, malgré le manque d'ensoleillement, les températures dépasseront 15° en plaine, on trouvera des maxis supérieures à 10 jusque vers 1100-1200 m d'altitude. Quelques gouttes pourront tomber ici ou là au gré d'une averse.

Demain samedi le ciel sera encore bien chargé et la douceur bien ancrée. Prévoyons de nouveau des 15° en plaine et des 10° probablement jusque vers 1000 m. Eclaircies rares, trois gouttes éventuelles ici et pas là. Vent de sud à sud-ouest sensible.

Dimanche poursuivra sur la même veine : des 15° généralisés en plaine, quelques possibles apparitions solaires.

Lundi nous serons au sommet de cet éclat de printemps, des 18-20° en plaine sont concevables, le soleil devrait se sortir des nuages et le vent de sud-ouest faiblir.

Mardi matin, vers 7h, il pourrait faire 10 degrés de plus que vers 17-18h... Tablons ici sur des températures matinales de l'ordre de 10° aux alentours du lever du jour et plus que 0° en fin d'après-midi. Le refroidissement sera donc spectaculaire, sans doute accompagné de pluies dans un premier temps puis rapidement de neige le tout dans un furieux vent de nord-ouest.

Mercredi le thermomètre restera négatif en montagne (notre aimable clientèle voudra bien patienter quelques jours avant de connaître précisément l'altitude) sous de probables chutes de neige.

Jeudi le coup de froid sera fini en montagne ! Le soleil reviendra avec la douceur au moins au-dessus de 1000 m.

La fin de semaine verra des pressions de l'ordre de 1035 hPa, de fortes gelées en plaine et une douceur indéboulonnable en montagne.

jeudi 30 janvier 2020 à 7h30 :

La parenthèse fraîche est refermée, elle n'a pas été assez puissante pour faire passer le thermomètre sous 0° mais a tout de même réussi à nous faire tomber quelques (très gros) flocons. Un mois de janvier avec 1 seul jour "avec chute de neige" n'est pas courant par ici ; si on remonte le temps dans mes relevés, on en retrouve toutefois un autre : janvier 1996 où le seul jour avec flocons était arrivé, comme hier, le 28. Ensuite février 1996 et la première quinzaine de mars avaient été froids et neigeux.

Aujourd'hui nous recevrons quelques pluies dans une ambiance douce. Les températures de plaine s'approcheront des 10°, celles vers 1500 m toucheront 4-5°.

Demain vendredi le soleil sera probablement un petit peu moins masqué, l'isotherme 10° pourrait grimper jusque vers 800-1000 m, les plaines enregistreront des maximales entre 14 et 15°. Pas de pluie.

Samedi marquera une pause dans la montée en charge de la douceur, nous conserverons à peu près les niveaux de la veille malgré un après-midi probablement humide.

Dimanche les 15° seront dépassés en plaine sous un ciel probablement encore bien chargé.

Lundi marquera l'apothéose de cette poussée printanière : les premiers 20° de l'année se mesureront peut-être ça ou là dans certaines de nos habituelles stations ; et si on n'atteint pas les 20, on dépassera quand même les 18. Journée sèche et probablement ensoleillée.

En journée de mardi, la température chutera de manière remarquable : elle sera partie de très haut et elle arrivera assez bas. Prévoyons donc un changement d'ambiance radical pour cette journée de mardi, en l'espace de 24h, la température de la masse d'air (i.e la température à 1500 m d'altitude au-dessus du sol) aura perdu dans les 15 degrés. Ce profond refroidissement nous vaudra sans doute quelques flocons, en fin de mardi et possiblement jusqu'en plaine.

Ensuite les (très) hautes pressions recouvriront probablement de nouveau la France. L'alimentation froide serait rapidement coupée et, une fois de plus, la montagne retrouverait en 2 ou 3 jours des températures douces tandis que les trous et plaines accuseront des températures nocturnes assez voire très basses.

mercredi 29 janvier 2020 à 8h30 :

On les a eus nos flocons hier ! ils ont même été énormes sur les coups de 16h, on se serait cru à la foot du monde 1978 le jour de la finale. Cette neige a réussi l'exploit de tenir au sol quelques... minutes dans les envers à l'ombre sur les feuilles mortes...  elle n'a en revanche pas réussi à passer la nuit ici à 830-850 m. Au sommet de la commune (la très célèbre tour Matagrin) le sol est encore blanc ce matin, il ne passera pas la journée dans cet état. Plus haut, vers 1400-1500 m, la petite couche est presque arrivée à cacher l'herbe, là encore, il n'y aura plus rien du tout d'ici 3 ou 4 jours.

Aujourd'hui nous passerons le mercredi sous les nuages, la fraîcheur de saison et les petites gouttes disparates ; la limite pluie neige se maintiendra vers 1000-1100 m.

La nuit prochaine le redoux envahira les sommets leur faisant gagner 5 bons degrés d'ici demain matin.

Demain jeudi nous subirons encore un peu de pluie (essentiellement sur les reliefs), la limite pluie neige aura été expédiée vers 2000 m le matin, 2500 m le soir. Même sous un ciel couvert et humide, les 10 degrés et plus reviendront l'après-midi baigner les plaines et coteaux.

Plusieurs degrés supplémentaires nous arriveront vendredi, certains thermomètres devraient s'approcher ou franchir les 15°, ciel toujours très encombré, 2 gouttes possibles.

Samedi la douceur se maintiendra, prévoyons un petit passage pluvieux (pluvieux à toutes nos altitudes évidemment).

Dimanche après-midi nous sentirons un parfum de printemps, les températures maximales devraient, en plaine, se positionner plus proches de 20 que de 15°.

Lundi marquera l'apogée de cette bouffée tiède, il sera alors possible de voir quelques 20° en plaine.

Prévoyons un très fort refroidissement à compter de mardi : nous partirons de niveaux exceptionnels et pourrons arriver, en milieu de semaine, à une ambiance vraiment hivernale.

Pour l'instant le déroulé de la semaine prochaine est encore enrobé d'incertitudes : "partir de très haut" semble inéluctable, "arriver assez bas" est en revanche encore largement luctable...

mardi 28 janvier 2020 à 5h30 :

Aujourd'hui n'est pas un mardi comme les autres, aujourd'hui ici à Violay et plus bas en altitude il pourrait... neiger ! oui vous lisez bien : neiger ! ce sera le premier flocon de l'année civile, le premier flocon de l'hiver astronomique et le premier flocon depuis le 12 décembre dernier... un événement en fait.

Les chutes de neige pourraient finalement arriver à tenir au sol car même si la température reste positive, les abats seraient assez intenses ; nous serions donc en mesure, ce soir, d'avoir notre premier sol blanc depuis... depuis les 20 centimètres du 14 novembre dernier.

Demain mercredi les averses s'estomperont et, nouvel exploit, nous pourrions conserver au moins la matinée le décor gris-blanc au-dessus de 700-800 m ! ça nous amènerait à possiblement 24h de neige au sol !

Jeudi au plus tard tout aura disparu sous un bon gros redoux humide bien moderne. La pluie montera jusqu'au-dessus de notre Pierre-sur-Haute départemental.

Vendredi, samedi, dimanche et possiblement lundi aussi : de plus en plus doux de plus en plus chaud. Des 18-20° ensoleillés en plaine ne sont pas à exclure entre dimanche et lundi.

lundi 27 janvier 2020 à 8h30 :

On a remarqué de beaux écarts thermiques hier après midi : 12.9° de maxi à Andrézieux mais seulement 3.7° de maxi horaire au col de la Loge.

Malgré le vent sensible de sud-est réveillé en cours de nuit, les inversions sont encore bien présentes ce matin, signe que le vent n'a pas raboté la plaine. Actuellement (8h) il fait +4° ici à Violay mais -2° à Arthun, -0.5° à Sain-Bel.

Jusqu'à dimanche prochain, le déroulé météo semble bien calé : ce sera fraîcheur contenue aujourd'hui, fraîcheur accentuée (uniquement en montagne) mardi et mercredi, redoux jeudi, douceur marquée à tous les étages vendredi, samedi, dimanche.

Aujourd'hui le vent de sud (déjà présent ici) prend son essor, il aura varlopé l'air froid de plaine avant la fin de clarté ; les températures maximales toucheront encore 9 ou 10° en plaine, elles ne devraient pas s'éloigner de 0° au sommet de Pierre-sur-Haute. Quelques gouttes dispersées pourraient nous toucher en fin de journée, la limite pluie neige se situera vers 1200 m.

Demain mardi l'ambiance se sera refroidie en montagne. Toute la façade ouest du département de la Loire restera accrochée par les nuages et les chutes de neige, la couche serait en mesure d'atteindre 10-15 cm au tout sommet vers 1500-1600 m. Prévoyons aussi des chutes de neige sur le haut-beaujolais et jusqu'ici à Violay (probablement pas plus au sud) ; sur nos petites montagnes, l'ambiance et le sol seront probablement trop doux pour permettre une réelle accroche, on n'aurait de la neige que dans le ciel donc. La limite pluie-neige serait assez basse : 500-700 m.

Mercredi 2 gouttes ou flocons nous concerneront peut-être en matinée puis le temps s'asséchera. Ambiance encore frisquette avec 5 ou 6° au meilleur en plaine et limite de non dégel vers 1200-1300 m.

Jeudi la grande douceur envahira la montagne, elle pourrait être accompagnée de pluie à tous les étages en fin de journée ; la couche de neige des monts du Forez prendra une première claque.

Vendredi la douceur passera la surmultipliée, nous pourrions ne pas être loin des 15° en plaine, l'isotherme 10° montera vers 800-1000 m.

Samedi pourrait fournir 1 degré supplémentaire avec en prime le retour possible du soleil.

Dimanche recèle encore quelques mystères quant à l'intensité de la douceur : monterons-nous vers 18-20° en plaine ? c'est envisageable...

dimanche 26 janvier 2020 à 8h30 :

Je m'attendais à quelques gouttes aujourd'hui mais certainement pas à "autant" de pluie dès le lever du jour : 5.8 mm sont tombés ici en fin de nuit. Le décor a été grisé vers 1200 m et blanchi vers 1400-1500 m.

Aujourd'hui le ciel ne se découvrira pas, nous pourrons avoir encore quelques passages pluvieux, plutôt en fin de journée. On remarquera un fort contraste thermique cet après-midi entre la plaine du Forez en capacité de pousser ses maximales un peu au-dessus de 10° et le sommet de Pierre-sur-Haute où la température restera voisine de 0°.

Demain lundi la montagne regagnera l'après-midi 1 ou 2 degrés, les températures de plaine resteront voisines de celles de la veille sous un ciel couvert. En seconde partie de journée, notre ami le vent de sud se remettra en route. Quelques gouttes sont envisageables dans l'après-midi, il faudra monter au-dessus de 1500 m pour voir un flocon.

Mardi la montagne se refroidira, la limite pluie-neige se situera possiblement entre 600 et 1000 m en fin de journée. Le vent, sensible, virera à l'ouest.

Mercredi sera la journée la plus froide de la semaine, il ne dégèlera probablement pas au-dessus de 1200 m, de rares flocons pourraient être aperçus jusque vers 500 m d'altitude. Le vent d'ouest faiblira sans toutefois s'éteindre complètement.

Dès la nuit de mercredi à jeudi la montagne recevra son redoux ; le petit froid n'aura duré que 48h, intervalle durant lequel la production de neige de culture aura été possible mais totalement inutile.

Jeudi verra donc l'isotherme 0° s'envoler vers 2500 m en fin de journée. Le ciel devrait nous proposer beaucoup de gris voire nous lâcher quelques gouttes.

Vendredi : douceur et petite pluie jusque vers 2200 m d'altitude, les monts du Forez repasseront intégralement au vert.

Samedi, dimanche, lundi : encore incertain mais on pourrait bien vivre (au moins dimanche et lundi) un véritable passage printanier. Une surface isotherme 0° au-dessus de 3000 m est envisageable.

samedi 25 janvier 2020 à 9h15 :

Il gèle encore en plaine du Forez ce matin : -0.7° à Arthun, -0.3° de mini horaire à Feurs cette nuit. Il gèle aussi à et au-dessus de 1500 m d'altitude environ ; c'est finalement vers 800 m qu'il fait le plus doux ce matin : 6.7° ici à Violay.

Aujourd'hui le vent de sud-est décanillera la pellicule d'air froid qui stagne en plaine, les températures afficheront 12-13° en plaine du Forez cet après-midi et +3° vers 1500 m. L'ambiance restera sèche, globalement lumineuse malgré le voile venant du sud à partir de la mi journée.

Demain dimanche l'air deviendra plus humide, nous ne serons pas à l'abri d'une goutte ou deux, surtout l'après-midi. Les températures resteront d'un bon niveau en plaine (8 à 10° au meilleur), quelques flocons pourraient tomber au-dessus de 1400 m sans pour autant parvenir à griser l'herbe.

Lundi le temps ne changera pas : 3 gouttes de préférence en seconde partie de journée, douceur modérée en plaine (10° de maxi), fraîcheur atténuée en montagne (limite flocon-goutte vers 1300-1500 m).

Un courant d'air frais passera en courant d'air sur nos montagnes entre mardi et mercredi, il pourrait avoir comme conséquence un blanchiment de la montagne au-dessus de 1000-1200 m. A l'abri du vent d'ouest, la plaine du Forez gardera une température légèrement supérieure aux normes de saison, on aura donc un bon contraste thermique sur les 1000 m au-dessus du plancher des vaches foréziennes.

Dès jeudi ou au plus tard vendredi, le temps se radoucira considérablement. Je ne donne pas 3 jours de survie à l'éventuelle pellicule neigeuse formée mardi-mercredi sur nos plus hauts sommets. Cette présumée bouffée printanière serait capable de passer le week-end.

vendredi 24 janvier 2020 à 7h30 :

Sous le brouillard, il n'y a pas eu de dégel, hier, dans la région de l'Arbresle et Villefranche ; les températures horaires sont toutes restées négatives à St-Germain, Liergues, St-Georges-de-Reneins. Arnas n'a eu que 0.3° de maximum (maxi vraie et non horaire). Pendant ce temps, la montagne forézienne a vu pousser les jonquilles avec 9.5° à 11h au col de la Loge, 9.8° à 11h à St-Nicolas, 9.9° à 13h à la Gardonnanche de Chalmazel.

Aujourd'hui les nuages seront majoritaires, la douceur désertera la montagne sans pour autant y laisser entrer le gel -loin de là- et la plaine, surtout la lyonnaise verra ses températures de l'après-midi nettement augmenter. L'air froid rampant en val de Saône se fera raboter, les maximales de ces zones afficheront pas moins de 10° de plus que celles d'hier. Cet air plus humide (mais non pluvieux) fera plus de mal que la douceur sèche de ces derniers jours à la petite pellicule neigeuse des monts du Forez.

Demain samedi le soleil aura encore beaucoup de mal, les plaines conserveront une agréable douceur (maximales supérieures à 10°) tandis que notre haute montagne verra ses dernières traces blanches disparaître sous +3° d'air humide.

Pas de grand changement dimanche si ce n'est peut-être quelques rares gouttes isolées avec une limite pluie neige redescendue dans nos gammes d'altitude : vers 1300 m ; la plaine enregistrera encore des maximales voisines ou supérieures à 10°, même sans soleil.

Léger redoux en altitude pour lundi, nuages dominants dans le ciel. Pas de pluie ou alors 3 gouttes. En seconde partie de journée, le vent de sud deviendra sensible.

Mardi le vent du Midi (fort) tournera en cours de journée à l'ouest annonçant un rafraîchissement, au moins sur les hauteurs. Ciel probablement chargé.

Mercredi : temps refroidi en montagne, doux en plaine. Quelques possibles précipitations pourraient griser les hautes terres (>1000 ou 1300 m).

Redoux généralisé jeudi.

Le ski à Chalmazel, ailleurs que sur les petites pistes de débutants garnies de neige de culture, semble illusoire pour ce mois de janvier (mais ça on s'en doutait un peu). Les tendances pour février ne sont pas enthousiasmantes pour la glisse...

jeudi 23 janvier 2020 à 7h30 :

Les 10° sont (encore) montés au-dessus de 1000 m hier : +10.6° à midi à Chalmazel Gardonnanche (990 m), +10.2° à 15h à St-Nicolas-des-Biefs (1020 m) ; la maxi horaire du col de la Loge a atteint +8.5° (à midi). Pendant ce temps, l'ambiance lyonnaise était plus fraîche (et aussi nettement plus polluée) : seulement 4.8° de maxi à Bron, 5.5° à Arnas. En plaine du Forez, le fond de l'air n'a pas non plus dépassé les normes de saison : 5.5° à Arthun.

Cette nuit l'ambiance a effectivement baigné la montagne dans un air printanier : +6.8° au col de la Loge à 4h, ainsi qu'à St-Anthème 1 heure plus tard ; St-Nicolas-des-Biefs affichait 6.9° à 5 et 7h. Plus à l'ouest, les 10° ont été dépassés en toute fin de nuit : 10.1° au Mont-Dore à 7h ; notons encore le +6° à la station du Sancy (1660 m) à 7h30.

Contrairement à ce que je pressentais hier, les inversions actuelles ne sont pas si courantes aux alentours de 10°, seul le couple Arthun col de la Loge arrive péniblement à ce seuil : -3.2° à Arthun à 7h et +6.7° au col de la Loge.

Aujourd'hui le petit vent de sud reprend les commandes du ciel, il s'y maintiendra pendant au moins les 5 jours à venir. Durant cette fin de mois la lumière fera match nul avec les nuages, elle sortira toutefois gagnante au ressenti. N'attendons pas le moindre coup de froid ni de chalumeau ; un air plus humide nous recouvrira demain, il pourrait donner 3 gouttes de bruine. Quelques gouttes de pluie (à tous les étages) sont aussi envisageables dimanche.

mercredi 22 janvier 2020 à 7h30 :

L'atmosphère se repose, les parties froides tombent et se font surmonter par la douceur. Ce matin à 6 h on avait -5.5° à St-Just-en-Chevalet, -5° à Arthun, -4.3° à Roanne, -4.2° à Feurs et +4.8° à St-Nicolas-des-Biefs, +3.5° au col de la Loge, +3.2° à St-Anthème patte d'oie. Côté Lyonnais et val de Saône, on constate le même phénomène en moins accentué car les montagnes ne sont pas si hautes : -4.1° à 6h à St-Georges-de-Reneins et -0.1° à la même heure aux Sauvages.

Aujourd'hui le soleil nous accompagnera une grande partie de la journée, l'ambiance restera presque froide du côté de la Saône (3 à 5° de maximum), il fera en revanche nettement plus doux sur les montagnes forézienne bourbonnaise et magdalénienne : possiblement 10° au meilleur de l'après-midi vers 1000 m.

La nuit prochaine, des +7 à +10° sont envisageables vers 1000 m tellement la douceur fera rage ; sur le matin, des inversions de l'ordre de 10° seront courantes avec la plaine où le gel sévira de nouveau. En journée le vent de sud poussera quelques soupirs qui pourraient commencer à diluer l'air frais des bas fonds. Tablons sur les maximales de 10 à 12° dans la ceinture 500-1000 m, la douceur sera de nouveau plus prononcée à l'ouest (monts du Forez) qu'à l'est (Beaujolais et Lyonnais). soleil dominant.

Vendredi 3 gouttes sont envisagées et ceci à toutes nos altitudes. Cet air nettement plus humide et vaguement poussé par le sud ravagera le peu de neige naturelle de nos sommités foréziennes. L'ambiance sera moins douce en montagne tandis que la plaine connaîtra, a contrario, un radoucissement remarquable. En journée les 10° tomberont en plaine.

Vent de sud moins discret samedi sous probablement pas mal de nuages mais pas de pluie. Températures maximales de l'ordre de 10-12° en plaine mais seulement 5° vers 1000 m.

Même type de temps pour dimanche avant un possible redoux lundi.

mardi 21 janvier 2020 à 5h30 :

Aujourd'hui le froid fait ses valises... en montagne seulement.

Ce matin l'ambiance est plus froide en plaine : 2 à 4° de moins qu'hier. En montagne, le redoux pointe à l'ouest avec à peine 0° à Chastreix (+1.1° à 5h) à 1385 m sur le flanc ouest du Sancy. Par ici, nos hauts cols sont encore dans le froid entre -4 et -5°. La journée s'annonce bien ensoleillée, les températures maximales avoisineront 5-7° aussi bien en plaine que vers 1200 m d'altitude ; les plaines connaîtront donc des températures maxis semblables à celles d'hier tandis que, vers 1200 m, le réchauffement sera de l'ordre de 8-10° en 24h.

Demain mercredi matin on sera nettement au-dessus du gel vers 1000 m et assez nettement en dessous en plaine. Prévoyons des inversions de l'ordre de 7-8° entre nos hauts cols foréziens et nos basses terres. Plein soleil en journée avec des températures en hausse pour tout le monde.

Jeudi, après une nuit printanière en montagne où on pourrait mesurer des +10° en pleine obscurité du côté du col de la Loge, l'ambiance s'adoucira franchement en plaine du Forez (grâce au vent de sud revenu) tandis que le Lyonnais pourrait rester dans l'air froid. Prévoyons des maximales supérieures à 10° dans la Loire et ceci sur presque toute son échelle altimétrique.

Vendredi le ciel manquera de luminosité, il pourrait nous lâcher quelques bruines à toutes les altitudes. L'ambiance aura fraîchi tout en demeurant toutefois au-dessus du calendrier tant en plaine qu'en montagne.

Samedi-dimanche : ni chaud ni frais, probablement des nuages sans pluie. Températures toujours supérieures aux standards de saison.

lundi 20 janvier 2020 à 8h :

Sur le Forez, seules quelques petites poches de plaine ne connaissent pas le gel ce matin, probablement protégées par une couche humide ; par exemple on avait +0.3° à Arthun et +0.2° à Roanne à 7h contre -2.4° à Feurs -3.1° à Andrézieux et -6.1° au col de la Loge. Côté Lyonnais l'ambiance est un peu moins froide dans les creux (+1.2° au Breuil à 8h) mais, fait rare ces dernières semaines, bien plus froide sur les hauteurs (-3.8° à Violay à la même heure).

Aujourd'hui le soleil se mêlera aux nuages pour faire de cette journée la dernière froide en montagne (isotherme 0° vers 800-1000 m selon les orientations).

Demain matin nos plus hauts sommets (> 1000 ou 1200 m) se seront réchauffés de plus de 5°, certains d'entre eux pourraient même peut être déjà sortir la tête du gel. L'atmosphère s'étant reposée, la plaine verra en contrepartie ses températures de fin de nuit 3 à 5° plus basses que celles d'aujourd'hui. Soleil dominant et tendance à la douceur en montagne en cours de journée.

Mercredi matin la douceur ne fera plus de doute en montagne où la nuit se sera probablement déroulée avec un thermomètre constamment au-dessus de +5°. Les plaines et trous conserveront leurs gelées matinales, le reste de la journée verra un soleil conquerrant pousser les températures des coteaux jusqu'à 10° voire davantage.

La nuit de mercredi à jeudi promet d'être d'une extrême douceur en montagne où quelques pointes à +8 ou +10° pourraient être mesurées entre 1000 et 1500 m comme par exemple au col de la Loge.

Journée printanière jeudi, bercée par un léger vent de sud. Les 10 degrés et plus se généraliseront l'après-midi à presque tout le territoire (la plaine lyonnaise et le val de Saône pourraient faire exception).

Vendredi le ciel pourrait s'ennuager même si, vu d'ici, il ne semble pas décidé d'aller jusqu'à la pluie... ou alors 2 gouttes au m². Températures en baisse sur la veille en montagne mais stables voire en petite progression en plaine ; ce serait au final du +5 à +8° pour une large plage altitudinale. Ce temps doux et humide finirait de dégommer la neige naturelle laborieusement déposée vendredi sur nos massifs.

Samedi et dimanche poursuivraient la tendance d'un temps moins doux en montagne (mais encore aux températures nettement hors saison) et tout aussi tiède en plaine qui pourrait poursuivre la série de maximales voisines de 10°.

Ni coup de froid ni coup de pluie pour les au moins 7 jours à venir donc.

dimanche 19 janvier 2020 à 8h30 :

La gelée n'épargne que la plaine lyonnaise et localement celle du Forez ce matin, il fait ici -2°, l'isotherme -5° se situe vers 1200-1300 m. Nous vivrons aujourd'hui à peu de choses près la même météo qu'hier : des nuages assez présents laissant passer de temps en temps de belles séquences ensoleillées. Le "peu de choses" qui différenciera dimanche d'hier tiendra en 1 ou 2 degrés de moins et un vent de nord à nord-est bien plus présent aujourd'hui. Ce soir, le ressenti sera bien froid sous 0 à -2° et des rafales de l'ordre de 50 km/h. La barrière de non dégel flottera vers 1000 m en atmosphère libre, le premier centimètre du sol des envers restera gelé bien en dessous.

Demain matin l'ambiance aura conservé ses caractéristiques actuelles à savoir peu ou pas de gelée en plaine pour cause de brassage aérien et du -5° vers 1200 m. En journée le soleil s'imposera davantage et le vent de nord faiblira. L'isotherme 0° ne montera pas bien plus haut que 900-1000 m.

Mardi l'atmosphère sera en voie de stabilisation : il fera sans doute plus froid le matin en plaine. La montagne sentira le vent du redoux en seconde partie de journée, si ce n'est pas avant. On peut tabler sur un soleil dominant, au moins sur les hauteurs.

Mercredi les inversions matinales ne feront pas de doute : les monts du Forez sortiront d'une nuit assez nettement hors gel tandis que la plaine pourrait enregistrer des minimales inférieures à -5°. Soleil dominant en journée sur les hauteurs et inversions persistantes ; le val de Saône, probablement enfoui sous son stratus, pourrait ne pas dégeler de la journée.

Après une nuit remarquablement douce en montagne (minis supérieures à +5°) et probablement encore gelée en plaine, jeudi pourrait chasser l'air froid des bas fonds et, à l'aide du soleil, imposer des maximales dépassant parfois 10° sur les coteaux.

Si jeudi n'arrive pas à le faire, vendredi s'en chargera aidé qu'il sera par un vent de sud sensible.

Les canons crachent à Chalmazel, ils ont encore au maximum 48h devant eux, juste le temps de recouvrir les pistes.

samedi 18 janvier 2020 à 8h30 :

Ces pluies venues de l'ouest engendrent de forts contrastes pluviométriques sur notre département de la Loire : il est tombé hier 12.7 mm ici à Violay mais seulement, d'après les pluviomètres automatiques de Météo France : 2.8 à Andrézieux, 1.6 à Feurs, 2.2 à Boën, 1 à Roanne. Le pluviomètre d'Arthun (VP2 pour les connaisseurs) n'a vu passer que 1.2 mm.

En fin d'après-midi et de perturbation, les sols ont juste eu le temps de griser sur les monts du Forez au-dessus de 1100 m environ ; vers 1450 m, la pellicule neigeuse est un peu plus conséquente elle donne l'illusion d'un sol blanc où quelques touffes d'herbe émergent déjà. Cette petite couche ne résistera pas à la semaine qui arrive.

Ce matin les thermomètres se sont rapprochés de 0° en beaucoup d'endroits ; on note même un refroidissement remarquable sur 24h, par exemple à Andrézieux on avait +9.1° hier à 7h et -2° ce matin à la même heure, +9.5° hier à 8h et -1.5° ce matin. En se refroidissant de 10 bons degrés, l'ambiance est tout juste parvenue à nous replonger dans un janvier banal... c'est dire l'excédent d'hier... Ici à Violay il est bien possible que cette matinée se déroule hors gel, le ciel couvert n'a permis au thermomètre qu'une descente à +0.5°. Plus haut sur nos hautes montagnes occidentales, le gel est bien installé avec -2.6° au col de la Loge à 8h.

Aujourd'hui le gris dominera ce qui n'empêchera pas quelques irruptions solaires, les températures n'évolueront que très peu, l'isotherme 0° planera vers 1000-1100 m toute la journée. En soirée, le petit gel reviendra se poser dès 800 m, il sera accompagné par un léger courant d'air de nord-est. Bref, l'hiver fera rage.

La nuit prochaine, le brassage d'air rendra le gel en plaine incertain tandis qu'il s'installera plus franchement au-dessus de 500 m. On pourra voir, avec une lampe, quelques rares flocons ça et là et ceci à toutes altitudes.

Demain matin les thermomètres de nos modestes protubérances d'entre Saône et Loire se rétracteront tous "sous la glace" comme on disait jadis ; les gelées se situeront entre -1 et -3°. Le vent de nord-est ne se sera qu'assoupi en fin de nuit, il se réveillera comme tout le monde avec le jour et maintiendra tout au long de ce dimanche un ressenti "glacial". Dans le ciel, les nuages feront encore la loi, les températures maximales resteront proches de 0° dans la tranche 700-900 m. Bref, l'hiver s'enlisera.

Lundi le temps ne changera pas beaucoup d'avis avec ses températures globalement négatives en matinée et pas glorieusement positives en journée, le vent de nord-est s'entêtera. Nous aurons sans doute un peu plus de chances de voir la lumière. Bref, l'hiver s'éternisera.

C'est bien connu, le climat français n'est pas continental, le froid dure bien moins longtemps qu'une grève SNCF.

Mardi la ventilation s'éteindra, l'atmosphère se stabilisera, les montagnes verront poindre le redoux tandis que les plaines se prépareront à recevoir de futures bonnes gelées matinales. Ambiance probablement lumineuse, au moins en hauteur. Les baromètres indiqueront 1038-1040 hPa.

Mercredi l'hiver sera (définitivement ?) derrière nous, de respectables inversions thermiques sont à prévoir, au moins en matinée, entre nos bas fonds et nos sommités. Journée sans doute bien ensoleillée et assurément douce en montagne.

J'aurais pu associer jeudi à la phrase précédente ; belle douceur en montagne (nuit et jour), belles gelées en plaine, beau soleil en journée. Les 10° pourraient revenir nous rendre visite, pas longtemps certes, sur nos coteaux.

Ensuite ?

Ensuite rien ne pousse à croire à beaucoup de changement : la douceur des hauteurs pourrait décliner légèrement sans toutefois aller jusqu'à imposer à nos montagnes une température de saison. Quant à la pluie... autant ne plus y penser.

La question posée il y a une quinzaine de jours dans cet édito (4 janvier) qui était, je vous la rappelle, "skiera-t-on en janvier à Chalmazel ?" deviendra, comme on le lit souvent dans certains forums techniques, un "problème résolu" ; il sera alors temps de poser la suivante :

- Skiera-t-on en février à Chalmazel ?

vendredi 17 janvier 2020 à 8h :

On a eu nos 10° au-dessus de 1200 m hier puisque le thermomètre de la station Météo France du col de la Loge a enregistré 10.1° à 14h ; une heure plus tôt il faisait 12.2° à Chalmazel Gardonnanche à presque 1000 m. Andrézieux et Bron sont montés à 13.9°, Roanne à 13.2°. Ici à Violay nous étions partis sur de bonnes intentions quand le brouillard lyonnais est monté prendre l'air sur les coups de 14h30... et est reparti avec des degrés ; la courbe de température montre bien l'élan brisé puis, tel le lièvre de la fable, la course effrénée vers les 10°... mais la nuit a gagné : .

Aujourd'hui nous en finissons avec cette fadeur, aujourd'hui nous sommes en route vers l'hiver, celui qu'on n'a pas vu depuis l'an dernier. Ne nous fions pas à la douceur de cette fin de nuit (presque 10° à Feurs à 7h, 9.8° à Andrézieux entre 7 et 8h, 11.2° à Bron à 8h !), le refroidissement nous privera de toute hausse diurne du thermomètre, au moins sur les hauteurs, il fera plus frais ce soir à 17-18h qu'à présent. La pluie est arrivée un peu en avance, nous devrions rapidement voir les gouttes s'estomper pour reprendre à la mi journée. L'arrosage devrait s'évaluer entre 8 et 12 mm ici sur nos petites montagnes, sans doute rien ou pas grand chose sur la partie occidentale de la plaine du Forez, celle qui est adossée aux monts.

Demain samedi beaucoup de thermomètres seront à zéro, probablement tout ceux situés entre 300 et 800 m. La journée ne connaîtra pas de redoux digne de ce nom, nous plafonnerons à 2 ou 3° vers 800 m au meilleur de l'après-midi. Le ciel à dominante grise pourrait lâcher, tous les quarts d'heure, 2 flocons au km².

Dimanche l'ambiance fraîchira encore, possiblement au point de donner le premier jour sans dégel de la saison vers 800 m d'altitude. Les chutes de neige s'intensifieront, elles passeront à 2 flocons à l'hectare et à l'heure. Le bon vent de nord-est associé à nos mauvaises habitudes de douceur nous feront craindre, sur le soir, à la venue d'une glaciation.

Lundi l'hiver en aura déjà beaucoup fait (pensez donc : 48 h d'affilée !), il songera à prendre sa retraite. L'ambiance demeurera encore assez froide avec une limite de non dégel proche de 800 m.

Mardi la montagne sortira tout doucement la tête du gel permanent et le soleil la tête des nuages.

Mercredi et jeudi : plein soleil au moins sur les hauteurs avec des températures diurnes redevenues assez nettement positives ; en plaine, les gelées nocturnes sont en capacité de sévir, l'inversion avec les monts se poursuivrait en journée. L'hiver se sera donc retiré des montagnes.

jeudi 16 janvier 2020 à 7h30 :

14° de maxi horaire hier à Feurs et à Roanne (aéroport), 14.2° de vraie maxi au Breuil au prix d'une amplitude de 14.8°, 14° à St-Vérand, 13.9° à Arthun, 13.7° à Andrézieux, 13.3° à Bron avec une rafale max à  94 km/h au même moment... la douceur s'est bien moquée du vent de sud.

Aujourd'hui le ventilateur nous accorde un répit ; en plaine,  les températures de l'après-midi seront du même ordre que celles d'hier à savoir 6 à 8° au-dessus de la normale. Au-dessus de 800-1000 m, on pourrait bénéficier de 1 ou 2 degrés supplémentaires sur hier. Le soleil ne rencontrera pas beaucoup d'obstacles sur son chemin ; comme le vent sera en veilleuse, la douceur paraîtra plus intense que ces derniers jours.

Demain vendredi les calories s'envoleront, il en résistera encore en matinée grâce au vent de sud qui aura repris des forces la veille au soir, puis elles cèderont la place à un temps plus frais au fil de la journée. En cours ou fin d'après-midi, il fera plus froid qu'au lever du jour. La pluie nous concernera à compter de la fin de matinée, avant le soir elle aura évacué nos départements laissant derrière elle entre 5 et 10 mm par ici, probablement beaucoup moins en plaine. Seul le sommet du radôme du relais hertzien de Pierre-sur-Haute (ça nous porte à pas loin de 1700 m ça) pourrait tout voir passer en neige, plus bas, la pluie débutera avant de se faire changer en neige. Nous ne devrions pas voir de flocon, sur cet épisode, en dessous de 800-1000 m.

Samedi matin une bonne partie de notre département de Rhône-et-Loire sera sous le tout-petit gel, celui-ci pourrait persister tout au long de la journée au-dessus de 900-1100 m selon le bon vouloir du soleil.

Dimanche le froid gagnera encore un peu ; si la première journée sans dégel (ici à Violay) de la saison froide n'est pas apparue samedi, alors elle aura l'occasion de se rattraper dimanche. Les nuages devraient être majoritaires, ils lâcheront probablement 1 ou 2 flocons si peu nombreux qu'ils seraient incapables de griser le sol. Le vent virera doucement du nord-ouest au nord-est en prenant de la vigueur ; sur le soir, la fameuse "température ressentie" sera de l'ordre de -10 sous les rafales.

Lundi ne marquera pas beaucoup de changement : ciel probablement assez gris, vent de nord-est assez sensible en journée mais faiblissant le soir et une altitude de non dégel aux voisinage de 800 m.

Mardi on ressentira un timide redoux sur les hauteurs tandis que les plaines conserveront la froidure, le soleil signera son retour.

Mercredi le redoux forcera encore 1 ou 2 degrés, libérant la "haute" montagne du gel permanent. Soleil omniprésent, au moins sur les hauteurs.

Jeudi : températures simplement revenues de saison en montagne, les gelées en plaines pourraient être sévères. Toujours du soleil.

mercredi 15 janvier 2020 à 9h :

Ce matin encore, la météo offre deux visages bien différents selon qu'on se trouve dans les trous ou sur les hauteurs. Par exemple à 7h il gelait faiblement au Breuil (-0.1°) et on avait déjà 8.4° 100 m plus haut à St-Vérand sous de bonnes rafales de sud ; toujours à la même heure on relevait 11.4° à Bron, valeur tout bonnement extraordinaire quand on sait que la mini moyenne d'un 15 janvier n'est que de -0.5°. La nuit a été extraordinairement douce en plaine du Forez, Arthun avait 10.1° à 2h30 et la température n'est plus descendue en dessous de 10° depuis 6h30. Sur les montagnes, le vent de sud pousse des rafales proches de 100 km/h chez Ludo à Bard ; aux Sauvages, le seuil des 100 km:h a souvent été franchi cette nuit : 118 km/h pour la plus rapide rafale, mesurée entre 2 et 3h ; à Chalmazel G., les 100 km/h viennent juste d'être dépassés (103 km/h entre 8et 9h).

Aujourd'hui comme hier, le vent de sud nous accompagnera où que l'on soit (pour l'instant, il n'y a bien qu'au Breuil où il n'est pas). Les températures grimperont, comme hier (9.8° de tempé max horaire à Chalmazel) leurs 10° jusque vers 1000 m d'altitude. En plaine il ne fera pas bien plus chaud qu'actuellement (où les 10-12° sont déjà atteints). Le soleil aura du mal avec les nuages ce matin, il pourrait les vaincre cet après-midi.

Cette nuit l'ambiance redeviendra plus calme, surtout en plaine. Les températures n'y seront donc pas aussi anormales que lors de la nuit dernière, elles pourraient, demain matin, frôler le gel en plaine du Forez, tourner autour de 5° à Lyon et entre ces deux valeurs sur nos petites montagnes. En journée, sous un beau soleil, des 15° pourraient être mesurés peut-être pas dans les bas fonds mais juste au-dessus, disons vers 350-450 m d'altitude. Le vent de sud aura mis en place un service minimum, bien reposant ma foi.

Vendredi le temps changera. Il fera encore très doux en début de matinée sous le vent de sud puis une zone pluvieuse nous abordera avant midi entraînant avec elle la descente du mercure. Les hautes chaumes foréziennes, totalement dégarnies de neige après ces journées de douceurs ébouriffantes, arriveront probablement à retrouver un aspect plus ou moins blanc en début d'après-midi. Par ici, sur nos modestes reliefs ne dépassant pas 1000 m, "tout" devrait tomber en pluie. Le "tout" sera de l'ordre, ici, de 10 mm, peut être un peu plus... La partie ouest de la plaine du Forez n'obtiendra pas tous ces millimètres, elle devra probablement se contenter de quelques gouttes.

Samedi matin les températures avoisineront 0° en beaucoup d'endroits. La journée verra éventuellement 3 flocons se battre en duel (ce qui fera 3 duels si je compte bien) et probablement pas mal de grisailles dans le ciel ; la journée pourrait se dérouler sans dégel aux alentours de 1000 m et, évidemment avec cette masse d'air, plus haut. Bref : nous serons en hiver.

Dimanche l'ambiance devrait être encore plus froide de sorte qu'il pourrait ne pas dégeler dès 600-800 m d'altitude ce qui serait une première (pour cette tranche) depuis le début de la saison froide. Pas de précipitations mais encore possiblement pas mal de nuages sous un bon vent de nord-est. Nous serons encore en hiver.

Lundi on ne notera pas beaucoup d'améliorations. Nous serons toujours en hiver.

Le radoucissement devrait embrayer mardi ; notre hiver aura donc duré 3 jours... Un hiver progressiste.

- La pluie, la bonne et vraie pluie ?

- On prendra celle de vendredi, après on peut toujours attendre...

mardi 14 janvier 2020 à 8h :

A l'ouest du fleuve Loire, quelques trous à froid résistent encore à la douceur ce matin : -2.5° à St-Just-en-Chevalet à 7h mais +4.8° 400 m plus haut à St-Nicolas-des-Biefs ; -2.2° à la même heure à Ambert et +2.2° 500 m au-dessus à St-Germain-l'Herm. En plaine du Forez, le vent de sud a imposé sa loi nocturne, il faisait +7.9°  Feurs à 3h (mais seulement 1.3° à Arthun), +7.5° à 5h à Andrézieux. Sur le Lyonnais, le contraste est saisissant : il faisait -0.3° au Breuil à 3h et -1.3° à 8h10, -0.6° à Sain-Bel à la même heure ; il va sans dire que là-bas on n'a pas entendu le vent de la nuit... Il suffit de monter de 100 m en altitude pour trouver la douceur : +6.1° à Saint-Vérand à 8h10. Notons aussi la douceur en bord de Saône : +6.4° à 8h10 à Arnas ainsi que sur Lyon (9.2° à 8h à Bron ainsi qu'à Vénissieux, 9.4° à Gerland ).

Aujourd'hui nous n'aurons pas le brouillard d'hier car le vent de sud s'est chargé de le pulvériser ; nous conserverons la soufflerie et avec elle un ciel globalement lumineux. Les maximales de l'après-midi grimperont à 10° jusque vers 1000 m d'altitude, il ne fera pas bien plus chaud en plaine (12° environ).

Pas de risque de gel pour la nuit prochaine : même en plaine les températures ne descendront probablement pas sous +5° ; le vent de sud, on peut compter sur lui, sera là pour brasser.

Demain mercredi apportera le même temps qu'aujourd'hui : de l'air de sud, des 10° jusque vers 1000 m et un soleil en alternance avec les nuages assurant toutefois un aspect lumineux à la journée.

Jeudi avant le lever du jour le ventilateur sera au repos, on pourrait alors connaître une fin de nuit un peu mois douce que les précédentes, on n'ira cependant pas jusqu'à annoncer une température négative... ce ne serait pas prudent. Tablons sur une superbe journée de jeudi avec un soleil probablement dominant. Des températures plus proches de 15 que de 10° sont envisageables en plaine ; sur les hauteurs, il faudra monter au -dessus de 1000 m pour ne pas avoir 10°. En soirée, le vent du Midi entrera de nouveau en action.

Changement de temps pour vendredi où il fera encore bien doux en matinée, mais plus trop en soirée ; nous aurons plus frais vers 16h que vers 8h. La perturbation pluvio-neigeuse associée au - allons-y sortons le mot- refroidissement nous touchera vers la mi journée, elle devrait entièrement passer en neige vers 1500 m, inversement, on ne devrait pas voir de flocons pour CE passage perturbé sous 800-1000 m.

Samedi les thermomètres seront tous vers 0° dans la tranche 500-800 m. La journée nous poussera peut-être quelques bouffées neigeuses au-dessus de 400 ou 500 m. Il est possible que ce samedi soit, ici et plus généralement vers 800 m, la première journée sans dégel de cette saison dite froide ; et si ce n'est pas le cas, alors dimanche sera là pour retenter l'exploit.

Dimanche le bon froid sera installé, le gris devrait dominer et quelques floconnades à tous les étages seraient capables, si le travail n'a pas été fait la veille, de griser le décor.

lundi 13 janvier 2020 à 8h45 :

La température est de partout positive ce matin, elle est localement (Andrézieux par exemple) passée dans le négatif hier soir puis est remontée au-dessus de la glace probablement à cause d'une petite couche humide.

Nous aurons une journée de lundi relativement lumineuse ; ce ne sera certes pas le grand bleu mais le soleil devrait arriver à imposer sa lumière soit entre deux nuages soit carrément au travers de ceux-ci. Le vent de sud se fera sentir dès midi, il sera plus fort ce soir. Les températures maximales avoisineront celles d'hier à savoir 7° pour presque toutes les altitudes.

Demain, après une nuit douce sous le vent de sud établi, le soleil aura davantage d'influence, le bleu gagnera sur le gris et ceci aussi bien en plaine qu'en montagne. Les températures monteront d'un cran, on devrait trouver des 12-13° en plaine et l'isotherme 10° arrivera sans doute à monter vers 800 m d'altitude. Vent de sud constant et sensible.

La nuit de mardi à mercredi promet d'être encore plus douce que la précédente, on sera très loin des gelées même dans les plus incontestables trous à froid. Les températures de l'après-midi ne seront pas très différentes de celles de la veille. Il faudra encore compter sur le vent de sud qui pourrait pousser des rafales proches de 100 km/h sur les points hauts.

Pas de refroidissement pour la nuit suivante, toujours ce vent de sud. Jeudi l'ambiance offrira probablement une grande place au soleil, le vent se reposera. Durant l'après-midi, les "au moins 10 degrés" semblent à la portée de tout le monde. En soirée le vent se sera refait la cerise comme on dit dans le jargon cycliste et reprendra son ouvrage.

Vendredi il fera plus chaud à 6h qu'à 16h. Vendredi marquera le changement de temps, nous passerons dans une météo plus froide, plus conforme au calendrier. Comptons sur un passage pluvieux en cours de journée, passage pluvieux dont l'épaisseur millimétrique reste à jauger. L'isotherme 0°, encore dans les nuages au lever du jour, redescendra rapidement en cours de journée.

Samedi matin les thermomètres situés au-dessus de 500-800 m seront probablement tous dans le négatif.

- Ce coup de froid durerait-il plus de 24h ?

- Possiblement, oui.

- Connaîtrait-on, après celles de vendredi, d'autres précipitations ?

- Probablement pas.

dimanche 12 janvier 2020 à 9h :

La gelée de cette nuit a en effet été d'une grande modernité puisqu'elle n'a duré que... 7h. Le thermomètre est tombé sous la glace hier à 23h30 et en est sorti à 7h ce matin... c'est dire combien la douceur était impatiente de revenir ! Plus bas, le gel est arrivé seulement entre 4h30 (Arthun) et 6h30 (le Breuil) voire 7h (St-Vérand) ; comme si il était descendu des petites montagnes pour finir la nuit en plaine. On remarque bien là la modernité de ce froid : il ne peut pas être partout à la fois.

Des inversions de l'ordre de 5-7° sont en place : -3.2° à Arthun et +3.6° à Bard vers 9h, -3.7° à 8h à Chalmazel G. -3.3° à Roanne, +2.5° à la même heure au col de la Loge et +2° aux Sauvages.

Aujourd'hui le vent nous laissera tranquilles et le soleil officiera à 100%. Les températures de cet après-midi seront très homogènes d'une altitude à une autre : ce sera 6-7° pour tout le monde. En plaine, 6 ou 7° de maximale, même en mi janvier, n'est pas une température douce (6.7° de normale pour un 12 janvier à Andrézieux) ; comme les minis sont descendues assez nettement sous 0° (-4.6° à Andrézieux pour une normale de -0.2°), la température moyenne de ce 12 janvier sera donc clairement sous la normale.

Cette nuit, un passage nuageux pourrait empêcher à la plaine de creuser les degrés, la montagne -aussi petite soit-elle- conservera des températures positives. Le soleil est en capacité de revenir en journée, il pourrait donc de nouveau nous assurer de longues heures lumineuses. Au plus tiède de l'après-midi, il fera dans les 10° sur la ceinture 500-1000 m. On notera la levée du vent en fin de journée. Vent de sud bien sûr.

Mardi matin il m'étonnerait bien qu'on voit une gelée vu le mélange qu'aura assuré le vent dans la nuit. Celui-ci ne lâchera rien en journée et ce ne sont ni lui ni les probables nuages qui empêcheront la température de prendre encore 1 ou 2° sur la veille. Les 10° monteront probablement au-dessus de 1000 m.

Après une nuit toujours aussi  agitée, la journée de mercredi connaîtra des rafales supérieures à 100 km/h sur les lieux exposés ; les températures conserveront ce niveau de 10° vers 1000 m.

Nuit de mercredi à jeudi particulièrement douce à tous les étages.

Jeudi serait la journée la plus douce de la semaine, le souffle de sud s'estombera (entre tomber et s'estomper) et le soleil serait capable d'assurer plusieurs heures. Dans ces conditions, on pourrait voir des 15° en plaine sous le vent.

Vendredi... vendredi... qu'est-ce que j'ai fait de mon joker ? où à-t-il bien pu passer ? je ne sais pas...

Alors vendredi marquera la fin de cette période moderne, nous pourrions assister à un net refroidissement (mais nous partirions de très haut !), refroidissement probablement accompagné de pluie. Il est encore trop tôt pour cerner l'altitude de la limite pluie neige, surtout que celle-ci ne resterait pas en place : elle chuterait très vite.

samedi 11 janvier 2020 à 9h :

Le petit passage perturbé est passé, il a laissé 2 mm ici dans le pluviomètre et a juste grisé de neige vers 1100 m, à peine blanchi vers 1300 m. La douceur des prochains jours n'aura aucun mal à liquéfier cette pellicule.

Aujourd'hui nous ressentirons des températures à peu près de saison : les maximales de l'après-midi stagneront aux alentours de 3 ou 4° vers 800-900 m d'altitude, autour de 7° en plaine du Forez et un petit 10 sur la ville de Lyon. La barrière de non dégel flottera vers 1200 m. Le ciel aura du mal à nous proposer autre chose que du gris, le vent encore un peu sensible de nord-ouest s'affaiblira considérablement en cours d'après-midi.

Demain dimanche la découverture du ciel pourrait nous valoir des petites gelées matinales ; des gelées modernes, c'est-à-dire, ici, coincées entre -1 et 0°. La plaine et les trous auront sans doute un petit morceau plus froid : -2 à -4°. En journée le soleil ne fera pas de cadeau... aux nuages. Prévoyons donc un dimanche ensoleillé (même 100% ensoleillé sur les hauteurs) à température encore un peu juste en plaine mais déjà redevenue confortable vers 800-1000 m : 6 à 7° pour tout le monde.

Lundi seules les plaines et fonds de vallées pourraient encore subir le gel, les montagnes -aussi humbles soient-elles- auront chaud à la tête. Le déroulé pourrait ne pas être aussi ensoleillé que la veille ce qui n'empêchera pas un ressenti lumineux. L'après-midi offrira un petit degré supplémentaire à celui de dimanche. En fin de journée, le ventilateur de sud se remettra en route, il balaiera toute trace d'air frais rampant.

Mardi les gelées devraient donc soit avoir disparu soit être retranchées dans les pires trous à froid. L'ambiance de l'après-midi sera nettement plus douce que les précédentes : comptons sur du "plus de 10°" généralisé entre 200 et 600-800 m. Vent de sud bien établi.

Mercredi la soufflerie ne tombera pas en panne ; les températures, loin du gel en matinée, pousseront sous 500 m jusqu'à des valeurs plus proches de 15° que de 10°.

Le vent de sud maintiendra son emprise sur jeudi tout en commençant à faiblir ; tel l'antique soufflerie M1 de l'ONERA d'Avrieux, il ne s'arrêtera pas en 2 secondes. Le fond de l'air atteindra possiblement son optimum thermique de la semaine en imposant des maximales supérieures à 10° de la plaine jusque vers 1000-1200 m.

Vendredi marquera la fin de cette séquence tiède : le vent de sud finirait son règne en abdiquant au profit de celui de nord. On pourrait aussi renouer avec un temps plus humide.

A partir de samedi, il est possible que nous entrions enfin dans l'hiver (ne me demandez pas pour combien de temps). Il convient encore d'être prudent vu la distance qui nous sépare de la date. Ce temps refroidi et possiblement humide pourrait permettre au moins à nos hautes montagnes (1000-1600 m) de se revêtir d'une pellicule de neige.

vendredi 10 janvier 2020 à 8h :

On a dépassé 15° hier en plaine du Forez, Bard est monté à plus de 12° et ici j'ai eu 11.2° au meilleur. Plus haut en altitude, on a noté des maxis horaires de 13.1° à Chalmazel, 9.4° à St-Anthème 1260 m, 9° à Graix dans le Pilat à 1160 m.

Mise à part une très courte averse hier soir, la pluie de cette nuit nous a évité. Ce matin on remarque un début de baisse des températures sur les hauteurs, à 7h il faisait ici hier 8.8° contre 5.6° aujourd'hui. En journée l'ambiance va poursuivre son refroidissement par le haut ce qui se traduira par une grande stabilité thermique au niveau du sol ; bref en un mot : il ne fera pas plus chaud cet après-midi. Les nuages, bien présents, seront juste capables de crachoter quelques gouttes ici ou là sur les reliefs. La limite pluie neige devrait planer vers 1100 m.

Demain samedi le fond de l'air aura terminé son "refroidissement", je place ce mot entre guillemets car il n'aura pas été suffisant pour nous provoquer du gel en dessous de 1000 m. En journée, le ciel demeurera gris et l'ambiance ne s'échauffera pas, nous devrions plafonner ici vers 800 m aux alentours de 3 ou 4° l'après-midi.

On peut penser à une dissipation des nuages en cours de nuit de samedi à dimanche ce qui ferait revenir des températures négatives dimanche matin. Prévoyons un dimanche ensoleillé, l'ambiance pourrait encore rester fraîche en plaine mais elle s'orientera à la douceur sur les reliefs.

De lundi à jeudi nous renouerons avec ce temps bien connu à savoir douceur généralisée (surtout en montagne). Le soleil devrait tirer son épingle du jeu sans pour autant dominer exagérément ; il ne semble pas que l'on puisse recueillir, durant cette très grande première moitié de semaine, la moindre goutte.

jeudi 9 janvier 2020 à 9h :

J'ai mésestimé les températures de plaine d'hier : les 10° ont été franchis malgré le temps couvert voire même bruineux (quel hiver !) :9.4° de maxi horaire à St-Georges-de-Reneins,  9.9° de maxi à Arthun, 10.3° à Bron, 10.5° à Roanne, 10.8° de maxi horaire à Feurs, 12.4° de maxi à Andrézieux.

Ce matin tout est en pace pour recevoir une journée printanière : il fait déjà 9° vers 800 m, la plaine n'a pas gelé de la nuit et le thermomètre avoisine déjà +5° vers 1300 m. Sous un ciel lumineux, les températures de cette après-midi se regrouperont autour de 13-14° dans une large épaisseur. En fin de clarté le vent de sud deviendra plus pressant, les nuages envahiront le ciel éteint. Un remarquable refroidissement s'engagera en soirée, vu la douceur initiale, il ne nous mènera pas très bas... Demain matin il fera par ici 5 degrés de moins qu'à présent mais... ce sera encore 5 degrés de plus que la normale... Quelques gouttes tomberont ce soir et cette nuit, elles cibleront plus volontiers les reliefs (la plaine pourrait demeurer au sec) et ne totaliseront que 1 ou 2 mm dans le meilleur des cas.

Demain vendredi l'ambiance ressemblera un peu plus à un janvier : les nuages tiendront le terrain et le vent, encore au sud-ouest en fin de nuit ou début de matinée, pivotera lentement au nord ou nord-ouest en journée. Les températures n'évolueront que très peu en journée, nous verrons sans doute encore un petit 10° dans les meilleures plaines tandis que Pierre-sur-Haute restera dans le petit gel.

Samedi, journée de transition, laissera éventuellement percer un rayon de soleil. Le vent se sera calmé et quelques faibles gelées matinales sont envisageables dans les trous s'il n'y a pas trop de brouillard. Comptons sur 6 ou 7° au meilleur de l'après-midi en plaine, 4 ou 5° vers 800 m.

Dimanche la douceur aura repris la montagne et elle la tiendra possiblement toute la semaine. On notera aussi le retour probable du soleil qui, au moins sur les hauteurs, fera ressembler cette journée à un dimanche de mars.

On ne voit ni pluie (encore moins de neige) ni froid pour la semaine prochaine : les journées lumineuses et douces en montagne devraient s'enchaîner.

mercredi 8 janvier 2020 à 5h30 :

On n'a pas beaucoup de chances, aujourd'hui, de voir le soleil. L'ambiance de l'après-midi nous offrira cependant des températures dépassant 10° sur les mi-reliefs, entre 500 et 1000 m. En plaine, l'air plus frais résistera.

Demain jeudi marquera un pic de douceur à toutes nos altitudes, c'est évidemment en montagne que ce pic piquera le plus anormalement fort puisqu'on attend des maximales de l'ordre de 12-14° jusque vers 1000 m. La plaine assurera un thermomètre au-dessus de 10°. On sera en droit d'espérer de belles trouées ensoleillées. Sur le soir, un net refroidissement (essentiellement sensible en montagne) nous parviendra pas l'ouest, il sera probablement accompagné de quelques gouttes nocturnes qui arriveraient à cumuler 2 ou 3 mm sur les reliefs de la moitié bord de nos départements. De rares chutes de neige pourraient péniblement et momentanément griser le paysage au-dessus de 1200-1300 m.

Vendredi la perturbation affaiblie sera passée et la pression atmosphérique repartira à la hausse. Le temps resterait frais, le ciel couvert mais sec.

Samedi les 1030 hPa seront atteints au baromètre. Le soleil pourrait débuter sa reconquête des hauts sommets en laissant la plaine aux prise avec des grisailles de bas étage. Températures sans grand changement à savoir à peu près de saison.

Dimanche ouvrira les vannes au soleil, celui-ci se montrera plus généreux que la veille. Les températures de l'après-midi marqueront 1 ou 2 degrés de hausse sur la veille.

Au moins la première moitié et possiblement l'entièreté de la semaine prochaine semble promise à la lumière, au moins en montagne. On ne voit toujours pas apparaître de froid, surtout pas sur les hauteurs qui garderaient nuit et jour des températures relativement douces. Pas de pluie ni de neige en perspective.

mardi 7 janvier 2020 à 7h :

La plaine n'est finalement pas restée, hier, sur le bord du chemin de la douceur : nombre de postes ont atteint ou dépassé 10° comme Andrézieux (11.5° de maxi), Bron (10.4° de maxi), Feurs (9.6° de maxi horaire), Roanne (10.9° de maxi horaire). C'est évidemment en hauteur que la douceur était la plus anormale : à 12h50 il faisait 13° (valeur arrondie au degré entier le plus proche) au sommet du puy de Dôme à 1460 m, à 14h on avait 11.1° à Super Besse, à midi il ne faisait pas moins de 13.7° à la Gardonnanche de Chalmazel (990 m), 10° à 15h à St-Anthème patte d'oie et 10.9° à la même heure aux Sauvages, 11° à St-Nicolas-des-Biefs. Ici à Violay ainsi qu'à Bard, la maximale d'hier a été de 11.4°.

Aujourd'hui il fera moins doux et moins beau de partout, nous perdrons sur hier, cet après-midi, 1 ou 2° en plaine et 8 ou 9 vers 1500 m ; faites une règle de trois pour avoir votre déficit personnel. Une couverture épaisse recouvrira la matinée, elle pourrait présenter quelques petites transparences durant l'après-midi. Sous une Pmer de l'ordre de 1033 à 1034 hPa toute la journée, il ne faut pas attendre la plus petite goutte de pluie, s'il tombe quelque chose, ce serait une bruine famélique.

Mercredi la montagne en aura terminé avec son rafraîchissement, les 10° reprendront leur ascension, on les trouvera vers 800-1000 m et ceci sans l'aide du soleil. Le vent, faible et hésitant, oscillera dans les quadrants sud.

Jeudi journée favorable pour le vélo, au moins en matinée. Les températures conserveront leur niveau élevé, le vent s'affirmera au sud. On peut espérer un bout de soleil en matinée. On verra probablement toutes les maximales dépasser 10° : du plus bas fond à la plus haute bosse. Sur le soir ou en nuit suivante, un passage plus ou moins pluvieux (la variabilité est encore très importante d'un modèle à un autre) devrait affecter au moins la moitié nord de notre feu département de Rhône-et-Loire. Le refroidissement sera sensible, il ne serait toutefois (à surveiller tout de même) pas capable d'abaisser la limite pluie-neige sous 1000-1200 m.

Vendredi la présumée pluie matinale serait rapidement oubliée, l'ambiance restera fraîche avec probablement moins de 5° de maxi vers 800-1000 m sous le vent de nord.

Samedi la pression serait de nouveau sur son perchoir, au-dessus de 1030 hPa. Les grisailles matinales pourraient laisser place à de la lumière dans une ambiance encore relativement fraîche.

A partir de dimanche le temps redeviendrait franchement stable, le soleil pourrait de nouveau s'installer en montagne et, avec lui, sa collègue la douceur.

Ce type de temps ni froid ni chaud en plaine et juste doux en montagne est en capacité de s'imposer durant toute la semaine prochaine.

lundi 6 janvier 2020 à 7h30 :

Le frais n'aura pas duré longtemps en montagne, déjà hier, après une nuit sans gel, on mesurait pas moins de +10.4° à 20h à Chastreix (1385 m, 3 ou 4 km à l'ouest du puy de Sancy) ; s'il y a un poste particulièrement sensible aux redoux d'ouest, c'est bien celui-ci.

Ce matin, ce n'est pas une surprise, la douceur a gagné tous les reliefs et parfois, comme ici, de manière plutôt rapide : -1.2° à 5h50 et  +5.1° à 7h20. A 7h il faisait ici +4.8° et -1° aux Sauvages, -5.3° à St-Just-en-Chevalet et +6.1° à St-Nicolas-des-Biefs ; à 7h20 on avait +5.6° à Bard et -3.6° à Veauchette ; même à Lyon il gèle "fort" avec -3.5° à 7h à Bron. Au sommet du puy de Dôme, où il n'a pas gelé de la nuit, on mesurait +9.1° à 7h30. Nous ne devrions pas voir autre chose que du soleil aujourd'hui ; les températures, déjà confortables en montagne, prendront encore au moins 5° jusqu'à afficher des +10 à +12° dans la tranche intermédiaire 500-800 m. C'est encore à l'ouest du Massif Central qu'on rencontrera les plus anormales températures avec des 10 à 12° jusque vers 1500 m sur le Sancy. Nos plaines (Forez, Roannais, Lyonnais, Mâconnais) s'accorderont pour assurer 6 à 7° cet après-midi.

Demain mardi apportera un petit plus de fraîcheur sur nos montagnes (l'isotherme 10° devrait disparaître de notre territoire et le 0° tangenter nos plus hauts hectares) et laissera les bas fonds sans grands changements thermiques. Le ciel ne sera plus aussi lumineux, il pourrait nous crachoter quelques postillons.

Mercredi sonnera le retour de l'indéboulonnable douceur montagnarde, les mercures ne s'allongeront probablement pas autant que ceux d'aujourd'hui , ils se contenteront de"tourner", en fin de journée, autour de +5° à +7° vers 1200-1400 m. Là encore, quelques éventuelles bruines pourraient tomber jusqu'à nous ; si toutefois elles se produisent, elles seraient insignifiantes de quantité mais tout de même suffisantes pour saper la neige de culture laborieusement "amassée" hier matin sous les enneigeurs de Chalmazel.

Jeudi nous convoierait quelques degrés supplémentaires en altitude, cette douceur associée à vent de sud sensible finiront de trucider la pellicule neigeuse des sommités foréziennes... et si le travail n'est pas fait en journée, une séquence crachouilleuse entre jeudi et vendredi terminerait le neigeocide.

Joker pour vendredi. Ben quoi ? j'ai bien le droit de ne pas savoir non ?

Samedi, dimanche, lundi, mardi (et tout le reste de la semaine ?) : douceur (et soleil ?)  au moins en altitude.

dimanche 5 janvier 2020 à 9h :

Il gèle ce matin ! voilà une information qui devient notable par ici, même début janvier. Il s'agit de la première température négative (certes très peu négative : -0.9° de mini provisoire) de 2020. Le ciel est dégagé et une pellicule blanche de gel recouvre les végétaux rampants. On se croirait en hiver. Les canons crachent à Chalmazel, ils n'auront pas le loisir de souvent le faire cette semaine.

Aujourd'hui le ciel ne restera probablement pas dégagé, il faudra composer avec des nuages, le ressenti paraîtra toutefois bien moins gris qu'hier. Les températures seront de saison à savoir 3 ou 4° au mieux vers 800-900 m, 5 ou 6° en plaine du Forez, 7 sur Lyon. Dès ce soir, le tout petit gel reviendra là où il se trouve actuellement.

Demain matin, le froid sera descendu en plaine et aura libéré du gel la montagne ; nous devrions voir le jour sous +1 à +2° ici à Violay et plus généralement vers 800 m d'altitude (hors trous ou plateaux évidemment) tandis que la plaine accusera des -3 à -5° en Forez, 0 à -2° côté Lyonnais. On pourra apprécier un grand soleil en journée ainsi qu'une ambiance de nouveau quasi printanière au-dessus de 500-600 m (10° dans la tranche 500-1000 m). Les plaines auront plus de difficultés à chauffer, elles rendront probablement 3 à 4° à celles des hauteurs.

Mardi la douceur devrait diminuer d'un cran pour cause de déficit d'ensoleillement, on conservera toutefois des 5 à 6° l'après-midi dans la tranche 700-900 m.

Mercredi le fond de l'air reprendra un petit peu de douceur, le soleil pourrait sortir le nez des nuages.

Grande douceur jeudi, les 10° monteront sans doute au-dessus de 1000 m.

3 gouttes sont à envisager entre jeudi et vendredi, ce qui nous vaudrait un très relatif rafraîchissement passager.

Il semble que le soleil veuille bien reprendre le ciel en toute fin de semaine.

samedi 4 janvier 2020 à 10h :

Ce temps redevenu presque frais et assurément couvert va nous concerner aujourd'hui et demain. La petite pluie tombée hier vers 17h à l'occasion d'une courte averse ainsi qu'en toute fin de nuit (sous plus de 1033 hPa de pression !) ne trouvera pas de successeur d'ici au moins 5 jours si ce n'est pas 10. Cet après-midi, nous aurons des températures avoisinant 8° en plaine et 0° vers 1400 m ; faites une règle de 3 pour avoir la vôtre. Le vent de nord n'arrangera pas le ressenti.

Demain le vent de nord aura légèrement faibli, de très faibles gelées seront observées au-dessus de 500 m environ, elles pourraient être un peu plus prononcées au-delà de 1000 m. Le soleil aura sans doute encore de la peine à nous toucher, prévoyons des températures maximales 1 petit degré plus faibles que celles d'aujourd'hui.

Lundi devrait nous réserver une bonne dose de lumière ; l'ambiance des montagnes sera redevenue douce et le restera toute la semaine en faisant flotter l'isotherme 0° entre 2500 m pour le plus bas à 3200 m pour le plus haut. Le vent aura viré au sud.

Ensuite, comme dit dans le paragraphe précédent, la douceur ne nous lâchera pas de la semaine mais le soleil n'aura probablement pas pour autant la tâche facile. Prévoyons donc un temps relativement gris et des maximales culminant jeudi vers 13-15° en plaine, 10° par ici vers 800 m et 5 ou 7° vers 1500 m.

Même en tendant le cou, on ne voit toujours pas l'hiver poindre.

La question devient :

- Skiera-t-on en janvier à Chalmazel ?

vendredi 3 janvier 2020 à 10h :

On n'a toujours pas mesuré, au Breuil (et probablement aussi à Liergues), la moindre minute de température positive pour cette année 2020. Le poste de St-Vérand est passé dans le positif cette nuit vers 3h après avoir déroulé un gel permanent depuis le 31 décembre vers 18h. Ici à Violay on recherche toujours la première journée sans dégel de la saison froide...

Les écarts de température entre les vallées froides et les hauteurs douces ont localement dépassé, cette nuit, les 10°. Par exemple il faisait +8.8° (au passage il s'agit de la maxi affectée au 2 janvier) ici à 4h et -1.8° au Breuil ou encore -0.9° à Feurs ; à 4h30 on avait 10.1° à Bard et -1.4° à Veauchette. Il faisait +7° à minuit au col de la Loge contre -1.2° à St-Just-en-Chevalet.

Nous nous séparons aujourd'hui du soleil : le redoux nocturne qui n'a été sensible que sur les montagnes est en train de disparaître, l'isotherme 0° (situé à 3200 m d'altitude cette nuit !) redescendra sur nos plus hauts sommets (c'est-à-dire vers 1500 m) ce soir. La plaine aura du mal à se réchauffer, elle ne montera que péniblement à 5° dans ses parties les plus froides ; nous aurons entre 6 et 8° au meilleur de l'après-midi dans notre tranche 700-900 m.

Ambiance enfin à peu près de saison pour la montagne demain samedi. Le matin nous ne constaterons plus d'inversions et l'après-midi elles se seront inversées. Tablons sur 2 à 3° seulement ici à Violay et plus généralement dans la strate 700-900 m en plein coeur de l'après-midi sous un joli vent de nord-ouest. Il fera plus frais à 15h qu'à 7h. En plaine, les maximales auront lieu l'après-midi avec environ 6-7°. Ciel sans soleil.

Dimanche le redoux se mettra en route, il fera encore relativement frais sous un ciel possiblement très chargé.

Lundi pourrait signer le retour du soleil et des conditions douces.

Mardi, mercredi, jeudi et possiblement plus loin encore, ce sera douceur douceur douceur. Les journées ne seront sans doute pas entièrement ensoleillées ce qui n'empêchera pas des températures printanières dans la ceinture 500-1000 m.

jeudi 2 janvier 2020 à 9h15 :

Les bilans annuels pour la station de Violay sont en ligne : ici pour les températures, ici pour les précipitations. L'année 2019 est donc normale en ce qui concerne le total de pluie+neige (léger excédent de 20 mm), elle est en revanche très douce en température moyenne : 10.7° de moyenne annuelle, exactement comme en 2017 mais un petit peu moins chaud que 2014 (10.9°), 2018 et 2003 (11.0°), 2011 et 2015 (11.1°).

Le fait marquant d'hier est le non dégel du val de Saône ainsi que des premiers coteaux beaujolais restés englués dans un brouillard permanent : +0.2° de maxi à Fleurie, +0.1° de maxi à Anse, 0.0° au Breuil, -0.2° à St-Vérand, -0.4° de maxi horaire à St-Germain Nuelles ainsi qu'à St-Georges-de-Reneins, -0.8° de maxi horaire à Liergues. Lyon n'a pas eu très chaud non plus avec seulement 0.9° de maxi à Bron. Pendant ce temps, la plaine du Forez poussait le mercure presque 10° au-dessus : 9.5° de maxi à Andrézieux, 7° de maxi horaire à Feurs.

Aujourd'hui la montagne connaîtra un court mais sensible réchauffement (+7 à +8° dans la ceinture 500-1000 m) en toute fin d'après-midi ou début de soirée, contrairement à la plaine qui restera dans des gammes de températures fraîches (2 à 4° de maxi). Le soleil dominera les montagnes du matin au soir, il pourra toutefois, dans sa grande bonté, laisser flotter quelques nuages.

Demain vendredi le soleil perdra sans doute de sa générosité, l'ambiance conservera une belle douceur en montagne. Sur le soir, un refroidissement fera redescendre le 0° vers 1200 m.

On ne pourra toujours pas parler de froid pour samedi, même s'il s'agit de la moins douce journée en montagne depuis l'an dernier et pour plusieurs jours encore. Alors il y fera juste frais avec une barrière de non dégel vers 1300-1500 m. Journée probablement couverte.

Dimanche le coup de frais quittera les hauteurs, la douceur s'y réinstallera en cours de soirée.

Lundi mardi mercredi (?) jeudi (?) ven... : toujours cette indécrottable douceur sur les reliefs. On n'est pas prêt de skier à Chalmazel...

mercredi 1er janvier 2020 à 9h :

On a encore eu, hier, notre lot de températures printanières en montagne, voici quelques maxis horaires (i.e maxis des températures mesurées uniquement lors des heures rondes) : 11.6° au col de la Loge, 11.9° au Mont-Dore, 12.2° à la Fontaine-du-Berger et à Chastreix, 12.3° à Chalmazel G., 12.5° à St-Anthème patte d'oie, 12.9° à Super Besse, 13° à la Courtine, 13.3° à Anzat-le-Luguet. Les plaines n'ont pas eu l'honneur de telles conditions : 6.3° à Feurs et 6.9° à Boën pour les maxis horaires ; 7.2° à Andrézieux, 3.8° à Bron ainsi qu'au Breuil, 4.7° à Vénissieux pour les maxis réelles (i.e non horaires mais minutaires, je n'ose pas dire secondaires, ça pourrait prêter à confusion).

Ce matin les gelées sont sévères en plaine. Le mercure est descendu à -5.9° à Roanne à -5.6° à Andrézieux. Montmelas (460 m à la station) est à l'interface entre air doux et air froid du côté Saône : +1.2° à 8h10, -0.7° à 8h20, +1.1° à 8h40, -0.6° à 9h ; aux mêmes horaires mais 80 m plus bas il faisait une température stable à -4° à St-Vérand (380 m). Les postes au-dessus de 500-600 m et hors plateaux ou trous n'ont pas gelé de la nuit, ce qui n'empêche évidemment pas un gel au sol vu les bonnes capacités de rayonnement (on ajoute souvent "nocturne" mais il y a tout autant de rayonnement la journée). Le fait que l'air soit calme et sec (-10° hier soir ici en température du point de rosée) aide encore grandement le sol à se refroidir ou plutôt à ne pas se réchauffer.

Aujourd'hui la douceur prend congé... en douceur. Les inversions actuelles (localement de l'ordre de 10°) s'estomperont complètement en journée consécutivement à un réchauffement de la plaine et un rafraîchissement de la montagne ; en coeur d'après-midi, tout le monde devrait se retrouver au voisinage de 6 ou 8°. Une zone devrait faire exception : le val de Saône qui ne pourra vraisemblablement pas gagner plus de 1 ou 2 degrés en journée. Les nuages viendront provoquer quelques ombres dès la mi journée, ils n'arriveront toutefois pas à nous assombrir l'après-midi.

Demain jeudi nous aurons le même type de temps qu'aujourd'hui : une température maximale assez homogène d'une altitude à une autre (disons vers 5 - 7°) et quelques nuages pas très occultants.

Après une nuit de jeudi à vendredi redevenue douce en altitude (mais pas en plaine), nous aurons en journée un temps à ciel plus chargé, possiblement couvert. La encore, les températures de journée plafonneront vers 5 à 8° pour les plus élevées.

Un certain coup de frais interviendra sur les hauteurs entre vendredi soir et dimanche soir ; nous verrons à cette occasion l'isotherme 0° s'agenouiller en dessous de 1000 m (ce qui est notable par les temps actuels). Le ressenti sera donc naturellement moins printanier en montagne. Ne comptons pas sur une offensive neigeuse pour cette occasion : oui il pourrait tomber, au-dessus de 1000m, 2 flocons ici ou là entre vendredi soir et samedi matin mais ils ne seraient pas assez nombreux pour moucheter un pare-brise. Samedi la pression touchera un nouveau plus-haut à 1035 hPa.

Après ?

L'agenouillement de "l'iso" comme on le nomme dans les milieux autorisés ne sera qu'une génuflexion. Ma grenouille de cristal ne voit pas beaucoup de changement d'ici le 10 janvier : ce serait du globalement doux ou très doux en montagne, du froid la nuit et frais la journée en plaine. Il ne faut assurément pas compter sur des précipitations significatives lors de cette première décade de janvier.