Retour au sommaire général

mardi 8 octobre 2019 à 8h30. Merci au (peu) de soleil d'hier qui, à la mi journée, a limité la casse thermique ; sans lui nous aurions sans doute eu la première maximale inférieure à 10° de la saison (10.6° de maxi diurne hier, plus basse maximale depuis le 17 mai dernier). Ce matin l'ambiance s'est déjà bien réchauffée puisqu'il faisait 10.9° à 8h (il s'agit donc de la maximale affectée à hier 7 octobre). Aujourd'hui le temps se réchauffera considérablement en montagne, un petit peu moins en plaine. Tablons sur des maximales de l'ordre de 19-20° ici à Violay ce qui représenterait une hausse d'une huitaine de degrés en 24h... En plaine, on pourrait voir des 24 à 25° au meilleur de l'après-midi. L'amplitude thermique d'aujourd'hui sera remarquable en plaine vu les minimales assez basses (4.6° à Andrézieux, 4.8° à Arthun, 5.6° à Arnas, 7.1° à Bron), elle pourrait localement atteindre 19-20°. Demain mercredi nous replongerons dans la fraîcheur et reperdrons les miraculeux degrés d'aujourd'hui. La pluie finira d'automnaliser la journée en traînant ses gouttes du matin au milieu de l'après-midi. On est en droit d'attendre un cumul proche de 7-10 mm dans le coin, probablement moins en plaine. Ce n'est pas jeudi matin que nous rabibocherons les températures avec le calendrier ; quelques gelées au sol sont envisageables sur les hauteurs pour peu que la fin de nuit soit dégagée. L'ambiance demeurera trop fraîche l'après-midi. Vendredi marquera le début de la période quasi-estivale promise pour ce week-end : le soleil devrait enfin arriver à nettoyer le ciel et fera monter l'isotherme 20° jusque vers 600-800 m. Samedi et dimanche poursuivront la tendance haussière comme dirait Pierre-Yves Dugua, les 20 degrés monteront jusque vers 1000 m et le soleil occupera tout l'espace qui lui sera offert. Lundi ne devrait pas détonner, il soutiendra fièrement la comparaison avec ses deux journées précédentes.

Mine coins - make money:
http://bit.ly/money_crypto

lundi 18 janvier 2021 à 8h30 :

Ce matin, coté Loire, seules les altitudes supérieures à 600-700 m connaissent le gel. Coté Rhône il fait légèrement plus froid, probablement à cause de la petite couche de neige au sol, des postes comme St-Georges-de-Reneins, Liergues ou Mornant ont juste touché 0°, voire sont descendus environ 1° plus bas (St-Georges).

Cette journée de lundi sera à classer dans les journées hivernales de janvier, on a certes connu plus froid depuis le début de l'année mais la température maximale de cet après-midi devrait demeurer sous les normes de saison : 0° vers 1000m, 5° vers Lyon. La luminosité ne sera pas encore totale, on notera toutefois une nette amélioration vis-à-vis de celle des jours précédents. Ce soir le vent virera au sud.

Demain matin les gelées épargneront probablement les altitudes supérieures à 1000-1200 m, le redoux sera en marche et le soleil plus inspiré qu'aujourd'hui. Ici à Violay et plus généralement vers 700-900m, on peut espérer la plus haute température depuis le 24 décembre dernier à savoir plus de 4.7°. Le vent de sud, discret en journée, prendra vigueur en cours de nuit suivante.

Une bonne soufflerie s'installera mercredi, nous faisant perdre le bénéfice du doux. Le vent du Midi poussera des rafales à plus de 100 km/h sur les points hauts, les reliquats d'air froid seront vite expulsés de plaine, on y verra plus de 10° l'après-midi.

Jeudi ne mettra pas en cause la douceur, le souffle du sud diminuera nettement sans pour autant abdiquer. Quelques gouttes (à tous nos étages) seraient envisageables.

Vendredi samedi dimanche : graduellement plus frais. Nous ne devrions pas renouer avec le bon froid mais simplement avec celui de saison, un froid humide qui ferait pleuvoir sous 600-1000 m et neiger au-dessus. Les millimètres de janvier, qui se traduisent en centimètres "inutiles" à Chalmazel et autre Prabouré, n'ont pas terminé leur écoulement...

dimanche 17 janvier 2021 à 9h :

Comme prévu, l'air froid a mieux résisté côté Lyonnais que côté Forez. Ce matin la plaine du Forez est au vert, même la webcam de Bard à 810 m d'altitude ne montre que quelques touches blanches à 9h. Au même instant, la ville de Lyon (ou ici pour avoir plus de caméras) ainsi que le val de Saône présentent un paysage blanc.

Ici à Violay je mesure environ 7 cm de soupe et 13.5 mm de plus dans le pluviomètre. La webcam de la tour Matagrin (170 m plus haut qu'ici) montre des arbres un peu plus blancs, il n'a peut-être pas dégelé là-haut (ici à 830 m : 1.1° de maxi, vers 7h)

Aujourd'hui le petit gel reviendra avant ce soir vers 800 m après une journée à température remarquablement stable, les averses de pluie sous 500-800 m, de neige au-dessus (une belle en ce moment de neige roulée) rythmeront ce dimanche.

Demain matin il gèlera de nouveau au-dessus de 400-500 m (comptons environ -2° par ici), l'ambiance aura ensuite beaucoup de mal à s'échauffer, la limite de non dégel devrait flotter vers 1000 m malgré un soleil volontaire. Le vent virera au sud en soirée enclenchant un fort redoux en altitude.

Mardi matin il gèlera probablement encore sous 1000 m, au-dessus le redoux sera installé ou en passe de l'être. Le soleil, sans doute plus généreux que la veille, nous montera le thermostat au-dessus de +5° par ici, ce qui sera une première depuis la veille de Noël.

Mercredi la grande douceur s'installera, surtout en plaine où les maximales devraient aisément dépasser 10°. Vent de sud décoiffant.

Encore doux jeudi, moins de vent, il tournera un peu à l'ouest.

Vendredi-samedi : possiblement plus frais et humide, limite pluie neige aux alentours de 1000 m à + ou - 200 m près.

samedi 16 janvier 2021 à 8h45 :

1343 : c'est le nombre de visiteurs différents passés sur cette page entre avant-hier jeudi 19h et hier 19h. C'est le score le plus élevé depuis le pic à 1714 enregistré le 14 novembre 2019 lors d'une chute de neige conséquente (20 cm).

Heureusement qu'il n'y a pas eu, hier, 3 visiteurs de plus, sinon le compteur aurait atteint 1346 et 1346 c'est l'année du début de la Grande Peste quelque part vers la mer Noire... celle qui en moins de 10 ans à tué entre 30 et 50% d'Européens... Pour l'instant, avec notre COVID on n'en est pas encore à 0.1%...

Hier la neige s'est emparée de la journée : on a vu que ça, même que parfois ça "fumait" tellement qu'on ne voyait plus rien. Les flocons ont donc été omniprésents mais pas très épaississants, ce matin je mesure environ 3 cm sous une température redevenue bien froide : -6°.

Aujourd'hui on ne doit pas compter sur un quelconque dégel diurne au-dessus de 700-800 m. Si le soleil doit passer quelques têtes, il faudra qu'il le fasse en matinée car ensuite le rideau sera tiré ; alors est-ce qu'il les passera ces têtes ? je ne sais pas, je ne suis pas le soleil. C'est sur les coups du début de notre couvre-feu flambant neuf que la météo s'animera. Vers 18h la perturbation neigeuse abordera la montagne Bourbonnaise (à l'ouest de Roanne), elle progressera assez lentement vers l'est en cours de soirée (arrivée vers 19h ici à Violay). La plaine du Forez pourra temporairement blanchir de 1 ou 3 cm ; ici à Violay et plus généralement entre 800 et 1000 m sur la montagne d'entre Rhône et Loire, la couche totale pourrait dépasser 10 cm aux environs de 21-22h. Vers la mi nuit, une bande d'air plus doux passera en altitude, la pluie supplanterait la neige ligérienne jusqu'à des 800 ou 1000 m, probablement beaucoup plus bas côté Lyonnais. Avant le lever du jour, les flocons (devenus disparates) auront reconquis la suprématie aérienne au-dessus de 500-700 m.

Demain matin, dans un air moins froid qu'actuellement (0° vers 600-800 m), on aura probablement 12-15 cm de neige au sol sur nos plus hauts sommets d'entre Loire et Saône (900-1000 m) qui en comptent déjà 5. La plaine du Forez se réveillerait au vert suite au radoucissement de la seconde moitié de nuit ; en revanche, le Lyonnais pourrait avoir gardé beaucoup plus d'air froid de sorte qu'il n'est pas impossible de voir des toits blancs dans Lyon ; 3-5 cm dans la proche campagne environnante sont envisageables, surtout du côté de Limonest. La journée se déroulera dans le gris et sous une température remarquablement constante (0° vers 900-1000 m) ; les reliefs (> 400-500 m) recevront encore tout au long de ce dimanche des chutes de neige persistantes mais d'intensité faible.

Lundi le soleil sortira enfin du bois (sans toutefois en envoyer, nous restons en janvier tout de même). Les températures d'aurore ne seront pas très en dessous de 0°, la couche de neige -mesurée comme il se doit à 7h- indiquera, probablement de justesse, ici et bien ailleurs, sa valeur maximale de l'année civile (12-13 cm vers 800 m, sans doute 5 de plus à la tour Matagrin). Journée encore froide malgré la lumière sous un petit vent de nord (non dégel au-dessus de 1000 m). Sur le soir, le vent changera radicalement d'avis, il s'orientera au sud.

Mardi le vent de sud, discret en matinée, prendra peu à peu de l'assurance. Les gelées matinales se concentreront plutôt en plaine abritée du vent ou dans les trous. Soleil entreprenant, températures maximales en hausse qui nous fera probablement dépasser 5° par ici pour la première fois depuis le 24 décembre.

Mercredi le vent de sud haussera considérablement le ton, les 100 km/h en pointe seront fréquents sur les crêtes comme par exemple aux Sauvages (crête qui n'a rien de particulièrement remarquable si ce n'est que Météo France y a planté un anémomètre). Les gelées auront totalement disparu, les températures maximales pourraient frôler 10° vers 700-800 m et 12-13° en plaine.

Jeudi vendredi : un peu moins doux. Pluie pour vendredi ?

Samedi dimanche redevenus frais (limite pluie neige entre 600 et 1200 m).

vendredi 15 janvier 2021 à 8h :

La pluie continue de nous arroser : 14 mm supplémentaires au pluviomètre de ce matin ici à Violay soit 43 mm depuis le début de l'épisode (et de l'année). Hier la plaine a été un peu mieux servie que lors des 2 précédentes journées, la lame d'eau mesurée (entre hier 7h et ce matin 7h) s'élève à 3 mm à Savigneux Anse et Mornant, 4 à Bron Villefranche Sain-Bel et St-Georges-de-Reneins, 5 au Breuil, 6 à Roanne, 7 à Balbigny, 8 à Feurs Boën et St-Etienne, 11 à Charlieu. Les monts du Forez se sont encore distingués avec 46 mm au col de la Loge, 42 à Noirétable, 27 à Chalmazel.

On a assisté hier à un formidable écart de température entre le col de la Loge et Savigneux (très probablement soumis à un effet de foehn) ; à 13h il faisait -0.2° au col et 11.8° à Savigneux soit 12 degrés d'écart pour seulement 890 m de dénivelée.

Le refroidissement prévu de cette fin de nuit a suffit pour, au moins ici vers 800 m, reblanchir le paysage. La journée ne sera pas sans dégel au sens strict de la météo puisqu'il faisait ici +0.3° tout à l'heure à 7h. Actuellement à 8h15 le petit gel est arrivé (-0.2°) et il restera en place au moins jusqu'à demain soir. Aujourd'hui les chutes de neige plus ou moins denses plus ou moins espacées se produiront au-dessus de 500 m en matinée, probablement jusque dans Lyon cet après-midi.

Demain samedi le froid mordra davantage, on pourrait mesurer des -4 -5° le matin vers 800-1000 m et -8 -10° à Pierre-sur-Haute. Les nuages devraient largement l'emporter sur le soleil, ils resteront cependant secs. Pas de dégel sous 500-800 m. En cours ou fin de soirée une bouffée neigeuse nous touchera, accompagnée d'un net radoucissement d'altitude ; dans ces conditions, il est bien difficile de prévoir la position de la limite pluie neige avec une précision hectométrique... Il est possible que l'air froid résiste en basses couches ce qui nous vaudrait des flocons (possiblement nombreux) à presque toutes les altitudes. Si vous faites partie des ayant droits pour pouvoir circuler lors de cette soirée, prenez vos précautions, surtout si votre trajet vous emmène au-dessus de 800-1000 m.

La langue d'air doux d'altitude sera passée dès les premières heures de dimanche, les précipitations s'atténueront fortement.

Dimanche matin on pourrait avoir (au moins ?) une dizaine de centimètres de neige au sol et ceci dans la tranche supérieure de nos modestes montagnes d'entre Loire et Saône à savoir 700-1000 m. Les pistes de luge violaysiennes vont encore faire le plein. Journée entre froide et pas chaude, non dégel au-dessus de 600-800 m environ.

Lundi : froid mais sec. Réchauffement en altitude sur le soir.

Mardi et mercredi : nettement plus doux et possiblement secs.

Difficile de voir plus loin, il se pourrait que le redoux de mardi et mercredi ne s'étale pas très loin dans la semaine.

jeudi 14 janvier 2021 à 9h :

Ce sont 10 mm qui sont ici tombés hier sous le crachin permanent, le cumul de cet épisode passe donc (en arrondissant au mm le plus proche) à 29 mm. Comme avant-hier, la plaine du Forez a reçu hier très peu de pluie : rien à Savigneux ainsi qu'à Arthun, 0.2 mm à Boën, 1 mm à Veauchette, 1.2 à Feurs et Andrézieux, 1.4 à Roanne, 1.6 à Balbigny mais encore 18 mm à Noirétable. La grande plaine Lyonnaise s'en tire un peu moins mal avec entre 5 et 6 mm sur Lyon, 4 à 5 en val de Saône.

La pluie n'est pas terminée, loin de là. La première décade de janvier (totalement sèche mis à part la bruine verglaçante et 3 flocons diparates) ne sera pas à l'image des deux autres.

Aujourd'hui nous bénéficierons d'un ciel certes couvert mais tout de même moins bouché qu'hier ; il ne devrait rien tomber dans la période claire, c'est en fin d'après-midi que l'ambiance virera de nouveau à la pluie. C'est donc vers 17h que nous retrouverons, toujours essentiellement sur les reliefs, une pluie froide et des flocons au-dessus d'environ 1000 m. Cette ambiance pluvieuse se poursuivra dans la nuit (les pluies ne seront toutefois pas continues) et, refroidissement aidant, les gouttes se changeront en flocons vers 4-5h au-dessus de 600-800 m. Demain matin à 7h les pluviomètres de nos petites montagnes devraient de nouveau être dotés de 10 à 15 mm supplémentaires. Le décor aura sans doute viré au gris ou au blanc au lever du jour dans notre tranche 700-900 m.

Demain vendredi le petit gel reviendra en début de matinée vers 800 m, il descendra ensuite doucement en cours de journée jusqu'à toucher 300-400 m d'altitude en début de soirée. La journée se déroulera probablement sous les flocons a priori peu denses mais probablement tenaces et suffisants pour redonner un coup de blanc (3- 5 cm ?) dans l'épaisseur 700-900 m. Vent de nord-ouest le matin, virant au nord l'après-midi.

Le froid campera sur le secteur samedi : temps probablement sec, très nuageux ou couvert et sans dégel passé 500-600 m d'altitude.

Un passage neigeux (à toutes altitudes ?) est envisagé pour la soirée de samedi ou la nuit suivante. Ce présumé passage nous cache encore pas mal de choses... simples floconneries ou vraie neige déposant plusieurs centimètres ? on verra.

Journée encore hivernale dimanche avec une barrière de non dégel proche de 1000 m.

Lundi toujours froid mais sec voire ensoleillé.

Mardi : froid le matin puis réchauffement de fond ; nous passerions en circulation de sud-ouest qui pourrait nous valoir un mercredi ou jeudi doux et arrosé de liquide à toutes nos modestes altitudes.

Janvier est décidé à nous mouiller et c'est tant mieux pour la prochaine saison estivale ; par les nouveaux temps qui courent et qui devraient courir longtemps, toute pluie hivernale sera vue d'un bon oeil.

mercredi 13 janvier 2021 à 9h30 :

La journée d'hier a ajouté une unité à la liste des jours classés "avec chute de neige", comme convenu, cette neige s'est liquéfiée vers 18-19h par ici. Ce matin le pluviomètre indique 18 mm, c'est une excellente chose pour les réserves en eau.

Comme pressenti aussi, seuls les reliefs ont été arrosés et même parfois copieusement arrosés, voici la lame d'eau recueillie entre 7h hier et 7h ce matin : 47 mm au col de la Loge, 41 mm à Noirétable, 20 aux Sauvages, 19 à Chalmazel, 17 à Saint-Vérand, 14 à Machézal et Fourneaux, mais seulement 0.2 mm à Roanne,  1.2 mm à Balbigny et Neulise, 1.4 à Feurs, 1.8 à St-Georges-de-Reneins, 2 à Mornant, 2.8 à Anse, 3 à Villefranche, 5 à Andrézieux et Bron, 5.2 à St-Etienne. Il n'est même rien tombé du tout (0.0 mm) à Savigneux, Arthun, Boën (l'Annet). A l'extrême est du département du Rhône, on retrouve des lames bien plus conséquentes : 16 mm à St-Exupéry.

Ce matin l'isotherme 0° navigue vers 1500 m d'altitude (0° tout pile au sommet du puy de Dôme et probablement -1 -2° au sommet du Puy-de-Dôme), il ne devrait pas beaucoup s'en éloigner de la journée. Ce mercredi nous réserve encore un peu de pluie, essentiellement sur les reliefs qui pourraient arriver à cumuler encore 5 ou 10 mm d'ici demain matin. Ambiance fraîche avec cette humidité et ce vent d'ouest.

Demain jeudi le vent d'ouest nous tiendra encore, la température gardera une ligne constante du matin au soir, ce sera 4 ou 5° de maxi et 2° de mini et ceci vers 800 m, ajoutez 3 ou 4° pour la plaine et pour l'après-midi, comptez 0° oscillant entre 1200 et 1400 m. On ne sera toujours pas à l'abri de quelques gouttes, surtout en fin de journée et sur les reliefs.

Un refroidissement important est calé pour la nuit de jeudi à vendredi.

Vendredi sera probablement une journée (faiblement ?) floconneuse au moins au-dessus de 500 m au lever du jour et jusqu'en plaine l'après-midi. Journée possiblement sans dégel au-dessus de 500-600 m. Le décor pourra reblanchir ou griser, en cours de journée et au-dessus de 500 m environ. Le vent aura viré au nord et restera soutenu.

Samedi il fera encore froid mais les flocons auront sans doute disparu du ciel. Comptons sur une nouvelle journée sans dégel mais seulement au-dessus de 1000 m a priori.

On n'y voit pas très clair pour dimanche : températures à peu près de saison et flocons ?

mardi 12 janvier 2021 à 7h45 :

Aujourd'hui est le jour de dégel, pour presque toutes nos modestes altitudes. Hier déjà, le poste de Chalmazel nous a fait une gardonnancherie en passant de -13° au lever du jour à +3.5° un peu après 13h... 16.5° d'amplitude en plein coeur de janvier et sans changement de masse d'air... c'est du Chalma tout craché ça... Pendant ce temps, le col de la Loge ne descendait pas sous -3.7° de la journée ; plus précisément, à 13h18 il faisait +3.4° à la Gardonnanche et -4.8° à la Loge... pas mal comme écart (dans ce sens là) pour seulement 270 m de dénivelée et 6.9 km de distance.

Ici à Violay le beau soleil a réussi à tirer la maximale diurne à -2.9° (15h40)  puis les nuages sont revenus et il ne faisait plus que -6.1° à 16h30 et -7.1° à 17h40.

Les stations de plaine, pour certaines, on frôlé de tout près le jour sans dégel : +0.2° de maxi à Bron ainsi qu'à Feurs, 0.5° à Brindas, 0.6° à Andrézieux et Balbigny, 0.7° à Villefranche et à Liergues. En plein vent, le soleil n'a pas beaucoup réchauffé les Sauvages : -5° de maximale diurne. On rappelle que la maxi diurne affectée au jour J se recherche entre 7h du jour J et 19h de ce même jour J.

Ce matin le redoux est nettement perceptible sur les hauteurs où la température n'a fait que croître depuis hier soir. Comme la température maxi affectée au jour J se recherche entre 7h du jour J et 7h du jour J+1, c'est ce matin peu avant 7h que les postes de montagne ont enregistré leur plus haut : -1.8° à Violay, -2.8° aux Sauvages.

Le sol a repris un coup de blanc en cette fin de nuit ; les vraies précipitations n'arriveront pas avant la mi journée, elles seront tout d'abord neigeuses puis passeront en pluie sous 1000 m à la tombée du jour. En cours de soirée en nuit, la limite pluie neige pourrait monter jusque vers 1300-1500 m.

Demain mercredi les pluies persisteront sous 1000 à 1200 m. Sur le soir, une fois l'épisode pluvio-neigeux passé, on mesurera des cumuls significatifs sur les hauteurs et pas grand chose en plaine du Forez, surtout son flanc ouest. Les lames d'eau pourront donc s'élever entre 20 et 30 mm sur les monts d'entre Loire et Saône, davantage sur le haut Beaujolais et dépasser 50 mm sur le nord des monts du Forez généralisés (Bois Noirs et Madeleine compris donc). A Pierre-sur-Haute, la couche de neige aura probablement pris 50 cm.

Jeudi semble pouvoir être la journée sèche de la semaine. Les températures se maintiendront positives en dessous de 1200-1300 m.

Une bouffée pluvio neigeuse est envisageable entre jeudi soir et vendredi à la mi journée, cette éventuelle perturbation sera suivie ou accompagnée par de l'air plus froid capable de faire redescendre quelques flocons vers 500-800 m.

Samedi dimanche lundi : temps encore bien incertain à dominante froide (?).

 

lundi 11 janvier 2021 à 8h45 :

La vague de froid des montagnes prend fin en poussant le gel encore plus loin : -4.6° de maxi ici pour la journée d'hier dimanche, c'est la plus basse de ces 10 premiers jours de 2021 qui ont tous été sans dégel. Ce matin le ciel clair a favorisé le gel, la température mini s'est abaissée à -7.8°.

Ce n'est pas aujourd'hui que l'on verra la première minute à température positive de 2021, même si le soleil s'impose, les maximales resteront dans le gel au moins au-dessus de 600-800 m et possiblement bien plus bas dans les envers.

C'est demain mardi que le mercure passera pour la première fois de l'année dans le domaine positif, nous aurons donc totalisé, ici à Violay, 11 journées consécutives sans dégel ce qui constitue une série remarquable. En matinée quelques flocons, a priori bien discrets, tomberont à toutes les altitudes, la limite pluie neige montera en cours de journée pour s'établir vers 1000 m en fin d'après-midi ou début de soirée où les pluies pourraient quelque peu s'intensifier.

La journée de mercredi verra encore la pluie tomber sous 1100-1200 m ; le vent d'ouest prendra de la vigueur. Journée désagréable donc.

On aura probablement moins voire plus du tout de précipitations jeudi, l'isotherme 0° flottera vers 1200 m.

Une nouvelle bouffée pluvio-neigeuse semble calée pour nous traverser dans la nuit de jeudi à vendredi, elle entraînerait derrière elle un air plus frais qui ferait réapparaître le petit gel sous 800 m.

Beaucoup d'incertitudes sur samedi et dimanche qui pourraient être des journées sèches et redevenues froides.

dimanche 10 janvier 2021 à 8h :

Quelques stations ont,hier et pour la première fois de l'année, enregistré leur première journée sans dégel : Balbigny (0.0° de maxi), Feurs (-0.1°), St-Chamond (-0.8°), St-Exupéry (-0.9°). Bron n'en est pas passé bien loin avec 0.4° de maxi. Ici à Violay la première minute positive de 2021 n'a pas encore été écoulée, on est donc présentement à 9 jours consécutifs sans dégel et la liste devrait encore gagner 2 unités pour se terminer à 11. La série est d'ores et déjà remarquable, mais aussi assez éloignée du record de 18 (29 jan - 15 fev 2012).

Aujourd'hui de l'air plus doux arrivera en altitude, seulement au-dessus de 1000-1200 m. Sous cette altitude, l'ambiance demeurera glaciale, tout comme hier. On pourra compter sur un généreux soleil au-dessus de la couche d'inversion, dessous il sera probablement un peu moins vaillant.

Demain lundi la couche froide diminuera probablement d'épaisseur, en journée le pire endroit pourrait être vers 600-700 m. Le soleil devrait briller pour tout le monde.

Mardi actera le changement de temps.

Mardi matin on aura encore froid au lever du jour, les premières précipitations arriveront en début de matinée, elles seront sans doute neigeuse à tous les étages dans les premières heures. Le vrai redoux s'imposera en seconde partie de journée et poussera la limite pluie-neige au-dessus (mais pas bien au-dessus ?) de 1200 m en soirée. On peut attendre un bon arrosage lors de cet épisode : 10-20 mm par ici, bien davantage sur les monts du Forez où tout passera en neige au-dessus de 1200 m environ. La plaine du Forez pourrait être la grande perdante de cet épisode pluvieux en ne récoltant que quelques rares millimètres voire même moins.

Mercredi le redoux poussera encore plus fort, rejetant la limite pluie neige au-dessus du radôme de la grande tour de Pierre-sur-Haute. Pluie possible à tous les étages donc.

La suite devient moins évidente, la tendance actuelle (qui peut encore largement fluctuer) est un retour au moyen froid dès jeudi ou vendredi.

L'après de la suite est encore moins fiable, mais l'arrivée d'une vraie vague de froid (pas seulement réservée à la montagne comme c'est le cas depuis le début d'année) fait partie des scénarios à envisager. On en reparlera.

samedi 9 janvier 2021 à 8h30 :

Le ciel clair de cette fin de nuit ainsi qu'un air plus continental ont enfin décidé le mercure à aller se faire voir sous -5°. La température actuelle (-6.4°), qui aurait pu paraître assez banale lors d'une première décade de janvier il y a quelques années de ça, est presque un petit événement ici puisqu'il faut remonter au 22 janvier 2019 pour en rencontrer une plus faible (-7.7°).

Contrairement à ces matins de 2021, la plaine n'a pas été épargnée par le gel, on note par exemple -1.1° à Villefranche, -2.8° de mini provisoire à Bron (plus basse température de la saison froide), -4.5° à Feurs, -5.1° à Balbigny Boën Savigneux St-Etienne ville.

Ici à Violay nous sommes entrés, que le temps passe vite, dans notre 3ème semaine de neige au sol. Les flocons sont arrivés durant la nuit de Noël et, malgré quelques petits redoux en toute fin d'année, n'ont jamais réellement déserté. Ce matin est donc le 16ème matin consécutif avec neige au sol.

Il n'y a pas de raison à ce que la météo d'aujourd'hui soit fort dissemblable à celle d'hier et d'avant-hier : des nuages bas jamais bien loin et des passages ensoleillés assez larges. Les températures, bien refroidies ce matin, resteront sous le gel dès 300-400 m d'altitude, peut-être un peu plus haut si les soleil insiste cet après-midi.

Demain, après une matinée au moins aussi froide que l'actuelle, le soleil aura probablement un petit peu moins de peine à nous envoyer ses rayons sous 800 m. Partons sur des températures maximales (difficiles à jauger car assez fonction des périodes ensoleillées ainsi que des versants) semblables à celles d'aujourd'hui à savoir -2 à -3° vers 800-900 m, 0° vers 300-400 m. Plus haut, disons au-dessus de 1000 m, la journée pourrait être plus ensoleillée. L'ambiance entre 1300 et 1600 m pourrait être de surcroît nettement plus douce que 300 - 500 m en dessous, une couche d'air doux devrait en effet recouvrir une épaisseur plus froide. Conditions idéales donc pour le ski ou la raquette sur les crêtes du Forez, malgré un vent de nord-est bien présent.

Durant la nuit de dimanche à lundi, c'est la tranche 600-1000 m qui risque fort d'être la plus froide. Au-dessus règnera encore l'air "doux". En journée, le mélange s'opérera sous un soleil probablement dominant et nous aurons sans doute une température assez uniforme (voisine de -2°), en fin de journée, entre 300 et 1500 m.

Mardi au lever du jour les températures seront encore négatives puis le redoux devrait s'imposer en cours de journée. On se méfiera de probables chutes de neige (sans doute à toutes altitudes, au moins à leur début) lors de l'arrivée de ce redoux. On en reparlera.

Ensuite c'est le flou total.

Mercredi appuiera-t-il plus fort sur le redoux ou laissera-t-il de nouveau le froid nous recouvrir ?

Et la fin de semaine ? Douce sous des pluies océaniques ou glaciale avec le vent de nord ?

vendredi 8 janvier 2021 à 7h15 :

Hier n'a pas apporté la première température positive de l'année mais le premier rayon de soleil de l'année ! et cet apport n'est pas passé inaperçu. Avec ces beaux éclairages solaires, la limite de non dégel est remontée d'environ 200 m sur celle d'avant-hier mercredi, on l'a trouvée aux alentours de 500-600 m.

Aujourd'hui nous aurons à peu près le même temps qu'hier : des éclaircies devraient arriver à trouer les nuages en cours de journée puis le ciel se refermera par le sud en en fin d'après-midi. Les températures, pas trop froides ce matin grâce au stratus, profiteront d'un peu de soleil pour se rapprocher de 0°.

On conservera ce froid jusqu'à lundi ou mardi, les températures nocturnes devraient qui plus est baisser en plaine à partir de demain (actuellement il ne gèle pas sur toute celle du Lyonnais).

Le redoux, probablement sensible mercredi, pourrait s'accompagner de neige et/ou de pluie entre mardi et mercredi.

jeudi 7 janvier 2021 à 6h15 :

Rien ne bouge depuis le 1er janvier : les arbres sont crépis de neige et de givre, il n'y a pas un souffle d'air pour les secouer. La bruine verglaçante s'est encore invitée hier après-midi et soirée.

Hier le poste d'Andrézieux a enfin obtenu une maximale négative : -0.1°. Cette maxi n'est pas encore tout à fait définitive, il faut attendre 7h pour qu'elle soit entérinée.

Ce type de temps en a encore pour plusieurs jours avant de laisser place à autre chose. Nous conserverons aujourd'hui et demain à peu près la même température que celle des jours précédents à savoir entre -4 et -5° la nuit et entre -4 et -3° le jour.

Samedi un léger redoux pourrait s'opérer en lien avec les dépressions en transit sur la Méditerranée, il ne sera pas assez puissant pour nous faire arriver, ici vers 800 m, la première minute de dégel de l'année.

Dimanche et lundi l'ambiance redeviendra froide.

Il semble que le lent redoux veuille embrayer à partir de mardi, nous serions alors en mesure de sortir du gel permanent, ici à 800 m, aux alentours de mercredi ou de jeudi.

mercredi 6 janvier 2021 à 8h45 :

Il y a eu des bonnes réponses hier à mon interrogation à propos des températures maximales d'Andrézieux. Le premier répondant (P. Blondel) n'a pas souhaité bénéficier des deux derniers lots mis à sa disposition ; de manière très altruiste, il les a laissés au prochain qui trouverait la bonne réponse. Curieusement, le second répondant (A. Armetta) n'en a lui non plus pas voulu, préférant les laisser en jeu... J'étais en train de calculer la probabilité d'avoir 3 bonnes réponses consécutives et trois refus consécutifs des récompenses, quand un certain R. Coquard (de St-Marcel l'Eclairé) m'a envoyé une troisième bonne réponse. Ce dernier candidat a accepté sans problème les deux derniers lots alors disponibles...

Dans mon problème de probabilité d'hier, l'hypothèse évidemment non valide est celle qui stipule que le "tirage" des températures est aléatoire. Bien entendu, si vous avez une maximale de 30° le jour J, il est hautement improbable d'avoir celle du lendemain à -5° (et vice-versa). La relative stabilité des températures de notre climat est donc bien plus favorable à l'advenue de 3 maxis consécutives que celle qui serait calculée à l'aide d'un climat "aléatoire".

- Alors, au final, on l'a eue hier à Andrézieux cette quatrième maxi consécutive identique aux trois premières ? La prophétie du sorcier africain s'est elle avérée ?

- Non. Il a fait +0.3° hier à Andrézieux.

Il faut reconnaître que la météo de ce début de 2021 est pour le moins stable en ce qui concerne les températures, quelles qu'elles soient. Si on doit trouver 4 maxis (ou minis) consécutives identiques quelque part en France, la période est propice avec cet épais stratus qui ne laisse filtrer aucun rayon de ni de soleil ni de terre et cet air stagnant depuis le 1er janvier. Ici à Violay, l'écart maximal entre mes 4 dernières maxi est de seulement 0.3° : -3° pour la plus "chaude" (hier 5 janvier) et -3.3° pour la plus froide (le 3 janvier).

Ce gel permanent n'est pas près de s'arrêter. Au vu des dernières projections, on entrevoit une éventuelle fenêtre de dégel aux alentours du 13-14 janvier. Comme rappelé il y a peu, "dégel" ne signifie pas "on sème les radis et demain on débute l'arrosage"... non, dégel signifie que la température des environs du 13-14 deviendrait positive, peut-être que d'un demi degré et peut-être que 20 minutes de temps... Pour l'instant, le gel débuté ici une petite heure avant le dernier changement d'année, ne s'est pas absenté une seconde.

Les dépressions prévues en circulation sur la Méditerranée durant ce week-end (voir l'édito du 1er, 2, 3, 4 janvier) ne devraient finalement pas nous toucher directement ; les fortes chutes de neige d'elles engendreront probablement à leur "frontière" nord seront réservées à l'Espagne (entre vendredi et samedi où la situation sera remarquable) puis au presque nord de l'Italie ensuite. Toutefois, il n'est pas impossible, par ici, de recevoir aux environs de dimanche ou de lundi quelques neiges par retours d'est. Ce défilé méditerranéen pourrait occasionner samedi un léger redoux dans notre secteur, je ne le pense pas capable d'imposer un dégel (aussi court et faible soit-il) au-dessus de 700-800 m.

Dimanche lundi (et mardi ?) nous alimenteront en air un petit peu plus froid que l'actuel.

mardi 5 janvier 2021 à 8h :

Le redoux d'hier a bien affecté la montagne mais n'a pas été ressenti sous 800 m d'altitude (ici on a eu -3.1° de maxi, ce qui est pour le moins semblable aux deux dernières maximales). Le col de la Loge a en revanche vu son thermomètre prendre plus de 9° entre la mini de -10.4° et la maxi de -1.3° ; St-Anthème s'est réchauffé de presque 10° entre le -11.7° de mini et le -1.9° de maxi. Situation insolite à Andrézieux où, pour la 3ème fois consécutive, la température maxi d'hier a atteint +0.1°.

Un rapide calcul d'ordre de grandeur nous dit que, si la distribution des températures maxi était à la fois aléatoire et équirépartie, on obtiendrait en moyenne ce genre d'alignement tous les... 684 ans. J'ai dit pour ce calcul que les températures maxis étaient données au dixième de degré (donc 10 valeurs dans 1 degré) et que la gamme des températures comportait 50° (de -9° à +41° par exemple). On a donc une chance sur 500*500 = 250 000 d'avoir 3 maxis consécutives. Comme il n'y a qu'un tirage par jour, il faut attendre 250 000 / 365.25 = environ 684 années.

J'ai alors regardé dans les séries d'Andrézieux (qui remontent au 1er avril 1946) le nombre de fois où, effectivement, 3 maxis consécutives et égales ont été mesurées... eh bien il y en a bien plus que ce à quoi je m'attendais.. les voici toutes :

25-27 oct 1952 avec 15.6°

26-28 nov 1954 avec 14.1° (et 14° le 29 nov !)

7-9 sep 1973 avec 30°

29 nov - 1er dec 1987 avec 2.1°

26-28 oct 1990 avec 14.6°

2-4 avr 2000 avec 15°

30 mai - 1er jui 2003 avec 29.3°

2-4 jan 2021 avec +0.1°

Aucune occurrence à 4 maxis identiques consécutives (mais on n'en était pas loin en 1954 !) là il faudrait théoriquement attendre 500 * 684 = 342 000 ans ou... pourquoi pas... juste demain ?

Non mais VOUS VOUS RENDEZ COMPTE de ce qui peut arriver demain ? si ça se trouve, quelque part en Afrique il y a plus de 300 000 ans, un sorcier racontait à qui voulait l'entendre que dans 4 millions de lunes il y aurait 4 maxis consécutives identiques à Andrézieux !!

Et même s'il ne disait pas "Andrézieux" ce brave sorcier (parce que Andrézieux en Afrique c'est déjà mal connu maintenant à l'heure de l'Internet, alors je vous laisse imaginer il y a 300 000 ans de ça... personne ne connaissait Andrézieux là-bas ! tu penses bien...) mais s'il disait "Lyon" voire même, allez, "Paris"... eh ben c'est pareil, moi je dis que c'est drôlement bien vu... Qu'est-ce que c'est que 400 km d'erreur à 300 000 ans d'ici ? Franchement...

Revenons à notre calcul. Pourquoi ce si grand écart entre la théorie (1 fois tous les 684 ans) et la pratique (8 fois en 74-75 ans) ?

Eh bien je vous laisse avec cette interrogation. Le premier ou la première qui me donne une réponse argumentée gagnera les 3 lots suivants :

* un abonnement d'un an à la Météo à Temps Perdu.

* une inscription au 200 de Feurs qui aura lieu le 20 mars.

* une inscription au 300 du 17 avril.

 

Ce matin la bruine verglaçante tombée hier soir rend encore les routes non traitées impraticables.

La météo pour aujourd'hui ? Froid et gris.

Pour demain mercredi ? Gris et froid.

Pour jeudi ? Plus froid que gris.

lundi 4 janvier 2021 à 8h :

C'est officiel depuis ce matin 7h : l'année 2021 comportera ici au moins 3 jours sans dégel, elle ne battra donc pas le record (bas) de 2020 et de 2002.

Hier Andrézieux a encore raté d'un dixième de degré (+0.1° de maxi) son premier jour sans dégel ; en revanche, Roanne l'a accroché avec -0.1° de température maxi.

Ce matin toutes les stations citées habituellement dans cet édito ont connu le gel, même Gerland qui est positif actuellement mais qui est passé sous zéro en soirée (même chose pour Tête d'Or, Villefranche, Anse, Bron et St-Exupéry). Les minimales provisoires sont très basses là où le ciel s'est troué : -10.4° au col de la Loge par exemple, -9.7° à Chalmazel G. Ici à Violay il a fait -5° et c'est mine de rien la plus basse température depuis le 4 février 2019.

Aujourd'hui le froid sera un tout petit peu moins mordant en montagne, d'ailleurs le poste du Sancy (1660 m) ne mesure que -4.8° présentement. Ce léger redoux ne sera pas suffisant pour faire apparaître la première minute positive de 2021 au-dessus de 700-800 m. Ce soir et/ou la nuit prochaine, quelques petites chutes de neige sont à prévoir, surtout sur le tiers sud de nos deux départements.

De demain mardi à jeudi nous renouerons avec un temps froid, froid à imposer des journées sans dégel au-dessus de 300-400 m seulement. Dans une ambiance grise, quelques flocons pourraient voltiger ici et pas là.

Vendredi et le week-end suivant n'ont toujours pas divulgué leurs intentions ; ils ressemblent un peu à 3 joueurs de foot se concertant avant de tirer un coup franc à 21 m de la cage... qui va tirer ? où le coup va-t-il partir ? à gauche ? à droite ? en haut ? en bas ? On a tout de même quelques certitudes : le froid ne s'en ira pas pour cette occasion.

On va donc attendre un peu avant d'annoncer quoi que ce soit pour ce grand week-end, mais si vous aviez prévu de circuler dans le sud* de la France lors de cette période (principalement vers les Pyrénées ?), il serait bien d'être prudent.

 

* toute la question est de savoir où s'arrête le sud... à Perpignan ou à Mâcon ?

dimanche 3 janvier 2021 à 9h30 :

On ne les a pas vus les retours d'est pourtant annoncés dans les éditos précédents, mis à part quelques fins flocons hier soir pas capables de griser le goudron. Hier Andrézieux est passé tout près de connaître sa première journée sans dégel depuis le 24 janvier 2019 ; la température maximale s'est finalement hisée à +0.1°. Aujourd'hui pourrait être "la bonne". Ce matin, ici, la température est quasiment identique à  celle d'hier : -4.1° de minimale. La journée ne connaîtra évidemment toujours pas de dégel, hier la maximale est montée à -3.2°, celle d'aujourd'hui sera du même ordre. Pendant ce temps, sous 350-300 m d'altitude, des postes comme le Breuil, Bron, Arnas, Fleurie, Gerland, St-Exupéry, St-Georges-de-Reneins, Villefranche, Anse, Liergues n'ont toujours pas connu la moindre minute de température négative depuis la nouvelle année.

Aujourd'hui nous revivrons la même journée qu'hier : une limite de non dégel aux alentours de 400 m d'altitude et de non gel seulement environ 100 m plus bas, un temps gris, quelques rares flocons légers par ici ou par là.

Ce temps uniformément froid (mais sans plus) et sec devrait sans problème durer jusqu'à jeudi prochain.

A partir de vendredi (et peut-être même jeudi soir), nous entrons dans le mystère. Que fera ou plutôt que feront les (toujours présumées) dépressions sudistes ? arriveront-elle à pousser un air plus doux mais fortement neigeux jusqu'à nos latitudes ou circuleront-elles plus au sud en arrosant la mer Méditerranée ?

A 11h30 : verglas généralisé, le coefficient de frottement de glissement (plus communément appelé coefficient de frottement de Coulomb) tend vers zéro.

samedi 2 janvier 2021 à 7h45 :

L'année 2020 a terminé fort en ce qui concerne les précipitations : 12.5 mm recueillis hier 1er janvier à 7h donc affectés au 31 décembre. Le cumul de décembre s'élève à 121.5 mm ; depuis au moins 1994, seuls les décembre de 2003 et 2011 ont été plus (mais alors beaucoup plus) mouillés. Le cumul provisoire de la saison froide, débuté arbitrairement au 1er octobre donne un chiffre convenable malgré un novembre catastrophiquement sec : 267.5 mm (277 mm de moyenne 1995-2019 pour ces trois mois là). Au niveau annuel, décembre a sauvé 2020 du titre de l'année la plus sèche ; on n'arrive toutefois qu'à 781.7 mm et on ne trouve, depuis au moins 1994, que les années 2017 (682.5 mm) 2015 (710.7 mm) et 2009 (770.6 mm) de plus sèches.

Au niveau des températures, on bat beaucoup de records ! 11.4° de température moyenne annuelle* c'est 0.3° de plus (0.3° c'est beaucoup à l'échelle d'une année) que l'année jusqu'alors la plus chaude (2011) et pas moins de 3 degrés au-dessus de l'année la plus froide (de ma petite série de seulement 27 ans bien entendu) à savoir 1996. Le nombre de jours à température inférieure ou égale à -5° est nul, ce qui n'était jamais arrivé depuis au moins 1994 et probablement beaucoup plus longtemps. Le nombre de jours avec gel (41) dépasse de seulement une unité le record bas (en 2002). Le nombre de jour sans dégel, on l'a dit ici il y a quelques jours, égale le record bas avec seulement 3 unités (il y en avait eu 46 en 2005). On n'a eu, en 2020, que 10 jours à température moyenne** négative : c'est un nouveau record bas (13 pour l'ancien record bas, en 2016 et 66 pour le record haut, en 2005).

Si vous voulez plus de chiffres, allez sur la page des archives.

Vu ce qui se prépare, et qui a d'ailleurs déjà débuté, 2021 comptera plus de 3 jours sans dégel... c'est une quasi certitude. Les projections les plus frigoristes (qui ne sont pas obligatoirement les plus rigoristes ni les plus rigolotes)  ne voient aucune heure positive d'ici le 13 ou 14 janvier... quand je vous disais, le 26 décembre, qu'on n'en est pas sorti de cette affaire... on pourra conserver le vaccin comme ça...

Ce matin le gel mord un petit peu plus fort qu'hier : -3.6° ici actuellement, et il s'agit de la minimale provisoire. Tout comme hier, et même pire qu'hier, la journée se déroulera sans dégel dans notre tranche 700-900 m, il faudra probablement descendre sous 400-500 m pour dépasser 0° cet après-midi. Il sera bien difficile de voir le soleil, aussi bien pour les plaines que pour les montagnes ; l'ambiance devrait toutefois rester sèche une bonne partie de la journée. En cours ou fin d'après-midi, de très faibles chutes de neige démarreront et pourraient insister 24 heures de temps ; les reliefs seraient les plus concernés.

Dimanche la poudrerie prendra la journée, même avec une intensité de 3 ou 4 mm à l'heure, elles pourraient arriver à poser 5 bons centimètres d'ici le soir. Ambiance immuablement froide, ni plus ni moins que la veille.

Lundi mardi mercredi jeudi : tout pareil, tout froid, tout gris dans le ciel, tout blanc par terre.

Et l'agitation présumée des alentours de vendredi ?

Eh bien elle est toujours là notre dépression du sud, mais elle ne sait pas encore exactement où aller, où déverser ses cataractes de neige. Actuellement, la tendance serait plutôt sur les Balkans (enfin disons Monténégro Kossovo Albanie... parce que les Balkans, ça va de Trieste à la Moldavie en passant par la pointe sud de la Grèce... les Balkans, c'est aussi grand que la France). Bon, ceci dit, elle a encore bien le temps de changer d'avis cette dépression et puis comme dit le proverbe "dépression aux Balkans, Balkany en prison" non c'est pas ça ... c'est plutôt "dépression aux Balkans, Balbigny aux tisons".... enfin je sais plus... mais un truc comme ça.

 

 

* calculée selon la méthode de l'OMM à savoir la moyenne non pondérée des 12 températures moyennes mensuelles et non pas la moyenne des 366 jours de l'an.

** moyenne de la température mini et de la température maxi d'un même jour.

 

vendredi 1er janvier 2021 à 9h45 :

La pluie d'hier soir, débutée vers 18h, n'aura pas tenu une heure ; la neige a donc vite pris le relais mais, malgré un débit important, n'a pas réussi à réellement cumuler sous une température légèrement positive (passage à 0° vers 23h 30 seulement).

Ce matin on voit un tout petit 10 centimètres là où il y en avait encore 2 ou 3. A 11h : après mesures sur le terrain, la couche fraîche sur la planche est de 7 cm et la totale d'environ 11-12. La température a poursuivi sa descente en 2021 et nous sommes actuellement à -2.4°. Le gel est donc arrivé avec la nouvelle année et... il n'est pas près de disparaître !

Les pistes de luge violaysiennes, déjà fort prisées lors de cette dernière semaine, vont faire le plein durant ce grand week-end. On comptera des dizaines* de voitures entre la croix Cazard et le pique-nique. Journées assurées pour quiconque monterait là-haut avec une baraque à frites et du vin chaud...

Aujourd'hui sera donc une (ou plutôt la première) journée sans dégel au-dessus de 600 m environ ; plus exactement, s'il fait présentement chez vous entre -1 et -2° alors il y a de grandes chances que l'après-midi reste dans le négatif. Les "grosses" chutes de neige sont terminées, on aura probablement aujourd'hui quelques poudreries de temps en temps, poudreries qui n'hésiteront pas une seconde avant de tenir au sol.

Demain matin on aura encore gagné 2 degrés de froid ; les -5° sont envisageables ici à Violay ce qui serait un record bas depuis début février 2019... Il ne dégèlera évidemment pas en journée (-2 à -3° de maxi par ici et plus généralement dans la tranche 700-900 m). On devra compter (plutôt l'après-midi ?) sur de nouvelles poudreries, plus constituées et plus tenaces que celles d'aujourd'hui ; elles seraient d'ailleurs en capacité de se maintenir une partie de la nuit suivante.

Dimanche matin les floconneries opiniâtres auront possiblement ajouté de 5 à 10 centimètres à la couche existante. Le gros froid interdira tout dégel au-dessus de 300 à 400 m.

Lundi, mardi, mercredi, jeudi : du gros (mais pas grand) froid permanent à savoir du -5 ou -6°  la nuit et pas plus de -2°-3° en journée pour la tranche 700-900 m. Ajoutez 2 ou 3° pour la plaine du Forez, 4° pour la lyonnaise. On ne devrait pas subir de réelles chutes de neige durant ces journées, ou alors quelques floconneries ici ou là qui n'auront évidemment aucun mal à tenir sur l'existant.

Il est possible, aux alentours de vendredi, qu'un peu d'animation se crée au sud du pays (Espagne ? Portugal ? Méditerranée ?), on surveillera ce présumé changement car il pourrait engendrer dans notre secteur, un redoux (très relatif) et (franchement ?) neigeux. Bien entendu, à cette distance là, il est impossible, même en 2021, de voir quelque chose de certain (et alors je ne vous parle pas de la précision...) mais... mais... il faut peut-être s'attendre à du chambardement, disons quelque part dans la moitié sud de la France, aux pourtours de vendredi prochain.

Cette éventuelle perturbation ne serait a priori pas capable de bouleverser la tendance froide. Bref, n'attendons pas l'arrivée du printemps en fin de semaine prochaine...

 

 

* j'en ai eu compté plus de 60, durant cette dernière semaine, entre la croix Cazard, le gros fayard (qu'on devrait plutôt appeler le petit fayard ou le fayard neuf) et le pique-nique.