Retour au sommaire général

mardi 8 octobre 2019 à 8h30. Merci au (peu) de soleil d'hier qui, à la mi journée, a limité la casse thermique ; sans lui nous aurions sans doute eu la première maximale inférieure à 10° de la saison (10.6° de maxi diurne hier, plus basse maximale depuis le 17 mai dernier). Ce matin l'ambiance s'est déjà bien réchauffée puisqu'il faisait 10.9° à 8h (il s'agit donc de la maximale affectée à hier 7 octobre). Aujourd'hui le temps se réchauffera considérablement en montagne, un petit peu moins en plaine. Tablons sur des maximales de l'ordre de 19-20° ici à Violay ce qui représenterait une hausse d'une huitaine de degrés en 24h... En plaine, on pourrait voir des 24 à 25° au meilleur de l'après-midi. L'amplitude thermique d'aujourd'hui sera remarquable en plaine vu les minimales assez basses (4.6° à Andrézieux, 4.8° à Arthun, 5.6° à Arnas, 7.1° à Bron), elle pourrait localement atteindre 19-20°. Demain mercredi nous replongerons dans la fraîcheur et reperdrons les miraculeux degrés d'aujourd'hui. La pluie finira d'automnaliser la journée en traînant ses gouttes du matin au milieu de l'après-midi. On est en droit d'attendre un cumul proche de 7-10 mm dans le coin, probablement moins en plaine. Ce n'est pas jeudi matin que nous rabibocherons les températures avec le calendrier ; quelques gelées au sol sont envisageables sur les hauteurs pour peu que la fin de nuit soit dégagée. L'ambiance demeurera trop fraîche l'après-midi. Vendredi marquera le début de la période quasi-estivale promise pour ce week-end : le soleil devrait enfin arriver à nettoyer le ciel et fera monter l'isotherme 20° jusque vers 600-800 m. Samedi et dimanche poursuivront la tendance haussière comme dirait Pierre-Yves Dugua, les 20 degrés monteront jusque vers 1000 m et le soleil occupera tout l'espace qui lui sera offert. Lundi ne devrait pas détonner, il soutiendra fièrement la comparaison avec ses deux journées précédentes.

Mine coins - make money: http://bit.ly/money_crypto

vendredi 15 novembre 2019 à 8h :

Il est finalement tombé ici un peu moins de neige que prévu : je mesure environ 20 cm ce matin (sur les surfaces à faible inertie thermique) ce qui me place tout en bas de la fourchette escomptée. L'électricité n'a pas été coupée dans le secteur mais on compte tout de même, dans la région, 300 000 foyers dans le noir. On notera que la neige au sol est descendue jusqu'à Lyon, ce qui n'est pas si courant lors d'une première quinzaine de novembre.

Ce temps froid pour l'époque de l'année durera encore plusieurs jours, probablement au moins jusqu'à mardi prochain : les nuits verront de petites gelées se produire et les journées ne connaîtront pas plus de 4 à 6° dans la tranche 700-900 m. La couche de neige disparaîtra assez rapidement sous 500-600 m et dans les endroits, elle se maintiendra sans problème dans les envers au-dessus de 400-600 m.

On peut compter sur aujourd'hui et demain pour revoir la lumière "augmentée" par la couche de neige.

Le temps devient plus incertain à partir de samedi soir ou dimanche matin : aurons-nous de nouveau un petit coup de neige ? rien n'est bien calé à ce jour, on attendra encore un peu pour décider.

Le redoux semble probable pour la seconde partie de semaine prochaine, attention là aussi, ce n'est pour l'instant que du "peut-être".

jeudi 14 novembre 2019

à 21h30 : Environ 18-20 cm. Changement de cuve du pluviomètre, la première était bien pleine :  

à 19h 30. Belle isothermie dans le secteur aussi : il ne fait que -0.2° ici à Violay et 0.5° à Bron, 0.8° à Lyon Gerland. La couche atteint une bonne douzaine de centimètres sur les surfaces à peu d'inertie thermique, il y en a un peu moins au niveau du jalon puisque celui-ci est sous un frêne (certes qui n'a plus de feuilles mais qui est tout de même bien chargé). La neige est loin d'être terminée, elle devrait insister encore une bonne partie de la nuit, peut-être même jusqu'au lever du prochain jour. Vu la charge actuelle sur les végétaux et la prise sur les câbles en tout genre, il serait bien étonnant qu'on n'ait pas de coupure électrique ici ou là ni de branches ou d'arbres en travers... Les 20 à 30 cm vers 800 m pour demain matin et les 30-40 vers 1000 m sont toujours réalistes, la température devrait baisser un tout petit peu (quelques dixièmes seulement) au fil des heures.

à 15h : Les flocons présents depuis la fin de matinée se mettent à tenir au sol ici à 830 m d'altitude. Au sommet de la commune, à la tour Matagrin (1000 m) le sol est bien blanc depuis plusieurs heures comme le montre la webcam.

On assiste en ce moment, au moins en vallée du Rhône, à un magnifique phénomène d'isothermie c'est-à-dire qu'il fait presque aussi froid en plaine qu'à 1500 m : à 15h on a 0.2° à Bourg-les-Valence (150 m alt), 0.4° à Riotord (Pilat 870 m),  0.7° à Tournon (125 m alt) et -1.7° à 1400 m au presque sommet du Pilat (Crêt du Rachat). Ces chutes de neige sont parties pour durer, possiblement jusqu'en milieu de nuit prochaine. La température est en légère baisse, elle se maintiendra au voisinage de 0° dans notre secteur sur une très large plage d'altitude : entre 200 et 1000 m. Les flocons sont capables de toucher Lyon dans les instants qui viennent (le paysage est presque blanc à Valence), évidemment, il faut prévoir de grosses difficultés de circulation à la tombée du soir aux alentours des grandes villes comme Lyon et St Etienne.

Par ici mais aussi ailleurs, une coupure d'électricité n'est pas à exclure par ces temps là... ce ne serait pas la première fois... Il vous reste encore probablement quelques heures pour placer votre congélateur en mode "surgélation", ce sera toujours ça de gagné ce soir en cas d'une hypothétique coupure de courant.

En terme de quantité, on peut imaginer du 30 ou 40 cm d'ici demain matin au sommet de la commune (tour Matagrin 1000 m), environ 20 ou 30 au niveau de 800 m et possiblement 10 vers 300 ou 400 m.

Je referai un point en fin d'après-midi ou début de soirée... si la fée électricité n'est pas partie....

à 7h30.

L'ambiance s'est nettement adoucie cette nuit suite à la levée du vent du midi, on a grosso modo pris 5 degrés en seconde partie de nuit et ceci même en plaine que le vent a dû raboter.

L'essentiel de la journée est évidemment la neige. Comme je l'annonçais hier dans mon point à 19h30, la journée (plus précisément l'après-midi et la soirée) risquent d'être très pénibles pour les automobilistes. Il neige actuellement sur le Pilat mais c'est surtout à partir de la mi journée que nous serons concernés. Prévoyons donc, dans notre secteur d'entre Loire et Saône, de fortes chutes de neige mouillée et donc collante à partir de la matinée sur les reliefs puis probablement généralisée au-dessus de 300 m environ dès l'après-midi. Ces chutes de neige seraient capables de se poursuivre jusqu'en fin de soirée voire même fin de nuit prochaine.

Les conséquences sont connues d'avance : gros problèmes de circulation, alimentation électrique sans doute perturbée au moins sur nos petites montagnes, branches cassées etc... Demain matin on pourrait mesurer dans notre haute couche de la société (700-900 m) quelque chose comme 30 ou 40 cm au sol.

Je referai un point en début ou cours d'après-midi... si j'ai encore de l'électricité.

mercredi 13 novembre 2019 à 7h30.

Un point spécial à 19h30. Attention à demain (jeudi 14/11) après-midi et soirée et peut-être une partie de la nuit : le risque de forte chute de neige collante a grandi depuis ce matin. Météo-France n'a certes pas encore, à cette heure, émis de vigilance orange pour la Loire et le Rhône mais il y a fort à parier que ce sera fait dans les heures qui viennent. Attendons-nous donc à de possibles importants problèmes de circulation sur nos modestes montagnes d'entre Loire et Saône mais aussi dans les vallées lyonnaises. Des cumuls de l'ordre de 20 ou 30cm ou plus ? ne sont pas complètement improbables dès 600-800 m.

Je ne dis pas que ce scénario va s'avérer (relisez la phrase sous le titre de cette page) mais simplement qu'il est de plus en plus probable. Il ne coûte rien de le savoir afin de, si possible, différer des déplacements routiers prévus demain après-midi et soirée.

Vous-vous souvenez sans doute de fin octobre 2018 ? eh bien il pourrait se rejouer la même partition, voire même fortissimo...

à 7h30.

Nous tenons la première journée "avec gel" puisque le thermomètre indique présentement juste 0.0°, cette date de 2019 est assez tardive puisque la médiane des apparitions du premier gel d'automne se situe au 29 octobre (période 1990-2018). Tous les détails de ces premiers jours avec gel sont ici.

Mis à part cet événement, la journée qui s'éclaire sera une journée comme les autres : après les quasi gelées de ce matin le thermomètre ne montera pas bien au-dessus de 5° dès 700-800 m d'altitude, le ciel pourra nous laisser filtrer quelques minutes de soleil dans un fond bien gris.

La nuit prochaine le temps changera un peu : un bon vent du midi se lèvera en soirée, il tempérera de 1 ou 2 degrés l'atmosphère là où il soufflera, il pourrait épargner les bas-fonds qui enregistreraient une nouvelle gelée. Quelques rares gouttes ou flocons dès 1000 m sont envisageables en matinée mais c'est en seconde partie de journée qu'il faudra se méfier de la potentielle première vraie neige... Une bouffée floconneuse est en effet prévue pour l'après-midi et/ou la soirée de demain, les flocons s'aventureraient assez bas 400-500 m sur le Lyonnais ? et colleraient probablement au sol relativement facilement. Alors même si rien n'est encore bien assuré, il serait prudent de tenir compte de cette éventualité si vous avez à vous déplacer autrement qu'en tracteur dans nos petites montagnes. L'affaire est encore nébuleuse, on en saura plus demain matin.

Vendredi le temps s'apaisera, les précipitations (liquides ou solides) seront terminées, elles auront probablement laissé l'équivalent de 10 mm. Nous renouerons alors, et ceci pour encore plusieurs jours, avec ce temps calme et froid qui nous tient depuis une bonne semaine : quelques faibles gelées, quelques gouttes, quelques flocons, quelques apparitions solaires et pas plus de 4 ou 6° vers 700-900 m.

mardi 12 novembre 2019 à 7h30.

Le premier jour de gel n'est toujours pas pour ce matin : certes le sol est blanc de gel mais le zéro n'est pas monté dans l'abri, le vent sensible en est le responsable.

Aujourd'hui déjà mardi et demain mercredi seront des journées semblables entre elles et semblables aux 4 ou 5 le plus près derrière nous : des nuits autour de zéro (en dessous en plaine et dans les trous, un petit peu au-dessus sur les proéminences), des journées trop froides pour la saison (4-5° de maxi vers 1000 m et pas bien plus de 10° dans les meilleures plaines) et un ciel globalement chargé laissant de temps en temps passer quelques minutes de soleil et abandonnant 2 gouttes et demi à temps perdu.

Jeudi n'est pas encore décidé, il nous laisse le choix entre une bonne bouffée neigeuse jusqu'à des étages assez bas et la poursuite de ce temps quasi-hivernal mais sec. Alors on va attendre que Môssieur se décide.

Vendredi, samedi, dimanche : probablement secs et toujours trop froids pour une mi novembre.

lundi 11 novembre 2019 à 8h15.

C'est ce qui s'appelle frôler la gelée : la température de cette nuit s'est abaissée à 0.1°, si avant-hier a été le premier jour "avec flocon" de la saison, on attendra encore pour le premier jour "avec gel". Si on regarde en plaine du Forez, on s'aperçoit que de nombreuses stations ont enregistré cette nuit leur premier gel sous abri de la saison, presque toutes celles qui ne l'avaient pas fait vendredi dernier. Andrézieux est descendu à -2.3°, -1.4° à Arthun, il faisait -1° à Boën à 1h, Feurs est passé par un mini horaire de -0.2°, Roanne a eu  -1.3° de mini horaire. Du côté lyonnais, les stations proches de Lyon et non placées en fond de vallée n'ont pas encore connu le gel de cet automne, ça ne devrait tarder.

Aujourd'hui lundi ressemblera dans un premier temps beaucoup à la journée d'hier à savoir fraîcheur associée à une luminosité correcte ; la différence avec hier se produira en fin d'après-midi ou soirée puisqu'une zone faiblement perturbée nous touchera. Ces précipitations de fin de journée seront neigeuse au-dessus de 1000-1100 m ; plus tard en soirée quelques éventuels flocons attardés et trempés jusqu'aux os pourraient s'aventurer localement jusqu'à 800 m. Seulement 1 à 3 mm sont attendu lors de ce passage.

Demain mardi nous retrouverons nos fondamentaux : thermomètre proche de 0° le matin, ciel encombré toute la journée (ce qui n'exclut pas quelques passages ensoleillés) et température maximale peinant à toucher 9-10° dans les meilleures plaines, 4 ou 5° vers 1000 m.

Mercredi sera une copie de la veille, avec 1 ou 2 degrés de moins.

Le temps pourrait devenir plus humide et tout aussi froid à partir de jeudi, on va laisser quelques jours s'écouler avant de détailler ce qui pourrait se passer aux environs de vendredi, un coup de neige généralisé est pour l'instant crédible.

dimanche 10 novembre 2019 à 8h15.

La dernière pluie de la série est, comme convenu, passée hier en fin de soirée ; elle n'a pas été bien virulente (seulement 0.6 mm au pluviomètre de ce matin) mais elle a suffit pour ajouter 1 nouveau matin à précipitations non nulles, soit tout de même le 14ème consécutif... Il a aussi dû tomber quelques flocons cette nuit puisque ce matin on voit ça et là quelques menues traces sur les feuilles mortes. Cet automne, le premier jour avec flocon sera donc le 9 novembre. Depuis l'automne 1990, la date médiane du premier flocon automnal est le 6 novembre, les dates extrêmes sont le 13 septembre (en 1998) et le 19 décembre (en 1994). Tous les détails sont ici.

Aujourd'hui l'ambiance ne se radoucira pas, nous garderons plus ou moins les mêmes valeurs de température qu'hier, on pourra entrevoir le soleil de temps en temps.

Demain lundi, si le pluviomètre est mouillé le matin, ce sera à cause de la rosée mais pas de la pluie... Les éclaircies nocturnes feront peut-être descendre sous zéro la température matinale, ce serait alors ici la première gelée sous abri de la saison. Quelques apparitions solaires sont envisageables en journée, la température de l'après-midi prendra éventuellement 1 ou 2 degrés de plus que celle d'aujourd'hui, ça restera quoi qu'il en soit trop froid pour la saison.

Mardi et mercredi poursuivraient dans la lignée froide et sèche, les gelées matinales se généraliseraient et quelques éclaircies ensoleillées seraient en mesure de se produire de temps en temps ; la température maximale ne dépassera pas 5° à 1000 m ni 10-12° dans les meilleures plaines.

La seconde moitié de semaine recèle encore quelques mystères, elle s'entrevoit aujourd'hui comme étant potentiellement plus humide et possiblement encore un petit peu plus froide que la première moitié. Ce n'est pas cette semaine que nous sortirons de ce presqu'hiver.

samedi 9 novembre 2019 à 8h15.

La période de temps perturbé se termine, elle ne nous réserve plus que la douche de la nuit prochaine, ensuite le temps retrouvera plus de calme. Je ne recueille que 0.4 mm ce matin, dixièmes dus à une micro averse (avec un peu de grésil) hier vers 15h30 et une autre ce matin vers 6h. Actuellement le ciel est totalement rempli de brouillard en dessous de 1100 m environ : la webcam de la Loge des Gardes est dans le coton mais celle du bas des pistes de Chalmazel montre un ciel dégagé.

L'ambiance est glaciale en haute montagne ; le thermomètre de la station du presque mont Blanc à 4750 m est descendu cette nuit à -26.6°, c'est extrêmement froid pour la saison. La station de Vallot à 4350 m indique -23° ce matin et celle de la cabane Marguerite (4560 m) dans le mont Rose pointe à -25.1°. Chez nous, l'isotherme 0° se situe ce matin vers 1150 m : il fait -0.7° au col de la Loge ainsi qu'à la patte d'oie de St-Anthème, 0.5° à 1100 m dans les bois de l'Assise au sommet de la piste de décollage des parapentes.

Aujourd'hui la bâche tiendra la matinée sur nos petites montagnes, on peut ensuite espérer quelques trouées en cours ou fin d'après-midi. La température ne décollera pas, elle ne doublera sans doute pas 5° dans notre tranche 700-900 m, surtout si la bâche reste tirée tout l'après-midi. en fin de soirée, aux alentours de 23h ou minuit, une onde perturbée nous survolera d'ouest en est, prévoyons de la neige au-dessus de 1000-1100 m, du grésil et quelques flocons mouillés entre 1000 et 800 m et de la pluie en dessous.

Demain matin la pluie sera terminée et  l'ambiance pas plus chaude que l'actuelle. Un temps plus lumineux (enfin lumineux... lumineux à la sauce novembre hein...) est envisageables. Température toujours trop froide avec pas bien plus de 5° au meilleur vers 800-1000 m. Un temps idéal pour participer à la marche de Pouilly.

Même type de temps pour lundi, mardi, mercredi : air calme, petites gelées matinales au moins au sol, passages ensoleillés en journée, température maximale aux alentours de 10-12° en plaine, 5° vers 1000 m.

vendredi 8 novembre 2019 à 7h45.

On devra profiter de la courte fenêtre de beau temps entrouverte ce matin, elle permettra au soleil d'éclairer le territoire voire même de tempérer l'après-midi, le fenestron se refermera ce soir ou cette fin d'après-midi sous quelques gouttes (grésil-flocons au-dessus de 900-1000 m). Les températures maximales avoisineront celles d'hier à savoir 6 ou 7° dans notre tranche 700-900 m où quelques gelées au sol se remarquent actuellement.

Ce matin d'ailleurs on remarque un gel généralisé sous abri au-dessus de 1000 m environ (hors trous à froid évidemment). Cette gelée sous abri, par exemple au col de la Loge, doit être la première de la saison.

Demain samedi les nuages devraient encore traîner en matinée puis, passé midi, quelques éclaircies ensoleillées éclaireraient au moins les plaines. Températures maximales semblables à celles d'aujourd'hui en plaine, en hausse provisoire au-dessus de 1200 m. En soirée ou cours de nuit suivante, un passage humide nous traversera d'ouest en est refroidissant de nouveau la montagne (limite pluie neige vers 1400 puis  rapidement 1000 m).

Dimanche matin la pluie (juste quelques petits millimètres) sera faite, quelques rares flocons attardés pourront être observés en matinée jusqu'à des altitudes assez basses : 700-900 m. Journée froide, possiblement moins de 5° au meilleur dans l'épaisseur 700-900 m.

Lundi pourrait faire preuve d'un tout petit peu plus de douceur, l'ambiance serait cependant toujours trop froide pour un 11 novembre. On peut envisager une journée sans pluie ni neige avec même éventuellement un peu de soleil...

Mardi et mercredi verraient revenir le froid, probablement sec.

jeudi 7 novembre 2019 à 7h45.

La température perd ses 1 à 2 degrés par jour : on est passé de 14.3° de maxi samedi dernier à 7.3° hier. Aujourd'hui marquera une pause dans le refroidissement, nous ne le reprendrons que vendredi.

Ce matin est le 11ème consécutif à pluviomètre non sec (6.3 mm). Aujourd'hui comme les jours précédents, il serait étonnant de ne pas voir une ou deux gouttes tomber sous une averse à un moment ou à un autre de la journée, on ne peur exclure un peu de grésil en fin de journée dans notre tranche 700-900 m. Nous aurons aussi probablement quelques minutes ensoleillées mais pas plus de degrés qu'hier donc.

On est en droit d'espérer une journée sèche pour demain vendredi... Je devrais préciser "journée claire" car une douche est bien probable pour la fin d'après-midi ou début de soirée. Le refroidissement en sommeil aujourd'hui reprendra du service et quelques flocons mouillés seraient capables de chatouiller demain soir nos plus hautes sommités d'entre Loire et Saône.

Samedi se déroulerait au sec et dans une trop grande fraîcheur (maxi possiblement sous 5° par ici).

Dimanche matin nous pourrions nous réveiller dans un décor gris ou blanc à condition que notre lit soit installé au-dessus de 800 m environ. Il est en effet possible qu'une bouffée neigeuse nous concerne en fin de nuit de samedi à dimanche ou matinée de dimanche. A surveiller.

Ensuite ?

Ensuite on n'en restera pas là, si le temps devient moins humide à partir de lundi (ce qui reste à voir), il n'en sera que plus froid... durant toute la semaine prochaine ?... c'est bien possible...

mercredi 6 novembre 2019 à 7h15.

Nous glissons tout doucement vers des températures trop froides pour une première quinzaine de novembre, pour cette fois, la transition n'aura pas été brutale. Hier on a eu notre première maxi inférieure à 10° (9.1°) depuis celle du 17 mai dernier (9.9°), il faut remonter au 5 mai de cette année pour lire une maxi plus faible (6.3° et dernier jour du printemps avec flocons).

Les quelques millimètres d'hier (3.5) ont juste permis au cumul annuel de passer la barre des 800 mm (801.1 mm), nous sommes "en avance" de 9.3mm sur le cumul annuel moyen (1995-2018) au 5 novembre. Cette dernière petite pluie nous a tout de même laissé une grande matinée au sec, on a même eu droit à quelques dizaines de minutes ensoleillées.

Aujourd'hui mercredi apportera pas de nouveauté en ce qui concerne la température, les gouttes pourraient en revanche se faire plus discrètes et ne concerner que certains coins par averses. Tablons sur des maximales de l'ordre de 8° vers 800 m d'altitude. En fin de nuit prochaine, un passage perturbé nous donnera nos millimètres quotidiens. Ce n'est sans doute pas demain matin que nous aurons un pluviomètre sec.

Pas de bouleversement pour demain jeudi : un temps trop froid pour la saison et quelques gouttes possibles en journée.

Il est possible que l'on "subisse", vendredi matin, la première gelée sous abri de l'automne ici dans la tranche 700-900 m. Si on ne la subit pas, on n'en sera pas très loin. Le reste de la journée semble capable de se dérouler au sec, ce qui serait remarquable par les temps qui courent.

Samedi se contentera d'être froid (maxi aux alentours de 5° dans la tranche 700-900 m), nous n'aurons peut-être pas de pluie.

Dimanche risque fort d'être à la fois humide et froid ce qui donnerait quelques flocons mouillés relativement bas à savoir 700-900 m.

Je ne pense pas qu'il soit prudent de compter sur lundi ou mardi pour nous remonter le thermomètre... ils pourraient se contenter de nous éclairer un peu plus le ciel... ce qui serait déjà pas mal.

mardi 5 novembre 2019 à 8h15.

Les pluies ne sont pas abondantes chez nous contrairement à d'autres parties de la France, elles sont toutefois quotidiennes et apportent journellement entre 2 et 5 mm (4.7 mm au relevé de ce matin). Ce rythme là sera maintenu jusqu'à jeudi.

Ce matin l'ambiance est un petit peu plus fraîche, le thermomètre a amorcé sa baisse qui devrait se poursuivre jusque vers samedi ou dimanche prochain. En journée, nous verrons passer quelques averses dans un ciel assez changeant (quelques minutes ensoleillées ne sont pas exclues). Températures maxi vers 10° aux alentours de 600-800 m d'altitude, moins de 15° à Lyon, neige-grésil au-dessus de 1300-1500 m. Nous pourrions enregistrer ici à Violay, la première maximale inférieure à 10° depuis la mi mai.

Demain mercredi il fera encore plus frais, nous n'aurons que 7 ou 8° au meilleur de l'après-midi sur nos petites montagnes dans la tranche 700-900 m. Le ciel demeurera très probablement bâché, quelques gouttes (flocons descendus vers 1000 m ou un peu au-dessus) sont envisageables. Le vent aura basculé au nord ouest.

Jeudi ne manquera pas de nous jeter ses gouttes par vent d'ouest. Températures stables c'est-à-dire 3 ou 4° trop froides pour l'époque de l'année.

Possible amélioration vendredi et samedi. Aurons-nous alors 1 relevé de pluviomètre sec ? c'est possible... Température encore en baisse, flocons mouillés envisageables samedi jusque vers 800 m.

Pluie probable pour dimanche, si les flocons mouillés ne sont pas descendus sous 1000 m samedi, ils retrouveront l'opportunité de le faire dimanche.

lundi 4 novembre 2019 à 8h. Problèmes chez Orange...

Les problèmes chez Orange m'interdisent de mettre à jour l'édito à l'adresse habituelle, vous avez évidemment eu le réflexe d'aller le lire sur le site de secours.

Nous restons relativement à l'écart des fortes précipitations, le relevé de ce matin fait état de seulement 4 mm. On gardera ce type de temps toute la semaine qui débute avec en prime un refroidissement à partir de mercredi.

Aujourd'hui le temps nous proposera quelques éclaircies, du vent d'ouest ou sud-ouest et quelques passages pluvieux (plutôt à la mi journée). La température accuse un net gradient entre les plaines douces et les monts frais (il faisait 12.1° à 7h à Andrézieux, 7.6° ici à la même heure, 5.7° au col de la Loge), elle affichera des valeurs maximales de l'ordre de 17-18° cet après-midi sous le vent des monts du Forez vers Andrézieux et Montbrison et seulement 12° par ici sur les hauteurs proches de 800 m exposées au vent d'ouest.

Nous pourrions passer au travers des gouttes le plus clair de la journée de demain mardi, ce n'est que sur le soir que notre douche quotidienne nous atteindrait. Températures en léger déclin, averses de neige/grésil au-dessus de 1200-1400 m.

Mercredi le vent aura tourné au nord-ouest, nous aurons perdu 2 ou 3 degrés sur la veille ce qui occasionnera sans doute des maximales inférieures à 10° au-dessus de 500m seulement. Gouttes et flocons dès 1200 m environ.

Même type de temps jeudi : très frais du matin au soir, vent de nord-ouest, gouttes sous 1000-1200 m et flocons au-dessus.

Vendredi nous offrira peut-être un peu plus de lumière mais pas davantage de chaleur.

La grande fraîcheur s'installera pour ce week-end prolongé : petites pluies voire flocons vers ou sous 1000 m seront au programme. Nous pourrions à cette occasion recevoir nos premiers flocons de la saison ici à Violay. Attention : "recevoir quelques flocons" ne signifie pas "neige au sol", s'il tombe ici du solide, ce serait du flocon en fin de vie.

dimanche 3 novembre 2019 à 8h. Problèmes chez Orange...

Les problèmes chez Orange m'interdisent de mettre à jour l'édito à l'adresse habituelle, vous avez évidemment eu le réflexe d'aller le lire sur le site de secours.

Ce samedi 2 novembre nous a prodigué une grande douceur, surtout en plaine. 19.3° de maxi à Arthun, 19.4° de maxi horaire à Feurs, 19.6° de maxi à Andrézieux, 19.9° à Veauchette, 20.5° à Arnas : il faisait bon sous le vent des monts du Forez ou du Beaujolais ! On avait 18.7° à 13h à Roanne mais que 10.9° au même instant à St-Nicolas-des-Biefs. Toujours à 13h il faisait 20.3° à Arnas et 16.3° à Montmelas. A 14h il faisait 19.2° à Feurs et 9.4° au col de la Loge : presque 10° d'écart pour 900 m de différence d'altitude.

Il ne nous reste que 2 jours à température à peu près de saison, à partir de mardi le temps fraîchira sensiblement et les premiers vrais flocons de la saison devraient tomber sur les sommités foréziennes et pilatoises en milieu de semaine. En fin de semaine la limite pluie-neige serait en mesure de descendre plus bas, probablement sous 1000 m, nous verrions donc ici nos premiers flocons de la saison.

D'ici là il pleuvra à peu près tous les jours, cette pluie ne devrait ni être persistante ni abondante (1 à 5 mm/jour) chez nous car nous devrions être "foehnés" par le Massif Central comme ce fut le cas hier soir et encore à présent.

samedi 2 novembre 2019 à 8h30 . Problèmes chez Orange...

Les petites pluies d'hier ont donné ici 5.1 mm, c'est à peu près cette dose quotidienne que l'on devrait recevoir lors des 5 ou 7 prochaines journées : le temps stable n'est pas du tout d'actualité.

Ce matin l'ambiance est printanière, au moins en plaine ; à 8h on avait déjà 15.8° à Andrézieux, la température horaire n'est pas descendue sous 14° à Feurs durant toute la nuit, ici à Violay, la maximale affectée au 1er novembre est apparue en fin de nuit vers 5h (11.7°). Le vent de sud-ouest assurera une température diurne nettement au-dessus de ce que l'on est en droit d'attendre en moyenne lors d'un début novembre (pointes à 18-19° en plaine, possiblement 20° vers Montbrison sous le vent), on pourra aussi compter sur quelques passages ensoleillés, surtout en plaine. quelques pluies sont envisageables en cours de prochaine soirée.

Demain dimanche le fond de l'air fraîchira nettement sans toutefois dépasser les bornes de saison. Quelques gouttes tomberont certainement mais il est difficile de savoir exactement où et quand. sur les plus hauts sommets du Massif Central (au-dessus de 1500 m), les averses de l'après-midi pourraient être formées de grésil ou flocons.

Même type de temps pour lundi et mardi : des passages pluvieux dans une ambiance grise aux températures à peine de saison.

On ne changera pas grand chose de mercredi à samedi : pluie quasi quotidienne dans une ambiance devenant fraîche pour l'époque de l'année. Au dessus de 1200-1400 m les sols pourraient blanchir durablement, quelques hasardeux flocons pourraient être tentés de descendre se faire fondre vers ou légèrement sous 1000 m.

Cet automne remplit admirablement son rôle : il a plu, il pleut et il pleuvra.

vendredi 1er novembre 2019 à 8h .

Il est tombé finalement 11.7 mm ici durant le dernier passage pluvieux ; ces 11.7 mm sont à porter sur le crédit d'octobre qui s'établit en fin de compte à 178.5 mm soit 194% de la normale (1995-2018). Il s'agit du 3ème mois d'octobre le plus arrosé depuis au moins celui de 1994, assez loin derrière les 222.8 mm de celui de 2008 et très proche des 183.7 du millésime 2004. A l'échelle annuelle, nous enregistrons un très faible excédent (17.1 mm exactement) à la clôture d'octobre : .

L'accalmie présente ne durera que la matinée, nous subirons de nouvelles pluies en début ou cours d'après-midi (1 ou 2h de durée) puis il est bien probable qu'une seconde douche nous touche en début de soirée. Le cumul de ces deux passages avoisinera 7-10 mm par ici, sans doute 5 ou moins en plaine. L'ambiance nocturne est toujours très douce mais, avec tous ces nuages humides, celle de l'après-midi peine à trouver la saison : 11.3° au meilleur ici hier (1° sous la normale du jour), on n'ira pas bien plus haut aujourd'hui.

Demain samedi il fera nettement plus doux, les maximales pousseront des 15° jusqu'à 800-1000 m d'altitude, elles ne seront pas tellement plus chaudes en plaine. Les gouttes quotidiennes se produiraient plutôt en fin de nuit ou début de matinée, nous laissant le clair de la journée au sec.

On pourra sans doute bénéficier de plages (sans le sable) ensoleillées en matinée de dimanche, le ciel se chargerait en seconde partie de journée apportant quelques éventuelles gouttes. La matinée serait donc tout à fait propice à la marche de Violay. Températures redevenues moins douces mais toujours très confortables pour un début novembre.

Lundi ne devrait pas se terminer sans pluie (faible a priori), le thermomètre ne lâchera pas la douceur.

Ensuite nous pourrions progressivement glisser vers un temps plus frais : mardi nous replongerait dans les normes thermiques de saison puis mercredi nous ferait passer dessous. Si quelques gouttes sont encore programmables pour la journée de mardi, elles pourraient déserter celle de mercredi.

Après ?

Après la fraîcheur serait en capacité de se renforcer toujours dans un contexte instable à savoir humide.

Les premiers flocons montagnards pointent leurs branches pour la seconde moitié ou fin de semaine prochaine.

jeudi 31 octobre 2019 à 8h20 .

C'est bien du côté d'Andrézieux qu'il a fait le plus doux hier hier avec 18.4° de maximale, Arthun a pointé 2 degrés en dessous et la maxi horaire de Feurs s'est établie à 18.1° (à 16h). Sur les monts, l'ambiance était presque aussi douce avec 16° de maxi horaire à Chalmazel Gardonnanche (990 m), 15.3° de maxi horaire au col de la Loge (1265 m), quant à St-Just-en-Chevalet, la maxi horaire a pointé à 18.5°,  vu le petit courant d'ouest qu'il y avait à ce moment là (13h), on ne peut exclure un petit coup de pouce foehnique. En plaine et vallées lyonnaises, la grisaille flottante ou rampante n'a pas permis aux thermomètres d'autant s'étirer : seulement 14.3° de maxi à Bron, 14.1° à Sain-Bel, 13.8° au Breuil, Yzeron a dû rester toute la journée au pire endroit à savoir juste au sommet de la couche grise : 11.9° de maxi ; il a dû se passer la même chose à Montmelas : 11.6° de maxi (contre 14.8° à Arnas).

Aujourd'hui nous sortons d'octobre et entrons dans un groupe de 4 ou 5 jours où la pluie ne nous laissera pas 24h consécutives de sèches, ce qui n'exclura pas quelques passages ensoleillés. Les gouttes sont arrivées en fin de nuit, il était ici tombé 2.8 mm à 7h. Malheureusement, cette pluie semble vouloir prendre tout son temps en s'affalant sur la journée complète... les débits ne seront jamais importants (sauf éventuellement en cours d'après-midi ?) mais persistants. Au final, la lame de 10-15 mm avancée dans l'édito d'hier pour le secteur de Violay semble réaliste au relevé de demain matin. La température, douce ce matin, ne prendra que 2 ou 3 degrés dans l'après-midi offrant des maximales aux pourtours de 11-12° par ici vers 800 m d'altitude, de 14-15° en plaine. Les gouttes disparaîtront en fin d'après-midi, nuit sèche.

Demain vendredi la matinée ne devrait pas voir le retour de la pluie, il faudra simplement patienter quelques heures pour prendre la douche quotidienne avant le soir. Températures en progression (12-13° de maxi tant en plaine qu'en montagne modérée.

Samedi il serait bien étonnant de passer la journée sans gouttes, les températures prendront encore quelques degrés en affichant des 15° de maxi vers 700 m et des pas loin de 20° sur Lyon. Percées ensoleillées probables, surtout en plaine.

Encore et toujours des gouttes pour dimanche, lundi et mardi. La température amorcera une lente descente pour finalement se retrouver sous la saison mercredi.

mercredi 30 octobre 2019 à 8h20 .

Octobre nous laisse une dernière journée de lumière : celle d'aujourd'hui. L'ambiance sera une fois de plus très douce, les maximales atteindront 17-18° sous le vent des monts du Forez vers Montbrison ou Andrézieux, elles ne lâcheront que 1 ou 2° sur les monts plutôt bien éclairés et plafonneront vers 14-15° dans les vallées lyonnaises possiblement encombrées de grisailles tenaces.

Demain jeudi une onde pluvieuse nous traversera : la matinée recevra sans doute quelques gouttes éparses puis le gros des précipitations devrait nous toucher à la mi journée ou en cours d'après-midi. Nous devrions recevoir une dizaine ou quinzaine de millimètres ici vers Violay ainsi que sur le Lyonnais ; la Plaine du Forez serait moins mouillée. Températures maximales en baisse mais encore tout à fait conformes au calendrier (la moyenne 1995-2018 des maximales d'un 31 octobre atteint ici 12.4°).

On peut compter sur une pause pluviométrique vendredi matin mais elle ne sera probablement pas capable de se prolonger jusqu'en fin de journée... Prévoyons en effet de nouvelles gouttes en seconde partie de journée, peut-être simplement en soirée (5-8 mm).

On devra patienter pour retrouver un semblant de stabilité, ce n'est pas samedi ni dimanche qu'elle s'installera. Le déroulé de ces deux journées n'est pas très précis à cette heure, on pourrait vivre un mélange d'éclaircies ensoleillées entrecoupées d'averses. Une chose est moins incertaine : la douceur tiendra ses positions jusqu'à au moins lundi prochain.

Dimanche prochain, c'est marche à Violay.

lundi 28 octobre 2019 à 7h30 .

Rapide édito aujourd'hui pour juste dire que demain mardi et après-demain mercredi pourraient être les seules journées de la semaine à peu près sèches. La température décroîtra doucement au fil de la semaine pour atteindre des niveaux de saison aux alentours de mercredi.

dimanche 27 octobre 2019 à 8h30 de la nouvelle heure.

On a dépassé 20 degrés hier ici sous un soleil resplendissant : 20.3° de maximale. Ailleurs, on a noté des maximales de : 20.4° à Bard, 21.6° au Breuil, 21.8° à Sain-Bel (les vallées lyonnaises ont eu du mal à se défaire de l'air "froid" matinal, il y avait d'ailleurs encore un peu de brouillard flottant sur la basse Brévenne vers midi), 23.5° à Bron, 23.6° à Arthun (après une mini de 1.8°), 24.1° à Andrézieux (seconde plus haute maximale lors d'un 26 octobre, juste derrière les 24.5° de 2006), 13.6° à 1660m dans le Sancy.

Aujourd'hui dimanche le soleil tirera sa révérence, il s'est épuisé hier, il prend du repos aujourd'hui ; et puis fin octobre, ce n'est pas sa saison au soleil... La douceur, elle, tiendra le coup encore une journée, nous aurons des 17° vers 800 m et probablement pas bien davantage (19-20°) en plaine.

Demain lundi un important passage nuageux pourrait apporter quelques gouttes matinales. L'ambiance matinale sera redevenue douce en plaine et celle de l'après-midi avoisinera les standards de saison. Passées les éventuelles gouttes matinales, nous devrions voir une journée sèche avec peut-être un ou deux hublots (ou meurtrières ?) ensoleillés.

3 gouttes sont envisageables en cours de nuit de lundi à mardi puis mardi devrait étaler ses nuages toute la journée. ambiance à peu près de saison (possiblement un peu en dessous avec une dizaine de degrés au meilleur vers 800 m).

Mercredi le temps se sera bien rafraîchi : même si le soleil arrive à balbutier quelques bribes, on n'aura sans doute pas 10° au meilleur dans notre tranche 700-900 m. De mémoire, ce serait la première maxi inférieure à 10° depuis la mi mai.

De jeudi à samedi nous pourrions basculer dans un temps plus humide mais toujours pas froid.

samedi 26 octobre 2019 à 5h30.

Hier vendredi nous a donné un avant-goût de ce que sera ce week-end, simplement un avant-goût car il fera plus chaud de plusieurs degrés en ce samedi-dimanche.

Plaçons les journées de samedi et dimanche dans le même panier : elles nous offriront une grande dose de soleil accompagnée d'une douceur remarquable ; les 20 degrés ne seront pas réservés qu'aux plaines, ils monteront jusque vers nos sommets d'entre Saône et Loire. Magnifique week-end donc... de 49 heures !

Lundi coupera la lumière et rabotera la douceur. Sans pluie (?), le ciel demeurera très chargé voire couvert toute la journée. Températures probablement encore un peu supérieures aux normes.

Possible pluies mardi dans une ambiance de saison.

Éventuelle amélioration mercredi dans une ambiance presque froide.

vendredi 25 octobre 2019 à 9h.

Les 20 degrés ont été plus qu'effleurés hier à Lyon puisque la station de Gerland affiche 21.3° de maximale, 21.1° pour Bron, on est même monté un peu plus haut dans le Val de Saône : 21.8°  Arnas.

Aujourd'hui le ciel sera probablement moins ensoleillé, il restera cependant globalement lumineux, surtout cet après-midi où les nuages devraient abandonner le terrain. Prévoyons des températures en retrait de 2 ou 3 degrés sur celles d'hier ce qui nous placera tout de même encore au-dessus des standards de saison.

Demain samedi le soleil et douceur ne feront plus dans la demi mesure : le premier s'exprimera du matin au soir (grisailles matinales temporaires dans les trous), la seconde étalera des 20 degrés aussi bien en plaine que sur les mondérés (contraction de monts modérés). Petit vent de sud.

Dimanche le soleil ne lâchera rien et la douceur grappillera 1 degré supplémentaire. Les 20 degrés pourraient monter jusque vers 700-900 m sur les endroits bien exposés. Le vent de sud mollira.

Lundi sera plus frais, il ne fera qu'une quinzaine de degrés vers 500-800 m soit la température banale d'un début octobre. Les nuages chargeront le ciel mais ne devraient rien laisser tomber.

Mardi est encore bien mystérieux : la décroissance thermique semble déterminée à nous proposer une température juste de saison, on pourrait aussi recevoir quelques gouttes pour l'occasion.

jeudi 24 octobre 2019 à 8h15.

Il faut bien avouer que mes dernières prévisions, celles d'hier matin pour la journée à suivre, ont été d'une nullité impressionnante...

On devait voir un peu de soleil ? on n'a vu que du brouillard.

Il devait faire 18° ? on a dû se contenter d'un maximum de 13.2°.

La pluie ne devait arriver que le soir ? Elle a gâché presque tout l'après-midi .

Il ne devait tomber que 5 à 10 mm ? J'en mesure 25.3 ce matin.

Moi je serais à votre place j'arrêterais immédiatement mes visites à ce site ; je le supprimerais même tout de bon de mes favoris pour ne pas être tenté d'y retourner un jour.

Le bilan pluviométrique prend donc une autre tournure après ces 163.7 mm tombés en octobre (178 % de la normale d'un mois d'octobre entier). Depuis au moins 1993, on ne compte que deux mois d'octobre pour l'instant plus arrosé que celui-là : celui de 2004 avec 184 mm et celui de 2008 avec 223. Le cumul annuel franchit assez nettement la courbe normale pour la première fois de l'année comme le montre le graphique mis à jour ce matin .

Aujourd'hui marque le début d'une période sèche qui devrait s'étirer jusqu'à lundi prochain au plus tôt. Nous retrouverons le soleil  ainsi que la douceur. Les températures de cet après-midi culmineront vers 14-15° dans l'épaisseur 700-900 m et pourraient effleurer 19-20° dans Lyon.

Demain nous vivrons le même type de temps : assez bien ensoleillé mais avec 2 degrés de moins, à peine de quoi nous ramener à la saison.

Samedi ce sera 20° pour tout le monde : aussi bien les ceusses des plaines que les ceusses des montagnes modérées. Le soleil brillera à plein temps.

Dimanche ne devrait guère s'écarter de la ligne printanière : de la belle lumière avec possiblement 2 degrés de moins ce qui nous placerait la température maximale à "seulement" 4 ou 5° au-dessus de la normale (13.1° pour un 27 octobre à Violay).

Lundi le temps pourrait se couvrir, le ciel resterait toutefois sec. Ambiance moins douce mais toujours à température excédentaire.

mercredi 23 octobre 2019 à 8h15.

La grisaille se déchirera aujourd'hui, nous devrions bénéficier de quelques périodes lumineuses dans une ambiance très douce surtout en montagne où les maximales de cet après-midi dépasseront celles des plaines de quelques degrés. Prévoyons, au meilleur de sa forme, un mercure vers 18° aux alentours de 800-1000 m d'altitude, seulement 15-17° en plaine. Ce soir une nouvelle pluie viendra déposer 5 à 10 mm supplémentaires, ce sera la dernière de la série, possiblement la dernière du mois.

Demain jeudi le fond de l'air se sera rafraîchi juste au point de revenir à des ambiances banales pour une fin octobre. Le soleil devrait percer une bonne partie de la journée. Prévoyons des maximales de l'ordre de 13° vers 700-900 m.

Même genre de météo pour vendredi avec possiblement 1 ou 2 degrés de moins au thermomètre. Le soleil dominant fera oublier le petit déficit thermique.

Une journée printanière nous semble promise pour samedi : après une matinée à peine fraîche, le soleil et la masse d'air nous garantiront des 20° et plus en plaine durant l'après-midi.

Dimanche les nuages repeupleront le ciel sans toutefois occulter le soleil, l'ambiance demeurera bien trop douce pour le calendrier. Pas de pluie.

Lundi comme dimanche les nuages se partageront le ciel avec le soleil, difficile de savoir d'ici qui l'emportera (si toutefois il y a un vainqueur). Températures douces et ambiance sèche.

mardi 22 octobre 2019 à 9h15.

Il n'est pas facile à prévoir ce temps avec ces remontées de sud qui s'arrêtent plus ou moins à mi latitude de nos départements. Hier nous avons eu comme pressenti un temps très gris et accompagné de pluies plus persistantes que prévu. Les cumuls des 24 dernières heures montrent bien le renoncement des gouttes au nord de Feurs. Les 8 millimètres relevés ce matin nous font passer le cumul annuel (742.3 mm) un peu plus au-dessus de la normale à ce jour (738.9 mm) ; un "tel" écart positif ne s'était pas vu cette année depuis le tout début février (écart de 5.8 mm le 2 février)..

Aujourd'hui quelques gouttes tomberont ici ou là en matinée puis le temps s'asséchera, l'ambiance s'adoucira dans l'après-midi jusqu'à nous donner des températures de l'ordre de 13 ou 14° aussi bien sur les hauteurs qu'en plaine. Nous aurons donc renoué avec des maximales de saison puisque ici à Violay la maximale "normale" pour un 21 octobre est à 13.5°. Avec un peu de chance, nous pourrions entrevoir quelques minutes de soleil.

Demain mercredi il fera plus doux, nettement plus doux. Les températures maximales dépasseront 20° en plaine et ne seront pas bien plus fraîches sur les monts raisonnables. Le soleil se décidera à sortir de l'ombre, on est en droit d'attendre un après-midi remarquablement doux. Sur le soir, le ciel se couvrira laissant le champ libre à une pluie nocturne estimée à 5-10 mm.

Jeudi l'ambiance matinale pourrait demeurer grise avant que la lumière (possiblement tamisée) puisse s'occuper de l'après-midi. Températures encore douces pour la saison mais toutefois en retrait de plusieurs degrés sur la veille.

Vendredi serait la journée de transition entre la fin de cette période mouillée et un alignement de plusieurs jours bien éclairés. Nous verrons probablement le soleil sortir de sa tanière après une possible grasse matinée ; températures un petit peu justes pour la saison.

Samedi le soleil ne fera plus de doute, la grande douceur s'emparera de la journée plaçant des 15° jusque vers 900-1000 m d'altitude.

Dimanche poursuivra sur la lancée : soleil dominant à défaut d'omniprésent et grande douceur en journée, possiblement plus importante encore que la veille.

Lundi garderait la ligne de conduite.

 

lundi 21 octobre 2019 à 7h45.

Ah il ne nous a pas loupés le front orageux d'hier... et bien à l'heure en plus ! Voyez la bête surprise à 19h hier soir :

Et puis voici la carte des impacts de foudre des 24 dernières heures :

Le relevé de ce matin indique 43.1 mm, en lui ajoutant les 3 mm tombés samedi et les 1.9 mm de vendredi, on se situe déjà dans la fourchette "entre 30 et 70 mm de vendredi matin à mardi matin" avancée dans l'édito de vendredi matin. Le mois d'octobre est donc bien rempli avec ce nouvel épisode : 129.6 mm de tombés depuis le 1er octobre (dont 100 tout rond en seconde décade) c'est d'ores et déjà 37.5 mm de plus que lors d'un octobre entier normal.

Au niveau annuel, on a juste fini de manger le déficit, il faut dire que nous avons avalé une grosse bouchée hier... 734 mm au 20 octobre de cette année 2019 contre 733 mm ce même jour en "année normale", le retard est comblé. Voyez ce graphique qui vous montre les cumuls annuels d'une année moyenne (1995-2018), de l'année la plis humide (2008), de l'année la plus sèche (2017) et de l'année en cours 2019.

L'orage d'hier a ajouté une journée "avec tonnerre" à l'année 2019, avec 27 unités, nous passons juste au-dessus de la normale (1995-2018) d'une année complète (26.8 occurrences).

Aujourd'hui nous laisserons l'eau s'écouler, quelques gouttes sont encore envisageables sur le département du Rhône seulement. Le ciel aura les pires difficultés à nous proposer autre chose que du gris. Températures redevenues de saison.

Les gouttes reviendront probablement nous mouiller la nuit prochaine, elles pourraient s'attarder en matinée de mardi. N'attendons certes pas une lame comparable à celle d'hier ; ce serait juste quelques millimètres. Température repassant au-dessus des normes l'après-midi.

Mercredi le fond de l'air deviendra printanier ; plutôt que la pluie, c'est la belle lumière pourrait nous baigner. Sur le soir ou en fin d'après-midi, on ne sera pas à l'abri d'une détérioration venue du sud : pluies.

Jeudi : soleil et grande douceur.

vendredi : léger rafraîchissement nous faisant à peine retomber sur les normes de saison.

Samedi : grande douceur ensoleillée.

-Et la fin du mois ?

- Globalement lumineuse (autant que peut l'être une toute fin octobre), sèche et douce à perpétuité.

dimanche 20 octobre 2019 à 7h45.

Quelle douceur ! ici à Violay la température maxi affectée à hier 19 octobre s'est produite cette nuit à 1h30 : 14.6°. Une rafale de sud-ouest a été mesurée à 98 km/h aux Sauvages ce matin entre 6 et7h.

A Andrézieux, il faisait 14.2° à 20h dans un air calme puis, après la levée du vent de sud, la température affichait 18.5° à 21h et les températures horaires ne se sont abaissées qu'à 17.9° au plus bas (à 2h) depuis !

A Arnas on avait 13.8° à minuit puis 18.5° à 0h30 puis plus de 20° entre 2h et 3h !

A Gerland il a fait au moins 20° d'hier soir 20h à ce matin 6h50.

Même les fonds de vallées comme Sain Bel et le Breuil ont vu leur thermomètre décoller en pleine nuit à cause du vent.

Aujourd'hui Météo France a placé nos deux départements en alerte orange pour pluie. Normalement nous ne devrions prendre la douche qu'en fin d'après-midi, disons à partir de 15h pour les scénarios pluvieux les plus précoces à 19h pour les plus tardifs. Tablons, comme raconté dans l'édito d'hier, en fin d'après-midi ou début de soirée, sur de fortes intensités pluvieuses possiblement accompagnées d'orages et de puissants coups de vent. Cette situation météo est toutefois loin d'être simple, il n'est en effet pas impossible que l'on arrive à demain lundi avec des cumuls relativement faibles (de l'ordre de seulement 5-10 mm)... Météo France a ouvert le parapluie de sécurité, on les comprend.

Demain lundi l'ambiance se sera rafraîchie juste au point de recoller à la saison ; les gouttes se seront évaporées, il ne restera plus que les nuages.

Une petite pluie est envisageable durant la nuit de lundi à mardi puis la journée suivante verra revenir la grande douceur sous un ciel sans doute sec.

Mercredi il fera simplement chaud, surtout sous les rayons du soleil décidé à passer une tête.

Possible dégradation pluvieuse pour jeudi, ambiance toujours bien trop douce pour une fin octobre.

Du meilleur entre vendredi et dimanche : grande douceur et pas de pluie.

samedi 19 octobre 2019 à 8h45.

Depuis jeudi la tendance n'est plus au beau temps, il faudra sans doute patienter jusqu'en seconde moitié de semaine prochaine pour bénéficier d'une journée entièrement sèche et correctement éclairée.

Aujourd'hui la pluie perturbera la journée, il ne pleuvra certes pas en continu mais les passages mouillés seront suffisamment rapprochés pour faire de ce samedi une maussade journée d'automne. La température conservera un bon niveau pour l'époque de l'année et pour le type de temps (non ensoleillé), comptons sur 14-15° au meilleur de cet après-midi et ceci aussi bien en plaine que vers 800 m.

Demain en matinée nous aurons sans doute une petite fenêtre de temps correct, juste le temps de boucler la 41ème marche des pierres folles de Montchal. Il est de plus en plus probable qu'une zone pluvio orageuse virulente nous traverse d'ouest en est en toute fin d'après-midi ou début de soirée. Il faudra se méfier de cette présumée dégradation, elle serait capable de nous déposer 20 mm en moins d'une heure de temps et de nous infliger des rafales à 80-100 km/h. Sur un modèle à mailles fines (AROME run de 0h), une petite période neigeuse est entrevue à Pierre-sur-Haute lors du passage du grain ; comme l'isotherme 0° est prévu -sur ce même modèle et à la même heure- vers 2700-2800 m d'altitude, on en déduit une très forte instabilité de l'air à cet endroit.

Lundi et mardi le caractère instable de l'atmosphère sera toujours de mise, même si des éclaircies se développent, on ne sera pas à l'abri d'une bonne douche. Le fond de l'air aura fraîchi temporairement lundi, il se réchauffera déjà mardi.

Mercredi on parlera de grande douceur, on célèbrera le retour (timide ?) du soleil et on ne déplorera plus de pluie.

Jeudi un maigre regain pluvieux est envisageable.

Vendredi calmerait définitivement le jeu et le temps. Ambiance toujours très douce.

La tendance de toute fin de mois penche vers un temps sec et doux.

 

vendredi 18 octobre 2019 à 8h.

Les pluies d'hier n'ont concerné qu'une moitié nord de nos départements comme le montre la carte des cumuls sur 24h . Ici à Violay je mesure 3.9 mm ce matin.

Aujourd'hui le temps ne sera pas plus lumineux qu'hier, des averses circuleront de temps en temps apportant au final très peu de pluie, elles seront cependant sans doute mieux réparties qu'hier, elles ne se cantonneront pas au nord.

Demain samedi la pluie sera plus consistante, elle nous touchera en fin de nuit et couvrira toute la matinée. Les reliefs d'entre Loire et Saône seront les plus exposés avec ceux du Roannais et du Forez ; sous le vent, le Montbrisonnais pourrait être totalement épargné par les gouttes. Prévoyons une lame de l'ordre de 10 mm par ici à Violay pour cette grande matinée. On est en droit d'attendre une accalmie pour l'après-midi.

Dimanche est encore très incertain en ce qui concerne la pluie : il est possible que le clair de la journée se déroule sans trop de gouttes, l'essentiel des précipitations stagnerait soit à l'ouest soit à l'est de nos départements, une reprise pluvieuse durant la nuit suivante est envisageable.

Lundi n'inspire pas bien plus de confiance : ce sera la douche ici ou alors juste à côté.

Mardi terminerait cette séquence pluvieuse encore bien mystérieuse, attendons-nous à des cumuls importants : de 30 à 70 mm entre aujourd'hui et mardi selon le bien vouloir des nuages...

Mercredi pourrait être une belle journée (la plus belle de la semaine ?) où lumière et douceur se conjugueraient.

jeudi 17 octobre 2019 à 7h30.

Nous avons ce matin des températures encore relativement groupées autour de 11°, l'ambiance matinale est donc redevenue douce, elle le restera plusieurs jours.

Après le soleil d'hier, il faudra à présent se résigner à l'ombre et bientôt à la pluie.

Aujourd'hui les gouttes seront rares voire inexistantes dans une moitié sud de nos départements ; dans l'autre moitié elles tomberont de préférence cet après-midi en privilégiant les reliefs. L'ambiance ne fraîchira pas ; malgré l'absence de soleil, les mercures s'étireront jusque vers 15-16° dans l'épaisseur 700-900 m ce qui représente 2 à 3° de surplus au regard de la normale.

Demain vendredi nous ne changerons pas de régime à savoir douceur pour l'époque de l'année et quelques gouttes voyageant du sud-ouest au nord-est.

Samedi le temps basculera franchement à la pluie ; celle-ci sévirait principalement en matinée et serait capable de nous abandonner de l'ordre de 10 à 20 mm. Une accalmie semble envisageable pour la seconde partie de journée.

Deux possibilités s'affrontent pour dimanche : l'une tend vers une prolongation de l'accalmie initiée la veille, l'autre propose de bonnes pluies venues par retour d'est. Quoi qu'il en soit, une seconde douche massive semble programmée en fin de journée et/ou nuit suivante.

La pluie ne serait pas terminée lundi.

Au final, cet épisode pluvieux étalé de samedi à mardi, pourrait nous donner en moyenne une (bonne ?) cinquantaine de millimètres ; comme la dernière fois, il semble que l'est de nos départements soit davantage mouillé que l'ouest.

Elles sont pénibles, mais tellement importantes ces pluies d'automne.

mercredi 16 octobre 2019 à 8h30.

48.1 mm, voilà la hauteur d'eau plue lors de ce dernier épisode ; octobre est rempli à 84%, il reste encore 15 jours pour combler les 16 manquants à savoir 14 mm ; quelque chose me dit que ce pourrait être chose faite d'ici peu... Au niveau annuel, le compte n'y est toujours pas puisque la "normale" des précipitations d'un 1er janvier à un 15 octobre affiche ici 720 mm et que cette année nous n'en sommes qu'à 682.

Il fait moins frais qu'annoncé ce main, seuls les postes de fond de vallée (le Breuil, Sain Bel) ont des températures proches de 5°, les autres réalisent un remarquable carton groupé autour de 7.5°.

Aujourd'hui on profitera de la belle lumière mais aussi, cet après-midi, de la belle douceur. D'accord on ne reverra pas les 20° et plus de ce week-end mais on pourrait ici toucher 15° soit 1 bon degré au-dessus de la maxi normale du jour (13.8° pour un 16 octobre).

Les nuages occulteront le soleil demain jeudi, la douceur de l'après-midi ne s'en ira pas, elle nous proposera des températures similaires à celles d'aujourd'hui. Deux ou trois gouttes ne sont pas à exclure, tout le monde ne sera pas servi et les plus arrosés se contenteront de quelques dixièmes de millimètre.

Vendredi ne modifiera toujours pas la température mais le risque pluvieux augmentera sensiblement : quelques averses dispersées possiblement orageuses seraient en mesure de se développer l'après-midi.

Samedi nous cache encore pas mal de ses intentions, la version la plus plausible serait celle d'une journée rafraîchie et pluvieuse... peut-être aurions-nous la matinée de préservée des gouttes ?

Une relative accalmie se dessinerait pour dimanche ?

Lundi basculerait de nouveau dans la pluie, le déficit annuel de 60 mm dont il est question au début de ce texte se trouvera probablement fort amaigri d'ici mardi prochain...

Même si ce prochain week-end nous déverse de nouveau une belle ration de millimètres (la quantité reste à préciser), la température ne s'effondrera pas, nous devrions conserver des valeurs proches des normales.

mardi 15 octobre 2019 à 8h30.

Cette pluie (36 mm ici à 8h) marque la fin des conditions estivales qu'on risque de ne pas retrouver avant bien longtemps...

Hier les 25 degrés ont de nouveau été touchés en de nombreux endroits (25.0° à Fleurie, 25.2° à Satolas, 25.6° au Breuil et à Roanne, 25.7° à Gerland et Sain Bel, 25.9° à Arnas, 26° à Bron), le vent a poussé à 100 km/h en pointe sur la crête des Sauvages mais le fait le plus marquant est l'extraordinaire douceur de cette nuit juste avant l'arrivée des orages et de la pluie. Au Breuil par exemple, la soirée avait débuté "normalement" avec une décroissance habituelle de la température passée de 21.2° à 19h à 15° à 21h30 ; à 23h30 il faisait 14.9° puis le souffle chaud du vent de sud est venu chasser l'air frais pour imposer 21.4° à minuit. La température est restée assez nettement au-dessus de 20° jusqu'a 3h30 (22° à 2h). Proche de la Saône, le coup de frais de la soirée n'a pas eu lieu, il faisait 22.4° à 21h à Arnas, 22.6° à minuit, 21.4° à 3h. A Gerland, la température mesurée toutes les demi heures rondes s'est maintenue supérieure à 22° d'hier 10h30 à cette nuit 0h30.

La pluie a donc débuté cette nuit aux environs de 3h du matin, les abats mesurés comme il se doit à 8h sont "intéressants" pour une pluie d'automne ; on les trouve au alentours de 20-25 mm en plaine et 35-40 mm sur les hauteurs. L'essentiel des pluies est derrière nous, le département du Rhône sera encore copieusement arrosé dans l'heure qui vient puis les gouttes se feront moins régulières au fil de la matinée elles tariront en cours d'après-midi ; on pourrait même apercevoir le soleil, mais uniquement à son coucher.

Demain matin la fraîcheur se fera ressentir de partout, prévoyons une moyenne de 5° en campagne au lever du jour, on pourra ensuite compter sur un généreux soleil qui poussera le mercure de l'après-midi à des niveaux très honorables pour une mi octobre : 15° par ici, probablement 20° en plaine.

L'embellie de mercredi ne durera pas ; le ciel se recouvrira dès jeudi mais le temps devrait toutefois rester globalement sec. Températures très douces pour une mi octobre non ensoleillée (15-16° dans la tranche 700-900 m).

Vendredi la douceur résistera, le couvercle nuageux ne devrait pas faillir et quelques pluies possiblement orageuses sont à prévoir.

Samedi sera à la fois moins doux et plus humide : la température rejoindra celle de saison voire lui passera dessous, les pluies seraient plus fréquentes et productives.

Dimanche est encore mal appréhendé, il serait toutefois étonnant que le temps s'arrange radicalement... autant tabler sur la poursuite de cette météo fraîche et arrosée.

lundi 14 octobre 2019 à 7h30.

Les 25 degrés et plus ont été remarqués hier en plaine (par exemple Feurs, Vénissieux, Gerland, Sain Bel, le Breuil, Arnas...) ; aujourd'hui nous les reverrons à peu près aux mêmes endroits et... ce pourraient être les derniers de l'année.

Ce matin l'ambiance est extraordinairement douce, en particulier sur l'agglomération lyonnaise puisqu'à 7h la température mini s'établissait à 18.1° soit seulement 0.1° sous le record journalier. A 7h30, la température mini de Gerland était même perchée à 18.9° (atteinte vers 5h) ; à 7h20, il faisait 10 bons degrés de moins au Breuil (9.7°) qu'à Gerland (19.8°).

Aujourd'hui le soleil tiendra le coup jusqu'en milieu ou fin d'après-midi où il se fera manger par un voile venu de  l'ouest. L'ambiance n'aura rien à envier à celle d'hier, le vent de sud ne faiblira pas d'un iota ni d'un epsilon.

Demain mardi les premières gouttes seront là avant le jour. Prévoyons une matinée copieusement arrosée sur l'intégralité de nos deux départements. L'accalmie viendra elle aussi par l'ouest dès la mi journée, elle se situera à l'est du Rhône en fin d'après-midi ; en soirée, le ciel sera redevenu étoilé. Mercredi matin, les pluviomètres seront bien garnis, probablement 25-30 mm de moyenne sur l'ensemble du territoire avec des pointes à 40 ou 50. Ambiance évidemment bien plus froide que la veille mais tout de même voisine des normales de saison.

Mercredi le soleil reviendra à mi temps et la relative douceur tiendra le coup : environ 15° de maximum ici l'après-midi après une matinée très fraîche, sans doute 20° en plaine. Le vent de sud sera toujours présent mais plus discret.

Jeudi se laissera recouvrir par les nuages, ils ne devraient pas être bien compacts et laisser filtrer du soleil de temps en temps. Températures redevenues relativement douces pour la saison.

Vendredi samedi dimanche sont encore bien difficiles à appréhender... la tendance n'est toutefois pas bonne si vous attendez du beau temps, ces journées pourraient en effet être fréquemment et copieusement arrosées.

A confirmer.

dimanche 13 octobre 2019 à 8h30.

Il semble infatigable ce vent de sud, infatigable et costaud... il a poussé une rafale à 99 km/h aux Sauvages cette nuit entre 1h et 2h, quant à sa vitesse moyenne mesurée entre deux heures rondes, elle a régulièrement atteint ou dépassé 50 km/h de 1h à 6h ce matin. A quelques dizaines de km des Sauvages, le poste du Breuil en basse vallée d'Azergues ainsi que celui de Sain Bel en val de Brévenne baignent dans un air étonnamment calme : la vitesse moyenne depuis minuit avoisine... 1 km/h. Sans surprise, il fait donc frais au Breuil (11.5° à 6h) alors que partout ailleurs les températures matinales dépassent 14° (14.2° à 6h à Violay et Yzeron, 14.4° à Bard, 15.6° à Arnas, 17.4° à Andrézieux, 18.9° à Bron).

On ne doit pas compter, ni aujourd'hui ni demain, sur une faiblesse du vent du midi ; il rabotera consciencieusement nos départements aussi bien le jour que la nuit. On remarquera aujourd'hui le retour du soleil qui fera sauter le thermomètre au-dessus de 20° jusqu'à plus de 1000 m d'altitude. On trouvera encore, aujourd'hui et demain, des 25° en plaine.

Mardi le temps changera franchement. Comme annoncé ici depuis plusieurs jours, cette journée de mardi verra passer d'ouest en est une importante pluie sur notre secteur. Les premières gouttes devraient tambouriner avant le lever du jour sur les monts du Forez et les dernières déserter le département du Rhône en fin d'après-midi. Attendons-nous à des abats localement conséquents voire peut-être remarquables en 12h de temps ; des lames de l'ordre de 30 à 50 mm ne sont pas improbables. Températures évidemment en chute libre.

Mercredi serait capable de nous montrer une bonne portion de soleil, la relative fraîcheur matinale laissera place à un après-midi somme toute assez doux pour la saison.

Le ciel pourrait se recharger jeudi et vendredi, il ne pleuvrait toutefois pas et la température se maintiendrait à un bon niveau pour la saison.

Le temps pourrait de nouveau se dégrader pour le prochain week-end.

 

samedi 12 octobre 2019 à 8h15.

Les 25 degrés on été touchés hier à Veauchette (25° de maxi) et effleurés à côté à Andrézieux (24.5°).

Aujourd'hui nous  n'aurons pas tant de soleil qu'hier, certes la grande douceur répondra toujours présente mais les nuages nous priveront de quelques degrés. A priori, le plus gros des petites pluies passeraient au nord ouest de nos départements, si nous recevons tout de même des gouttes ce serait des averses localisées et, de toute manière, très faibles.

Demain dimanche nous pouvons compter sur le retour de la grande lumière. Le thermomètre reprendra les degrés abandonnés aujourd'hui et pourrait même dépasser la performance d'hier. Tablons alors sur 20° jusqu'au-dessus de 1000 m et (bien ?) plus de 25 en plaine sous le vent (de sud sud-ouest).

Lundi aura le temps de nous proposer une nouvelle journée estivales identique à la veille, c'est seulement en toute fin d'après-midi ou début de soirée que les nuages débarqueront par l'ouest.

Mardi pluie. Mardi l'ambiance tournera très rapidement -c'est-à-dire dès la fin de nuit- à la pluie, la lame d'eau attendue n'est toujours pas bien cernée, on peut cependant toujours maintenir sa borne inférieure : 20 mm. Température en nette baisse.

Mercredi, jeudi, vendredi : frais et ennuagées mais plus de pluie ou alors juste 3 gouttes.

vendredi 11 octobre 2019 à 7h45.

Nous avons 4 jours de temps chaud (chaud pour la saison) devant nous.

Aujourd'hui la température marquera une très nette hausse sur hier où nous n'avons eu ici que 12.5° de maximum, on peut compter sur 7 à 8 degrés de plus ce qui nous amènerait au voisinage de 20°. Le soleil brillera toute la journée.

Demain samedi la grande douceur sera installée, il faudra probablement compter sur un ciel plus ennuagé, capable même de lâcher quelques gouttes l'après-midi. Températures analogues à celles d'aujourd'hui malgré les nuages.

Dimanche nous retrouverons la grande lumière et des températures de l'après-midi encore plus élevées (les 20° atteindront ou dépasseront 1000 m).

Ce beau temps chaud se prolongera lundi.

La grande pluie annoncée depuis quelques jours se confirme, elle nous traversera d'ouest en est probablement en fin de nuit de lundi à mardi ou dans la matinée de mardi. Il en sera bien terminé des températures printanières : cette pluie sera suivie d'un air beaucoup plus frais.

Combien de millimètres ?

Possiblement au moins 20.

jeudi 10 octobre 2019 à 7h.

Le refroidissement d'hier nous a ici ôté 7.6 degrés sur la maximale d'avant-hier mardi qui elle-même était 9.8° plus élevée que celle de lundi... voilà ce qui s'appelle faire du yoyo. La température maximale d'hier n'est cependant pas très inférieure à la normale du jour (9 octobre) puisque celle-ci affiche 14.7° (moyenne des 24 dernières maxis lors d'un 9 octobre, de 1995 à 2018). Plus bas en altitude, aucune de nos habituelles stations n'a atteint 20°, même celle de Gerland a plafonné à 19.7°. La pluie a finalement été un tout petit peu plus abondante que les "6 à 8 mm" prévus hier matin puisque l'intégralité de l'épisode a fourni 8.4 mm (2.6 sur le compte de mardi 8 car tombés avant mercredi 8h et le reste sur le compte de mercredi 9).

Aujourd'hui il ne pleuvra pas, les nuages devraient toutefois se montrer majoritaires dans le ciel et imposer une nouvelle après-midi trop fraîche pour le calendrier : tablons sur 13° au meilleur par ici, possiblement encore moins de 20° à Lyon.

Demain vendredi ouvrira la porte estivale de ce week-end : le vent se calera au sud, l'ambiance de l'après-midi deviendra très douce, des 20 degrés sont envisageables jusqu'à 700-800 m d'altitude. Soleil ubique.

Samedi poussera encore plus haut le bouchon thermique, des maximales supérieures à 25° seront banales en plaine, on trouvera l'isotherme 20° aux alentours de 1000-1200 m. Une petite évolution orageuse en fin de journée n'est pas impossible... tout comme en été...

Dimanche sera la copie conforme de samedi (l'éventuelle évolution orageuse en moins toutefois) : journée estivale donc.

Lundi ne diffèrera pas de la veille : soleil majoritaire et températures maximales dignes de celles d'une fin août.

Mardi, ah mardi ce ne sera sans doute plus la même musique... De la bonne vraie belle pluie est toujours dans les viseurs, plutôt dans les viseurs du matin d'ailleurs. Température en nette baisse.

mercredi 9 octobre 2019 à 7h30.

On a bien eu des 20 degrés d'amplitude hier, par exemple à Andrézieux où la mini était de 4.6° et la maxi de 24.8°. Il a fait un tout petit peu plus de 25° à Veauchette (25.1° de maxi) et l'isotherme 20° est monté à 1000 m d'altitude (20.1° de maxi horaire à Chalmazel Gardonnanche). Ici à Violay il a fait 20.7° au plus chaud soit une hausse de 10.1° sur la maxi diurne d'hier.

Aujourd'hui nous rechutons en automne. La pluie s'accaparera la matinée (elle a déjà débuté), ce n'est pas pour autant qu'elle donnera beaucoup de millimètres : 6 ou 8 par ici au relevé de demain matin. Les nuages passeront le baîllon au soleil et les girouettes mettront un vent à l'ouest, ajoutons à ceci des gouttes éparses et il ne sera pas question de retrouver cet après-midi les mêmes chaleurs qu'hier, il manquera pour ça 5 à 7 degrés.

Demain jeudi la fraîcheur s'appesantira un peu plus, la pluie sera faite mais les nuages rechigneront à évacuer le terrain. Tablons sur une température de 13° au meilleur de l'après-midi dans notre strate 700-900 m, il n'est pas dit que l'on touche 20° à Lyon. En fin de journée, le vent virera au sud.

Il fera de plus en plus chaud de vendredi à dimanche où certaines températures de plaine dépasseront largement 25°. On peut miser sur un soleil omniprésent.

Lundi la grande tiédeur s'accrochera sous un ciel possiblement moins bleu.

La prévisibilité s'effondre pour mardi, néanmoins, certains signaux laissent entrevoir une possible belle pluie... à suivre.

mardi 8 octobre 2019 à 8h30.

Merci au (peu) de soleil d'hier qui, à la mi journée, a limité la casse thermique ; sans lui nous aurions sans doute eu la première maximale inférieure à 10° de la saison (10.6° de maxi diurne hier, plus basse maximale depuis le 17 mai dernier). Ce matin l'ambiance s'est déjà bien réchauffée puisqu'il faisait 10.9° à 8h (il s'agit donc de la maximale affectée à hier 7 octobre).

Aujourd'hui le temps se réchauffera considérablement en montagne, un petit peu moins en plaine. Tablons sur des maximales de l'ordre de 19-20° ici à Violay ce qui représenterait une hausse d'une huitaine de degrés en 24h... En plaine, on pourrait voir des 24 à 25° au meilleur de l'après-midi. L'amplitude thermique d'aujourd'hui sera remarquable en plaine vu les minimales assez basses (4.6° à Andrézieux, 4.8° à Arthun, 5.6° à Arnas, 7.1° à Bron), elle pourrait localement atteindre 19-20°.

Demain mercredi nous replongerons dans la fraîcheur et reperdrons les miraculeux degrés d'aujourd'hui. La pluie finira d'automnaliser la journée en traînant ses gouttes du matin au milieu de l'après-midi. On est en droit d'attendre un cumul proche de 7-10 mm dans le coin, probablement moins en plaine.

Ce n'est pas jeudi matin que nous rabibocherons les températures avec le calendrier ; quelques gelées au sol sont envisageables sur les hauteurs pour peu que la fin de nuit soit dégagée. L'ambiance demeurera trop fraîche l'après-midi.

Vendredi marquera le début de la période quasi-estivale promise pour ce week-end : le soleil devrait enfin arriver à nettoyer le ciel et fera monter l'isotherme 20° jusque vers 600-800 m.

Samedi et dimanche poursuivront la tendance haussière comme dirait Pierre-Yves Dugua, les 20 degrés monteront jusque vers 1000 m et le soleil occupera tout l'espace qui lui sera offert.

Lundi ne devrait pas détonner, il soutiendra fièrement la comparaison avec ses deux journées précédentes.

lundi 7 octobre 2019 à 7h30.

Les bruines et petites averses d'hier n'ont donné que 3.8 mm, on n'en attendait pas bien davantage ; sur l'ensemble du week-end on a pris un petit peu plus de 10 millimètres.

Depuis 5 jours l'ambiance est devenue franchement automnale : crachin, vent, brouillard et températures maximales sous 15°, parfois même sous 12° (11.4° hier). Ce régime ne va pas s'interrompre aujourd'hui : si la pluie semble éloignée, le vent de nord-ouest, le plafond bas et les températures trop justes pour un début octobre seront de nouveau au programme. Il fait 6.5° présentement, il n'en fera probablement que 4 ou 5 de plus cet après-midi même si les soleil arrive à faufiler quelques rayons..

On peut tabler, pour demain mardi, sur une journée plus ensoleillée et surtout nettement plus douce : les 20° reviendront réchauffer les monts jusque vers 500-600 m d'altitude.

Mercredi rechute. Mercredi matin il semble que la pluie entrevue depuis plusieurs jours soit capable de fournir un arrosage plus abondant que prévu, ce ne serait certes pas la grosse pluie d'automne mais on pourrait recevoir quelque chose comme 10 millimètres (?). L'après-midi serait moins mouillé (?). Le thermomètre reperdrait 5 à 6 degrés sur la veille.

On va taxer la journée de jeudi de journée de transition : il fera encore très frais le matin et même si le soleil revient timidement en cours d'après-midi, les maximales pourraient encore ne pas atteindre la saison.

Vendredi, samedi, dimanche : beau temps de plus en plus chaud. Le soleil ne fera pas dans le détail lors de cette fin de semaine, il nous garantira un week-end presque estival en poussant l'isotherme 20° au-dessus de 1000 m d'altitude.

dimanche 6 octobre 2019 à 8h30.

On y voit plus clair sur la météo des 6 ou 7 prochains jours.

Aujourd'hui l'ambiance restera sèche en matinée et même probablement durant le début d'après-midi ; ensuite, une bouffée pluvieuse désorganisée nous abordera par l'ouest. Les températures seront très voisines de celles d'hier, on assistera donc encore à un grand écart entre les hauteurs majoritairement dans le brouillard et les plaines sous le vent nettement plus douces (hier : 12.3° de maxi ici à Violay et 18° à Andrézieux, 20.4° à Gerland). Les gouttes de fin d'après-midi et soirée apporteront au maximum (sur les monts) 5 mm dans le pluviomètre de lundi matin et rien ou si peu en plaine.

Lundi matin le fond de l'air se sera bien refroidi : 5° vers 700-900 m. Comme hier et aujourd'hui, les percées lumineuses seront réservées aux plaines sous le vent ; ailleurs, il faudra compter avec une ambiance froide pour l'époque de l'année (possiblement moins de 10° de maximum vers 800-900 m).

Mardi remontera le curseur au niveau de saison ; tablons sur un remarquable réchauffement (5 ou 7° de plus que la maxi de la veille) et quelques passages ensoleillés pour tous. Le vent aura viré au sud.

L'embellie présumée ne durera pas au-delà de mardi : dès mercredi nous replongerons dans le flux d'ouest avec ses nuages accrocheurs, ses températures indigentes et ses gouttes comptées.

Jeudi n'ajoutera pas de pluie et si peu de degrés ; on peut juste espérer un peu plus de lumière. Vent toujours calé au voisinage de l'ouest (un peu plus sud ou un peu plus nord).

Vendredi nous en aurons fini avec ce flux d'ouest crachouineur. Vendredi la hausse thermométrique sera de nouveau remarquable et le retour du soleil remarqué.

Samedi et dimanche : beau temps ensoleillé redevenu chaud : maximales de l'ordre de 15-20° dans notre strate 700-900m, possiblement 25° dans les plus basses terres.

samedi 5 octobre 2019 à 5h30.

Ce courant d'ouest ne nous arrose pas beaucoup, pour ne pas dire pas du tout... N'attendons pas de bonne pluie automnale avant, au plus tôt, la fin de semaine prochaine (et possiblement pas avant la seconde quinzaine du mois...)..

Aujourd'hui nous restons sur ce temps qui mécontente tout le monde : pas de pluie si ce n'est 3 gouttes de bruine ici ou là, une fraîcheur marquée l'après-midi au moins sur les hauteurs et un petit vent vivifiant hésitant entre le sud-ouest et le nord-ouest. Il fera sans doute un peu plus frais qu'hier, n'attendons pas bien plus de 10-12° par ici au meilleur moment de la journée ; même en plaine lyonnaise la maximale pourrait être plus proche de 15 que de 20°.

Aucune amélioration (ni dégradation d'ailleurs) pour demain dimanche : une matinée probablement sèche suivie d'un après-midi possiblement humecté de quelques bruinasseries (en fin de journée). Température vespérale encore trop fraîche pour la saison, analogue à celle d'aujourd'hui.

Lundi perdra encore 2 degrés, les 10° de maximale ne sont pas assurés dans la tranche 700-900 m. Crachin possible sur les hauteurs.

Mardi amélioration passagère : peut-être un peu plus de lumière et assurément davantage de degrés (14-15° dans la strate 700-900 m et ceci l'après-midi bien entendu).

On glissera de nouveau dans la fraîcheur crachouineuse à compter de mercredi.

Jeudi : très frais.

vendredi 4 octobre 2019 à 7h45.

Les 3 ou 4 jours à venir ne vont pas être très lumineux ni très doux... j'espère que vous avez fait le plein de soleil hier.

Ce matin l'ambiance est bien moins froide qu'hier sur les hauteurs grâce au vent de sud sud-ouest réveillé en pleine nuit : 8 à 9° vers 700-900 m mais 3.5° à Arthun que le vent n'a pas encore raboté . La journée se déroulera sous un ciel chargé et la température de cet après-midi ne changera guère sur celle d'hier nous donnant ici 12-14° au meilleur de l'après-midi (15.6° de moyenne pour les 24 derniers 4 octobre à compter de celui de 1995). Le vent d'abord sud-ouest en matinée, pivotera lentement pour atteindre le secteur ouest nord-ouest en soirée.

Pas d'amélioration pour demain samedi : nous perdrons probablement 1 ou 2 degrés et gagnerons sans doute 2 gouttes de pluie sur le nez. Le vent gardera le secteur nord-ouest.

Dimanche ne fera rien pour améliorer les choses : matinée probablement sèche (avec quelques éclaircies ?) avant l'arrivée de très faibles pluies ou bruines en fin d'après-midi ou soirée. Température maximale stationnaire, environ 2 à 3° sous les normes.

La lumière pourrait timidement revenir lundi, le fond de l'air se refroidira encore, surtout le matin.

Possible radoucissement mardi avant une rechute de fraîcheur (accompagnée de trois gouttes ?) mercredi.

jeudi 3 octobre 2019 à 8h.

Ce sont encore 5.2 mm de pluie qui sont tombés hier sous les petites averses (principalement vers 8h) ; la température est redescendue en automne et même plus bas que la saison sur les hauteurs : 11.7° au moins pire hier ici soit la plus basse maximale depuis le 17 mai dernier et 5 degrés de moins que la moyenne des 24 maximales d'un 2 octobre de la période 1995-2018. La plaine a eu droit à quelques éclaircies et pas ou très peu de pluie, les maximales y ont été logiquement beaucoup plus élevées : 17.7° à Arthun, 18° à Andrézieux, 19° à Bron.

Ce matin je remarque un peu de gelée au sol, aux endroits exposés, sur l'herbe rase et sur les tuiles du pan nord du toit du voisin. Il s'agit de la première de l'automne. En journée, le soleil sera sans gêne, il oeuvrera pour le réchauffement mais, vu la fraîcheur actuelle (2.9° de mini) il peinera à étirer le mercure juste au-dessus de la valeur d'hier.

Demain vendredi la lumière s'estompera, le vent tournera au sud-ouest amenant avec lui un petit radoucissement à peine suffisant pour ramener le thermomètre de l'après-midi à ses habitudes de début octobre. 3 gouttes de bruine sont éventuellement possibles sur les hauteurs.

Samedi le flux rebasculera au nord-ouest puis nord. La journée se déroulera probablement avec beaucoup de nuages dans le ciel et 2 gouttes de bruine en montagne. Température maxi sans changement à savoir encore un peu juste pour le calendrier.

Dimanche les grisailles feront de la résistance, quelques pluies insignifiantes auront pu se produire la nuit précédente (quelques fractions de millimètre) puis le temps devrait s'assécher en cours de journée. Ciel chargé, températures maximales en léger retrait.

Timide radoucissement lundi avec sans doute le retour du soleil.

mercredi 2 octobre 2019 à 7h30.

Avant l'arrivée des orages, la température a de nouveau dépassé 20° jusque vers 1000 m d'altitude hier ; nous entrons aujourd'hui dans une période plus fraîche où ces 20° ne seront réservés qu'à la plaine (et encore pas tous les jours...).

Au final, les pluies d'hier après-midi n'ont pas donné grand chose : un rapide tour des stations habituelles montre que bien peu ont dépassé 10 mm (11.6 mm au col de la Loge à 6h ce matin) ; ici il pleuviotte un peu et la lame d'eau atteint 5 mm.

Ce matin l'ambiance est encore relativement douce (10° actuellement ici à Violay) mais la masse d'air est en phase de refroidissement... n'attendons donc pas bien plus de degrés cet après-midi, nous devrions plafonner à 12 ou 13° au meilleur dans la tranche 700-900 m. Le ciel restera chargé toute la journée et le petit vent de nord-ouest n'arrangera rien.

Demain matin l'ambiance sera bien plus froide avec beaucoup de thermomètres sous 5° ; la grande lumière devrait se débarrasser des nuages assez facilement et nous assurer une journée très ensoleillée. Le vent tournera au nord-est en faiblissant, il sera cependant suffisamment fort pour, malgré le soleil, empêcher la température maximale de dépasser celle d'aujourd'hui.

Un certain radoucissement impulsé par le vent d'ouest ramènera les températures maximales de saison vendredi. L'ambiance matinale pourra être de nouveau froide (froide pour la saison ça va de soi). Ne comptons plus sur le soleil, submergé qu'il sera par les nuages.

La lumière peinera à revenir samedi, surtout en montagne. Partons sur une journée à peine tiède, majoritairement sombre et où quelques rares gouttes pourraient tomber. Vent de nord-ouest.

Le temps ne s'arrangera pas dimanche, il ne se détériorera pas franchement non plus d'ailleurs. L'atmosphère pourrait être vaguement humide en montagne avec quelques bruines ou toutes petites pluies possiblement persistantes. Température sans grand changement c'est-à-dire un peu juste pour la saison.

Lundi l'air s'assécherait et l'ambiance resterait fraîche, probablement un peu plus fraîche que la veille (de l'ordre de 10° au meilleur de la journée vers 800-1000 m).

On ne voit pas de franche pluie à l'horizon.

mardi 1er octobre 2019 à 8h.

On commence la journée sous le soleil entouré d'altocumulus lenticularis, puis le temps va rapidement s'assombrir pour virer à l'orage en cours d'après-midi. L'ambiance, très douce actuellement sur les hauteurs (14° ici), un peu moins en plaine (8 à 10°), aura la force de s'échauffer davantage jusqu'aux 20° ici en tout début d'après-midi et même 25° en plaine Lyonnaise en cours d'après-midi. L'onde pluvieuse constituée, probablement moins insignifiante que ce que j'entrevoyais, nous traversera entre 15h (arrivée sur les monts de la Madeleine et Bourbonnais) et 20h (évacuation à l'est de Satolas). Prévoyons des averses orageuses parfois intenses mais n'affectant pas toutes les terres ; une moyenne de 5 à 10 mm semble envisageable avec des extrêmes de 0 à 30.

Demain mercredi le temps aura du mal à se rallumer. Tablons sur une journée maussade, très nuageuse ou couverte avec quelques rares gouttes résiduelles. Températures maxi sous 15° dès 600-800 m d'altitude.

Davantage de lumière pour jeudi mais pas plus de degrés, au contraire : partons sur du 12-14° au meilleur vers 800 m en des lieux exposés au vent ; auparavant, les thermomètres du matin se seront rétractés au voisinage de 5° dans la tranche 700-900 m.

Vendredi le froid (saisonnier !) matinal se répétera puis le vent tournera au sud apportant un peu plus de douceur que la veille : températures maxis de saison.

Samedi verra encore probablement beaucoup de nuages nous survoler, on bénéficiera toutefois de quelques passages ensoleillés capables de pousser la température quelques degrés au-dessus du calendrier.

Encore pas mal d'incertitudes pour dimanche...

lundi 30 septembre 2019 à 8h.

C'est en basse vallée de Brévenne et d'Azergues qu'il a a fait le plus chaud hier, le sud de la plaine du Forez n'a pas été frais non plus : 30.2° au plus chaud à Sain Bel, 29.2° au Breuil (24° d'amplitude), 28.4° à Gerland ainsi qu'à Veauchette (22.8° d'amplitude), 28.3° à Andrézieux, 28° à Arthun (24.4° d'amplitude), 27.9° à Bron, 23.8° ici à Violay.

Si, entre la Greta et le Jacques, vous suivez un tant soit peu les actualités météo, vous ne pouvez pas être passés à côté de Lorenzo (je suppose qu'ils ont dû en causer à la télé ?) : cet ouragan de catégorie 5 actuellement situé au sud-ouest des Açores. Il paraît que ce cyclone est le plus virulent observé dans l'Atlantique nord-est... C'est vrai qu'il n'a pas l'air commode... Le phénomène est en train de gagner en latitude, les différents modèles météorologiques divergent encore quant à sa trajectoire précise : ira-t-il se faire engloutir par la dépression de Terre-Neuve (notre trou noir de l'Atlantique nord) ou ira-t-il se fracasser en Ecosse ? Lesdits modèles sont toutefois d'accord sur un point : il ne retournera pas à Florence... trop de mauvais souvenirs... Nous ne subirons aucune conséquence dans le premier cas de figure (Terre-Neuve), quant au second, il commettrait de bonnes pluies en Grande Bretagne et un peu de vent tiède chez nous. Dans tous les cas, pas de panique, lorsqu'il sera (si toutefois il est) au voisinage de l'Angleterre, il ne sera plus que Lorenzaccio...

Aujourd'hui les grisailles se dissiperont plus ou moins laborieusement en matinée, le soleil nous semble promis cet après-midi. Il manquera 5 bons degrés aux températures pour toiser celles d'hier ce qui ne les empêchera pas de se situer encore nettement au-dessus de la saison.

Demain mardi on profitera de la lumière matinale avant d'accueillir, en seconde partie de journée, une bouffée pluvio-orageuse. Les pluies pourraient être en priorité réservées au nord de nos départements, les monts de la Madeleine seraient aux premières loges. N'attendons pas d'arrosage généralisé de ce passage (hormis Madeleine et possiblement haut Beaujolais). Il fera de nouveau presque chaud, tablons sur un 20° vers midi et vers 800 m d'altitude.

Mercredi pas beau. Temps frais et maussade pour ce milieu de semaine : une isotherme 15° n'atteignant pas 600-800 m d'altitude est fort probable. Trois gouttes juste pour parfaire la sensation automnale.

Jeudi matin les thermomètres de montagne descendront sous 5° au-dessus de 800-1000 m d'altitude, l'air froid ne sera pas encore tombé en plaine. On peut espérer un (petit ?) peu de soleil en journée mais pas de réchauffement vis-à-vis de la veille : 12 à 14° au moins mal vers 800 m, moins de 20° dans les meilleures plaines.

Vendredi après-midi le fond de l'air tiédira un peu, juste histoire de recoller à la normale.

Samedi pourrait être plus chaud et plus clair.

Grosse incertitude pour dimanche : bonne pluie en seconde partie de journée ?

dimanche 29 septembre 2019 à 9h.

La fraîcheur d'hier était toute relative : 16.4° au meilleur de l'après-midi pour une moyenne des maxis d'un 28 septembre de 17.3°... un petit degré de déficit donc.

Ce matin le vent de sud-ouest souffle sur les hauteurs, il a d'ailleurs soufflé une bonne partie de la nuit, mais pas encore en plaine. Les écarts thermiques sont, par conséquent, assez remarquables, il faisait par exemple 3.4° à 8h à St-Just-en-Chevalet et 11.9°  St-Nicolas-des-Biefs, 5.2° à Chalmazel Gardonnanche 3.6°à Arthun et 11.1° au col de la Loge, 7.9° à Liergues et 13.8° aux Sauvages ; à 8h50 : 6.6° à Arthun et 15.3° à Bard, 11° à Gerland et 15.7° à Yzeron.

L'ambiance va rapidement s'échauffer en plaine lorsque le vent de sud-ouest dégagera la pellicule d'air frais, l'amplitude thermique d'aujourd'hui y dépassera facilement 20 degrés ; les zones sous le vent de sud-ouest (sensible en cours et fin d'après-midi) auront les plus fortes maximales : aux alentours de 28° à Andrézieux (5.5° de minimale) et 30° dans Lyon. On pourra compter sur le soleil pour nous illuminer la journée.

Demain matin lundi le flux aura pivoté à l'ouest, des nuages bas traîneront le matin puis la grande lumière ne devrait pas se faire prier pour éclairer l'après-midi. Il fera plus frais qu'aujourd'hui  (5 à 6 degrés de moins) ce qui ne nous empêchera pas d'aligner une nouvelle maximale supérieure à sa normale.

Sans nous ressusciter l'ambiance d'aujourd'hui, mardi nous ramènera 3 ou 4 degrés de douceur, les 20° devraient, l'après-midi, grimper jusque vers 800-1000 m. Une petite, toute petite, évolution orageuse est possible en fin d'après-midi ; ne comptons par sur elle pour un arrosage.

Mercredi maussade et presque frais. Le ciel sera bien chargé et ceci probablement toute la journée, l'ambiance demeurera automnale essentiellement sur les hauteurs où nous pourrions enregistrer la plus faible maximale depuis le 20 mai. Trois gouttes éventuelles pour parfaire le décor automnal.

Jeudi le soleil serait en mesure de revenir dans une ambiance encore fraîche.

Beau réchauffement vendredi et samedi. Il ne fera probablement pas aussi chaud que l'an dernier (quoique ?) sur les 42 km de "la Fourme" entre Ambert et Montbrison, mais on peut sans doute tabler sur une excellente météo... de toute manière, elle ne pourra pas être pire que celle de 2017...

samedi 28 septembre 2019 à 9h45.

Hier la chaleur était remarquable à Lyon où les 26° ont été dépassés (26.4° à Bron, 26.7° à St-Exupéry, 27.1° à Vénissieux, 27.4° à Gerland) ; dans le même temps, il ne faisait que 19.1° ici à Violay.

On marquera aujourd'hui une courte pause dans la série des journées plus chaudes que la normale : le thermomètre de cet après-midi se contentera d'environ 17-18° ici à son plus haut ce qui correspond à peu près à la moyenne des 24 dernières maximales lors d'un 28 septembre. Tablons sur une ambiance hésitante entre soleil et nuages.

Demain dimanche soleil et chaleur s'imposeront de nouveau. Les 25° (seuil conventionnel de chaleur) seront atteints rapidement (vers la mi journée) atteints en plaine, ils monteront ensuite à l'assaut de nos petites montagnes et ne seront stoppés que vers 600-700 m d'altitude. Sur Lyon, un 30 degrés n'est pas si improbable.

Lundi le radoucissement nous fera perdre 5 à 6 degrés sur la veille, nous resterons toutefois à des niveaux nettement supérieurs à la saison.

Mardi remettra la chaudière en route : températures maximales plus proches de 30 que de 25° sur la plaine lyonnaise, petite tendance orageuse sur les monts en cours d'après-midi.

Vu la chaleur hors norme de mardi, on pourra parler de franc refroidissement pour mercredi : une journée probablement maussade (ciel couvert et 3 gouttes disparates) à température de saison.

Jeudi la très relative fraîcheur campera encore quelques heures, la lumière pourrait revenir.

Redoux pour vendredi, belle incertitude pour le prochain week-end.

 

vendredi 27 septembre 2019 à 9h.

Le beau temps revient tout doucement. Hier la matinée nous a donné pas mal de grisailles puis le soleil s'est timidement réveillé l'après-midi. Question température, la petite et relative faiblesse de mercredi a rapidement été comblée hier : 18.2° de maxi à Violay pour 16.4° de normale lors d'un 26 septembre.

Aujourd'hui le soleil sera plus généreux, il contribuera à pousser la température jusqu'à 20 degrés vers 800 m d'altitude.

Nous ressentirons un petit rafraîchissement demain samedi : certes nous perdrons 2 ou 3 degrés sur la veille mais nous resterons ancrés au-dessus des standards thermique pour une fin septembre.

Il suffira de patienter jusqu'à dimanche pour voir repartir à la hausse le mercure : vent de sud et bel ensoleillement pousseront les maximales à des niveaux fort élevés pour une seconde extrémité de septembre : 25° de maximale, un peu moins mais pas tant moins que ça sur nos sommités, un peu plus dans nos basses terres. Journée estivale donc.

En soirée de dimanche le vent virera à l'ouest puis au nord-ouest en cours de lundi. L'ambiance ne sera donc plus aussi chaude que la veille, tablons sur 5 à 6 degrés de moins. On peut encore compter sur le soleil pour définitivement clore le mois.

Mardi pourrait nous causer 3 gouttes, on en recausera.

Mercredi-jeudi : ambiance nettement plus froide avec très probablement moins de 15° l'après-midi dès 400-500 m d'altitude.

jeudi 26 septembre 2019 à 7h30.

J'ai été trop pessimiste hier matin quant au cumul de pluie attendu, il est ici tombé 11.2 mm, ce qui, il faut l'avouer, est nettement plus important que les "2 ou 3 mm" escomptés. En plaine les abats n'ont pas été aussi généreux, les pluviomètres automatiques de Météo France donnaient, entre hier 7h et ce matin 7h : 0.2 mm à Andrézieux, 0.8 mm à Brindas, 1 mm à Feurs, 1.2 à Boën, 1.6 à Grammond, 1.8 à St-Genis-Laval, 2 à Liergues et St-Exupéry, 2.2 à St-Georges-de-Reneins, 2.5 à St-Germain-Nuelles, 2.4 à Roanne, 2.8 à Bron. Sur la crête des monts du Forez, la lame d'eau est nettement plus impressionnante : 43 mm au col de la Loge toujours selon le pluviomètre automatique de Météo-France.

Cette seconde partie de semaine sera plus engageante que la première : le soleil sortira de ses bouderies, les gouttes disparaîtront et, au moins en montagne, la température reprendra 6 ou 8 degrés d'ici dimanche (maxi de seulement 14.9° hier ici à Violay).

Aujourd'hui la lumière prendra son temps pour dégager les nuages, elle n'y parviendra que partiellement et surtout à partir de la mi journée ou fin de matinée. Cet après-midi les thermomètres se regrouperont aux alentours de 20° (un peu au-dessus en plaine, un peu en dessous vers 800 m).

Demain nous partirons sur les mêmes bases : soleil dominant mais pas écrasant et températures voisines de celles d'aujourd'hui c'est-à-dire au-dessus de ce qu'il est normal de voir une fin septembre.

Petit rafraîchissement samedi, rafraîchissement possiblement insuffisant pour rétracter le mercure aux niveaux habituels.

Belle journée chaude dimanche.

Lundi-mardi : moins chaud mais toujours trop doux pour le calendrier.

Hypothétique passage pluvieux entre mardi soir et mercredi.

La seconde partie de semaine se déroulerait à l'abri des gouttes, les nuits deviendraient de plus en plus fraîches au point de donner des gelées au moins dans les trous.

mercredi 25 septembre 2019 à 7h30.

Comme pressenti, il n'est pas tombé grand chose hier : seulement 2.1 mm. La température a effectivement retrouvé son niveau de saison (17.7° de maxi pour 17.1° de maxi moyenne (95-18) lors d'un 24 septembre). La journée d'hier n'a toutefois pas été aussi grise qu'annoncé : le soleil est bien arrivé à se faufiler l'après-midi.

Aujourd'hui nous ne changeons pas de type de temps, il sera variable en journée : éclaircies ensoleillées, quelques très rares gouttes sous quelques très rares averses empressées par le vent d'ouest. C'est plutôt en toute fin d'après-midi ou début de soirée que nous recevrons une pluie un petit peu plus organisée : tablons sur 2 à 3 mm... pas de quoi inonder quoi que ce soit...

Demain jeudi l'épisode vaguement humide de ce début de semaine sera derrière nous : le soleil tentera de reprendre la main (il aura fort à faire) et la température reconquerra les 2 ou 3 degrés abandonnés aujourd'hui.

Vendredi la lumière sera plus franche ; en virant au sud-ouest, le vent participera à la hausse thermométrique qui permettra à l'isotherme 20° de tangenter 900-1000 m d'altitude.

Samedi : belle journée ensoleillée, probablement un tantinet plus fraîche que la veille (nous serions toutefois au-dessus de la normale !) à cause d'une provisoire rotation du vent au nord-ouest.

Dimanche lundi : possiblement chaud et lumineux ; méfions nous tout de même car la prévisibilité est loin d'être optimale à compter de dimanche.

mardi 24 septembre 2019 à 8h30.

Le gris s'impose, il sera majoritaire aujourd'hui et ne régressera franchement que jeudi ou vendredi.

Aujourd'hui le ciel n'est donc plus aussi lumineux que ce qu'il a pu être. Andrézieux totalise 194.5 h de soleil depuis le début de mois ce qui représente déjà la quantité d'ensoleillement d'un mois entier de septembre moyen. Les pluies assez abondantes venues de l'Atlantique ne devraient pas beaucoup nous mouiller pour peu qu'on se trouve à l'est des monts du Forez. Tablons, d'ici demain matin, sur 1 ou 2 millimètres par ici, moins de 1 en plaine du Forez et 10 ou 20 sur les crêtes foréziennes. La température ne s'effondrera pas, malgré l'absence de soleil, elle nous donnera des maximales proches des normales de saison.

Demain mercredi les possibles éclaircies matinales se feront manger par les nuages l'après-midi. La pluie devrait arroser essentiellement les reliefs de la moitié nord de nos départements et ceci en fin de journée ou soirée. N'attendons toujours pas de bel arrosage, les meilleurs abats tourneraient aux alentours de 5-10 mm sur le Beaujolais vert, les plaines ne recevraient que des embruns. Sous le bon vent d'ouest, l'ambiance fraîchira de 2 ou 3 degrés, nous passerons alors momentanément sous les normes de saison.

Une fois passées les dernières gouttes de la nuit, le soleil de jeudi montrera de la bonne volonté ; n'espérons pas le voir briller 100% du temps, il se contenterait de faire jeu égal avec les nuages. Les pluies seront finies, nous regagnerons les 2 ou 3 degrés abandonnés la veille et nous replacerons de ce fait au voisinage ou au-dessus des températures moyennes d'une fin septembre.

Vendredi-samedi-dimanche : beau temps assez bien ensoleillé, les 20° seraient en mesure de grimper jusque vers 800 m.

lundi 23 septembre 2019 à 8h.

On a reçu le triste minimum hier : seulement 14.6 mm... j'espérai un peu plus.

Ce matin les nuages ont évacué le ciel, le soleil ne donnera sans doute pas à plein mais il devrait tout de même assurer quelques heures de labeur pour ce premier jour de l'automne (le centre du soleil passera dans le plan équatorial terrestre à 9h50). Les températures de l'après-midi avoisineront les normales de saison à savoir environ 18° au meilleur par ici.

Demain un passage pluvieux nous concernera en matinée, il sera probablement un peu plus marqué sur la moitié nord de nos deux départements. N'attendons pas un bon arrosage mais juste quelques millimètres (voire moins en plaine). L'après-midi connaîtra de belles éclaircies, les températures resteront de saison.

Quelques rares gouttes sont en mesure de tomber sur la fin d'après-midi de mercredi, ces éventuelles pluies seraient encore plus maigres et encore plus rares que celles de la veille. L'ambiance fraîchira un peu, nous pourrions à cette occasion passer légèrement sous les habitudes du calendrier.

Jeudi, vendredi, samedi : des nuages et du soleil, températures en légère hausse, gouttes anecdotiques.

dimanche 22 septembre 2019 à 8h.

La pluie nous laisse encore un répit de quelques heures, elle ne nous concernera qu'à partir du début ou le milieu d'après-midi, essentiellement entre 16 et 22h. Les abats seront forts, des 20 ou 30 mm sont envisageables dans le pluviomètre de demain matin. La température, encore très douce ce matin, chutera avec l'arrivée de la douche.

Demain lundi la pluie sera passée, l'ambiance se sera bien rafraîchie, la température maximale pourrait à cette occasion se placer en dessous (quelques petits degrés ou fractions de degrés !) des normes de saison ce qui serait une première depuis le 10 septembre. Les nuages ne devraient pas être suffisamment épais pour occulter le soleil. Vent de nord-ouest sensible.

Mardi quelques gouttes insignifiantes sont envisageables dans un air redevenu simplement doux. Rotation du vent à l'ouest.

Mercredi le vent d'ouest et l'absence de soleil nous redonneront une certaine fraîcheur, possibles pluies a priori davantage concentrées sur la moitié nord de nos départements.

Radoucissement pour jeudi et vendredi, le ciel restera probablement chargé mais les pluies (si pluies il y a) ne seraient qu'anecdotiques.

samedi 21 septembre 2019 à 9h.

Voilà 1 mois qu'il n'a pratiquement pas plu : seulement 4.5 mm ont été cumulés depuis le 21 août.

Ce n'est pas aujourd'hui que le compteur millimétrique sera débloqué, nous aurons peut-être quelques gouttes cet après-midi ou soirée mais uniquement dans le sud du département, c'est-à-dire sur le Pilat. D'ici là le ciel ne changera pas de couleur, ce n'est qu'en cours d'après-midi qu'il devrait se voiler par le sud. Les températures maximales avoisineront celles d'hier à savoir 29° sur Lyon, 21 à 23° dans la tranche 700-900 m.

La pluie est pour demain dimanche ; elle nous viendra de l'ouest (et non du sud, mais bon... une goutte de l'ouest ou une goutte de sud... c'est toujours une goutte) et tambourinera essentiellement l'après-midi. L'ambiance sera encore très douce en matinée sous un ciel chargé, les orages se déclencheront donc de préférence en seconde partie de journée, ils seront appuyés et seraient aptes à donner une moyenne de 20 à 30 mm sur le secteur.

Lundi la pluie sera faite, il ne restera plus que des nuages. La température aura perdu des plumes mais ne sera pas descendue sous les normes de saison.

Il n'est pas aisé de voir précisément le déroulé de la semaine prochaine, il semble toutefois qu'on ne puisse plus recevoir de pluie ou alors très peu ; sous un flux dominant d'ouest, les journées verraient défiler un mélange de nuages et de soleil dans une ambiance redescendue à la saison.

vendredi 20 septembre 2019 à 8h.

Il est décidément bien difficile de descendre sous 20° en ce mois de septembre : 20.1° de maximale hier ici (très à l'abri du vent de nord-est), c'est à peine moins qu'à Andrézieux (21.3°) et bien plus doux qu'à Bard bien ventilé par le courant d'air (17.3°).

Aujourd'hui le vent pivotera au sud ou au sud-est, la température gagnera 4 à 5° en plaine ; on peut encore compter sur une lumière éclatante.

Le soleil sera encore présent demain samedi, au moins en première partie de journée. Dans l'après-midi, les nuages prendront possession du ciel ; il fera encore très chaud pour la saison : plus de 25° en plaine, plus de 20° jusque vers 1000 m.

Dimanche le temps tournera à l'orage ; les pluies pourraient tout d'abord être discrètes voire absentes en matinée puis la dégradation amènera de bonnes averses orageuses l'après-midi et pourquoi pas en soirée suivante. La quantité d'eau attendue est encore bien mystérieuse : 30 à 50 mm si la remontée de sud arrive jusqu'à nous, seulement 5 ou 10 dans le cas contraire.

Lundi l'ambiance sera rafraîchie, disons que la température aura juste renoué avec ses habitudes de saison (17-18° de maxi vers 800 m). Les nuages encombreront le ciel, ils ne devraient plus donner de pluie.

La température relèvera un peu la tête mardi ; il semble qu'un nouveau passage pluvieux puisse nous traverser entre mardi soir et mercredi matin, il reste à voir l'intensité.

Temps possiblement redevenu sec ou à peu près pour jeudi et vendredi. Températures de saison.

jeudi 19 septembre 2019 à 8h.

On a vu pire comme journée ennuagée... Le ciel d'hier n'est resté vaguement chargé que le matin, ensuite l'après-midi a été à l'avantage du soleil. La température maximale a franchi 20° ici et elle a presque touché 25° à Lyon (24.6° de maxi à Gerland).

Ce matin le fond de l'air est frais (7° ici soit 12 degrés de moins que lundi à la même heure !), le soleil est prêt à bondir, il s'étalera sur toute la journée. Les températures maximales de cet après-midi ne toucheront sans doute pas 20° dans la tranche 700-900 m, elles seront donc tout à fait conformes au calendrier.

Demain vendredi connaîtra de nouveau une matinée fraîche puis le soleil, aidé par la rotation du vent au sud, nous offrira, l'après-midi, 4 à 5 degrés de plus qu'aujourd'hui.

Samedi la grande douceur résistera sous un ciel de moins en moins tenu par le soleil.

Dimanche enfin la pluie. Ces gouttes tant attendu devraient donc nous arroser dimanche, plutôt l'après-midi et/ou le début de soirée sous des averses orageuses. La température résistera remarquablement.

Lundi l'ambiance se sera à peine refroidie, on doit encore pouvoir compter sur des maximales au-dessus de la normale. Plus de pluie.

Mardi-mercredi : probablement secs, la température reprendrait quelques degrés.

mercredi 18 septembre 2019 à 9h.

Il a encore fait 30 degrés à Lyon hier, mais uniquement dans le centre (30.0° tout juste de maxi à Gerland). D'une manière générale, les températures de l'après-midi ont accusé entre 2 et 3° de retrait sur celles de lundi.

Aujourd'hui, comme prévu, les nuages contesteront le soleil ; on n'a pas à redouter une sombre journée car la couverture céleste ne sera ni épaisse ni parfaitement continue. La douceur arrivera à assurer encore 20° vers 800 m et 25° sur Lyon. Ici à Violay, la moyenne des 24 dernières maximales d'un 18 septembre ne s'élève qu'à 17.4° (21.8° à Bron) ; alors même si l'après-midi vous paraît un peu frisquette, dites-vous qu'on se situe tout de même 2 bons degrés au-dessus des normes journalières.

Demain jeudi remettra le soleil sur le trône, il nous enverra 12 heures de lumière mais la fraîcheur matinale lui demandera trop d'efforts pour replacer les maximales au-dessus de la saison. Les températures de l'après-midi "tomberont" donc au niveau des valeurs normales pour un 19 septembre à savoir environ 18° vers 800 m et 22-23° sur Lyon. Il faut dire que le petit vent de nord-est ne fera rien pour chauffer l'après-midi.

Vendredi le soleil ne sera toujours pas contesté, il brillera 12h ; avec la rotation du vent au sud, le thermomètre de l'après-midi s'élèvera de nouveau, tablons sur 4 ou 5 degrés de plus que la veille.

Samedi marquera la fin de la période chaude, l'ambiance ne sera sans doute plus aussi lumineuse. Les maximales seront toutefois proches de celles de la veille, voire même légèrement supérieures.

Notre -tant attendue- pluie semble décidée à se produire dimanche. Vu d'aujourd'hui, on ne distingue toujours pas son intensité... N'aurons-nous que quelques gouttes ou une pluie plus durable dépassant 10 millimètres ? Le mystère reste épais. L'ambiance pourrait être orageuse.

Si pluie il y a dimanche, elle ne paraît pas capable de nous radicalement changer le temps... La majeure partie de la semaine prochaine pourrait fort bien se dérouler au sec, sous une ambiance globalement lumineuse et à température plus que confortable au vu du calendrier.

mardi 17 septembre 2019 à 7h30.

La chaleur a poussé le bouchon très loin hier : 34.1° à Gerland, 32.9° à Bron, 30.8° à Andrézieux... c'est certes très très chaud pour une mi septembre mais cependant moins brûlant qu'en 1987 où, les 16 et 17 septembre, les maximales avaient atteint et même dépassé 35° à Andrézieux.

Aujourd'hui marquera l'amorce du radoucissement, surtout en montagne où les températures devraient rétrograder de 2 ou 3° ; en plaine et plus particulièrement à Lyon, les 30 degrés devraient encore être assez nettement dépassés.

Mercredi verra flotter un peu plus de nuages que d'habitude, la lumière sera toujours là, l'ambiance aura encore abandonné 3 ou 4 degrés sur la veille, ce sera insuffisant pour rattraper les normes de saison.

Grande fraîcheur pour jeudi matin où quelques gelées au sol sont possibles dans les trous. Le soleil retrouvé aura du mal à hisser les températures de l'après-midi vers 20° dans la strate 700-900 m.

Cette fausse fraîcheur (20° ici un 19 septembre est encore 3.4° au-dessus de la normale !) sera gommée dèx vendredi où la chaudière repartira à la hausse.

Des 25° vers 800 m et des 30° à Lyon sont envisageables pour samedi.

Une dégradation pluvieuse encore bien incertaine est prévue pour dimanche et/ou lundi.

lundi 16 septembre 2019 à 7h30.

La journée d'hier dimanche devait être pleinement estivale, elle a tenu toutes ses promesses ! L'isotherme* 30° s'est offert une petite ascension jusque vers 500 m d'altitude et celui de 20° s'est envolé au-delà de 1500 m ; les températures maximales sont arrivées à 33.1° à Gerland ainsi qu'à Bron, 32.7° à Vénissieux dans le quartier du moulin à vent, 32.6° à St-Exupéry, 31.1° à Andrézieux, 30.5° au Breuil, 23.5° de maxi horaire au col de la Loge, 20.7° à 1660 m dans le Sancy. On a remarqué des humidex très élevés pour la saison : supérieurs à 35 dans une grande partie de l'agglomération lyonnaise.

La retenue d'eau de Villerest a perdu 7m depuis son plus haut du 23 août, elle jaugeait hier 307 m (il s'agit bien entendu de l'altitude de la surface libre, pas de la profondeur...) soit 3 m au-dessus de ce qu'elle doit mesurer à la date du 15 septembre.

Aujourd'hui sera capable de rééditer les performances d'hier : grande lumière et 30° jusque vers 500-600 m d'altitude.

Demain mardi marquera le début d'un "rafraîchissement" juste capable d'un retour à la saison pour jeudi. Le radoucissement, on devrait plutôt le nommer comme ça, sera plus sensible en montagne qu'en plaine, plaines qui pourraient encore localement épingler un nouveau "plus de trente degrés" à leur palmarès. Soleil toujours omniprésent.

Mercredi l'ambiance se sera franchement refroidie, elle sera partie de si haut que les températures maximales dépasseront encore les normales. Prévoyons du 20° vers 700-900 m et encore 25° dans ou à côté de Lyon. Le soleil se fera sans doute brocarder par quelques nuages, il finira quand même par avoir le dernier mot.

On tient peut-être en jeudi la plus fraîche journée de la semaine : froidure matinale capable de faire pâlir quelques trous à froid au lever du jour puis, malgré l'incontournable soleil, des maximales inférieures à 20° au-dessus de 500-800 m. Pour repère, la température moyenne des 24 dernières maximales d'un 19 septembre ici à Violay est à 16.6°. Si la journée de jeudi est froide, ce sera essentiellement à cause de sa température matinale.

Vendredi, samedi : réchauffement modéré mais suffisant pour replacer la température maximale (et uniquement la maximale) plusieurs degrés au-dessus des standards de saison.

Et notre hypothétique pluie pour le début de semaine ?

Eh bien les signaux sont toujours présents, ils ont même grignoté dimanche qui pourrait alors recevoir quelques gouttes ; ensuite la prévisibilité est tellement faible qu'il serait sage de ne pas trop miser dessus.

 

 

* : il ne s'agit pas de surface isotherme en atmosphère libre puisque les températures citées sont évidemment mesurées à 2 m du sol, ces altitudes donnent toutefois une vague idée de l'état de la masse d'air.

dimanche 15 septembre 2019 à 7h30.

Un débordement nuageux pas tout à fait prévu a stoppé, hier, la progression de la température maximale ; en effet, cette température était en hausse depuis son creux (13.1°) de dimanche dernier, elle n'a donc aligné "que" 5 jours consécutifs de hausse pour arriver aux 26.2° (hasard : le double) de vendredi. Hier donc, le mercure a ici rebroussé chemin à 26° soit tout de même 8.3° de plus que la moyenne des 24 derniers 14 septembre. Sur Lyon, les nuages n'ont pas empêché les 30° de s'étendre sur toute l'agglomération : 30.7° à Gerland, 30.1° à Bron.

Ce matin l'ambiance est extraordinairement douce : 19.5° ici à l'heure où j'écris ces lignes (mais seulement 11.4° en plaine du forez à Arthun). En journée la chaleur deviendra écrasante : 32-33° dans Lyon, 30° à Andrézieux, 31° à Feurs, il faudra monter au-dessus de 500-600 m pour passer l'après-midi sous 30°.

Demain lundi il pourrait faire encore un petit peu plus chaud.

Mardi le rafraîchissement s'enclenchera sur les hauteurs, les basses plaines devraient encore afficher des 30° en milieu de journée ou début d'après-midi.

Mercredi quelques nuages tiendront lieu de "dégradation", n'espérons pas la moindre goutte, simplement une journée moins ensoleillée que d'habitude. Le thermomètre se sera bien rétracté, il se maintiendra toutefois un peu au-dessus de 20° dans la tranche 700-900 m.

Jeudi se débarrassera progressivement des grisailles, le soleil reviendra nous irradier, température stable à savoir aux alentours de 20° au meilleur de l'épaisseur 700-900 m.

Vendredi, samedi, dimanche : réchauffement capable de ramener des 24-25° dimanche sur nos petites montagnes.

Quelques nouveaux signaux montrent un possible changement de temps aux pourtours de l'équinoxe (lundi 23 donc) ; une évolution pluvio-orageuse n'est à présent plus impensable...

samedi 14 septembre 2019 à 8h30.

Ici à Violay le thermomètre n'est pas descendu sous 15° cette nuit, il a fait plus frais en plaine avec par exemple 9.1° de mini à Arthun. Au col de la Loge, la température horaire de cette nuit est restée supérieure à 13.7°

Nous dépasserons probablement 30° cet après-midi à Lyon, hier il a fait 29° à Bron et 30° à Gerland.

Que dire ensuite si ce n'est rabâcher ce qui a déjà été écrit ?

Le soleil ne prendra aucun répit d'ici mardi prochain, les températures augmenteront encore demain et lundi (28-29° dans la tranche 700-900 m et sans doute jusqu'à 32-33° dans et aux abords de Lyon).

Quelques nuages pourraient s'infiltrer mercredi, la température baissera de 2 ou 3 degrés, elle se maintiendra toutefois nettement au-dessus de la normale.

Jeudi il semble que le soleil puisse reprendre son écrasante domination dans une ambiance encore plus chaude qu'à l'accoutumée.

Soleil (presque) garanti pour la fin de semaine prochaine, fin officielle de l'été astronomique.

Il est évidemment plus délicat d'apercevoir la suite, on ne voit toutefois pas beaucoup d'indices qui laisseraient penser à un retour de la pluie... En étant à la fois présomptueux et imprudent, on peut entrevoir la semaine suivante (23-29 septembre) complètement sèche.

vendredi 13 septembre 2019 à 8h30.

Les thermomètres se sont remis à l'heure d'été et il la conserveront jusqu'à mardi prochain.

Hier il a presque fait aussi chaud sur nos petites montagnes qu'en plaine : 24.6° de maxi ici à Violay, 26° à Andrézieux, 26.4° à Arthun, 27° à Arnas, 28.5° à Gerland.

Ce matin les inversions thermiques sont encore présentes ; à 7h il faisait 15.1° dans le Sancy à 1660 m d'altitude et 8.0° à la Bourboule, 15.2° aux Sauvages et 9° à St-Georges-de-Reneins, 13.2° à Violay et 7.1° à Arthun.

La température va donc poursuivre sa hausse durant 3 ou 4 jours, elle culminera lundi à des valeurs remarquables pour lasaison : 28-30° dans la tranche 700-900 m et 32-34° en plaine ; il s'agira du plus chaud 16 septembre depuis l'historique vague de chaleur de septembre 1987.

Mardi amorcera une très faible baisse des températures, baisse qui sera confirmée mercredi, jeudi et vendredi. Ce rafraîchissement n'amputera que quelques degrés aux températures maximales qui demeureront donc amplement au-dessus des habitudes saisonnières (7 à 9° d'excédent).

On ne voit pas la fin de cette période à la fois chaude et ultra ensoleillée. Si vous attendez la pluie et que vous n'avez pas encore commencé A la recherche du temps perdu, vous avez encore le temps de le terminer avant les premières gouttes.

Finira-t-on le mois sans la moindre pluie ? En restera-t-on à nos 1.6 mm mensuels ? Ce n'est pas impossible...

jeudi 12 septembre 2019 à 7h30.

Les 19.7° de maxi d'hier ont quasiment ramené la température à ses niveaux habituels pour une jeune mi septembre. Le soleil n'a pas pu pleinement s'exprimer, on ne lui en voudra pas, il est déjà "bien brave" d'être revenu hein oui ? Sans vouloir jouer les anciens combattants, je me souviens de septembres -pas si éloignés- nettement moins engageants... des septembres où, lorsqu'on perdait le soleil, on devait attendre bien longtemps sa reprise.

- Des noms ?

- Septembre 1994 pour ne citer que le pire... plus de 200 mm de pluie ici et 118h de soleil (pour le mois entier) à Andrézieux. Cette année, les 118 heures de septembre seront acquises dimanche, au 15 du mois donc...

Ce matin nous remarquons des inversions notables ou bien nous notons des inversions remarquables, c'est comme vous voulez. A 6h on avait 16.9° à Montmelas et 7.7° à St-Georges-de-Reneins ou encore 7.9° à Arnas ; 11.2° à St-Nicolas-des-Biefs et 5.5° à St-Just-en-Chevalet ; 5.8° à Arthun et 12.7° à Violay ; 14.4° à Yzeron, 15.2° à Limonest et 10.6° à Gerland, 10.2° à Bron, 7.6° au Breuil ; 14.3° à St-Bonnet-le-Troncy et 8° à Roanne). Ces différences thermiques entre les fonds et les hauts signifient une stabilisation de l'atmosphère.

Le soleil revient en force aujourd'hui et ce n'est pas pour nous lâcher demain : il nous en mettra plein la vue au moins jusqu'à lundi prochain. Nous franchirons assez facilement, cet après-midi, les 20° dans notre tranche 700-900 m, il ne fera pas bien plus chaud en plaine qui part avec un handicap thermique non négligeable.

La température croîtra de jour en jour, elle devrait culminer dimanche et/ou lundi à des niveaux très élevés pour une mi septembre : 27-29° dans notre tranche 700-900 m et assurément plus de 30° en plaine.

L'éventuelle dégradation vaguement entrevue pour la semaine prochaine ne me semblait déjà pas très impressionnante hier, ce matin elle l'est encore moins. Nous pourrions donc, au pire, voir flotter quelques nuages entre mardi et mercredi puis le beau temps (moins chaud) reprendrait position pour une période à durée indéterminable... et peut-être même interminable.

mercredi 11 septembre 2019 à 8h30.

Voilà, la période fraîche et grise est passée, nous sommes sur les rails pour un très long voyage ensoleillé.

Ce matin les températures minimales ont hésité à passer sous 10° sur les bosses, elles sont en revanche descendues plus bas dans les trous. Le ciel a mis le bleu et le soleil inonde les versants est. Un voile viendra draper le ciel en cours de matinée, il ne réussira toutefois pas à assombrir la journée et c'est bien dans une ambiance lumineuse que le thermomètre touchera 20° vers 800 m.

Demain jeudi se sera débarrassé des dernières grisailles flottantes, le soleil rayonnera à 100% et les températures poursuivront leur progression en tapant dans le 22° vers 800 m, 26-27° sur Lyon.

Vendredi montera encore d'un cran le niveau thermique : 24-25° à 800 m, pas tant plus que ça en plaine.

Samedi, dimanche, lundi : toujours la hausse, toujours le soleil. Les plus hautes températures atteindront probablement 30° dans les coins les plus chauds, l'isotherme 25° grimpera jusque vers 800-900 m.

Mardi mercredi nous préparent une petite dégradation, doit-on la prendre au sérieux ? je ne le pense pas. La température redescendra à des niveaux plus conformes à la saison.

La fin de semaine prochaine (et même au delà ?) accueillera sans doute de nouveau le soleil.

- La pluie ?

- Eventuellemnt quelques dixièmes de millimètres en milieu de semaine prochaine... mise à part cette hypothétique humectation... rien avant, au plus tôt, l'équinoxe (celui de septembre).

mardi 10 septembre 2019 à 7h30.

J'ai été un peu trop optimiste sur la maximale d'hier : seulement 13.6° ici. La température moyenne de ce lundi (9.5°) est celle habituelle d'un 5 novembre... c'est dire s'il a fait froid.

Ce matin il fait à peine plus doux qu'hier à la même heure, la minimale est tout de même descendue à 6.8°. La journée se dessine nuageuse ou tout du moins voilée (nous serons à l'interface entre le mauvais temps du sud et le soleil du nord). Les plaines devraient accrocher 20° cet après-midi, tablons sur 15-17° par ici au meilleur.

Demain mercredi le soleil s'imposera franchement et tiendra le ciel jusqu'à au moins dimanche ou lundi prochain. La chaleur reviendra en plain l'après-midi, en effet, des 25° sont envisageables sur Lyon.

Jeudi vendredi samedi dimanche : toujours aussi lumineux et de plus en plus chaud au point que l'on pourrait bien nous aussi accueillir la chaleur (maxi >=25°) entre samedi et lundi. Sur Lyon, une température de 30° est envisageable dimanche ou lundi.

Après on ne voit toujours pas ce qui pourrait être objecté au soleil. On semble (soyons prudents tout de même) se diriger vers une semaine prochaine inondée de lumière, aux températures  plus fraîches que celles de ce prochain week-end mais tout de même largement de saison.

lundi 9 septembre 2019 à 7h30.

Ce matin il fait, sans surprise, très froid pour la saison : 5.3 ° de mini provisoire ici même c'est 6.4° de moins que la moyenne des 25 dernières minis d'un 9 septembre et la seconde plus froide depuis au moins 1995 (record bas : 4.1° en 1996). Quelques autres minis provisoires : Gerland 7.6°, Andrézieux 3.5° (record journalier bas 3.4° en 1996), Veauchette 3.1°, Arthun 2.1°, Sancy 1660 -0.2°. Quelques minis horaires et provisoires : 3.5° à Roanne, 2.7° au col de la Loge, 2.5° à St-Yan, 1.2° à St-Just-en-Chevalet, 0.6° à St-Anthème patte d'oie, 0.2° à Chalmazel G. Avec ces températures (mesurées sous abri et à 2m du sol comme d'habitude), les gelées au sol doivent être assez généralisées dans les bas fonds ainsi que sur les plateaux de montagne.

Aujourd'hui le ciel ne tiendra pas le joli bleu bien longtemps : celui-ci devrait se couvrir d'un voile en cours de matinée, voile qui évoluera en cours de journée tout en laissant filtrer plus ou moins nettement la lumière. Ne comptons pas renouer avec les anciennes chaleurs ; cet après-midi sera certes un peu plus chaud que celui d'hier (2 degrés de plus ?), soit encore 5 à 6 degrés de déficit.

Demain mardi l'ambiance pourrait être moins lumineuse que celle d'aujourd'hui ; cette couverture nuageuse interdirait aux températures matinales d'être aussi basses que celles de ce matin (gain de 2 à 4 degrés suivant les endroits), l'après-midi retrouverait à peine ses marques de saison grâce à une progression thermique le l'ordre de 3 à 4°.

Mercredi il revient pour de bon. Plein soleil donc pour mercredi et, même si la matinée est froide, l'après-midi pourrait nous faire toucher des 20° jusque vers 700-800 m de hauteur.

Jeudi, vendredi, samedi, dimanche : soleil, soleil, soleil, soleil. L'ambiance s'échauffera progressivement pour, arrivé au week-end, nous rappeler l'été avec des 23-24° vers 800 m et des maximales plus proches de 30 que de 25° en plaine Lyonnaise.

Semaine prochaine ?

Possiblement tout aussi (et même toute aussi) ensoleillée ; une dizaine de degrés la nuit et une douzaine de plus en journée (ici à Violay).

Vous attendez la pluie ?

Commencez A la recherche du temps perdu de Proust, vous aurez le temps de le finir avant l'arrivée des gouttes.

dimanche 8 septembre 2019 à 7h30.

Ambiance automnale pour aujourd'hui : température fraîche, nuages accrocheurs, gouttes désagréables et vent sensible.

La température a stoppé sa chute en fin de nuit avec l'arrivée des nuages, nous sommes remontés à 8° sous un ciel couvert et même bâché au-dessus de 850-900 m. Le thermomètre ne s'allongera pas beaucoup cet après-midi, il pourrait en effet ne pas dépasser 12-13° dans notre tranche 700-900 m. Quelques rares averses venues du nord seront en mesure de jeter quelques gouttes ici ou pas là. Le soleil ne sera pas totalement absent, il bataillera entre les nuages et les gouttelettes cet après-midi.

Demain matin nous noterons probablement quelques gelées au sol presque généralisées dans les trous et aux endroits protégés du vent. Le ciel se couvrira de nuages élevés qui devraient tout de même laisser passer la lumière. Températures maximales seulement 2° moins froides que celles d'aujourd'hui.

Il faudra compter avec encore pas mal de grisailles mardi, l'ambiance s'adoucira encore malgré un manque probable de lumière.

Ensuite l'élan sera donné : nous gagnerons 1 ou 2 degrés par jour jusqu'à samedi où le temps sera presque redevenu estival (températures 2 à 4° au-dessus de la saison). durant cette longue fin de semaine, il sera illusoire d'attendre la plus petite goutte.

On ne court pas grand risque à annoncer le maintien des conditions sèches pour toute la semaine suivante, ce qui nous déposerait au voisinage de l'équinoxe à savoir lundi 23 septembre en milieu de matinée.

On attendra cependant encore un peu avant de jauger les températures diurnes de cet intervalle 15-22 septembre : elle sera au pire de saison, au mieux estivale.

Vous l'avez (mais l'aviez) compris : pas de pluie digne de ce nom avant le 20-25 septembre au plus tôt...

samedi 7 septembre 2019 à 8h15.

La fraîcheur insiste, ici hier la température moyenne s'est établie à 11.5° pour une normale journalière à 15.9°.

Ce matin le fond de l'air est nettement moins frais qu'hier mais la température mini est tout de même descendue sous 10° (9.6°). Le soleil aura plus de mal qu'hier à s'imposer, il arrivera péniblement à pousser le mercure vers 15-17° dans la tranche 700-900 m. Quelques gouttes disparates et totalement inutiles sont possibles cet après-midi.

Demain dimanche il fera froid et même très froid pour la saison ; tablons sur 7° de mini et 12-13° de maxi dans l'épaisseur 700-900 m. Pour mémoire, la température maxi moyenne (1995-2018) d'un 9 septembre ici à Violay est de 20.7°, le déficit pourrait donc être de l'ordre de 8°. Là encore, trois gouttes superfétatoires sont envisageables en cours d'après-midi. Le soleil sera plus rare qu'aujourd'hui. Vent de nord sensible, surtout l'après-midi. Les marcheurs de Sainte-Agathe-en-Donzy ne souffriront pas de la chaleur, c'est certain ; ils n'auront toutefois pas aussi froid que ceux de l'année 1998, cette année là la marche se déroulait dimanche 13 et quelques flocons mouillés étaient tombés vers 800 m aux alentours de 16h, au même moment il neigeait sans pluie à la tour Matagrin (1000 m). Cette chute de neige est la plus précoce enregistrée ici depuis au moins 1989.

On remarquera un mieux lundi : la lumière devrait arriver à se faufiler et la température de l'après-midi redresser la tête de 2 ou 3 degrés. Vent imperceptible.

Le ciel s'obscurcira de nouveau mardi. On ne peut exclure 2 gouttelettes de bruine. Ambiance encore trop fraîche pour une première quinzaine de septembre.

Mercredi pourrait être le point de départ d'une longue période anticyclonique nous réservant des nuits juste fraîches et des journées bien ensoleillées. Les tempérarutes maximales tendraient de nouveau vers les normales.

- Jusqu'où s'étendrait cette période anticyclonique présumée ?

- Possiblement jusqu'en fin de semaine suivante, c'est-à-dire jusqu'au 20 ou 21 septembre.

Il va sans dire que la pluie (la vraie, celle qui mouille) n'est pas du tout entrevue avant le début de l'automne astronomique.

vendredi 6 septembre 2019 à 7h45.

Ici à l'abri du vent de nord et à l'exposition du soleil de seconde partie d'après-midi, la température d'hier est tout de même montée à 17.2°. A la même altitude mais sur la crête des Sauvages, le maximum horaire n'a été que de 14.3°, à Bard la température maxi n'a touché que 14.1°. a Saint-Anthème (1265 m, patte d'oie, proche du col de Baracuchet) la température maxi horaire n'a pas dépassé 10°.

Ce matin l'ambiance est nettement moins tiède qu'hier : 6.5° actuellement pour une moyenne (1995-2018) des minis d'un 6 septembre de 11.7°. En journée le soleil sera plus vaillant qu'hier, il nous remontera le mercure aux alentours de 18° par ici, de 23° en plaine. Il faudra encore compter sur le petit vent de nord.

Demain samedi les nuages reviendront nous faire de l'ombre, ne comptons pas sur eux pour nous jeter une goutte de pluie. Températures similaires à celles d'aujourd'hui.

Rafraîchissement pour dimanche. Les nuages deviendront plus épais et plus nombreux, la température de l'après midi accusera 2 ou 3 degrés de perte, elle se situera au voisinage de 15° vers 800 m d'altitude.

Les degrés perdus dimanche seront restitués lundi grâce au soleil.

Mardi pourrait voir le ciel de nouveau s'ennuager. Températures sans grand changement. Trois éventuelles gouttes seraient en mesure de mouiller le goudron.

Ensuite, la pression augmentera régulièrement jusqu'à attraper 1025-1030 hPa au niveau de la mer en fin de semaine. Il ne sera alors plus question de gouttes, même éventuelles...

jeudi 5 septembre 2019 à 8h45.

L'automne fait donc sa rentrée aujourd'hui et le moins qu'on puisse dire, c'est que cette arrivée ne passe pas inaperçue tant sur le plan lumineux que sur le plan thermique.

Ce matin les hauteurs supérieures à 600 m environ sont dans les nuages (ou le brouillard ce qui est exactement la même chose) ; les inversions thermiques, signatures d'un beau temps stable, ont franchement disparu (par exemple il faisait 14° à 8h à Feurs et 6.1° à la même heure au col de la Loge).

Un front très faiblement actif vient de nous survoler, il n'a laissé qu'un demi millimètre lors de son passage.

Nous ne devrions pas conserver ce brouillard toute la journée, le soleil percera en cours d'après-midi ; il ne faudra toutefois pas espérer une température similaire à celle d'hier, ce sera du 15-16° au meilleur par ici, du 20° en basse plaine.

Demain vendredi le soleil reprendra vigueur, le thermomètre regagnera quelques degrés sans pour autant pousser les 20° au-dessus de 500-700 m.

Samedi l'ambiance nuageuse reprendra le dessus, températures sans grand changement à savoir moins de 10° le matin et 20° uniquement en dessous de 500-600 m.

Dimanche il fera plus frais pour cause de soleil déficient. Il n'est pas dit que l'on ait 15° au meilleur de l'après-midi dans la tranche 700-900 m.

Léger radoucissement entre lundi et mercredi.

La pluie ?

Rien en vue avant, au plus tôt, jeudi prochain pour les très optimistes, la troisième décade de septembre pour les plus pessimistes.

mercredi 4 septembre 2019 à 9h.

Il ne nous reste plus qu'une journée de chaleur : aujourd'hui.

Ce matin le ciel est dégagé et le vent mort. On note de bonnes inversions thermiques entre les vallées et les sommets, par exemple à 7h il faisait 6.9° au Breuil et 13.9° aux Sauvages, 4.5° à St-Just-en-Chevalet et 11.9° à St-Nicolas-des-Biefs, 4.4° à Chalmazel et 9.5° au col de la Loge.

Cet après-midi nous donnera les plus hautes températures de la semaine, celles-ci pourront assez nettement dépasser 25° sur Lyon ainsi qu'en plaine du Forez, l'isotherme 25° montera vers 600-700 m au plus haut ; enfin le soleil se dépensera sans compter.

Demain matin ne nous ramènera pas d'inversion, les hauteurs seront concernées par l'air froid débarqué en fin de nuit. Le vent de nord se remettra en selle, associé à une couverture nuageuse conséquente, il imposera des températures maximales 7 à 8° plus faibles que celles d'aujourd'hui : pas bien plus de 20° à Lyon, 15° dans la tranche 700-900 m.

Vendredi chassera les nuages mais pas le vent de nord. L'ambiance gagnera alors 1 ou 2 degrés l'après-midi, nous resterons toutefois nettement sous les normales de saison.

Samedi pourrait voir le retour des nuages et l'essoufflement relatif du vent de nord. Températures voisines de celles de la veille.

Dimanche versera éventuellement, sur les hauteurs, une petite goutte de bruine. Temps automnal avec moins de 15° au meilleur dans la tranche 700-900 m. Pas de risque de chaleur ni de chemins détrempés pour les marcheurs de Sainte-Agathe-en-Donzy.

Lundi : toujours froid le matin et à peine tiède l'après-midi grâce au soleil retrouvé.

Mardi, mercredi, jeudi : couvert ou très nuageux, trois gouttes possibles, températures trop justes pour la saison.

mardi 3 septembre 2019 à 7h45.

La belle lumière de septembre a eu du mal à chauffer l'ambiance hier avec ce vent de nord : seulement 20.4° au meilleur ici pourtant bien protégé de la Bise, 17.9° à Bard à la même altitude mais exposé au vent, 22.3° à Andrézieux (23.6° de normale pour un 2 septembre).

Ce matin le refroidissement est remarquable en plaine : 6° de mini à Andrézieux (5 à 6° de déficit) contre 14.6° hier, 7.6° à Arthun et 14.8° hier, 8.7° au Breuil et 15.5° hier, 8.9° à Sain Bel et 15.8° hier. Ici sur les hauteurs le refroidissement est loin d'être aussi prononcé : 9.6° de mini provisoire (température actuelle) et 11.2° hier.

Aujourd'hui nous ne perdrons pas une miette de soleil ; le fond de l'air gagnera, au meilleur de l'après-midi, 1 ou 2 degrés sur hier ; il faudra donc attendre cet après-midi pour bénéficier d'une température de saison.

Demain mercredi nous rejouera le même air à savoir libre de tout nuage, éclairé du matin au soir et tempéré par un petit vent de nord discret en matinée mais plus présent lors des heures chaudes. Tablons sur 1 degré supplémentaire, degré probablement insuffisant pour faire afficher à ce mercredi une température moyenne digne du calendrier (la faute à la minimale encore très basse).

Jeudi nous basculerons dans un temps nettement plus frais et possiblement durablement frais.

Jeudi les nuages reprendront le contrôle du ciel sous un vent de nord-ouest sensible, les températures maximales afficheront 6 à 8° de moins que la veille... L'été nous tournera le dos.

Vendredi sera de nouveau bien éclairé par le soleil mais les températures (tant mini que maxi) resteront froides pour la saison.

Samedi : possibles passages nuageux sans conséquence, temps très frais pour une première décade de septembre.

Dimanche : peut-être un peu plus de nuages et une goutte de bruine. Fraîcheur toujours en place.

Ce type de temps frais mais sec est en mesure d'occuper toute la semaine prochaine.

lundi 2 septembre 2019 à 8h.

Nous entamons une semaine sèche, globalement lumineuse et aux températures moyennes de saison jusqu'à mercredi.

Le plus frais de la "nuit" se produit actuellement, il fait 11.4° ce qui coïncide exactement avec la moyenne 1995-2018 des minis des 2, 3, 4 septembre (11.6°). Nous récupèrerons le soleil en journée et le thermomètre de cet après-midi devrait là encore pousser au plus haut au voisinage de la normale à savoir 20°.

Demain mardi l'ambiance matinale sera plus fraîche, nous devrions enregistrer une minimale inférieure à 10° ce qui serait une première depuis celle du 21 août dernier. On pourra ensuite compter sur le plein soleil pour élever le niveau thermique jusqu'à 22° par ici, 25-26° en plaine.

Mercredi ne changera pas grand chose : petite fraîcheur matinale (mini aux alentours ou juste sous 10° ici) et après-midi poussant la maximale aux environs de 29-30° dan les coins les plus chauds, 24-25° vers 800 m d'altitude.

Jeudi stoppera net la tendance estivale : le ciel se peuplera de nombreux nuages (malheureusement secs) et l'ambiance de l'après-midi ne pourra pas hisser l'isotherme 20° au-dessus de 300-400 m. Vent de nord sensible en plaine du Forez et Lyonnais l'après-midi.

La lumière reviendra sans la chaleur vendredi et samedi : matinées presque froides sur les hauteurs, après-midi certes lumineuses mais trop fraîches.

Je ne suis pas sûr que l'on puisse parler de dégradation en ce qui concerne la journée de dimanche : oui nous aurons sans doute un nouvel afflux nuageux mais, a priori, incapable de faire baisser la température ni de lancer la moindre goutte.

Après ?

Vu d'ici, la semaine prochaine ne présente pas de propension révolutionnaire... Elle serait capable de nous emmener à la mi septembre sans la plus petite pluie...

dimanche 1er septembre 2019 à 14h.

Le changement de temps n'aura apporté que 1 mm supplémentaire dans le pluviomètre d'août mais aura aussi poussé à 25 le nombre de jours "avec tonnerre" pour cette année 2019, plus que 2 et nous dépasserons la norme pour une année entière.

Notre chute de température n'est au final pas si spectaculaire : on n'a perdu ici que 12 degrés sur les 24 dernières heures. Ce refroidissement n'ira pas bien plus loin dans les prochains jours, ce n'est que jeudi qu'il tombera de nouveau quelques degrés.

D'ici là on pourra compter sur le soleil à partir de demain lundi et jusqu'à mercredi. La température croîtra durant cette première moitié de semaine au rythme approximatif de 2° par jour jusqu'à proposer mercredi des maximales de nouveau supérieures au calendrier.

Jeudi un refroidissement fera couler le thermomètre de manière significative, nous repasserons alors de l'autre côté des habitudes septembrières. La journée ne sera sans doute pas aussi lumineuse que les précédentes, de là à annoncer 3 gouttes...

Vendredi et samedi conserveront la fraîcheur tout en rétablissant la lumière.

jeudi 29 août 2019 à 9h.

Hier aura placé un nouveau jour "avec tonnerre" à cette année 2019 ; ici, nous en totalisons pour l'instant 24 pour une moyenne (1995-2018) de 26.8 lors d'une année complète. La forte intensité de l'averse de 18h30 n'a pas permis au pluviomètre de beaucoup se remplir car elle a été bien trop brève (1.3 mm). A Andrézieux, il est tombé 18.4 mm et une rafale à 127 km/h a été mesurée, le cumul pluviométrique d'août y dépasse* 150 mm ( 70.4 mm de normale 1981-2010 pour un août entier).

Toujours à Andrézieux, le cumul pluviométrique de l'été météorologique (à savoir 1er juin - 31 août) dépasse* 310 mm pour seulement 213 mm de normale 1981-2010.

Ici à Violay, les plantations de maïs (évidemment dépourvues d'arrosage artificiel) sont superbes... Enfin étaient superbes avant la grêle du 18 août...

La retenue d'eau du barrage de Villerest (sur le fleuve Loire, en amont de Roanne) affiche ce matin une cote de 312.8 m. La cote plafond de ce barrage est de 315 m et celle-ci doit obligatoirement être abaissée à 304 m le 15 septembre en prévision d'éventuelles crues automnales. Rappelons qu'au plus creux de cet été, le 7 août, la cote était de 308 m. Depuis le pic du 23 août (cote à 314 m), la surface libre s'est donc abaissée de 1.2 m ce qui représente une descente moyenne de 20 centimètres par jour et ceci sans pluie. Si on extrapole cette décroissance jusqu'à la mi septembre (soit environ 18 jours) alors on perdrait encore 18*0.2 = 3.6 m et la cote serait au voisinage de 309 m soit encore 5 m au-dessus des 304 réglementaires.

Aujourd'hui nous reprenons le cours "normal" de notre fin août à savoir du soleil dominant et les fortes chaleurs (maxi >= 30°) en basses plaines. Une tendance orageuse se manifestera de nouveau cet après-midi, elle sera encore plus faible que celle d'hier et concernera moins de monde.

Demain vendredi : temps redevenu calme et températures analogues à celles d'hier. Soleil.

Samedi marquera la fin et l'apogée de cette tardive vague de chaleur. Des températures plus proches de 35 que de 30 pourraient être effectives en plaine, les 30° se permettraient de grimper jusque vers 700-800 m.

Dimanche nous amorcerons le refroidissement ; en montagne, il fera très probablement plus chaud en fin de nuit qu'en début de soirée. Est-il prudent de prévoir 3 gouttes ? je ne le pense pas.

Lundi nous serons retombés bas, trop bas. Il n'y a bien qu'à Lyon où la température pourrait dépasser (de peu !) 20 degrés...

Mardi : toujours trop froid pour le calendrier, il faudra patienter jusqu'à mercredi pour rejoindre la normalité.

La suite de la semaine se dessine lumineuse et aux températures banales pour un début septembre.

Vous l'aurez compris, la pluie n'est pas au programme... si on oublie les 2 éventuelles gouttes de dimanche prochain, il faudra sans doute attendre la deuxième décade (voire quinzaine ?) de septembre pour espérer voir un arrosage.

 

On se retrouve dimanche soir ou lundi matin. Je vous quitte pour aller faire ce qui sera, au vu des prévisions météo, assurément une très très grosse bêtise... ce ne serait certes pas la première...

Un indice : Gilles Revol (une épée comme on disait du temps de Mr Audiard) sera de la farce lui aussi... ça promet...

 

 

* - pourquoi qu'y met pas les valeurs exactes ?

- parce qu'y connait pas les précipitations du 20 août, elles n'ont pas été publiées, j'espère en savoir plus demain à ce propos.

mercredi 28 août 2019 à 9h.

Il nous reste 4 jours de plein été devant nous. Les températures croîtront de nouveau jusque à samedi où elles devraient culminer, elles s'effondreront ensuite (de 15-17° !) entre dimanche et lundi.

Ce matin le ciel est dégagé, il devrait accueillir quelques cumulus joufflus cet après-midi, 1 ou 2 coups de tonnerre sont probables, les averses seraient rares et dispersées. Températures maximales en progression de 2° sur hier soit 32° à Lyon et 26-27° vers 800 m d'altitude.

Demain jeudi le vent (faible) sera passé du sud au nord ; le temps, déjà faiblement orageux aujourd'hui, diminuera encore son intensité. Températures similaires à celles d'aujourd'hui.

Vendredi nous réserve une chaude journée ensoleillée, l'isotherme 30° montera vers 500-600 m.

Samedi donnera encore davantage de chaleur, les 30 degrés pourraient monter jusque vers 800m, ce sera très probablement la plus chaude journée de la semaine.

Dimanche 1er septembre le temps changera ; au moins sur les hauteurs, il devrait faire plus doux à 4 ou 5h le matin qu'à 16 ou 17h l'après-midi. 3 gouttes pourraient accompagner cette descente automnale.

Lundi le ressenti sera des plus frais, les nuages ne devraient pas se laisser faire et nous aurons perdu une quinzaine de degrés entre samedi après-midi et lundi après-midi.

Mardi poursuivra dans la grande fraîcheur, après avoir atteint ou frôlé 30° ici samedi, il est possible que l'on atteigne péniblement 15° mardi.

On notera toutefois, au cours de la semaine prochaine, une tendance au réchauffement ; celui-ci ne serait cependant pas assez appuyé pour nous faire recoller aux normes de saison.

La vraie pluie ?

Pas en vue.

mardi 27 août 2019 à 9h.

On a de nouveau enregistré, hier, des températures hors norme (pour la saison) dans le centre du Pays, là où la sécheresse fait rage : 35.4° à Bourges et Châteauroux, 35.7° à Romorantin, 35.8° à Poitiers,. Pendant ce temps, nos plus chaudes stations atteignaient 30.5° à Arthun, 31.1° à Andrézieux, 30.8° au Breuil, 32.4° à Bron, 33.4° à Gerland.

Cette nuit, une bouffée tiède est arrivée après minuit avec le vent de sud ou sud-ouest ; ici à Violay, le mini nocturne (18.8°) s'est produit hier soir vers 22h30, on avait ensuite 20.3° à minuit, 22.5° à 4h. A Chalmazel Gardonnanche, la température a nuitamment gagné plus de 6° en une heure (14.8° à 1h, 20.9° à 2h).

Aujourd'hui nous aurons un tout petit peu moins chaud qu'hier pour cause de ciel très voilé. On ne pourra toutefois pas parler de rafraîchissement.

Demain mercredi l'atmosphère sera plus instable, quelques averses rares et dispersées sont envisageables l'après-midi. Températures maximales en légère baisse.

Jeudi nous garderons ce temps quelque peu instable : averses possiblement orageuses l'après-midi, mais pas chez tout le monde.

Vendredi la séquence "pluvieuse" sera terminée. Il ne faut bien entendu pas compter sur elle pour arroser quoi que ce soit, il y aura eu sans doute davantage de localités (en plaine) demeurées sèches que de coins (en montagne) ayant reçu des gouttes. Le soleil reprendra le ciel, les températures remonteront.

Samedi s'offrirait le titre de journée la plus chaude de la semaine, les 30 degrés sont capables de grimper jusque par ici, et plus généralement jusque vers 800 m d'altitude.

Coïncidence, le début de l'automne météorologique marquera dimanche la fin de cette période estivale.

Dimanche les températures amorceront la baisse, elles nous garderont toutefois une journée encore bien chaude en plaine au vu du calendrier.

Mardi l'automne sera là, lundi aura été la journée de transition.

- La pluie durant ce changement de saison ?

- Autant dire que non.

lundi 26 août 2019 à 9h.

L'humidité du sol joue de nouveau son rôle de tampon vis-à-vis de la chaleur : hier Bron n'est pas monté à 32° (31° pour Andrézieux) tandis que Bourges atteignait 35°, Néris-les-Bains 34.6°, St-Yan 34.1°.

Les 3 proches journées à venir resteront sur ce temps très chaud pour une fin d'été météorologique : le soleil s'imposera sans difficulté aujourd'hui et demain et les températures conserveront le niveau d'hier. Mercredi une tendance orageuse devrait faire pousser quelques champignons nuageux, un orage n'est pas improbable.

Jeudi les températures accuseront une très légère baisse, la tendance orageuse initiée la veille pourra se renforcer quelque peu, n'attendons cependant pas d'orages généralisés.

Vendredi, samedi et dimanche le soleil reprendra les commandes, les températures récupèreront les petits degrés abandonnés quelques jours plus tôt, les 30° seront de nouveau dépassés en plaine mais aussi au-dessus.

Ce temps très chaud (pour la saison) pourrait finalement se terminer un peu plus tôt que prévu dans l'édito d'hier : lundi serait la journée de transition entre les fortes chaleurs de dimanche et le temps redevenu de saison mardi.

La vraie pluie ne semble pas capable de revenir avant la fin de semaine prochaine, au plus tôt.

dimanche 25 août 2019 à 9h.

Quelques inversions nocturnes se sont produites ce matin, par exemple à 7h il faisait 10.7° à St-Just-en-Chevalet et 18.8° à St-Nicolas-des-Biefs.

On ne sortira pas de la chaleur voire de la forte chaleur avant, au plus tôt, le début de la semaine prochaine, dans 8 à 9 jours donc.

D'ici là nous aurons un temps très ensoleillé aujourd'hui (éventuels développements nuageux cet après-midi, sans conséquence) et des températures analogues à celles d'hier à savoir du 32° sur Lyon et 26-28° dans la tranche 700-900 m selon l'exposition au vent, l'orientation et l'humidité du sol.

Même chose pour demain lundi avec les éventuels nuages vespéraux en moins. Le vent s'établira à l'est en restant très discret.

Mardi il pourrait faire un tout petit peu plus chaud, l'isotherme 30° serait capable de pousser jusque vers 600-700 m d'altitude. Le vent tournera au sud, quelques nuages pourraient se développer durant l'après-midi.

Mercredi débutera une tendance orageuse ; l'ambiance abandonnerait quelques degrés (nous resterions toutefois dans les normes de saison, voire encore au-dessus) et un coup de tonnerre n'est pas à exclure. A priori, pas de précipitations généralisées.

Jeudi suivra sur la même ligne : températures redevenues conformes au calendrier c'est-à-dire environ 23° au meilleur par ici et possibles développements orageux, peu importants vu de là.

Vendredi nous liquidera les nuages et remettra le soleil sur le trône. Température voisine de la normale.

Samedi nous reprendrons un peu de chaleur.

Dimanche retiendra le soleil et les thermomètres de plaine dépasseront de nouveau 30°.

Lundi mardi mercredi : possible déclin thermique sous un ciel éventuellement pluvieux.

samedi 24 août 2019 à 9h15.

La température augmente doucement, les 25° ont été ici et hier effleurés (24.8° de maxi), on les atteindra et doublera aujourd'hui ; en plaine, l'agglomération lyonnaise devrait juste dépasser 30° sous un soleil ubiquiste.

Dimanche, lundi, mardi : pas de réel changement si ce n'est peut être 1 nuage dimanche et 1 autre supplémentaire mardi. Températures diurnes en légère hausse de 1 ou 2 degrés sur aujourd'hui, nous devrions toucher 28° dans la tranche 700-900 m et atteindre ou dépasser 33° dans les coins les plus chauds de nos plaines.

Rafraîchissement mercredi et jeudi (nous reviendrions dans les normes de saison) possiblement accompagné de quelques coups de tonnerre. Pas de dégradation généralisée a priori.

Retour du franc et chaud soleil vendredi et samedi.

Éventuel franc refroidissement aux alentours de dimanche hypothétiquement accompagné de pluie.

vendredi 23 août 2019 à 9h15.

On a eu le minimum syndical hier en ce qui concerne la température maximale : 23.4° pour une moyenne 95-18 (lors d'un 22 août) de 23.2°.

Ce matin le fond de l'air est moins frais qu'hier mais là encore, nous sommes à peine revenus aux standards de saison : 12.6° de mini cette nuit pour 13.2° de moyenne lors d'un 23 août.

Aujourd'hui nous devrions juste atteindre 25° dans la tranche 700-900 m,  Le soleil ne nous quittera pas d'une semelle.

Demain samedi ce sont encore 1 ou 2 degrés supplémentaires qui nous arriveront par le vent de sud. Il est possible que l'on touche 30° sur Lyon.

Dimanche et lundi nous offriront des fortes chaleurs en plaine (forte chaleur = maxi supérieure à 30°) et des thermomètres aux alentours de 28° à leur plus haut dans l'épaisseur 700-900 m. Soleil indiscutable.

Mardi le vent de sud se renforcera, quelques nuages convectifs seraient en mesure de se développer. Températures similaires aux précédentes.

Ensuite on n'y voit pas très clair, mercredi pourrait nous montrer un temps plus instable que la veille, irons-nous jusqu'à l'orage ?

Cette supposée dégradation de mercredi serait sans suite ; globalement, la semaine prochaine semble partie sur des bases estivales.

Un coup de frais est envisageable aux alentours de tout début septembre (dimanche ou lundi), il marquerait notre entrée dans l'automne météorologique.

jeudi 22 août 2019 à 9h30.

Les nuits sont encore un peu fraîches : 10.8° ici au plus bas, soit 2.4 degrés de déficit vis-à-vis de la moyenne 1995-2018 pour un 22 août. Nous devrions aujourd'hui nous rapprocher d'une maxi de saison à savoir 23°. Le soleil ne faiblira pas et le petit vent de nord se maintiendra.

Demain nous recevrons une dotation de 2 ou 3 degrés supplémentaires, le petit vent de nord se fera encore plus discret jusqu'à passer inaperçu.

Samedi les girouettes auront pivoté au sud, les 2 degrés supplémentaires de l'après-midi feront pousser des 30° en plaine. Toujours la grande lumière.

Dimanche et lundi nous prolongeront la chaleur : 30° jusque vers 500-700 m d'altitude.

Pas de grand changement pour mardi.

mercredi 21 août 2019 à 8h.

Cette journée de mardi devait être automnale, j'espère qu'elle ne vous a pas déçu.

Ici nous avons eu 13.9° au meilleur de l'après-midi, en fin de celle-ci lorsque le soleil a tenté une percée. En 2006, on avait eu, du 21 au 23 août, 3 journées consécutives à maxi inférieure à 15° (141° de moyenne) ; en 2007, il n'avait fait que 13.4° de maxi le 20 août.

Le "mauvais" temps est derrière nous, il a laissé 72.2 mm de pluie et quelques souvenirs glaçants ici à Violay, il n'est donc pas passé pour rien...

Aujourd'hui nous entamons la remontada et visiblement, il y en a des degrés à remonter...

Aujourd'hui donc on se contentera de placer une maximale aux alentours de 20°, mine de rien, ça fera tout de même 6 bons degrés de réchauffement. Le soleil dominera largement, il pourra cependant traîner quelques nuages nostalgiques.

Demain jeudi c'est encore 2 ou 3 degrés de plus que nous engrangerons l'après-midi ; nous serons alors revenus à la saison. Soleil éclatant.

Vendredi ne stoppera pas l'ascension thermométrique, il placera encore 2 ou 3 degrés sur le tapis, les plaines toucheront 30°. Soleil indéboulonnable.

Samedi poussera encore de 2 ou 3 degrés, on arrivera vers 28° dans la tranche 700-900 m et 32° en plaine. Soleil indéracinable.

Dimanche nous ne serons pas loin des 30° vers 800 m d'altitude, les plaines seront plus proches de 35 que de 30. Quelques éventuels nuages convectifs pourraient se produire.

Je pense que rien ne changera dans la première moitié de semaine prochaine : isotherme 30° vers 500-700 m d'altitude, soleil toujours d'attaque.

mardi 20 août 2019 à 8h.

6.5 mm supplémentaires au relevé de ce matin. Dans sa globalité (juin-juillet-août) l'été 2019 a d'ores et déjà été davantage arrosé que la normale (1995-2018) : 259 mm en moyenne pour un été entier et  306 mm pour celui de 2019 à 12 jours de la fin.

Le cumul annuel atteint ce matin, au 19 août inclus donc, 565.3 mm pour cette année, 576.4 pour une normale au 19 août. Nous avons donc, avec cet été humide, presque rejoint les standards annuels, ce pourrait même être chose faite demain matin.

Hier a renié sa place dans une seconde quinzaine d'août : temps couvert et seulement 14.8° au meilleur de la journée.

Aujourd'hui nous fera regretter hier : petite pluie fine et 11.6° actuellement, pas de doute, il part sur de bonnes bases ce 20 août 2019... Nous devrions toutefois rester en marge nord du rail perturbé et donc recevoir, aujourd'hui, un peu moins de pluie que quelques dizaines de km plus au sud. Tablons sur un cumul de l'ordre de 10 mm d'ici demain matin. Les gouttes seront bien présentes en matinée, elles devraient avoir disparu en seconde moitié d'après-midi.

Demain mercredi nous reverrons enfin la lumière ; avec toute cette humidité au sol, il ne serait pas incongru de voir quelques nuages résister mais, dans l'ensemble, le soleil l'emportera. Malgré un effort remarquable, la température de l'après-midi ne soutiendra pas encore tout à fait la comparaison saisonnière, on peut cependant attendre un 20° dans la tranche 700-900 m.

Les degrés manquants de la veille seront gagnés par jeudi, le soleil devrait lui aussi améliorer son rendement en brillant toute la journée. 23° vers 800-900 m et pas loin de 30° sur Lyon.

Samedi, dimanche : la hausse toujours la hausse !

Plein soleil pour ces trois journées avec des après-midi de plus en plus chaudes (ce qui aurait bien plu au jardin... mais il n'y a plus de jardin...). Les 30 degrés seront nettement dépassés en plaine, ils pourraient monter jusque vers 500-600 m.

lundi 19 août 2019 à 14h.

Re-grêle qui a tout haché, re-livebox fusillée, re-inondations pour cause de chenaux bouchés par les grêlons, les légumes repartis après l'épisode du 6 juillet sont cette fois-ci en bouillie.

59 mm au pluvio (cassé lui aussi, une première depuis 1995) de ce matin.

Demain la pluie reviendra déverser au moins 10 millimètres dans une ambiance automnale, moins de 15° au meilleur de la journée.

Mercredi la pluie sera finie, fraîcheur matinale puis le soleil bataillant avec les nuages nous donnera peut-être 20° vers 800 m d'altitude.

Jeudi vendredi samedi : de plus en plus chaud jusqu'à toucher samedi des 30-32° en plaine. Soleil à volonté.

Dimanche : très belle journée estivale avec du 30° jusque vers 500 m d'altitude.

dimanche 18 août 2019 à 10h.

Il nous reste encore quelques heures de chaleur avant l'arrivée des orages.

La nuit a été très douce, on relève des minis nocturnes de 19.9° ici à Violay, 20.4° à Bard, 20.6° à Bron ainsi qu'à Villefranche centre, 21.4° à Gerland, 22.1° à St Exupéry. Les plaines et vallées n'ont pas eu aussi chaud : 12.7° de mini nocturne à Arthun, 14.1° au Breuil, 15.7° à Sain Bel, 17.8° à Veauchette, 18.6° à Arnas. Les valeurs citées ne sont pas encore, surtout celles des hauteurs, des températures minimales "tout court" ; la très probable fin de journée orageuse pourrait les orienter à la baisse.

Ce matin le vent de sud souffle sous un ciel tout bleu, les nuages arriveront et se formeront sur place en tout début d'après-midi (13-14h), les orages devraient éclater dans la foulée (14-15h). Ces pluies ne se contenteront pas de nous arroser quelques heures, elles pourraient insister jusqu'en soirée et pourquoi pas une bonne partie de la nuit prochaine. Évidemment, les cumuls seront localement importants (et le risque de grêle présent) : 40 à 50 mm sont envisageables d'ici demain matin.

Demain lundi le fond de l'air aura perdu 7 bons degrés, il pourra encore pleuvoir en matinée puis il semble que l'après-midi puisse se dérouler au sec. Température maximale aux alentours de 18° par ici.

Mardi la pluie n'aura sans doute pas tout déversé, prévoyons une nouvelle journée pluvieuse et globalement fort maussade pour ne pas dire automnale. Température maxi possiblement inférieure à 15° vers 700-900 m d'altitude.

Au final, la production moyenne (i.e sur tout le territoire du département de Loire-et-Rhône) de cet épisode pluvieux tournera sans doute aux pourtours de 30-40 mm, il devrait donc s'agir d'un bel arrosage.

Mercredi nous recouvrerons le calme. Même si le soleil fait son retour, vu la fraîcheur matinale, il ne faudra pas compter sur lui pour nous redonner des températures moyennes de saison.

Jeudi l'ambiance lumineuse retrouvera des airs d'août.

Vendredi il fera encore plus chaud, belle journée estivale.

Samedi-dimanche les plaines trouveront ou laisseront derrière elles des 30°. Soleil toujours hégémonique et vent pivotant au sud.

samedi 17 août 2019 à 9h.

Qu'il est laborieux de retrouver une maximale de saison ! Hier il a fait certes plus chaud mais le thermomètre a ici rebroussé chemin à 23.1° seulement pour une moyenne (1995-2018) des maxis d'un 17 août de... 23.2°. "C'est pas la folie" comme disent les jeunes.

Aujourd'hui samedi nous devrions conserver un ciel globalement lumineux sur fond de nuages élevés. La température franchira enfin la normale, et de plusieurs degrés ; tablons sur des maximales de l'ordre de 26-28° dans la tranche 700-900 m, sur du 32-33° à Lyon.

Demain dimanche on pourra encore bénéficier de ces conditions pleinement estivales, mais pas toute la journée. Demain donc, ce sera en matinée et peut-être en tout début d'après-midi que la chaleur résistera ; ensuite, les nuages d'orages laisseront éclater leur mauvaise humeur.

Cette premier salve orageuse serait en mesure de durer une bonne partie de la soirée voire de la nuit suivante.

Lundi il en sera bien terminé de notre petit été du petit week-end : les températures seront retombées de 5 à 7 degrés et les pluies ne seront jamais très loin.

Mardi enfoncera le coup d'épée dans l'eau en déversant possiblement de bonnes quantités de pluie dans une ambiance d'automne avancé (15° ou moins au meilleur de la journée par ici).

Mercredi tout le liquide sera tombé, nous renouerons avec le soleil mais pas encore avec des températures d'août.

La suite et fin de la semaine nous prépare un temps globalement lumineux, probablement sec et à température lentement croissante.

vendredi 16 août 2019 à 9h45.

Voici deux belles journées en préparation, pleines de lumière et ,enfin suffisamment chaudes pour la saison.

Aujourd'hui, l'ambiance encore frisquette en début de matinée (8.4° de mini à Arthun) se fera réchauffer par un généreux soleil. Le maximum de la température sera plutôt atteint en fin d'après-midi, il devrait à peu près coller aux normes pour un 16 août.

Demain, après une nuit nettement plus douce que les précédentes, le temps s'échauffera davantage, les 30° seront légèrement dépassés en plaine ce qui serait une première depuis le 9 août dernier. Le vent aura pivoté au sud-ouest.

Dimanche matin le fond de l'air aura conservé une bonne partie de sa chaleur, le soleil pourrait de nouveau pousser le thermomètre vers 30° en plaine à la mi journée ou en tout début d'après-midi. Ensuite le temps changera en nous imposant une fin d'après-midi et/ou soirée orageuses.

Lundi le souffle estival sera retombé. La pluie devrait occuper le terrain sous une température encore acceptable.

Mardi la pluie n'aura probablement pas dit son dernier mot, il faudra compter sur une nouvelle journée mouillée et, cette fois-ci, passablement refroidie (bien moins de 20° au meilleur vers 800 m).

Le cumul de pluie attendu entre dimanche midi et mardi soir ou mercredi matin pourrait se mesurer en dizaines de millimètres. Attendons-nous donc à un épisode pluvieux conséquent, capable de mouiller correctement.

A la bergerie nationale de Rambouillet, il pleuvra abondamment samedi et dimanche matin puis, comme fait exprès, le ciel s'éclaircira en laissant le ciel libre aux 6700 cyclistes. Ensuite, la pluie évitera soigneusement toute la Bretagne pour permettre une superbe édition 2019 du Paris-Brest-Paris. Attention toutefois aux nuits qui pourraient être très fraîches !

jeudi 15 août 2019 à 9h45.

Il fait bien plus doux ce matin qu'hier à la même heure : 6 à 7 degrés de plus. Ne pensons pas pour autant conserver ce même écart jusqu'à ce soir, la température maxi de cet après-midi sera en effet comparable à celle d'hier à savoir environ 20 degrés dans la tranche 700-900 m et 25° en basse plaine. Le ciel ne s'éclaircira franchement qu'en fin de journée, d'ici là, nous devrons composer entre beaucoup de nuages et un peu de soleil. Actuellement il pleuviote sur les monts de la Madeleine (dommage pour les animations du 15 août à la Loge des Gardes) ; le temps restera sec en dehors de la frange ouest du département de la Loire.

Demain vendredi le soleil reprendra le pouvoir non toutefois sans devoir livrer bataille. L'ambiance s'échauffera de plusieurs degrés en fin de journée, nous devrions alors bénéficier d'une température maximale de saison. La moyenne des 24 dernières maximales relevées un 16 août est ici de 23.2°.

Samedi la chaleur reviendra pour de bon, les 25° seront dépassés vers 800 m d'altitude et les 30° le seront en plaine. Soleil dominant, vent au sud-ouest.

Dimanche le temps changera : refroidissement sensible de la masse d'air et passage orageux envisageable en fin de journée. Nous devrions toutefois pouvoir jouir d'une matinée estivale.

Lundi et mardi : froid (pour la saison !) et pluvieux.

Un bel épisode pluvieux est en effet présumable durant la période de dimanche midi à mardi soir ; il est encore trop tôt pour être catégorique (en météo il est toujours trop tôt pour être catégorique) mais ces trois jours pourraient nous déverser de nouveau plusieurs dizaines de millimètres. La retenue de Villerest, qui a déjà regagné 4.5 m depuis le 7 août, devrait pouvoir a minima conserver sa cote actuelle au moins jusqu'en fin de mois.

mercredi 14 août 2019 à 7h45.

Nous sommes repassés sous les 10 degrés ce matin, le ciel est dégagé et devrait le rester tout au long de cette journée. Le thermomètre fera un effort en nous proposant une température maximale un peu moins basse que celle d'hier (seulement 18° pour 22.6° de moyenne journalière), il arrivera à dépasser 20° aujourd'hui.

Le réchauffement laborieux marquera une pause demain, nous aurons un ciel un peu plus chargé de nuages voire même franchement couvert à la mi journée. L'après-midi peinera à obtenir 20° sur nos hauteurs. Pas de pluie ou alors 3 gouttes insignifiantes.

Vendredi le vent basculera au sud entraînant avec lui une nette hausse des températures (23-25° au maxi dans la couche 700-900 m). Soleil revenu.

Samedi étirera encore plus fort le mercure, les plaines auront 30° à un moment de la journée, il fera par ici 26°-28° au meilleur de la journée. Soleil pas (encore) parti.

Dimanche pluie. dimanche le temps se dégradera, on peut tabler sur un passage pluvio-orageux plutôt en seconde partie de journée. Températures évidemment en baisse.

Si la pluie nous a évité dimanche, alors elle aura encore lundi et mardi de disponibles pour réparer son oubli. Journées maussades et fraîches en perspective.

mardi 13 août 2019 à 8h45.

Les deux courtes averses d'hier après-midi (0.5 mm) n'ont pas réussi à faire passer le cumul annuel de l'autre côté des 500 mm, il manque pour cela 0.3 mm... soit une bonne rosée. L'orage principal est passé au nord de Violay, si on regarde la carte du cumul des 24 dernières heures , on voit qu'il a en revanche bien arrosé le secteur de St-Marcel-de-Félines. Son passage bruyant porte à 22 le nombre de jours "avec tonnerre" pour cette année 2019, c'est d'ores et déjà plus que les entières années 2016, 2015, 2014, 2005, 1996 mais encore très loin des 41 de l'an dernier.

La température maximale d'hier n'a ici pas atteint 20°, elle n'y réussira toujours pas aujourd'hui nous imposant donc une troisième maximale consécutive inférieure à 20° ; nous affichons un déficit de l'ordre de 3.5° sur la température maximale puisque la moyenne 1995-2018 des trois maxis de l'intervalle 11 - 13 août est ici de 23°. Le ciel devrait toutefois se dégager au fil des heures, nous finirons la journée sous davantage de lumière qu'on ne l'a commencée.

Demain mercredi le soleil brillera sans contestation ce qui permettra au thermomètre de franchir (de juste franchir ?) la barre des 20 degrés vers 800 m d'altitude.

Jeudi ne marquera pas de réelle rupture : température toujours aussi juste pour l'époque de l'année et soleil généreux (mais moins hégémonique que la veille).

Vendredi nous conserverons ce temps nuageux (nuageux ne signifie pas couvert, un ciel nuageux comporte des nuages certes mais laissant passer le soleil), nous récupèrerons sans doute 2 ou 3 degrés, juste de quoi retrouver une température de saison.

Samedi le réchauffement s'accentuera en prenant 3 nouveaux degrés, les 30° pourraient alors être touchés en plaine. Sur le soir, une évolution orageuse est à prévoir.

Dimanche le thermomètre chutera de nouveau sous de probables pluies.

lundi 12 août 2019 à 8h30.

Le cumul pluviométrique d'Andrézieux était, déjà hier matin, proche de de la normale pour un mois d'août entier ; après la pluie d'hier après-midi, il déborde de près de 50 mm. Il faudra probablement remonter à 2004 pour avoir, en ce lieu, un mois d'août plus pluvieux.

Comme le montre la carte des cumuls des dernières 24h , la pluie d'hier n'a pas arrosé tout le monde de la même manière : 12.7 mm seulement ici à Violay, une bonne dizaine en zone sud de Lyon mais probablement bien davantage au nord, 42.5 mm à Andrézieux, 45.2 à Aveize.

Ce matin l'ambiance est presque automnale : guère plus de 10° au thermomètre, ciel très chargé et gouttes éparses. En journée, le temps ne s'améliorera pas vraiment, nous conserverons une ambiance trop froide pour l'époque de l'année (moins de 20° au meilleur dès 600-800 m) et les quelques gouttes envisageables seront juste suffisantes pour nous faire franchir, ici, le seuil des 500 mm annuels (nous en sommes à 499.3).

Demain mardi les nuages résisteront, ils laisseront toutefois de larges concessions au soleil. Températures bien trop basses pour une première quinzaine d'août (entre 15 et 20° au meilleur dans la tranche 700-1000 m).

Mercredi nous pourrons compter sur le franc retour du soleil, celui-ci pourrait même faire de cette journée la plus ensoleillée de la semaine. La température fera un effort (insuffisant) en poussant le thermomètre 2 ou 3 degrés au-dessus de celui de la veille.

Jeudi-vendredi : temps un peu plus doux sous un mélange de soleil et de nuages. Pas de pluie.

Net réchauffement samedi qui pourrait déboucher sur un dimanche bien pluvieux...

dimanche 11 août 2019 à 9h45.

Après ces quelques jours de crapahut aux pays des aigles à deux têtes, on se remet au boulot... en douceur.

Aujourd'hui nous ne conserverons pas longtemps ce joli ciel lumineux : celui-ci se couvrira à la mi journée et s'écroulera en orages en cours ou fin d'après-midi. Attendons-nous à de nouveaux jolis cumuls millimétriques lors de cette salve. Le vent prendra la direction nord en cours de pluie.

Demain lundi ne fera pas honneur à août, l'ambiance sera rafraîchie dès le matin (12-13° par ici) et il pourrait ne pas s'échauffer jusqu'à 20° en cours d'après-midi dans notre tranche 700-900 m. des averses redonneront ici ou là quelques gouttes de pluie. Le vent de nord-ouest sera sans pitié pour le calendrier.

Mardi les pluies seront terminées, nous débuterons alors une belle période sèche et lumineuse qui nous poussera jusqu'aux environs de samedi prochain. Des nuits très fraîches, des après-midi à chaleur insuffisante pour la saison mais un soleil globalement dominant rendront cette semaine fort agréable pour les adeptes des étés frais.

Ensuite nous aurons le centre de gravité d'août derrière nous. Même si un épisode caniculaire peut encore se produire (souvenez-vous de septembre 1987...), il demeure de plus en plus improbable.

mercredi 31 juillet 2019 à 9h.

Panne d'internet, je me connecte par un moyen de fortune... Prévision allégée...

Il n'y a pas eu deux mais une seule averse hier à la mi journée, elle n'a laissé que 0.4 mm dans le pluviomètre, histoire de pousser le cumul mensuel (sans doute définitif) à exactement 80.3 mm. Ici à Violay, la moyenne des cumuls mensuels de juillet, sur la période 1995-2018 est de 91.1 mm. Le cumul annuel atteint aujourd'hui 451.1 mm, il est habituellement de 524 mm avec 808 et 328 comme extrêmes associés à respectivement les années 2018 et 2003.

Le vent de nord-ouest d'hier conjugué aux nombreux nuages ont ajouté ici un nouveau jour à maxi inférieure à 20° à juillet (qui en compte 2 actuellement, peut-être 3 demain) avec 19.2° au meilleur de la journée à savoir aux alentours de 19h. Aux alentours, on a eu des maxis de 18.9° à l'Aubépin, 20.6° à Bard, 22.9° à Montmelas, 23.7° à Andrézieux, 23.9° à Arthun, 26.9° à Bron.

La journée a été un peu plus ensoleillée en plaine que sur les hauteurs, l'héliomètre d'Andrézieux en a profité pour passer le cap des 315 heures d'ensoleillement pour ces 30 premiers jours de juillet ; comme il devrait recevoir une bonne dizaine d'heures en plus aujourd'hui, le cumul mensuel tournera autour de 325-330 h ce qui représente un excellent bon score si on le compare à la moyenne 1974-2018 (275 h) et aux extrêmes (172 h en 2014 et 342 h en 2015). Toujours à Andrézieux et pour les 7 premiers mois de l'année, la moyenne (1974-2018) du cumul d'ensoleillement est de 1236 h, il sera ce soir d'environ 1420-1430 heures (extrêmes 973 en 1987 et 1515 en 1976).

Aujourd'hui l'ambiance ne sera pas bien plus chaude qu'hier, nous dépasserons à peine 20° ici à Violay.

La chaleur reviendra doucement de jeudi à samedi ou dimanche ; nous gagnerons 2 degrés par jour pour aboutir à des 32-33° dimanche dans le centre de Lyon.

Ne comptons pas sur la pluie d'ici dimanche si on excepte 2 éventuelles gouttes jeudi soir.

La semaine prochaine briderait de nouveau les températures, il est possible de compter sur un arrosage généralisé et significatif entre lundi et jeudi prochains.

Pas de 3ème canicule en vue...

mardi 30 juillet 2019 à 9h15.

Panne d'internet, je me connecte par un moyen de fortune... Prévision allégée...

Même Gerland n'est pas monté à 30° hier (29.5° de maxi) pour ce qui pourrait être la plus chaude journée de la semaine.

Aujourd'hui la tempête qui voyagera dans la manche puis en Angleterre ne nous donnera que du vent (d'ouest) et pas de pluie ou alors 2 averses contenant chacune 3 gouttes. L'ambiance sera plus fraîche qu'hier, tablons sur 2 degrés de moins l'après-midi.

Mercredi matin le fond de l'air sera frisquet, surtout en montagne où il faut s'attendre à des températures matinales inférieures à 10° au-dessus de 700 à 900 m. Le reste de la journée se passera entre soleil et nuages mais sans pluie. Les températures maximales plafonneront un peu sous 20° vers 1000 m, elles monteront aux alentours de 25-26° à Lyon.

De jeudi à samedi nous assisterons à un lent réchauffement quotidien capable de nous ramener, samedi, au niveau thermique d'hier. Pas de pluie.

Dimanche une petite détérioration semble poindre, le risque orageux prendrait alors de l'importance et quelques pluies sont envisageables. A priori, si arrosage il y a, il ne serait pas généralisé.

lundi 29 juillet 2019 à 8h15.

Panne d'internet, je me connecte par un moyen de fortune... Prévision allégée...

La fraîcheur est descendue en plaine cette nuit, les températures minimales se situent presque toutes en dessous de 15°, sauf Gerland (15.2°) et Montmelas (15.0°) font exception. On les trouve à 13.4° à Bron, 12.6° à Yzeron, 11.8° ici à Violay, 10.4° à Bard ainsi qu'à Sain-Bel, 9.3° au Breuil, 8.4° à Arthun. A 5h il faisait 5.2° à Chalmazel Gardonnanche.

La journée sera un peu moins frisquette que celle d'hier où on n'a pas obtenu 20°, au meilleur de l'après-midi et au-dessus de 600-700 m (18.6° ce maxi ici à Violay). Nous gagnerons donc aujourd'hui 3 à 5° sur les hauteurs, probablement un peu moins en plaine. Pour autant, les 30° ne seront pas touchés, même à Lyon qui devrait se contenter de 28-29°.

Ce petit réchauffement ne fera pas suite demain mardi, les températures maximales perdront de nouveau 2 ou 3 degrés ce qui le replacera sous les normes de saison.

Mercredi pourrait être la journée la plus froide de la semaine : sans doute moins de 20° au meilleur de l'après-midi vers 700-900 m d'altitude, moins ou autour de 25° dans Lyon.

De jeudi à samedi l'ambiance se radoucira un peu mais nous serons toujours soumis à ce courant de nord (qui prendrait une composante est).

Dimanche le flux tournerait au sud nous amenant de l'air un peu plus chaud (aux alentours de 30° en plaine). Une dégradation pluvio-orageuse est envisageable sans être toutefois évidente.

Le réchauffement présumé de la toute fin de semaine ne serait pas, a priori, poursuivi par la suite.

dimanche 28 juillet 2019 à 8h15.

Panne d'internet, je me connecte par un moyen de fortune... Prévision allégée...

La pluie est ici terminée, elle concernera encore 1 heure ou 2 le département du Rhône puis on risque de ne plus la revoir avant... longtemps (seconde décade d'août ?).

L'arrosage a été bénéfique, évidemment, surtout que l'on a évité les gros orages. Les cumuls (hier et aujourd'hui) sont assez homogènes sur le département de Rhône et Loire on mesure : 18 mm à St Exupéry et Sain Bel, 22 à Bron, et Andrézieux 25 à Limonest et St Bonnet-de-Troncy, 28 ici à Violay (total mensuel à 80 mm, on a déjà vu des juillets plus secs...), 30 à Gerland, 35 à Arnas ainsi qu'au Breuil, 40 à Arthun, 58 à Montmelas, il est tombé 60 mm à Grammond hier après-midi et le poste des Sauvages a enregistré une rafale à 87 km/h.

L'ambiance restera automnale aujourd'hui dans le secteur, même avec le retour probable du soleil cet après-midi. Le vent de nord ,ord ouest entretiendra la fraîcheur en n'autorisant pas plus de 18-20° dans la tranche 700-900 et un maigre 24-25° dans Lyon.

Demain lundi la lumière se sera rallumée, les températures retrouveront des niveaux juste ou à peine de saison à savoir 23-25° par ici, 28-30° au plus chaud de Lyon.

Quelques nuages viendront peupler le ciel de mardi, la température rétrogradera de 2 ou 3 degrés, passant alors sous les standards.

Fraîcheur pour mercredi, mais toujours de la lumière.

Réchauffement poussif en seconde partie de semaine, réchauffement qui ne devrait pas pouvoir, même à Lyon, tirer les maximales au-dessus de 30° en plaine d'ici le prochain  week-end.

La semaine prochaine se profile dans la même mouture : soleil et chaleur très contenue... Notre bel été des années 70 continue...

samedi 27 juillet 2019 à 8h45.

Panne d'internet, je me connecte par un moyen de fortune... Prévision allégée...

Voilà, elle est finie ; la prochaine en août ?

Les températures maximales d'hier n'ont pas tant faibli, on les a mesurées encore largement au-dessus de 35° en plaine (37.3° à Bron, 32.1° ici à Violay). Le rafraîchissement d'hier soir, débuté avant 20h, a fait éclore la température mini de ce 26 juillet juste à sa dernière minute : 17.3° à 20h ici soit presque 10 degrés de moins qu'à Bron à la même heure. Les orages se sont concentrés sur l'ouest Roannais hier en fin d'après-midi, nous n'avons reçu ici que 3 gouttes et 4 coups de tonnerre.

La soirée a de nouveau été pluvieuse, on relève ici 12.7 mm pour ce premier passage, il n'est pas tombé grand chose sur Lyon mais déjà 40 ou 50 mm sur les monts du Forez.

Après une nuit encore très douce à Lyon (20.7° de mini provisoire à Bron), le temps ne se réchauffera pas beaucoup aujourd'hui : sous les averses de pluie, il est en effet possible que l'on n'atteigne pas 20° dans notre tranche 700-900 m. Cette pluie bien étalée sur plusieurs dizaines d'heures est une aubaine après les températures excessives de ces derniers jours. D'ici demain matin et en comptant la production d'hier soir, nous devrions cumuler de 20 à 40 mm en moyenne sur l'ensemble du département de Rhône-et-Loire, ce serait donc un arrosage conséquent. Certains lieux, déjà confortablement arrosés hier, pousseraient le cumul entre 70 et 100 mm.

Demain dimanche nous serons au creux de la vague froide, les températures seront, de partout, en net déficit sur la normale. Même si un morceau de soleil revient en cours d'après-midi, il ne faudra pas compter sur 20° dans l'épaisseur 700-900 m. Même Lyon pourrait ne pas avoir 25°.

Lundi nous redonnera le soleil (peut-être à temps partiel) ; les températures, en hausse, peineront toutefois à retrouver les normes de saison.

Mardi l'ambiance sera probablement moins nuageuse que la veille, nous pourrons donc compter sur un soleil dominant et sur des températures analogues à celles de la veille.

Mercredi : tassement des températures mais toujours de la belle lumière dans le ciel.

Le reste de la semaine, au moins jusqu'à vendredi, devrait se dérouler sur ce schéma à savoir nuits fraîches (au regard des dernières) et journées ensoleillées mais loin d'être suffocantes (moins de 30° même en plaine).

vendredi 26 juillet 2019 à 8h30.

Panne d'internet, je me connecte par un moyen de fortune... Pas de prévision possible...

Contre toute attente, le record absolu de haute maximale pour Bron a résisté à cette canicule, d'accord il a été approché à 0.1° mais il a résisté. La pluie de samedi dernier a probablement été déterminante : c'est elle qui en humidifiant les sols en surface a limité la température de mercredi et jeudi ; d'ailleurs si on regarde la carte de France où les records absolus ont été battus (parfois de plusieurs degrés !) et la carte des cumuls de pluie de ces derniers 30 jours, la corrélation est frappante.

Hormis peut-être en plaine Lyonnaise, nous venons de vivre la dernière nuit tropicale, les orages arrivent par le sud-ouest et vont rafraîchir l'ambiance.

Attendons-nous encore à de très fortes chaleurs aujourd'hui, surtout à Lyon où la minimale de la nuit a tangenté 25° (24.9° à Bron et 24.8° à Gerland) et où les nuages en provenance de l'ouest mettront un peu plus de temps cet après-midi à masquer le soleil. Tablons sur du encore 37° à Lyon mais possiblement moins de 35° en plaine du Forez.

Les orages arriveront en cours d'après-midi (vers 16-17h) sur le sud des monts du Forez, ils traverseront nos départements en direction du nord-est. Evidemment, ces orages pourront être violents... on commence à en avoir l'habitude...

Demain samedi nous devrions avoir de la belle et bonne pluie : la masse d'air sera nettement plus fraîche et il est possible qu'il pleuve une bonne partie de la journée.

Dimanche la presque fraîcheur sera revenue et la pluie partie, nos pluviomètres pourraient alors totaliser plusieurs dizaines de millimètres en moyenne sur notre territoire... Parler de 20 ou 30 mm de moyenne semble réaliste, sachant que sous les orages de ce soir, certaines zones seront plus arrosées que d'autres... On pourrait donc avoir localement des 50 mm de cumul d'ici dimanche midi.

Lundi la petite chaleur remplacera la fraîcheur.

Ensuite il semble que le bel été des années 70 puisse poursuivre son œuvre au moins jusqu'à vendredi : ce serait soleil, chaleur très contenue l'après-midi (moins de 30° jusqu'à bas en altitude) et nuits tout à fait respirables... Bref un peu ce qu'on avait avant cette bouffée torride.

jeudi 25 juillet 2019 à 12h45.

Panne d'internet, je me connecte par un moyen de fortune... Pas de prévision possible...

La plaine lyonnaise a terriblement chauffé hier, bien davantage que le reste de nos deux départements qui s'est assez rapidement trouvé à l'ombre des cumulonimbus. Le soleil est revenu après 18h et c'est à une heure fort avancée (18h54) que la station d'ici a atteint son point culminant : 34.2°.

Bron a établi une maximale de 40.4° ; depuis au moins 1921, on ne décèle qu'une seule maximale supérieure : le record absolu de 40.5° du 12 août 2003.

La récente (début des mesures fin juin 2015) station automatique implantée dans les jardins de l'ENS à Gerland a finalement crevé son plafond de verre en mesurant hier 41.1° de maxi, il s'agit de son record absolu. L'humidex y a momentanément dépassé 45 avec par exemple 45.7 à 17h50.

Avec 39.4° de maxi, St Exupéry efface de justesse son ancien record mensuel (39.3°) et reste un demi degré en dessous de l'absolu (39.9°). Toujours à St Exupéry, les 25.3° de mini durant la nuit de mardi à mercredi ont établi un nouveau record mensuel...

L'incroyable chaleur de cette dernière nuit ne vous a sans doute pas échappé (à moins d'avoir dormi comme nous sous les étoiles) ; les minimales nocturnes, très probablement définitives affichent : 24.4° à Bron (seconde plus haute minimale enregistrée lors d'un mois de juillet), 21.1° à Andrézieux, 25.2° à st Exupéry.

Aujourd'hui Bron pourrait battre son record absolu, il "suffit" pour cela de monter au-dessus de 40.5°...

Le refroidissement et les orages sont toujours prévus pour vendredi après-midi et soir, espérons qu'ils ne soient pas trop violents...

mercredi 24 juillet 2019 à 8h45.

Plusieurs records absolus ont été battus à grands coups de 40-et-plus hier dans une bonne moitié ouest du pays...

Chez nous, plusieurs stations (Satolas, Andrézieux, Bron) ont poussé le mercure plus haut que leur meilleur score de fin juin, on l'a trouvé à 38.3° à Andrézieux (record journalier pulvérisé de plus de 3 degrés), 39° à Bron, 38.2° à St Exupéry. Le poste de Lyon Gerland a égalé son plus haut de fin juin en arrêtant de nouveau la hausse juste avant 40° : 39.9°. Les indices humidex ne sont pas montés aussi haut qu'en juin, on les a tout de même vus entre 42 et 44 à Veauchette, Sain-Bel, Gerland, Le Breuil, Arthun, Arnas...

Au presque tout sommet de notre région administrative, le thermomètre des rochers de la Tourette situé à 4750 m d'altitude (dans le mont-Blanc, où voulez-vous que ce soit ailleurs ?) a dépassé de plusieurs dixièmes son record de juin dernier : il a pointé hier à... +9.8°. En soirée, il a fallu atteindre minuit pour qu'il y regèle et ce matin à l'heure où sont tapées ces lignes, la température y est déjà positive.

Cette nuit nous a fait subir des températures excessivement élevées, minimum de 21.5° à Andrézieux (record journalier battu de plus de 2 degrés), 24.7° à Bron (record journalier battu) ainsi qu'à Gerland, 25.3° à St Exupéry, 22.7° ici à Violay, 24.9° à St Bonnet-le-Troncy, 24.1° à Bard, 23.7° à Limonest ainsi qu'à Yzeron, 23.5° à Montmelas. Les postes de plaine ou de fond de vallée ont, sans surprise, enregistré des minis plus supportables : 19.8° de mini horaire à Roanne, 19.2° à Sain-Bel, 18.9° à Arnas, 18.1° au Breuil, 17.3° à Arthun, 16.8° de mini horaire à St Just-en-Chevalet et 24.2° à la même heure à St Nicolas-des-Biefs.

Aujourd'hui les 40 degrés seront atteints à Gerland ; Bron devrait (péniblement ?) arriver à effacer son record mensuel (39.8° tout de même)... Andrézieux ne sera pas loin de 40° aussi mais il manquera un bon degré pour inquiéter son record mensuel qui se trouve être aussi l'absolu (41.1° le 7 juillet 2015)... L'isotherme 35° montera vers 800 m d'altitude... Bref il fera très très chaud. Un suivi des conditions météo sera fait sur le forum, ici précisément.

La nuit prochaine sera pire que la précédente (possiblement 2 à 3 degrés de plus), les records absolus de haute minimale seront contestés.

Demain jeudi ne marquera pas de rupture thermique, nous subirons de nouveau des 40° en plaine ; si les records de haute maxi n'ont pas été battus aujourd'hui, ils auront l'occasion de retenter le coup demain. Je ne vous fais pas un dessin pour la nuit suivante : le four, surtout dans les agglomérations où ces deux 40° auront particulièrement bien chauffé les bétons et goudrons.

Il faudra sans doute patienter, vendredi, avant de ressentir du meilleur. Il faudra probablement laisser passer une matinée torride pour ensuite voir apparaître la délivrance, par l'ouest. La progression de l'air frais pourrait être très lente ce qui imposerait à Lyon une nouvelle fournée de 38-40°. Tablons sur l'arrivée des orages en cours ou fin d'après-midi sur les monts du Forez, en soirée par ici, en fin de soirée sur Lyon.

Samedi la canicule sera noyée, on peut prétendre un bon arrosage et, à coup plus sûr, un bon rafraîchissement.

Dimanche coupera les vannes, il est possible que cette pluie de vendredi-samedi nous laisse plusieurs dizaines de millimètres... Arrosage conséquent donc a priori. La température aura perdu une quinzaine de degrés sur jeudi voire même vendredi... Il fera donc frais pour la saison...

Ensuite ?

Eh bien ensuite il n'y a pas de raison que le très bel été des années 70 ne reprenne pas son cours : le soleil reviendrait à la vitesse de la lumière, la chaleur (mais chaleur des années 70 !) reviendrait elle aussi imposer des à-peine-30 les après-midi et les nuits nous remettraient sous la couette.

mardi 23 juillet 2019 à 8h45.

La canicule a démarré hier dans le Rhône puisque la station de référence (Bron) a dépassé 34° (34.8° de maxi)... Cette température maxi a été touchée tardivement, à 18h12 exactement... La canicule s'est poursuivie cette nuit (21° de mini de à Bron) et devrait tenir sans coup férir jusqu'à vendredi voire même samedi matin.

En revanche, ladite canicule n'a pas débuté dans la Loire car Andrézieux n'a pas touché hier les 35° réglementaires (34.4° de maxi) et est descendu cette nuit sous les 19° (17.7° de mini).

Ici à Violay, les 30.7° d'hier forment, très temporairement, la plus forte température de ce juillet.

Aujourd'hui nous entrons dans le dur, la température ajoutera 3 à 4 degrés à la veille ce qui amènera les maximales aux alentours de 37-38° à Bron et à Andrézieux, 33-34° dans la tranche 700-900 m. A Bron, le très vieux record journalier (36.4° en 1929) devrait trouver un successeur, même chose pour celui d'Andrézieux (35.1° en 1984).

Demain mercredi la fournaise poussera encore plus loin : les 40 degrés sont envisageables à Bron ce qui serait suffisant pour battre le record mensuel (39.8°).

Pour bien comprendre notre malheur, jeudi rééditera le scénario de la veille : températures maximales aux alentours de 40° en plaine. Nous vivrons peut-être la journée la plus chaude depuis au moins 1920 à Bron car le record absolu de 40.5° semble atteignable.

Vendredi le radoucissement annoncé demanderait un peu plus de temps de sorte que cette journée pourrait bien encore afficher des températures indécentes (37-40° sur Lyon), possiblement couplées à une humidité en hausse... Bonjour le ressenti !

La délivrance est censée arriver en fin de journée ou cours de nuit suivante au travers d'un passage orageux voyageant d'ouest en est.

Nous en aurons fini samedi avec ces températures véhémentes, des pluies orageuses devraient éteindre la canicule en faisant plonger les températures possiblement un peu en dessous des normes de saison. Samedi serait une journée pluvieuse.

Dimanche : la pluie sera faite et l'ambiance pas réchauffée.

Après ?

Après la chaleur (mais pas la fournaise) ne se fera pas prier pour revenir.

lundi 22 juillet 2019 à 7h45.

Le radoucissement relatif d'hier n'a pas empêché les stations de plaine de conserver des maximales supérieures à 30° (33.8° à Gerland, 32.8° à Bron, 32.1° à Arthun, 32° à Andrézieux, 31.9° à St-Exupéry, 31.5° de maxi horaire à Feurs, 31.3° de maxi horaire à St Etienne Montaud) et on a vu réapparaître les premiers humidex supérieurs à 40 (40.3 à 17h30 à Gerland).

Ce matin le fond de l'air est encore relativement frais sur toute l'échelle altimétrique de nos départements avec des minimales comprises entre 16 et 19°, l'exception vient bien évidemment de l'agglomération lyonnaise ainsi que des collines viticoles du Beaujolais (22.3° de mini à Gerland et Bron, 20.8° à Montmelas).

Aujourd'hui les compteurs caniculaires devraient être amorcés en région lyonnaise : il suffit pour ceci d'une minimale supérieure ou égale à 20° à Bron -c'est fait- et d'une maximale supérieure ou égale à 34° ce qui devrait être fait (de justesse ?) avant ce soir. Ailleurs les températures vont également partir à la hausse, l'isotherme 30° montera jusque vers 800-900 m d'altitude.

Demain la fournaise s'installera en imposant des 37-39° dans les coins les plus chauds. Les 30° monteront au-dessus de 1000 m.

Nous atteindrons mercredi et/ou jeudi le paroxysme de cet éclat brûlant : nous devrions mesurer des 40° à un endroit ou un autre parmi les stations habituellement citées dans cet édito. A Bron, le record mensuel de haute maxi (39.8°) devrait céder sa place, quant au record absolu (40.5°), il pourrait lui aussi être contesté.

Vendredi, c'est certain à présent, la fournaise se fera balayer et noyer. Prévoyons une matinée encore très chaude puis l'arrivée d'air froid par l'ouest marquera la fin de ce bref épisode caniculaire. Ce refroidissement ne devrait pas se faire sans eau, des orages possiblement violents se manifesteront en seconde partie de vendredi.

Samedi paraîtra presque frais, nous aurons perdu entre 12 et 15° sur jeudi ce qui nous ramènera à peu près aux normes de saison. Si le temps est encore mouillé en matinée, il devrait s'assécher l'après-midi.

dimanche 21 juillet 2019 à 8h30.

On a eu beaucoup de chance, hier soir, de se trouver sur le rail pluvieux qui nous a laissé 28.3 mm ici à Violay. La carte des cumuls des dernières 24 heures  montre que tout le monde n'a pas été aussi bien servi, loin s'en est fallu. Ces millimètres arrivent à point nommé et aideront la première végétation à passer la bouillante échéance en préparation. Au niveau national, les zones les plus arrosées sont bel et bien une grande moitié nord de notre département de Rhône-et-Loire .

Aujourd'hui dimanche la température ne fera pas tout de suite dans l'excès, enfin disons dans le trop grand excès : les 30° seront réservés à la plaine du Forez et les 33 sur Lyon. L'ambiance sera encore orageuse mais il semble que les orages soient plutôt destinés au centre ou sud du Massif Central.

Demain lundi il fera plus chaud, les 35 degrés seront approchés en plaine et même dépassés à Lyon. Sur nos petites montagnes, il ne fera pas (encore) 30° au sommet de la commine, à proximité de la tour Matagrin. A ce propos j'ai appris par Mr Ferrand (le commentateur culture du Tour de France), à l'occasion du passage des coureurs à proximité, que notre fameuse tour Matagrin n'avait pas été construite par Mr Matagrin... étonnant non ?

En réalité, elle a été construite par un certain Mr Malet... Et c'est l'organisation du Tour de France qui, au tout début du 20ème siècle, a racheté la bâtisse au nom de Matagrin... Allez savoir pourquoi ?

Mardi ce sera du 37-38° sur Lyon et un bon 31-32° par ici vers 800 m.

Mercredi les 40 degrés pourraient être mesurés à Bron, le record mensuel ne tient qu'à un fil et l'absolu sera frôlé ou battu.

Jeudi proposera une session de rattrapage pour les records refusés la veille.

Bien entendu, durant tous ces jours incandescents, le soleil ne fera pas dans la demi mesure, ce sera pleine lumière.

Bonne nouvelle pour les nombreuses personnes pas particulièrement attirées par les extrêmes thermiques : ce coup de chalumeau devrait s'éteindre vendredi ou samedi au plus tard. Nous pourrions bénéficier, à cette occasion, d'un passage pluvieux possiblement significatif.

Les précautions soulignées montrent une incertitude encore non négligeable sur la fin de la canicule, certains scénarios (minoritaires certes) la voient résister davantage...

samedi 20 juillet 2019 à 9h15.

Une ligne orageuse est en approche par l'ouest, à cette heure elle se situe sur la Limagne et le Livradois, on la recevra avant midi. Ces orages ne sont pas virulents, ils donnent un peu de tonnerre et moins d'eau encore, certaines localités pourront les voir passer sans recevoir une seule goutte. Une réactivation cet après-midi n'est pas impossible, là encore les abats d'eau seront aléatoires et faibles une fois moyennés sur tout notre territoire. Avec tous ces nuages, les températures de l'après-midi ne seront pas bien plus élevées que les actuelles, on n'aura 30° qu'en plaine mais tout de même 33° à Lyon.

Demain dimanche l'ambiance sera encore supportable, les 30 degrés resteront tapis sous 400-500 m, il ne fera pas bien plus chaud qu'aujourd'hui à Lyon.

Lundi la fournaise débutera, les plus hautes températures passeront le seuil de très forte chaleur à savoir 35°. Ici sur les hauteurs, le thermomètre pourrait toucher et même dépasser 30°.

Mardi il fera encore plus chaud, probablement 38-39° dans les pires endroits.

Mercredi certains thermomètres pourraient atteindre 40° et donc le record mensuel de haute maximale à Bron.

Jeudi même acabit : 40° en plaine pour faire court.

La suite n'est toujours pas très claire ; normalement le radoucissement s'enclencherait vendredi pour aboutir à un week-end presque frais.

Je reste toutefois prudent sur ce scénario, même si, encore une fois, il semble le plus probable ; une prolongation de la canicule vendredi et les jours suivants fait encore partie des possibilités non négligeables... prudence donc.

vendredi 19 juillet 2019 à 8h15.

Ces nuits fraîches nous permettent de bien tempérer les logements, on aura besoin de cette fraîcheur dans quelques jours.

Aujourd'hui la température restera modérée, à l'image de celle des 10-12 derniers jours ; seul Lyon et sa banlieue devraient afficher plus de 30° cet après-midi.

Demain samedi une évolution orageuse fera tonner le ciel, quelques gouttes seront distribuées de manière très inégalitaire ; de toute manière, ne comptons pas sur un arrosage significatif, certains lieux resteront entièrement au sec. La température prendra 2 à 3 degrés sur la veille.

Dimanche les dernières gouttes s'évaporeront, un certain radoucissement temporaire pourrait forcer l'isotherme 30° à rester sous 400 m d'altitude.

Lundi la canicule démarrera pour de bon et, à l'heure qu'il est, on voit encore mal sa fin.

Lundi les thermomètres de l'après-midi dépasseront 35° sur Lyon.

Mardi nous prendrons encore 2 degrés, on verra des 37-38° en plaine.

Mercredi connaîtrait l'arrivée des 40° à Lyon où le record mensuel semble en danger.

Jeudi est en mesure de chauffer davantage, si les 40° n'ont pas été atteints la veille, ce pourrait être l'occasion de les subir.

Ensuite l'incertitude est encore bien marquée.

Quoi qu'il en soit, nous aurons au moins 4 jours (et nuits !) consécutifs très difficiles à vivre.

jeudi 18 juillet 2019 à 9h15.

Plus que 4 journées supportables, ensuite les températures s'envoleront (facilement car le sol est bien plus sec que fin juin) vers des 38-40° en plaine.

Aujourd'hui on nous resservira le même temps que depuis plus d'une semaine : de la lumière, des nuages dans un air sec et des températures tout à fait convenables pour ceux qui n'aiment pas la canicule à savoir des 25° vers 800 m et guère plus de 30-31° dans les pires plaines.

Demain matin on profitera d'un regain de fraîcheur pour bien refroidir les appartements en prévision du coup de chalumeau. La journée s'écoulera comme d'accoutumée peut-être reprendrons-nous sur la température maximale les degrés perdus sur la minimale. Soleil généreux et vent toujours de secteur nord-ouest.

Samedi il en sera fini du vent de nord, celui-ci pivotera au sud tout en restant discret. L'ambiance prendra quelques degrés à la fois en matinée et en journée. On pourrait frôler les 35° sur Lyon, les 30° vers 800 m. Une petite tendance orageuse semble vouloir se manifester... elle ne devrait pas mouiller grand chose au final, à surveiller tout de même.

La chaleur de la veille se maintiendra dimanche, sans plus ni moins. Peut-être aurons-nous un peu plus de chance de recevoir quelques gouttes.

Lundi, mardi, mercredi, peut-être même jeudi : emballement de la chaudière, de plus en plus brûlant jusqu'à finir l'échéance aux alentours de 40° où les vieux records mensuels (39.8° le 22 juillet 1983, 24.9° le 26 juillet de la même année) sont en capacité de sauter à Bron.

Il subsiste encore beaucoup d'incertitude pour la fin de semaine. L'option alors minoritaire d'hier consistant en un net refroidissement par l'ouest a gagné en crédibilité.  Si toutefois elle s'avère, elle pourrait être en capacité de nous amener un épisode de vraie pluie aux alentours de vendredi ou samedi.

Alors CDD (chaudière à durée déterminée) ou CDI (chaudière à durée interminable) ?

Réponse dans quelques jours.

mercredi 17 juillet 2019 à 9h15.

Nous avons encore devant nous 4 ou 5 journées semblables à celle d'hier à savoir une température fraîche ou relativement fraîche la nuit et chaude mais sans excès en journée (25-27° de maxi vers 800-1000 m et 30-32° en plaine). Le petit vent de nord tiendra jusqu'à vendredi, il basculera au sud samedi.

La très éventuelle détérioration pluvio-orageuse entrevue pour samedi et dimanche s'amenuise au fil du temps. On ne peut pas encore dire qu'il ne tombera rien entre samedi soir et dimanche soir mais il serait très hasardeux d'attendre un quelconque reverdissement suite à ce passage présumé.

Dès lundi les températures augmenteront sérieusement, si on évite ce jour les 35° en plaine, alors il suffira d'attendre le lendemain mardi pour les dépasser.

Ensuite, à partir du milieu de semaine prochaine, les prévisions laissent planer encore un petit doute : la fournaise se ferait-elle éteindre et noyer par un courant d'ouest ou, au contraire, se ferait elle entretenir voir engraisser par un flux de sud à sud-ouest ?

Pour l'instant, la première possibilité n'est pas majoritaire, il faut donc sans doute s'attendre à une semaine prochaine brûlante.

En prenant son temps, notre bel été des années 70 semble vouloir retrouver son temps...

mardi 16 juillet 2019 à 8h30.

Le coin n'est pourtant pas très exposé au vent de nord, il n'empêche que celui d'hier a bridé le thermomètre à 21.8° ce qui se trouve être la plus basse température maximale depuis le 20 juin dernier. La plus rapide rafale relevée au poste des Sauvages a atteint 71 km/h hier entre 15 et 16h.

Cette nuit la température s'est abaissée un peu de partout (excepté l'agglomération lyonnaise) entre 9 et 12°, il s'agit donc d'une nouvelle nuit fraîche. Nous retrouverons en journée les ingrédients des jours précédents : du vent de nord (moins sensible qu'hier), probablement moins de nuages qu'hier et 2 ou 3 degrés supplémentaires qui porteront les températures maximales juste sous 30° en plaine du Forez, juste sur vers Lyon et vers 25° aux alentours de 800 m d'altitude.

Demain mercredi le vent de nord faiblira encore, les températures grignoteront un petit degré ou resteront stables sur la veille si les nuages deviennent trop encombrants l'après-midi. Soleil dominant.

Jeudi le souffle prendra une composante ouest en se revigorant un peu, les températures maximales rejoindront celles d'aujourd'hui à savoir 25° vers 800 m et 30° voire un peu plus en plaine. Toujours le beau soleil.

Vendredi marquera un petit rafraîchissement de quelques degrés, l'aspect du ciel ne changera pas : grande lumière et petits nuages.

Samedi et dimanche ne seraient finalement pas si chauds, nous enregistrerions toutefois des 30-33° en plaine.

Les dispositions météo peinent encore à s'éclaircir pour le début de semaine prochaine. Le déroulé le plus probable va cependant vers des chaleurs de plus en plus fortes, attendons-nous (même si, encore une fois, rien n'est calé) à une éventuelle offensive caniculaire (maximales nettement au-dessus de 35° en plaine).

On a toujours ce semblant de détérioration éventuellement orageuse pour samedi soir, la chose est à surveiller non pour risque d'inondation (ça non !) mais parce que ce pourrait être l'occasion de quelques gouttes avant le présumé retour des très fortes chaleurs.

lundi 15 juillet 2019 à 8h15.

Cette nuit la température est descendue ici à 10° tout pile : c'est évidemment la plus basse température de ce juillet 2019 et elle tombe à pic pour rafraîchir les logement en vue de l'offensive chaude de la fin de semaine.

Aujourd'hui comme hier le fond de l'air ne s'échauffera pas, pas autant qu'il "devrait" le faire à cette époque de l'année ; tablons sur des maximales de l'ordre de 21-23° dans la tranche 700-900 m selon la disposition du site au vent de nord, de l'ordre de 27-28° en plaine. Le soleil sera peut être un peu moins contesté qu'hier, surtout cet après-midi où le vent de nord, fort, déblaiera le ciel.

Demain mardi, après une nuit encore bien fraîche (minis autour de 10° dans la tranche 700-900 m), le soleil prendra les commandes et nous prodiguera quelques petits degrés supplémentaires l'après-midi. On se rapprochera de 30° en plaine. Ciel parfois voilé à haute altitude.

Mercredi : même dose de soleil parmi les nuages, le fond de l'air s'échauffera encore, les 30° seront atteints et dépassés dans certaines plaines.

Jeudi marquera une pause dans le réchauffement : toujours de la lumière.

Vendredi la chaleur insistera : 32-34° en plaine

Samedi poussera probablement le mercure un peu plus haut : les 35° en plaine ne sont pas improbables. On notera une éventuelle dégradation orageuse entre samedi et dimanche, dégradation qui, si toutefois elle s'avère, serait incapable de modifier l'orientation du thermomètre... celui-ci resterait à la grosse chaleur.

dimanche 14 juillet 2019 à 7h30.

On ne voit toujours pas ce qui pourrait perturber cette séquence estivale des années 70.

Hier aucune des températures maximales ne s'est aventurée à 30°, même dans le centre de Lyon (28.7° à Gerland)... Il n'y a bien que sur la moto du Tour de France où la température affichait 33°... sacrée moto va !

Aujourd'hui nous ne changeons donc pas d'idée : du soleil mais quelques nuages, du vent de nord et des températures maximales aux pourtours de 20° vers 1000 m, de 27° en plaine.

Demain lundi nous jouera exactement la même musique avec peut-être 1 degré de moins le matin.

Mardi nous verrons probablement les températures maximales grandir de 2 ou 3 degrés... et ce sera le seul changement.

Mercredi, jeudi, vendredi : aucune modification, des nuits généralement sous 15° et des après-midi vers 30-32° pour les plus élevées d'entre elles.

- La pluie ?

-  Rien d'ici vendredi. On peut éventuellement déceler une petite probabilité pluvieuse aux alentours de samedi prochain... ce ne serait que quelques gouttes incapables de mouiller sous mes haricotiers... Et je vous dis pas leur allure depuis la grêle de samedi dernier...

samedi 13 juillet 2019 à 9h.

Les 30 degrés sont revenus en plaine lyonnaise hier et ont failli réapparaître en plaine du Forez, les maximums relevés ont été de 29.6° à Arthun, 29.4° à Andrézieux, 30° à St Exupéry, 30.7° au Breuil, 30.8° à Sain-Bel, 31.1° à Bron, 31.6° à Gerland.

Aujourd'hui le thermomètre rétrogradera de 2 ou 3 degrés, les 30° disparaîtront de Lyon et les 25° descendront sous 800 m d'altitude. Le vent de nord sera toujours sensible et les nuages, comme aujourd'hui, contesteront le ciel au soleil.

Dimanche la fraîcheur se maintiendra, on pourrait voir quelques minimales se situer sous 10° et même sous 5° dans les trous à froid. La journée nous offrira le même tableau céleste qu'aujourd'hui et hier : du soleil et des nuages (peut être un peu plus discrets toutefois).

Lundi matin la fraîcheur pourrait au mieux se maintenir au pire descendre d'un petit degré. En journée, les 25° n'auront pas la force de s'élever au-dessus de 500-600 m.

Mardi : matinée encore bien fraîche et peut-être 1 ou 2 degrés de plus l'après-midi. Toujours le mélange soleil-nuages, toujours le petit vent de nord.

Pas de réel changement mercredi et jeudi si ce n'est des nuits moins fraîches.

vendredi 12 juillet 2019 à 8h.

On ne voit aucun changement de temps d'ici au moins une semaine : le ciel restera partagé entre nuages et soleil (partage inéquitable car soleil dominant), les températures baisseront légèrement ce week-end puis elles reprendront les degrés perdus en cours de semaine prochaine.

Quelques prémisses d'un possible réchauffement aux alentours du 20 juillet commencent à se dessiner... on aura le temps d'en reparler.

N'attendons pas la pluie dans ces conditions, en tout cas pas avant le 20 juillet... au plus tôt.

Bref ce temps qui dure, ça me fait penser à une célèbre publicité des pneus Michelin XZX des années 70 ou 80 : "J'ai rien à dire" voir ici à partir de 0:19.

 

jeudi 11 juillet 2019 à 8h45.

Le ciel ne sera pas aussi lumineux qu'hier, aujourd'hui, mais nous n'aurons toutefois pas à nous plaindre du niveau des températures qui pourrait avoisiner celui d'hier voire même augmenter de 1 ou 2° si le soleil se réveille cet après-midi.

Demain vendredi nous retrouverons le soleil et des ambiances de bel été : 25° vers 800 m et probablement 30° en plaine lyonnaise.

Samedi et dimanche accuseront un petit refroidissement, les températures maximales ne toucheront sans doute pas 20° vers 1000 m. Soleil dominant et quelques nuages dominés.

Lundi, mardi, mercredi : toujours ce temps globalement ensoleillé et à peine chaud.

On pourrait poursuivre comme ceci jusqu'au week-end du 20-21.

D'ici là, je ne vois pas une goutte à l'horizon...

mercredi 10 juillet 2019 à 7h45.

Les relevés caniculaires de mon enregistreur de Pierre-sur-Haute ont fait bouger les records absolus (depuis 2006) de a station ; si ceux-ci vous intéressent, c'est ici dans le forum (forum où il n'est pas interdit de s'exprimer) : http://meteolyonnaise.1fr1.net/t1677-temperatures-absolues-a-psh#33104

Avant la canicule, il y a eu le fameux (ne me dites pas que vous l'avez déjà oublié ?) front froid du 5 juin 2019. Les écarts de température instantanés entre deux stations du très vieux département de Rhône-et-Loire ont à cette occasion explosé les records. Plus surprenant encore, ces écarts monstrueux ont été de nouveau enregistrés à peine 48 h plus tard (7 juin 2019 en cours d'après-midi) lorsqu'il neigeait au moins* au col de la Loge (1260 m) ainsi qu'en bas des pistes de ski de Chalmazel (1120 m seulement). C'est ici dans le forum-où-il-n'est-pas-interdit-d'intervenir : http://meteolyonnaise.1fr1.net/t2307-ecarts-de-temperature-remarquables-entre-stations#33103

Ce matin, excepté à Lyon où le mercure n'est pas descendu sous 17-18°, les thermomètres se sont abaissés assez nettement sous 15° : 10.3° de mini  à Andrézieux, 10.9° ici à Violay, 11° au Breuil, 11.3° à l'Aubépin, 11.5° à St-Héand, 11.6° à Arthun, 12.9° à Arnas, 14.4° à Ecully.

La température à 50 cm dans le sol a beaucoup progressé consécutivement à la canicule : à Bron elle était de 21.7° le 24 juin, elle est à 25.8° actuellement ; à Andrézieux elle est passée de 19.5° le 24 juin à 22.4° ce matin. La température à 100 cm dans le sol est passée, à Andrézieux, de 16.8° le 24 juin à 19.7° ce matin.

Ce matin un petit vent de nord rafraîchit bien l'ambiance, on le conservera (à quelques nuances près) durant au moins 6-7 jours. Le soleil d'aujourd'hui s'imposera davantage que celui d'hier, on aura bien besoin de son aide pour pousser le mercure juste à 20° vers 1000 m.

Demain jeudi et après-demain vendredi la température reprendra un peu de force, probablement juste suffisamment pour redonner, vendredi, du 30° sur Lyon et du 25° dans la tranche 700-900 m. Le soleil pourra se faire chahuter par quelques nuages, rien de bien occultant et encore moins précipitant.

Samedi et dimanche : soleil dominant dans une ambiance de nouveau rafraîchie (isotherme 20° vers 1000 m seulement et à son plus haut de la journée évidemment).

La semaine prochaine (toute la semaine prochaine ?) devrait se dévider dans le même style de temps : petit vent à dominante nord, soleil majoritaire, fraîcheur nocturne, moins de 30° les après-midi même en plaine lyonnaise.

Un très lointain et très hypothétique réchauffement semble s'esquisser pour le week-end du 20-21 juillet...

- La pluie ?

- Rien en vue à presque 10 jours. Si vous avez des travaux en extérieur de prévus, vous pouvez y aller "sans autre" comme on dit dans la ville au Style sapin (à ne pas confondre avec le Style loving-you).

 

 

* Les webcam l'ont montré.

mardi 9 juillet 2019 à 7h45.

Bron a aligné hier une seizième maxi consécutive supérieure ou égale à 30° (moyenne des maxis de ces 16 jours : 34.0°) ; depuis au moins 1921 on n'en compte que 3 plus longues :

17 jours commençant le 15 juillet 1983 (moyenne 35.1°)

19 jours commençant le 19 juin 1976 (moyenne 32.8°)

21 jours commençant le 10 juillet 2006 (moyenne 33.5°)

Et dire qu'en 1977, la plus haute température mesurée à Bron était de 29.9° (le 7 juillet à 14h10)...

Cette série débutée à Bron le 23 juin dernier a des chances de prendre fin aujourd'hui et si ce n'est pas le cas, il suffira d'attendre demain ; en effet, les 2 ou 3 degrés de rafraîchissement sur hier devraient arriver à acculer les 30° au centre de Lyon seulement. Sous un soleil dominant, les températures maximales plafonneront sous 25° dans la tranche 700-900 m et, donc, résisteront encore vers 30° seulement dans l'agglomération lyonnaise.

Demain mercredi la météo conservera ses acquis de la veille : fraîcheur nocturne avec beaucoup de thermomètres matinaux sous 15° et chaleur diurne réservée aux plaines (en météo, on parle de chaleur lorsque la température se situe entre 25 et 30°). Rien ou si peu ne s'opposera au soleil.

Nous reprendrons peut-être quelques degrés jeudi et vendredi ce qui tirerait les températures à proximité des normes de saison.

Le temps n'est pas décidé à changer ni samedi ni dimanche (et pourquoi pas aussi ni lundi et ni mardi pendant qu'on y est) : chaleur cantonnée sous 600-800 m et nuits rurales sous la couette.

- La pluie ?

- Ni comptez pas avant le milieu du mois... au plus tôt.

lundi 8 juillet 2019 à 8h.

La belle semaine estivale (estivale des années 70) débute. La température d'aujourd'hui sera encore un petit peu plus élevée que la normale, les maximales de plaine pourront localement dépasser 30 degrés ; le temps restera sec et globalement lumineux.

Demain mardi nous noterons un petit rafraîchissement de 2 ou 3°, seul le centre de Lyon semble capable d'afficher une température égale à 30°. Par ici dans la tranche 700-900 m, les températures maximales se situeront sous 25°.

Mercredi ne changera pas de temps : soleil dominant et relative fraîcheur.

Jeudi vendredi pourraient nous donner quelques degrés supplémentaires, la barre des 30° serait à nouveau dépassée en plaine. Pas de pluie.

Ce temps sec et redevenu à peine chaud est capable de s'étirer jusqu'au prochain week-end.

dimanche 7 juillet 2019 à 8h30.

La grêle s'en est donnée à coeur joie : 20 minutes de bombardement avec des glaçons aussi gros que des cerises... le jardin est ravagé, voilà une chose de moins à s'occuper durant cet été...

Je relève ce matin 18 mm malgré toute cette glace rebondissant du pluviomètre.

Quelques petites averses localisées vespérales sont encore possibles aujourd'hui et demain, elles n'entameront pas l'impression de beau temps.

Toute la semaine à venir sera bien ensoleillée et surtout pas trop chaude : même les plaines resteront sous 30° à part localement sur Lyon.

samedi 6 juillet 2019 à 9h30.

Les orages d'hier soir ont eu bien du mal à franchir les monts du Forez, ils se sont cantonnés au nord de la Haute-Loire et au sud-est du Puy-de-Dôme ; ici comme beaucoup ailleurs sur le département de la Loire, on n'a eu qu'un petit peu de bruit.

Hier les 35° sont revenus en plaine, on a mesuré, en pointe : 34.8° à Sain-Bel ainsi qu'en maxi horaire à Feurs, 35.2° à Veauchette, 35.3° à Bron, 35.4° à Vénissieux, 36° à Gerland. L'humidité aidant, les indices humidex ont parfois dépassé 40 (Sain-Bel, Gerland, Arnas).

La nuit a de nouveau été probablement bien difficile à dormir en ville : Bron renoue avec ses minimales supérieures à 20° (il y en a eu 10 d'affilée, c'est la seconde plus forte série derrière les 14 d'août 2003), Vénissieux empile sa 12ème mini consécutive supérieure à 20° avec 23.6°, Gerland 22.8°, Montmelas 22.4°, Limonest 21.5°. Saint-Exupéry 22.3°.

Aujourd'hui les orages passeront nous voir, il devraient nous donner un peu plus d'eau qu'hier soir (ce ne sera pas difficile). Une première bouffée pourrait concerner, avant midi, la moitié nord de nos départements ; en cours d'après-midi et soirée, d'autres développements orageux sont à prévoir.

Demain dimanche l'ambiance se sera un peu refroidie, quelques averses attardées pourraient encore se produire, si c'est le cas, elles resteront marginales.

On peut compter sur un temps bien plus frais de lundi à samedi prochain : le petit vent de nord assèchera l'atmosphère, les températures maximales tourneront autour de seulement 25° vers 800 m d'altitude et les nuits seront presque "froides" avec 10 à 15° de minimale. Une légère détérioration est vaguement entrevue pour jeudi et vendredi, si toutefois elle apporte des gouttes (ce qui reste à voir) alors elles ne seront d'anecdotiques.

vendredi 5 juillet 2019 à 9h15.

Il n'a finalement pas fait si chaud que "ça" hier : 33.3° à Gerland, 32.1° à Vénissieux, 32.0° à Bron (5.8° au-dessus de la normale pour un 4 juillet tout de même), 31.6° à Arthun, 31.5° à Andrézieux (5.5° au-dessus de la normale journalière).

Ce matin Bron a eu une mini nocturne inférieure à 20°, ce n'était pas arrivé depuis lundi 24 juin ; seuls Montmelas et St-Bonnet-le-Troncy débutent la matinée sans être descendus sous 20°.

Aujourd'hui il fera très chaud, les 35° seront généralisés en plaine, les 30° monteront jusque vers 700-900 m selon les orientations. Quelques rares nuages ne feront pas le poids devant le soleil écrasant.

Demain samedi la plaine lyonnaise subira les mêmes températures qu'aujourd'hui ; ailleurs, on peut espérer des développements nuageux suffisants pour écrêter le thermomètre. Tablons tout de même sur du 34-35° en plaine du Forez, 30° vers 700-800 m, 35 à 37° dans Lyon. Plus le temps avance, plus les orages présumés de l'après-midi me semblent reculer... il ne faut pas s'attendre à un arrosage étendu, seuls certains (rares) coins verront des pluies significatives.

Dimanche nous replacera dans un chaud été, la température aura dégraissé de 4 ou 5 degrés ce qui lui en laissera presque autant comme marge sur la normale. Les instabilités pourraient éventuellement donner ici ou là une dernière goutte... c'est peu probable.

Lundi tombera encore quelques degrés, recollant ainsi à un été banal. Soleil généreux.

Mardi perdra de nouveau un peu de chaleur, recollant ainsi à un été bancal. Toujours du soleil.

Mercredi, jeudi, vendredi devraient être 3 belles journées lumineuses et agréablement fraîches malgré la grande lumière. Les températures nocturnes passeront sans doute assez nettement sous 15° hormis dans les grandes villes.

 

jeudi 4 juillet 2019 à 8h45.

Hier les zones situées sous 400-450 m d'altitude ont renoué avec les fortes chaleurs à savoir des températures maximales supérieures à 30°.

Ce matin l'ambiance est ensoleillée, elle le restera tout au long de la journée même si quelques nuages plus ou moins convectifs semblent en capacité de se former dans l'après-midi. Comme hier, on note actuellement la présence de l'îlot de chaleur sur Lyon où les températures nocturnes ne sont pas descendues sous 20 degrés : mini de 20.5° à Bron, 20.8° à Décines, 21.7° à Lyon Gerland, 21.8° au collège Balzac de Vénissieux (très proche de Lyon 8ème).

Aujourd'hui nous gagnerons encore 2 degrés sur hier, les plus chauds thermomètres s'approcheront de 35°, l'isotherme 30° montera pour s'établir vers 600 m au plus haut de son ascension.

Demain vendredi nous apportera encore plus de chaleur, les 35° seront atteints et dépassés dans les plaines Lyonnaise et Forézienne, l'isotherme 30° grimpera vers 800 m.

Samedi nous aurons toujours la grosse chaleur sur le dos puis une évolution orageuse pourrait infléchir le thermomètre en cours ou fin d'après-midi.

Quelques gouttes concerneraient aussi dimanche dans une atmosphère rafraîchie de 3 ou 4 degrés.

N'attendons pas d'arrosage conséquent pour ce week-end, la lame d'eau moyenne sur nos départements se situerait aux alentours de 5 mm (rien à certains endroits, le double ailleurs).

La semaine prochaine nous gratifierait d'un joli temps estival ; les températures seraient (dès lundi) retombées à des niveaux fort acceptables pour la saison, le soleil ne semble pas donner de signe de fatigue. Pas de pluie durant cette semaine là.

mercredi 3 juillet 2019 à 8h45.

Moins de trente, moins de trente... il faut le dire vite... Hier on a eu tout de même 29.9° à Ecully, 30.0° à Bron, 30.2° à Arnas, 30.9° à Gerland... toutes les autres stations sont restées sous 30° mais bien souvent entre 29 et 30 pour celles de plaine. L'humidité était encore bien présente et ces "faibles" températures ont tout de même réussi à pousser l'humidex localement au-dessus de 35.

Ce matin la chaleur semble se concentrer sur Lyon où elle s'incruste petit à petit (20.5° de mini nocturne à Bron, 22.1° à Gerland, 21.3° à côté au collège Balzac sur la commune de Vénissieux, 19.5° tout de même à Montmelas. Ailleurs les températures nocturnes sont largement descendues sous 20°.

Aujourd'hui nous reprendrons 1 ou 2 degrés ce qui généralisera les 30° aux zones de basse altitude. Du soleil, probablement quelques nuages, mais pas de pluie.

Jeudi le mercure poursuivra ses étirements en nous donnant encore 1 degré. Soleil dominant, maximales proches de 35°.

Vendredi et samedi nous arriverons au bout de la chaleur pour cette semaine, on pourrait à cette occasion renouer avec des 35-et-plus en plaine. Une propension orageuse se dessine à compter de samedi (soir ?).

Dimanche sera probablement rafraîchi.

Lundi, mardi, mercredi pourront paraître soit tièdes soit frisquets à nos organismes tropicalisés, ils seront sans doute en réalité tout à fait conformes à un début juillet : juste chauds et agréablement ensoleillés.

mardi 2 juillet 2019 à 11h.

Seulement 6.6 mm de pluie hier mais aussi un coup de foudre qui a de nouveau emporté la LiveBox... 2 en 10 jours donc.

Aujourd'hui nous pourrons efficacement refroidir les logements puisqu'il s'agit de notre journée "en dessous de 30". Les orages prévus pour l'après-midi ne devraient pas nous toucher ou alors localement et dans l'extrême sur des départements.

Demain la chaleur débutera sa lente reconquête de la semaine, nous retrouverons des maximales voisines de 30° mais uniquement en plaine. On ne peut exclure une averse orageuse mais le risque paraît tout de même assez faible.

Jeudi et vendredi la chaleur augmentera sans pour autant retrouver les niveaux de la semaine dernière. Des températures voisines de 35° sont toutefois probables vendredi en plaine. "Risque" pluvieux très faible voire nul.

Samedi : chaleur lourde, possible détérioration pluvio-orageuse.

Dimanche : rafraîchi et possiblement humide.

lundi 1er juillet 2019 à 8h.

Beaucoup de températures de plaine ont passé les 35° hier : Andrézieux 36.1°, Bron et Veauchette 37°, Lyon Gerland 37.7° ; nos hauteurs ont eu bien moins chaud grâce notamment à l'arrivée de nuages tôt dans l'après-midi : L'Aubépin 30.4°, Violay 30.8°, Bard 31.7° (consécutive à un remarquable réchauffement de plus de 6° vers 19h sous une subsidence de l'amas de cumulonimbus situé plus à l'ouest).

Les orages ont stationné tout d'abord sur la Haute-Loire où ils ont provoqué beaucoup de foudre et des cumuls avoisinants 100 mm localement, ils se sont ensuite lentement décalés vers le Bourbonnais puis le Charolais comme le montre l'image cumulative des dernières 24h : .

St-Exupéry est resté nettement en dehors de ces pluies, la station n'a donc pas connu de rafraîchissement prématuré et a logiquement entériné son nouveau record absolu de haute minimale avec 26°.

La température du point de rosée, anormalement élevée encore hier, a heureusement chuté en début de soirée rendant l'atmosphère beaucoup moins moite. Ici la seconde partie de nuit a été relativement fraîche (19.2° de mini vers 6h30 mais encore 25.5° à 3h50), on trouve cependant encore pas mal de minimales nocturnes supérieures à 20° comme par exemple 21.7° à Montmelas, 22.1° à Limonest et Bron, 24.3° à Vénissieux.

Les très fortes chaleurs ne sont pas tout à fait mortes, nous aurons encore cet après-midi des thermomètres (juste) au-dessus de 35° tant en Forez qu'en Lyonnais. Prévoyons surtout une dégradation orageuse en fin d'après-midi, celle-ci pourrait occasionner quelques bonnes pluies sous les foyers mais n'assurerait pas d'arrosage généralisé (le tiers nord de nos deux départements pourrait être peu concerné).

Demain mardi sera la journée sans trente de la semaine : même à Lyon, il est possible que le mercure ne franchisse pas ce seuil. Pluies terminées.

Le "rafraîchissement" sera consommé mercredi où les plus hardis thermomètres indiqueront de nouveau 30° et plus.

Jeudi certaines maximales se stabiliseront plus proches de 35 que de 30°.

Les 35° seront probablement touchés ou frôlés, en plaine, vendredi et samedi.

Refroidissement envisageable vers dimanche sous d'éventuelles pluies.

dimanche 30 juin 2019 à 8h.

Quelques températures maximales se sont aventurées au-dessus de 38° hier dans le secteur : on a relevé 39.6° à Balbigny, 39.3° à Lyon Gerland, 38.9°  Veauchette, 38.1° à Feurs Roanne et à Bron. Les températures du point de rosée ont heureusement baissé ce qui a rendu la fournaise plus supportable que vendredi.

La balise météo implantée depuis quelques années seulement à 4750 m d'altitude juste à côté du sommet du Mont-Blanc a établi un nouveau record haut en montant à... +9.3°.

Cette dernière nuit s'est révélée bien chaude en altitude ainsi que sur l'agglomération lyonnaise : environ 23° de mini provisoire vers 800 m d'altitude, 24.7° à Montmelas comme à Bron qui égalerait son nouveau record mensuel. Les plaines et fonds de vallées, moins sujettes au vent de sud, ont vu des thermomètres nocturnes s'abaisser vers 20° voire nettement en dessous comme par exemple 15.9° à Arthun. Ici à Violay, après le classique coup de froid en soirée 23.3° à 22h30), le thermomètre a repris vigueur en cours de nuit pour culminer à 27.3° à 4h23... Enfin, on a tout de même éviter une redite de la nuit de mercredi à jeudi...

La palme provisoire revient à la station de St-Exupéry (en service depuis 1974) qui a enregistré une minimale diurne de 26° (il y faisait encore 30.7° à minuit). Si cette minimale ne se fait pas trop raboter les oreilles d'ici ce soir 20h, alors elle deviendra tout simplement le nouveau record absolu de haute minimale de la station. Ledit record encore en fonction actuellement est le 25.2° du 26 juillet 1983.

Aujourd'hui nous ne nous déferons pas des températures hors norme ; il fera encore aux alentours de 38° sur la plaine lyonnaise (un peu plus dans le centre de Lyon) et pas bien moins en plaine du Forez. Les températures maximales de cet après-midi caresseront les records mensuels de près, principalement sur le Lyonnais, probablement ensoleillé jusqu'à ce soir.

De gros développements nuageux devraient débuter en milieu d'après-midi sur la Haute-Loire, l'amplification serait telle qu'une bonne partie du Massif Central se retrouverait à l'ombre en fin d'après-midi. Attention aux orages possiblement violents (grêle) et surtout très venteux en fin d'après-midi, ils concerneraient plus volontiers le Stéphanois ou le tiers sud du département de la Loire. Ces éventuels orages ne refroidiraient pas la masse d'air qui, la nuit prochaine encore, tutoiera les records.

Demain lundi nous devrions connaître une nouvelle poussée orageuse sur le soir, un peu plus organisée que celle de ce soir. On peut donc espérer quelques millimètres rafraîchissants mais toujours pas le bel arrosage généralisé. La nuit suivante sera enfin rafraîchie sur les hauteurs, presque toujours aussi étouffante sur Lyon où il aura pu faire encore plus de 35° l'après-midi.

Mardi ne verra peut être aucun thermomètre franchir 30°... peut être... Il ne faudra pas pour autant croire à la fin de l'épisode brûlant... ce serait juste un répit, une accalmie...

Il est en effet bien possible (mais ce n'est pas vraiment une surprise) que la chaleur reprenne les clefs du temps en seconde moitié de semaine prochaine. Certes les masses d'air déferlantes ne seraient pas aussi incandescentes que celles que l'on vient de subir et que l'on subit toujours, mais le four est à présent préchauffé... elles seraient donc suffisantes pour replacer les pics  thermométriques des plaines aux parages de 35°...

samedi 29 juin 2019 à 8h.

Il a fait un petit peu moins chaud hier sur nos départements, les températures maximales ont accusé un bon degré de retrait (bien davantage en plaine lyonnaise) vis-à-vis de celles de la veille : 33.8° ici à Violay (34.8° la veille), 35.6° à Bron, 34.3° à Satolas, 35.9° à Sain-Bel, 36.8° à Andrézieux, 37.7° à Veauchette, 34.9° au Breuil, 36.7° à Lyon Gerland.

L'humidité a gardé son niveau élevé, la température du point de rosée est le plus généralement restée coincée entre 20 et 25° ce qui a occasionné des indices humidex voisins de 45 pour les plus élevés : 45.1 à 16h à Gerland, 45.5 à 16h30 à Sain-Bel ainsi qu'au Breuil à 16h, 45.4 à Veauchette à 15h30, 47.1 à Arthun à 15h30. C'est sur l'est de l'agglomération lyonnaise que la chaleur était la plus humide : des stations comme Villefontaine, L'Isle d'Abeau ou Trept ont enregistré des humidex supérieurs à 45 durant tout l'après-midi et début de soirée (48.1 à Trept à 16h30, 49 à l'Isle d'Abeau à 18h30 sous 25° de Td, 47.3 à Villefontaine à 19h).

La très vieille station du mont Aigoual (1567 m) a changé hier son record absolu de haute maximale avec 29.9°, jamais il avait fait aussi chaud là haut depuis au moins la fin du 19ème siècle.

Le très jeune poste du Sancy (1660 m) n'en finit plus de battre son record absolu, il l'a poussé à 31.9° hier vers 10h.

On a encore dépassé 30° hier au col de la Loge et à la patte d'oie de St-Anthème (valeurs horaires seulement) : 30.1° à respectivement 15 et 14h.

Les 24.7° de température minimale d'hier matin à Bron n'ont évidemment pas connu  de refroidissement en journée, il s'agit donc officiellement du nouveau record mensuel de haute minimale à Bron (début en 1921).

La nouvelle probablement la plus sensationnelle est la suivante : il n'y a pas n'y a eu de canicule dans le département de la Loire en cette fin juin ! En effet, pour qu'il y ait canicule, il est nécessaire (mais pas suffisant) que la moyenne des températures minimales sur au moins 3 jours consécutifs soit, pour le département de la Loire, supérieure ou égale à 19°. Ces températures doivent être mesurées à la station de référence à savoir ici Andrézieux. Si on regarde les minis depuis mardi ou mercredi derniers, on n'en voit que 2 voisines de 19° (19.1° jeudi matin et 18.6° hier), les autres étant proches de 15° (14.8° pour celle de ce matin). La moyenne est donc très éloignée de 19° et donc, quelles que soient les températures maximales (qui elles moyennent largement au-dessus du seuil conventionnel de 35°), il n'y a pas de canicule...

A Bron en revanche, où les seuils min/max sont de 20° et 34°, la période actuelle est bien caniculaire...

Aujourd'hui nous poursuivons dans la fournaise, l'humidité sera moindre qu'hier, la chaleur nous paraîtra donc moins pénible à supporter malgré des maximales probablement plus chaudes qu'hier. Nous nous situerons de nouveau au voisinage des records mensuels à savoir aux alentours de 38°, voire davantage. On n'est en effet pas à l'abri d'un 38-40° sur un petit coup de vent sec du côté d'Andrézieux. Il est donc fort probable qu'on ajoute aujourd'hui en plaine une nouvelle température supérieure à 35° ce qui en ferait 4 d'affilée à Andrézieux, 5 à Bron, chose alors jamais vue pour un mois de juin.

Demain dimanche l'ambiance ne montrera pas de signe de faiblesse : les températures maximales se placeront encore toutes (largement ?) au-dessus de 35° en plaine ; les hauteurs pourraient quant à elles tirer leur épingle du jeu grâce aux cumulus capables de se développer l'après-midi. Ces nuages seraient d'ailleurs aptes à provoquer quelques averses en cours ou fin d'après-midi.

Lundi la pluie devrait nous toucher à un moment ou à un autre (de préférence l'après-midi). L'ambiance de plaine sera moins surchauffée mais ça n'empêchera pas les maximales de pointer encore localement vers 33-35°. N'espérons pas d'arrosage significatif.

Mardi nous profiterons d'une vraie période "fraîche", il est possible qu'aucune température ne dépasse 30°, même dans les pires plaines... Même avec un tel "refroidissement", nous conserverions des températures voisines ou supérieures à la normale, en effet la normale (81-10) des maxis de Bron lors d'un 2 juillet est de 27.6°.

Ensuite, il est possible d'assister à un retour des fortes chaleurs en seconde moitié de semaine prochaine, nous n'atteindrions pas les sommets actuels mais "simplement" des 32-35° en plaine.

vendredi 28 juin 2019 à 7h30.

Riche journée hier sur le plan météo, riche et historique. Après les fabuleux 29.6° à 4h du matin ici à Violay (je n'en reviens toujours pas), ce jeudi 27 juin 2019 nous a offert un tout nouveau record mensuel de haute maximale à Andrézieux (38° contre 37.8° de précédent record) ; il n'a donc jamais fait aussi chaud qu'hier, lors d'un mois de juin, à Andrézieux, depuis au moins 1946. Bron a juste égalé ce même record mensuel avec 38.4° hier. Ici à Violay, la température a fait demi-tour juste avant le record mensuel : 34.8° hier, 34.9° de record mensuel (le 22 juin 2003). Nous avons eu hier la première température supérieure à 40° parmi les stations habituelles de nos deux départements : 39.9° à Lyon Gerland et 40.7° à Arthun.

Sur nos hautes montagnes à nous autres, on a relevé 32.4° et 32.3° au respectivement col de la Loge et patte d'oie de St-Anthème à 16h (1260 m pour ces deux stations). Le sommet du puy de Dôme (1460 m) a vu son thermomètre dépasser 30° (pointes à 31° arrondie au degré le plus proche). Le poste du Sancy à 1660 m d'altitude a de nouveau battu son record absolu (qui datait de la veille) avec une pointe à 28.3°.

Bourg-Saint-Maurice, après avoir battu mercredi son record mensuel de haute maximale, l'a de nouveau déplacé hier de plus d'un degré avec 37.6°.

Toujours hier, ça n'aura échappé à personne, le taux d'humidité était remarquablement élevé au regard de la température fournaiseuse, en effet la température du point de rosée a régulièrement dépassé 20°, elle s'est même autorisée à grimper jusqu'à 25° à Arthun (environnement d'étangs) juste au moment des 40.7° à savoir à 19h30 (oui 19h30)... le résultat en terme d'humidex de ce couple détonnant est absolument ahurissant pour la région : 52 ! Pour comparaison, des humidex voisins ou supérieurs à 50 se rencontrent habituellement en été dans le Golfe Persique, du côté du Koweit, de Bassora en Iraq (embouchure du Tigre), Ahwaz en Iran... mais là c'est tous les jours et sur plusieurs heures...

Une autre station propice aux fortes humidités est celle de Lyon Gerland (ou Lyon7)  située comme son nom peut le laisser supposer à la confluence Rhône Saône, son humidex est monté hier jusqu'à 48.1 (à 17h) ce qui constitue un record pour cette jeune station. Citons encore des humidex à 47.4 à Arnas (18h20), 47.7 à Veauchette (17h10), 47.6 au Breuil (16h50).

A Bron je n'ai accès qu'aux humidex horaires et, jusqu'à hier, le record haut (depuis au moins 2002) appartenait à août 2012 avec 41.8. Hier a bousculé l'ordre hiérarchique en déplaçant ce record à 45.5 (17h)!

A Andrézieux, le plus haut humidex horaire depuis au moins 2002 avait été touché avant-hier mercredi avec 42.2, il est désormais à 45.3 (17h aussi).

Enfin ici à Violay, loin de toute confluence et de zones marécageuses, l'humidex s'est permis de pousser une pointe à 43.2 (16h avec 22.2° de température du point de rosée).

 

Cette dernière nuit a été bien plus supportable que la précédente sur nos petites hauteurs : 21.3° de mini ici à Violay... c'est presque pas chaud... Le col de la Loge n'est pas descendu (températures horaires) sous 23.3°, il faisait 15.4° à 7h à St-Just-en-Chevalet et 23.8° au même instant juste au-dessus à St-Nicolas-des-Biefs. L'aiguille du Midi n'a toujours pas connu de gel, après les +14.2° de maxi horaire hier (à 16h), le plus bas de la nuit (toujours en horaire) n'est descendu qu'à +4.6°. La plus haute station d'Europe de l'Ouest (rochers de la Tourette, 4750 m, à 3 jets de boule de neige du sommet du mont-Blanc) est restée 4 heures consécutives en hors-gel et a connu un maximum de +2.5°.

Finissons ces constats avec l'énorme 24.7° de mini provisoire de cette nuit à Bron, si cette valeur tient le coup jusqu'à ce soir 20h (ce qui est plus que fort probable) alors il s'agira du nouveau record mensuel de haute minimale ; en plus clair mais moins précis : il n'aura jamais fait aussi chaud une nuit de juin depuis au moins 1921.

 

Les prévisions pour ces 3 prochains jours sont toujours aussi brûlantes et surtout aussi humides pour aujourd'hui... Nous verrons de nouveau aujourd'hui des indices humidex généralisés au-dessus de 45 (déjà 35 d'humidex à l'instant 8h à Lyon Gerland...) et des températures maximales voisines (voire plus chaudes à Lyon) de celles d'hier.

Demain samedi l'humidité devrait diminuer, la chaleur ne lâchera pas grand chose, elle sera simplement a priori moins "lourde".

Les 35-40° ne seront pas terminés dimanche.

jeudi 27 juin 2019 à 5h45.

Quelle nuit ! mais quelle nuit ! seuls les habitants des hauteurs verront de quoi je parle, d'ailleurs ce sont les relevés qui parleront mieux que moi... La "fraîcheur" est arrivée hier soir, il ne faisait plus que 25.5° à 22h puis le vent s'est mis en route... la température est donc montée de plusieurs degrés. Je me suis relevé vers 1h pour... fermer la maison car il faisait 30° dehors ! Le thermomètre a oscillé toute la nuit entre 29 et 30° sous le Siroco... il n'y a que maintenant (il est 5h40) que ce vent s'est calmé... la température redescend vers 27°...

au Sancy, à 1660 m, la température nocturne a oscillé entre 25 et 26°... ahurissant. Au col de la Loge, il faisait 28.3° à 1h du matin.

En plaine rien de tout ça, on note des minis relativement sages, aux alentours de 20°.

Hier ne sera pas la plus chaude journée de la semaine, et pourtant on a vu des records valser, et pas des moindres.

* 40.9° de maxi à Clermont Aulnat : record ABSOLU battu, il n'a donc jamais fait aussi chaud à cette station depuis au moins 1923.

* 40.3° de maxi à Issoire (station ouverte en 1997) : record mensuel battu.

* 39.6° de maxi à Vichy : record mensuel battu.

* 38.3° de maxi à St-Yan (aéroport de Paray-le-Monial) : record mensuel battu.

* 36.5° à Bourg-St-Maurice : record mensuel (qui datait d'hier...) battu.

* 33.7° à Superbesse (ouverture en 1976) : record mensuel battu.

* 31° à St-Anthème la patte d'oie (1260 m) c'est un nouveau record mensuel de cette jeune station, c'est encore le record si on prend en compte son aïeule sise à Prabouré depuis 1990.

* 28.1° à Sancy 1660 m : record ABSOLU battu (station en activité que depuis début 2015).

 

* 37° à Mâcon, le record mensuel reste en place pour seulement 0.2°.

Nos proches stations ne se sont pas frottées aux records, elles attendent aujourd'hui :

* 36.9° à Andrézieux (il a manqué 1° pour battre le mensuel, il s'agit toutefois de la 3ème maximale de juin la plus élevée depuis au moins celui de 1946)

* 36.9° également à Bron.

* 37.8° à Lyon 7.

* 37.7° à Veauchette.

* 37.1° de maxi horaire à Feurs.

* 30.8° de maxi horaire au col de la Loge.

* 33.8° ici à Violay à un bon degré du record mensuel de 34.9° du 22 juin 2003.

L'indice humidex est resté très nettement supérieur à 40 à partir de 13-14h et jusqu'en soirée dans les stations "habituelles" comme Veauchette, Sain-Bel, Le Breuil, Arthun. Il est monté encore plus haut que mardi avec une pointe à 44.6 (Veauchette 16h30 et Arthun 16h50) et même à 45.4 à Sain-Bel à 16h40. Toujours dans ce chapitre humidex, Andrézieux l'a poussé à 42.2 à 17h ce qui constitue, pour cette station, le plus fort humidex horaire depuis au moins 2002. Grosse surprise aussi à Violay où l'indice a atteint 41 (à 18h40) à cause d'une infernale température du point de rosée (20°).

Sur nos plus hautes montagnes, il serait long de dresser la liste des nouveaux records mensuels, on ne peut toutefois pas occulter le +16.2° (oui seize virgule 2) de l'aiguille du Midi à 18h, ni les au moins +10° à la cabane Vallot à 4360 m et les +6.8° au quasi-sommet à 4750 m...

 

Dire que tous ces records, aussi prestigieux soient-ils, ne vont pas tenir 24h...

Pour avoir le temps d'aujourd'hui : ajoutez 2 degrés sur hier. Les records mensuels de nos proches stations (Andrézieux, Bron,...) vont enfin tomber. Les records absolus seront en revanche plus durs à attaquer, en particulier celui d'Andrézieux...

Pour avoir le temps de vendredi : souvenez-vous d'aujourd'hui.

Samedi ne lâchera pas grand chose, on pourrait voir encore des 40 degrés du côté de Clermont.

Il n'est pas dit qu'il fasse bien plus frais dimanche, quelques 38-40° résiduels pourront encore probablement se dénicher.

Lundi le ciel pourrait se faire menaçant, l'humidité monterait ce qui rendrait la chaleur (amoindrie mais toujours pas partie surtout pas en plaine) encore plus insupportable.

Certes la température en atmosphère libre (à 850 hPa) décroîtra à partir d'aujourd'hui mais nous partons d'excessivement haut et, sur le plancher des vaches, l'accumulation de chaleur commencera à se produire. Rappelons-nous qu'hier nous sommes montés de 17 le matin à 40° l'après midi (Clermont) ou de 13 à 36° (Arthun) ou de 15 à 37° (Andrézieux) c'est dire la puissance thermique disponible en plaine en ce moment... On n'aura donc plus besoin, dans les jours qui viennent, d'avoir 25-27° à 850 hPa pour obtenir 40° en plaine, on pourra se contenter de seulement 20-21° à 850 hPa et d'une température matinale un peu moins basse que les 3 citées juste au-dessus.

La présumée et relative (notez les précautions !) modération thermique de mardi et mercredi (nous resterions toutefois dans des gammes thermiques bien supérieures à la saison) ne devra pas nous laisser croire à l'arrivée de l'automne. L'air brûlant ne sera pas loin et un rien le fera revenir... J'me demande même si juste d'en parler ne suffirait pas... trop tard...

Le four est préchauffé, on n'en a pas fini avec cette histoire...

Enfin bon, j'espère que vous ne vous sentez pas obligés de me croire hein oui ?

mercredi 26 juin 2019 à 8h.

Notre période d'acclimatation prend fin, cette nuit de l'air brûlant est arrivé en altitude : il faisait 21° à 5h et 22° à 6h40 au poste du Sancy à 1660 m d'altitude.

Hier les maximales se sont placées comme prévu aux alentours de 35° : Andrézieux est resté un peu en retrait avec 34.1°, Bron est monté à 35.3°, 34.6° à Vauchette, 34.8° de maxi horaire (donc sans doute 35° pour la vraie maxi) aussi bien à Feurs qu'à St Georges-de-Reneins. C'est à Sain-Bel que le thermomètre s'est le plus échauffé hier avec 37.7° de maximale, il s'agit de la plus forte température relevée en juin depuis au moins 2011 et de la 10ème température la plus chaude tous mois confondus. A ce même endroit, l'indice humidex est resté supérieur à 40 de 14h à 20h, il a poussé une pointe à 43.7 à 19h10.

Dans les Alpes, les records mensuels de haute maximale ont été explosés : il a fait 36.4° à Chamonix (au prix de 25° d'amplitude journalière !) pour un ancien record mensuel de 34° (26 juin 1947), le record absolu (37.2° du 31 juillet 1983) reste donc pour l'instant en place. Bourg-Saint-Maurice a vu sa température maximale atteindre 35.8°, l'ancien record mensuel du 30 juin 1950 s'en trouve égalé. Le thermomètre est encore monté à 28.3° à Val d'Isère à 1850 m alt, 26° à Tignes à 2105 m. Dans le mont-Blanc, l'aiguille du Midi a eu une maximale horaire de +10.1°, il n'y gèle plus depuis 2 jours, la température (horaire) de cette nuit ne s'est jamais abaissée sous +6.9°.

Ici dans notre secteur, la dernière nuit a encore été fort "fraîche" en plaine : on trouve des minimales inférieures à 15° comme par exemple à Arthun (12.9°), à St-Just-en-Chevalet (12.6° mini horaire), seules les hauteurs ont eu une minimale supérieure à 20° : 20.6° de mini à Bard, 21.3° ici à Violay, 20.2° à Montmelas, 21° à Limonest, St-Nicolas-des-Biefs 21.2° (mini horaire). Sur la plaine lyonnaise également, le thermomètre a eu du mal à redescendre cette nuit : 20° de mini à Bron, 22.9° à Satolas (record journalier battu et seconde plus haute mini pour un mois de juin, record mensuel à 24° en 2003 et 2018). La température monte en flèche sur nos montagnes car à 8h on a déjà 26.2° au col de la Loge !

Aujourd'hui les records mensuels de haute maximale devraient trépasser malgré une nuit bien plus fraîche que prévu en plaine. Les plaines recevront des 37-39° généralisés, on devrait pouvoir localement trouver un 40° parmi les habituelles stations citées ici.

Suivi de l'évolution sur le forum (où il n'est toujours pas interdit d'intervenir) , dans ce fil de discussion : http://meteolyonnaise.1fr1.net/t2500-semaine-du-24-au-30-juin-2019#32981

Demain jeudi il fera encore plus chaud, les 40° devraient se généraliser à la plaine, on pourrait toucher 35° vers 800 m.

Vendredi maintiendra l'étuve au maximum, les records absolus seront clairement menacés de disparition.

Samedi-dimanche apparaîtront comme moins chaudes, il ne fera "plus que" 36-38° en plaine... possiblement davantage sur Lyon capable de sortir un 40 encore samedi..

Lundi le four ne sera toujours pas éteint, comptons sur des 34-36° l'après-midi en plaine.

Mardi et mercredi l'ambiance redeviendrait plus vivable (30-33° en plaine) mais attention, l'air brûlant ne serait pas très loin, le moindre souffle de sud serait capable de le faire revenir...

mardi 25 juin 2019 à 7h45.

Il n'y aurait pas eu cette insupportable humidité (température du point de rosée jusqu'à 20° ici à Violay), la journée d'hier aurait été parfaite pour notre acclimatation. Le voile nuageux s'est petit à petit transformé en couverture et les températures maximales sont restées sagement sous 35° et même largement sous 35°. Voici quelques valeurs d'hier, vous avez entre parenthèses le plus fort indice humidex horaire (i.e relevé lors d'une heure ronde) : Gerland 33° (37.4), Veauchette 32.5° (37.6), Bron (36.4) et maxi horaire de Feurs 32.4°, Andrézieux 31.9° (35.6), Roanne 31.8° (36.4), Sain-Bel 31.6° (37.4), Violay 27.1° (33.3), col de la Loge 25.5° de maxi horaire. Arthun a poussé l'humidex jusqu'à 39.4, à 18h20, sous une température du point d'état de seulement 30.2° mais avec une température du point de rosée de 22.2° ! Pour mémoire et comparaison, le plus fort indice humidex horaire relevé à Bron depuis au moins 2002 est de 41.8, il a été obtenu le 21 août 2012 à 17h. Andrézieux n'a pas fait pire.

On rappelle qu'un indice humidex (souvent appelé à tort "température ressentie") n'est pas une température, il n'a pas d'unité, il est conventionnellement calculé à partir de la température du point d'état (celle lue sur le bon vieux thermomètre) et celle du point de rosée. Cet indice est censé mieux traduire que la simple température du point d'état le caractère pénible pour un organisme homéotherme d'une vague de chaleur. Le serpent n'a rien à faire de l'indice humidex...

Ce matin l'ambiance est encore fort acceptable pour un plein été : 20.0° de mini ici à Violay, c'est la plus forte minimale des stations habituelles, avec le 21.2° de Satolas et 20.5° de Bron. L'air est ici nettement moins humide qu'hier, la température du point de rosée se situe sous 10°, elle est cependant un peu plus forte (pour l'instant) en plaine avec 15°.

Aujourd'hui on monte en puissance. Le ciel ne devrait pas être aussi voilé qu'hier et l'air chaud (pas encore brûlant) est bien présent au-dessus de notre territoire. Logiquement, les températures maximales toucheront 35°, nous monterons peut-être à 30 ici à Violay..

Demain mercredi nous entrerons dans une autre dimension, la dimension inconnue, celle des températures inédites pour un mois de juin. On devrait en effet battre sans trop de difficultés les records mensuels de haute maximale (37.8° à Andrézieux, 38.4° à Bron). Les pires températures issues des stations habituellement citées dans ces éditos, monteront probablement vers ou un peu au-dessus de 40°.

Jeudi devrait faire encore plus mal. Les 40 degrés se généraliseront à toutes les plaines, les records absolus seront mis à prix.

Vendredi poursuivrait dans le flamboiement vers ou au-dessus de 40°.

La nuit de vendredi à samedi pourrait être la plus insupportable de toutes, si le record absolu de haute mini (25.7° à Bron le 5 août de l'an dernier, 23.6° le 28 juillet 2005 à Andrézieux) doit être battu, ce pourrait être à cette occasion.

Samedi-dimanche baisseraient le thermostat ; avec des températures diurnes très probablement supérieures à 35-36° et des nocturnes plus grosses que 21-22°, nous resterions toutefois  au-dessus du seuil conventionnel de canicule.

lundi 24 juin 2019 à 7h45.

Apéritif pour aujourd'hui et demain.

L'ambiance est encore "fraîche" ce matin : tous les thermomètres sont ou sont passés sous 20 degrés à un moment ou un autre de cette fin de nuit, même celui de Montmelas (19.1° de mini). Si on regarde plus haut, alors on décèle déjà les premières inversions thermiques, classiques lors d'une vague de chaleur alimentée par vent de sud : 18.4° à 4h ce matin au col de la Loge, 14.7° à Boën à la même heure ; 20.2° à St Nicolas-des-Biefs à 7h, 11.2° au même instant à St Just-en-Chevalet.

Cet après-midi, la chaleur s'installera. Comme écrit hier, elle nous laissera un petit temps d'acclimatation puisque les maximales n'atteindront probablement pas 35° dans nos deux départements. La température du point de rosée (marqueur de l'humidité de l'air) restera assez élevée sur le Roannais (15-17°), on la trouvera bien plus faible sur la moitié sud de nos départements (10°). Sur le soir, cette même température diminuera de partout jusqu'en dessous de 10°. La chaleur de cet après-midi sera donc plus incommode à Roanne (indice humidex aux alentours de 37-38) qu'à St Etienne (indice humidex voisin de "seulement" 35).

La nuit prochaine ne sera pas suffocante, la température devrait encore arriver à passer sous 20° (hormis dans les ruelles des villes évidemment).

Demain mardi nous en serons encore aux amuse-bouches avec la livraison du second petit-four. L'ambiance de l'après-midi gagnera quelques degrés, les 35° seront dépassés en plaine, toutefois, les maximales se positionneront plus proches de 35 que de 40°. La nuit à suivre se verra elle aussi dotée de plusieurs degrés supplémentaires, seuls les trous enregistreront une minimale inférieure à 20 degrés.

A partir de mercredi nous entrerons dans le vrai four. Les températures maximales dépasseront facilement les records mensuels (rappel : 37.8° pour Andrézieux, 38.4° pour Bron), elles pourraient même, en dépassant 40°, inquiéter les records absolus (41.1° à Andrézieux, 40.5° à Bron). On pourra heureusement compter sur un air relativement sec, l'indice humidex ne devrait pas dépasser la température de plus de 1 ou 2 unités. Nuit suivante étouffante.

Jeudi ce sera encore pire. L'isotherme 40° est capable de monter au-dessus de 500 m d'altitude (ce qui serait évidemment du jamais vécu). Les records absolus ne passeront pas la journée. Des 42 voire 43° (je ne parle pas d'humidex là... mais de "vraie" température, avec un °) sont envisageables dans les pires endroits.

La nuit de jeudi à vendredi établira sans doute (si ce n'a pas été fait avant) un nouveau record absolu (on ne parle même plus du mensuel) de haute minimale.

Il n'y a pas de raison que ça se calme vendredi : maximales de plaine (mais pas que de plaine) au-dessus de 40°.

Samedi la fournaise pourrait abandonner 1 ou 2 degrés, nous resterions toutefois au voisinage de 40° !

Ne comptons pas sur dimanche pour nous normaliser quoi que ce soit, nous garderons des conditions éminemment caniculaires.

Durant ces 3-4 journées incandescentes, les apports de poussières du Sahara rendront le ciel jaunâtre ; d'après certains modèles, la concentration de poussière atteindrait 100 à 200 microgrammes par m3 d'air.

- On en voit la fin ?

- "On" peut-être, mais moi non.

- Une note d'espoir ?

- Non.

dimanche 23 juin 2019 à 8h.

Les modèles météo de ce matin annoncent toujours le brasier pour la semaine prochaine... J'avais espoir qu'ils mettent un peu d'eau dans leurs épinards... mais non...

Aujourd'hui nous montrera une belle journée d'été avec, au meilleur de l'après-midi, un petit 30° en plaine du Forez, un 32 dans Lyon, 23-24° au bord des tables de pique-nique de la tour Matagrin. Quelques nuages pourront s'imposer cet après-midi. Il faudra se dire que, malgré ces valeurs élevées de température pour une fin juin, cette journée dominicale sera encore très très agréable...

Dans sa grande bonté, la fournaise nous proposera 2 journées d'acclimatation (elle nous offrira deux petits-fours en quelque sorte) : lundi et mardi. Durant ces journées, une bonne partie de l'humidité fraîchement arrivée sur nos sols devrait partir en gaz.

Lundi il ne fera que 35-36° en plaine et mardi ne montera sans doute pas au-delà de 37-39°.

Ensuite...Comment dire ?

On connaissait les 24h du Mans, les 2 jours de Montcuq, les 3 jours de ténèbres... on va découvrir les 4 jours incandescents.

On peine à prévoir le ressenti pour la bonne raison que les derniers calculs atmosphériques sont tout simplement ahurissants, en tout cas inédits. Même en 2003 on était loin d'avoir ces projections folingues de masse d'air (bon en 2003 on avait, déjà en juin, un sol desséché, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui). Les projections actuelles de la température de masse d'air à 850 hPa (qui est un des niveaux de référence en météorologie et qui correspond grosso modo à une altitude de 1500 m) claironnent des valeurs 3 à 6 degrés au-dessus des pires périodes de 2003...

Donc attendons-nous à devoir encaisser des températures supérieures (bien supérieures ?) à 40 degrés durant 2, 3 voire peut-être même 4 jours consécutifs. Pour rappel, depuis 1946, on n'a mesuré que 3 températures plus grandes que 40 degrés à Andrézieux : 40.4° le 22 juillet 1983, 40.8° le 31 juillet 1983 et 41.1° le 7 juillet 2015. A Bron et depuis 1921, il n'y en a eu que deux : le 40.2° et 40.5° les respectivement 12 et 13 août 2003.

On se focalise sur les températures maximales mais il ne faudrait pas occulter les minimales... Là encore les records mensuels de haute minimale (23.0° à Andrézieux le 30 de 2003) ne devraient pas faire un pli. Le record absolu, pas tellement plus élevé, devrait lui aussi trépasser.

Une note d'espoir ?

La température maximale normale lors d'une fin juin est 2 à 3 degrés plus faible que celle d'une mi août... on peut se consoler en pensant qu'il vaut donc mieux recevoir ce plomb en fusion sur la tête maintenant que dans 1 mois et demi... Ceci dit, on peut aussi le ramasser en août... le plomb... Cf 2003.

La fin ?

Je suis, encore ce matin, très prudent sur la fin de cette coulée de plomb ; il ne faut pas dire qu'elle tarira dimanche... c'est possible, mais loin d'être acquis. Autant s'attendre au pire à savoir une prolongation (atténuée peut-être) durant les premiers jours de juillet.

samedi 22 juin 2019 à midi.

L'orage d'hier soir (vers minuit) ne nous a pas épargnés, il a, en passant, fusillé la Box d'où ce retard absolument intolérable.

J'ai relevé ce matin 29.3 mm supplémentaires, ce qui porte le cumul de ces trois derniers jours à 54 millimètres et celui du mois à 111.5 mm. En moyenne (de 1995 à 2018) il tombe ici 84 mm lors d'un mois de juin entier. On ne se plaindra pas de ce petit excédent (qui risque d'ailleurs de ne pas évoluer d'ici juillet).

Toute cette humidité dans le sol est une excellente chose avant d'aborder la fournaise de la semaine prochaine : le soleil chauffera un peu moins le sol* puisqu'il aura beaucoup d'eau à évaporer, il semble de plus que l'on puisse compter sur un petit vent de sud pour nous évacuer ce surplus d'humidité et donc nous épargner des humidex d'enfer. Ceci dit, la semaine à venir sera tout de même très très éprouvante.

Aujourd'hui on profitera de l'air frais (moins de 25° au meilleur en plaine, possiblement moins de 20° dans la tranche 700-900 m) pour bien aérer les logements.

Demain l'ambiance ne sera pas encore trop chaude, les températures maximales ne devraient pas dépasser 32-33° en plaine.

Lundi on y sera entré, dans la canicule. Comme disait Céline au tout début du Voyage à propos de l'armée : "une fois qu'on y est, on y est bien". Lundi les maximales de plaine se placeront sans doute plus proches de 40° que de 35°, nous nous situerons à quelques dixièmes près au niveau du record mensuel pour un mois de juin.

Mardi sera sans doute encore plus ardent, le record mensuel devrait sauter à Andrézieux et à Bron (si toutefois ça n'a pas déjà été fait la veille). Attendons-nous à subir des 38-39° en plaine.

Mercredi et jeudi seront incandescents : des 40° voire plus sont envisageables. Le record absolu (le plus grand d'entre tous) de haute maximale a la possibilité de changer de date pour l'occasion... En clair, mercredi et jeudi il pourrait faire une température jusqu'alors jamais mesurée depuis 1921 à Bron et (même si c'est moins probable) depuis 1946 à Andrézieux.

S'il fait moins chaud (ce qui reste à voir) vendredi et samedi, ce sera simplement 1 ou 2 degrés de moins...

La fin de cette fournaise n'est toujours pas fixée. Oui il y a des chances qu'elle prenne fin dimanche mais les modèles météo ne sont pas tous d'accord sur cette échéance... donc prudence. "On n'est jamais trop craintif" comme disait l'auteur cité ci-dessus.

Les nuits ?

Infernales en ville, difficiles sur nos montagnes. Là encore, on pourrait battre des records (absolus ?) de haute minimale.

Et tout ça au mois de juin...

 

 

* n'oublions pas que le soleil ne chauffe pas (ou si peu) directement l'air, il chauffe le sol qui lui chauffe l'air.

vendredi 21 juin 2019 à 8h15.

Les averses orageuses d'hier ont donné ici 6.3 mm supplémentaires dans une ambiance fraîche (19.8° de maxi). Cet après-midi et surtout ce soir les orages reviendront faire du bruit et déverser une autre (la dernière de la série) livraison de millimètres. On peut s'attendre à des orages très productifs (30-40 mm sous les foyers, évidemment moins en périphérie) et des pluies jusqu'à demain matin.

Demain samedi il faudra possiblement patienter jusqu'en milieu de journée avant de ne plus recevoir de gouttes du ciel. Le cumul de ces derniers jours aura donc été relativement conséquent à savoir de l'ordre de 20-50 mm. On profitera d'une dernière journée moitié fraîche moitié tiède (à peine 25° en plaine et au meilleur de la journée) avant l'arrivée de la fournaise.

Dimanche les thermomètres gagneront facilement 5°, on verra des 30 degrés en plaine. Si quelques rares nuages traînent encore le matin, ils ne passeront pas la journée.

Lundi nous recevrons encore 5 degrés de plus ce qui amènera les maximales de plaine aux alentours de 35°.

Mardi devrait pousser encore plus haut, des 36 à 37° sont probables à basse altitude.

Mercredi et jeudi, pourquoi pas vendredi aussi seraient les pires journées : quelques pointes à 38-40° sont envisageables.

Soyons plus mesurés pour samedi qui est encore assez loin, il est cependant probable que l'écrasante chaleur soit toujours présente.

La fin ?

Honnêtement, on ne la voit pas encore, il est possible que dimanche soit tout aussi brûlant que les jours précédents.

L'humidité ?

A priori, elle serait assez limitée chez nous grâce à un petit courant d'air de sud...  le centre-ouest voire le nord-ouest du pays serait davantage exposé à des indices humidex démentiels (démentiels pour la France métropolitaine !) capables d'atteindre 43-45..

Des orages dans cette semaine de feu ?

N'y pensez pas.

Elle va faire mal, très mal cette fournaise !

jeudi 20 juin 2019 à 9h.

La séquence pluvieuse de cette semaine a, ma foi, fort bien débuté ici à Violay : 18.4 mm au relevé de ce matin. La grêle (sèche) nous a touché 1 minute ou 2 juste avant l'orage du soir, vers 21h 25 ; j'étais justement dehors quelques secondes avant son arrivée et ai perçu son bruit caractéristique à savoir un ronflement d'à peu près même longueur d'onde que celui du tonnerre mais beaucoup plus constant, beaucoup moins modulé. Cet orage a semble-t-il vu son foyer passer un peu au sud de ma position, probablement de l'autre côté du mont Boussuivre, du côté d'Affoux donc. Feurs a aussi enregistré un cumul très intéressant : 24.7 mm.

Ceci dit, ces orages n'ont pas été généralisés de sorte que de nombreux arpents de nos deux départements jadis unis n'ont pas vu la moindre goutte de pluie. Voyez la carte du cumul des 24 dernières heures, carte issue du fameux site meteo60 : (cliquez dessus pour agrandir).

L'activité pluvieuse n'est pas terminée, loin s'en faut. Cet après-midi et soirée les averses reviendront ; comme hier, elles ne seront pas généralisées (ce qui est intrinsèque à l'averse ne l'oublions pas) mais peut-être tout de même un peu plus étendues. Tablons sur de nouveau 10-20 mm là où les foyers orageux passeront, un peu moins en périphérie. Les températures tiendront relativement bien le choc, elles pourraient monter à 22-23° en plaine avant les averses.

Demain vendredi le défilé millimétrique ne s'arrêtera pas. Les pluies se manifesteront l'après-midi et surtout en soirée et nuit suivante. Cette fois-ci, elles semblent plus organisées, les millimètres seraient alors mieux partagés. Températures identiques à celles de la veille, on n'aura probablement pas l'opportunité d'un 20° par ici vers 800 m.

Il faudra du temps à samedi avant de fermer complètement les vannes : sans doute toute la matinée. Journée fraîche à suivre. L'arrosage restant semble donc assez conséquent, on peu miser sur 20 à 30 mm à suivre, entre cet après-midi et samedi midi donc.

Ensuite... aïe aïe...

Dimanche le thermomètre se ressaisira, il ne fera certes pas de zèle mais replacera simplement le curseur au bon endroit du calendrier. Pluie bel et bien terminée.

Lundi débutera une période caniculaire de grande intensité (surtout pour un mois de juin).

Je vous entends de là :

- Combien de jours ?

- Probablement jusqu'en fin de semaine (au moins).

Attendons-nous donc à d'insupportables chaleurs (et nuits infernales aussi) entre mardi, mercredi, jeudi, vendredi. Vu d'ici, nous pourrions battre le record mensuel de haute maximale pour un mois de juin (37.8° le 22 de 2003 ainsi que le 30 de 1950 à Andrézieux).

La chaleur ne fait pas tout, il faut aussi prendre en compte l'humidité de l'air car nos fragiles organismes transpirants supportent bien mieux une chaleur sèche que moite... Et là on peut s'interroger vu la belle quantité de pluie tombée et surtout attendue... En juin 2003 tout était déjà grillé. Voyez cette photo prise le 25 juin 2003 juste au-dessus de St-Marcel-l'Eclairé : seuls les chardons émergeaient .

Bref, si on n'a pas de vent la semaine prochaine, alors "toute" l'humidité du sol s'évaporera dans les premières centaines de mètres de l'atmosphère et... je ne vous dis pas l'humidex !

D'ici là, utilisons ces quelques jours tièdes pour refroidir la maison.

 

mercredi 19 juin 2019 à 8h.

Il n'a pas fait si chaud que ça hier, certes les 30 degrés ont été dépassés en plaine, mais ils n'ont pas poussé jusqu'aux 32-33° avancés dans l'édito d'hier (29.3° au Breuil, 30.2° à Arthun et à Arnas, 30.8° à Andrézieux, 31.1° à Bron, 31.3° à Gerland).

Ce matin une petite zone pluvieuse a rapidement survolé nos départements (elle ne s'est pas restreinte aux monts du Forez comme ce que je pressentais), les gouttes étaient si dispersées que la plupart des pluviomètres n'ont pas réagi à ce passage (probablement une grande évaporation avant d'arriver au sol).

Nous devrions retrouver le soleil et la chaleur en cours de matinée ainsi qu'en début d'après-midi ; ensuite, une dégradation plus sérieuse se prépare, elle serait finalement capable d'arroser un peu plus franchement qu'initialement prévu. Les températures auront le temps d'égaler, en plaine, leur score d'hier ; les hauteurs quant à elles verront 1 ou 2 degrés de retirés, probablement davantage sur les monts du Forez car ils seront les premiers à accueillir nuages puis gouttes.

Demain jeudi nous conserverons ce temps instable. Des averses pourront se déclencher à tout moment et en tout lieu. Les cumuls ne seraient toutefois pas aussi généreux que ce que j'ai pu écrire hier. Les températures auront tombé 5 bons degrés, elles peineront à voisiner les normales de saison.

Vendredi on ne se sera pas défait de l'instabilité. L'ambiance diurne ne chauffera pas plus que la veille (isotherme 20° probablement sous 1000 m à son apogée), l'arrosage principal se produirait plutôt en soirée voire la nuit suivante.

Samedi midi la pluie sera faite (elle pourrait en effet déborder en matinée) ; on peut espérer des cumuls de l'ordre de 10-20 mm sur l'ensemble de cet épisode. Le soleil, qui nous aura boudé jeudi et vendredi, reviendra l'après-midi. Température toujours un peu limite pour la saison mais toutefois bien agréable.

Dimanche rallumera la chaudière, nous gagnerons 5 degrés sur la veille ce qui pourrait être suffisant pour replacer les plaines dans l'intervalle 28-30 degrés.

Lundi ne mollira pas, une poignée de degrés supplémentaires viendront surchauffer le secteur (isotherme 30° entre 500 et 1000 m au plus fort de l'après-midi).

Mardi ne bémolera pas, la chaleur deviendra accablante, probablement supérieure à 35° dans les pires plaines...

Et après, la chaleur va durer ?

Ben ce n'est pas impossible... On ne va pas tout de suite être catégorique, mais la probabilité d'une réelle vague de chaleur devient de plus en plus proche de 1 (ou de 100 % ce qui est la même chose mais avec beaucoup plus de caractères).

Un mercredi sous la fournaise ne semble donc pas aberrant, les maximales températures de plaine se trouveraient alors portées plus proches de 40 que de 35°. Cette configuration météo, si elle s'avère évidemment, conduirait à des températures parisiennes ou bruxelloises bien plus élevées que les lisboètes.

Si vous avez raté cette fenêtre de fenaison (fenêtre qui se ferme cet après-midi), alors vous en aurez une autre qui se présentera dimanche une fois l'humidité du sol un peu descendue. Faites confiance à lundi et mardi pour sécher, à mercredi pour dessécher, à jeudi pour brûler.

mardi 18 juin 2019 à 7h 45.

L'air chaud arrive en altitude, les plaines de cette nuit ont encore enregistré des températures minis relativement fraîches (11.1° à Arthun, 12.2° à Andrézieux, 12.6° au Breuil) tandis que celles des hauteurs sentaient déjà l'été (17.2° à Montmelas). Ici à Violay, l'air doux est clairement arrivé vers minuit (15.6° à minuit et 18.2° à 4h30).

Aujourd'hui sera très probablement la plus chaude journée de la semaine ; le ciel un peu voilé laissera passer suffisamment de lumière, les températures maximales atteindront 32-33° en plaine, on caressera (toujours par le bas) les 28-29° dans la tranche 700-900 m. Le vent de sud prendra un peu de force cet après-midi, il nous garantira une humidité relativement faible ce qui nous permettra de passer ces chaleurs sans trop de difficultés. Sur le soir, l'air deviendra même franchement sec et le restera toute la nuit (température du point de rosée au voisinage de 5°).

Demain mercredi la chaleur ne partira que l'après-midi, elle aura peut-être même le temps de pousser au-dessus de 30-31° sur Lyon. Le ciel pourrait être chaotique dès le lever du jour où 2 gouttes sont envisageables uniquement sur les monts du Forez, le soleil reprendrait ensuite les commandes avant de baisser les bras en début d'après-midi suite aux formations nuageuses. Des pluies orageuses sont alors prévues en seconde partie d'après-midi, a priori elles ne seraient ni virulentes ni généralisées ; pas mal de secteurs pourraient atteindre la nuit au sec.

Jeudi ne méritera pas sa place en seconde quinzaine de juin : les averses orageuses seront généralisées et durables, la température ne touchera pas 20° au-dessus de 600-800 m.

Vendredi ne dissemblera pas à jeudi, il pourrait faire encore plus frais sous des pluies toujours probables mais peut-être un peu moins fournies que la veille.

On est en droit d'attendre un arrosage significatif entre mercredi soir et samedi matin : une lame de 20 millimètres ne semble pas exagérée.

Samedi les précipitations tariront, le soleil fera le ménage dans une ambiance encore trop fraîche pour un standing de dernière décade de juin.

Dimanche nous replacera dans la course estivale.

La semaine prochaine comporte plus d'interrogations que de certitudes. D'accord il devrait faire très chaud lundi (33-35° en plaine) mais mardi sera-t-il capable de couper l'acétylène du chalumeau ou celui-ci restera-t-il en fonction plus longtemps ?

lundi 17 juin 2019 à 9h 30.

Les températures nocturnes de la plaine du Forez sont encore passées sous 10 degrés cette nuit, ici à Violay le thermomètre ne s'est pas abaissé sous 10.9°.

Un peu comme hier, nous bénéficierons d'un incontestable soleil en matinée ; l'après-midi permettra la formation de quelques nuages vaguement convectifs qui n'auront pas les moyens de nous soustraire à l'été. Prévoyons des températures en hausse de 3 bons degrés un peu de partout, on dépassera facilement 25° en plaine et s'en approchera par le bas vers 800 m.

Demain mardi nous poursuivrons notre course vers l'été, on pourra même parler de coup de chalumeau puisque les plus-de-30-degrés se généraliseront à toute altitude inférieure à 500 m. Tablons donc sur du 32 voire 33° dans les coins les plus chalumés. On peut faire confiance à la température du point de rosée qui devrait, elle, rester relativement basse ; nous n'aurons donc pas une chaleur "lourde". Les nuages bourgeonnants seront toujours de la partie, ils seraient même plus nombreux qu'aujourd'hui mais je ne pense pas qu'ils soient capables de donner une goutte de pluie, ou alors juste une petite sur les monts du Forez.

La douceur ne nous quittera pas dans la nuit de mardi à mercredi, elle permettra à mercredi de débuter sur des bases thermiques élevées.

Mercredi ne poursuivra pas la tendance haussière en ce qui concerne la température, même si la matinée sera incontestablement à ranger dans le tiroir des estivales. Si vous n'avez pas ramassé l'herbe mardi soir, il faudra le faire avant mercredi midi car le temps commencera à tramacher comme on disait par là du temps de la daille, c'est-à-dire avant l'invention de la barre de coupe. La dégradation venant de l'ouest, Lyon et sa plaine auront sans doute le temps d'inscrire une température semblable à celle de mardi à savoir 32-33°. Tablons sur la venue de la pluie orageuse dès le début d'après-midi sur les monts du Forez, en cours d'après-midi par ici. N'attendons toutefois pas de bon arrosage pour cette moitié de mercredi, juste un avertissement du changement.

Jeudi, en revanche, la pluie ne devrait pas nous louper. Partons pour l'instant (on a bien le temps d'en revenir ) sur un bel arrosage dans une ambiance redevenue trop tiède pour la saison (isotherme 20° possiblement toute la journée sous 800-90m).

Vendredi poursuivrait la tendance humide et fraîche.

Samedi les pluies disparaîtront probablement, le bilan pluviométrique de ces dernières journées est en capacité d'être significatif. Même si la pluie tarit, la chaleur ne reviendra pas pour autant, pas tout de suite.

Dimanche : beau et juste ou à peine chaud.

dimanche 16 juin 2019 à 9h.

J'espère que vous avez pu bénéficier de bonnes prévisions grâce à Ludovic... et que vous avez placé son site parmi vos favoris.

Je constate qu'il a enfin plu cette semaine : 55 mm de total selon le pluviomètre normalisé, voilà une excellente chose en préparation de l'été.

Après consultation rapide des différentes cartes et graphiques, le déroulé météo de ces 5 ou 6 prochains jours semble assez fiable.

Aujourd'hui demain et après-demain mardi, l'été retentera une percée ; les températures gagneront 3 degrés d'un après-midi sur l'autre ce qui devrait amener, mardi, les maximales à dépasser 30° dans certaines plaines.

Il est possible que mercredi permette au soleil de nous pousser encore un petit peu plus haut le bouchon thermique : il est tout aussi possible que la journée se termine sous la pluie ou, au minimum, initie un refroidissement.

Jeudi, vendredi, samedi : temps de plus en plus frais et à tendance orageuse affirmée.

Si vous n'avez pas encore coupé l'herbe, vous avez une fenêtre aujourd'hui ; au niveau du séchage, vous devriez être tranquille jusqu'à mardi soir et pourquoi pas mercredi en début d'après-midi ?

lundi 10 juin 2019 à 3h.

 

 

Comme annoncé, voici l'adresse à laquelle vous retrouverez mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi vos prévisions météo. Les prévisions seront faites par Ludovic Robert de Bard.

www.meteobard.fr

On se retrouve dimanche prochain.

dimanche 9 juin 2019 à 8h30.

J'étais un brin pessimiste hier en ne voyant pas l'isotherme 20° franchir les 600-700 m, il est finalement monté jusqu'ici (20.0° de maximale) ; si on calcule la moyenne des 24 dernières maximales d'un 8 juin, on trouve 20.3°... on peut donc dire qu'hier nous a offert une après-midi de saison. Les plaines n'ont pas beaucoup plus chauffé : 25.4° à Gerland, 24.8° au Breuil, 24.3° à Arnas, 23.9° à Bron et Veauchette, 23.4° à Andrézieux, 22.9° à Arthun, 21.7° à Roanne.

Ce matin il fait moins frais qu'hier (3 degrés de plus), on ne doit cependant pas se hâter dans les projections et penser qu'il fera aussi 3 degrés de plus cet après-midi... Actuellement, une zone pluvieuse tangente le sud-est de nos deux départements, la pluie frôle Lyon et St-Etienne. On pourrait recevoir quelques rares gouttes de sa part en cours de journée ce qui tempérerait le mercure ; les températures maximales, ici à Violay et plus généralement sur les hauteurs dépassant 600-800 m, resteraient voisines de 17-19° cet après-midi.

La nuit prochaine, des pluies plus soutenues sont envisageables, elles seraient enfin en mesure de nous donner un arrosage conséquent. Ces abats seraient potentiellement orageux donc difficiles à cerner...

Lundi n'est pas encline à nous offrir une belle journée de mi juin : la température sera en baisse avec la rotation du vent au nord et il est bien possible que la pluie nous concerne une bonne partie de la journée. Ces pluies finiraient par donner un cumul intéressant, de l'ordre de 10 ou 15 mm d'ici le soir.

Mardi il fera bien frais et la tendance toujours pluvieuse ; dans ces conditions, il est difficile d'imaginer une maximale supérieure à 13-15° dans le secteur.

Mercredi le temps s'améliorera, la température croîtra mais pas suffisamment pour recoller à la saison. Il ne devrait plus pleuvoir ; le bilan pluviométrique de ces 3 derniers jours pourrait enfin ressembler à un bon arrosage : de l'ordre de 20 mm ou plus.

Une bouffée chaude semble sur les rails pour jeudi avant une très éventuelle dégradation orageuse vendredi et samedi.

J'ai à présent deux nouvelles à vous annoncer ; comme bien souvent, il y en a une de meilleure que l'autre.

Je commence par la bonne : vous serez en vacances de la météo à temps perdu la semaine prochaine ! Vous pourrez enfin vous reposer un peu...

Et termine par la très bonne : je vous ai trouvé un remplaçant ! C'est pas beau ça ? Je me suis dit : vu le prix exorbitant qu'ils paient pour ce service, il serait proprement scandaleux de l'interrompre, comme ça, sans concertation ni préavis...

Vous aurez demain matin, ici même et bien avant la première heure, l'adresse à laquelle vous devrez vous connecter pour bénéficier de la continuité.

samedi 8 juin 2019 à 8h30.

Les situations d'énormes contrastes thermique nous ont encore valu, hier, des configurations incroyables :

* A 13h on avait 5.6° au col de la Loge, 14.2° à Roanne et encore 23.4° à Feurs !

* Vers 13h30 il faisait 25.9° à Lyon Gerland et il neigeait en bas des pistes de Chalmazel à seulement 1100 m d'altitude ! Si vous ne me croyez pas, regardez les archives de la webcam du front de neige du 7 juin 2019 à 13h16, 14h31, 14h46. Dommage que celle du haut du télésiège ne fonctionne pas car vu les intensités et la longueur de l'épisode (au moins 1 heure), les bruyères ont dû grisouiller sur le haut. Sur le Sancy, la webcam située vers 1600-1700 m montrait un décor plus que gris entre 11h30 et 15h30.

* A 14h il faisait 10° aux Sauvages et encore 24° à St-Germain-Nuelles au-dessus de l'Arbresle, 24.5° à Bron, 24.7° à Liergues ainsi qu'à St-Georges-de-Reneins, 25° à Arnas,  26° à St-Exupéry, 26.2° à Gerland ! Ceci sans la moindre goutte de pluie.

Le vent n'a pas été exceptionnel de vigueur, il n'a poussé "que" jusqu'à 100 km/h aux Sauvages ainsi qu'à Chalmazel Gardonnanche.

La pluie (et neige) s'est attardée sur les monts du Forez, elle nous a en revanche soigneusement évité... 0.3 mm au relevé de ce matin.

Actuellement on ne se croirait pas dans une première décade de juin : 7° de minimale ici alors que la moyenne 95-18 de celles-ci (lors d'un 8 juin) s'élève ici à 11.3° et seulement 3.2° à Arthun. Le soleil ne comptera pas ses heures en ce samedi, il ne pourra toutefois pas hisser l'isotherme 20° au-dessus de 600-700 m... Encore une journée très déficitaire en température moyenne. Le vent, vanné, virera à l'est.

Demain dimanche on aura moins froid le matin sans pour autant, cependant, être revenu à la saison ; les nuages prendront de l'ampleur tout en préservant la sensation de beau temps. La vague évolution orageuse évoquée dans l'édito d'hier perd en crédibilité pour l'après-midi ; les pluies soutenues ne seraient toutefois pas très loin, probablement situées, à la mi journée, aux portes sud de nos départements. En cours d'après-midi la zone pluvieuse entamerait un mouvement vers le nord, touchant une partie de l'agglomération lyonnaise ainsi que tout le Pilat ; il n'est pas impossible qu'elle vienne jusqu'à nous sur les coups de 17-19h. La température, initiée sur des bases matinales correctes, se trouvera frustrée par les nuages l'après-midi... Il n'est pas écrit qu'elle arrive, ici, à 20°.

On peut compter sur une nouvelle potentialité pluvieuse à partir de lundi et ce pour au moins 3 jours. On ne va pas se plaindre de la pluie... depuis le temps qu'on l'attend (17 mm sur les 30 derniers jours tout de même !)... le problème c'est la température... celle-ci, à notre étage 700-900 m, a de grandes "chances" de ne jamais passer 15° durant ces trois journées... Et 3 jours consécutifs vaguement pluvieux à moins de 15 degrés... ce n'est pas facile à vivre en juin.

vendredi 7 juin 2019 à 8h15.

Nous sommes passés du trop chaud au trop froid : seulement 11° de température moyenne ici hier, soit la valeur d'un début mai ou début octobre.

Ce matin le soleil répond présent ; les températures minimales nocturnes sont nettement remontées, on les trouve autour de 10 degrés dans une très épaisse plage altimétrique : de 300 à 1300 m. Le vent, à la tâche depuis la fin de nuit en plaine du Forez mais encore hésitant sur le Lyonnais, pousse déjà quelques rafales à 60-75 km/h de secteur sud-est ; il montera au-dessus de 100 km/h à la mi journée en des lieux exposés comme celui des Sauvages par exemple. Nous ne conserverons le ciel bleu qu'en matinée, ensuite la couverture nuageuse nous occultera le soleil jusqu'à ce soir où il pourrait tout de même revenir nous souhaiter bonne nuit juste avant d'aller se coucher.

J'allais oublier la pluie... c'est vrai qu'aujourd'hui vendredi était censé accueillir la "troisième opportunité" de la semaine... Autant tout de suite ne rien attendre de cette dégradation, elle ne donnera au maximum qu'un millimètre là où les gouttes tomberont (c'est-à-dire pas de partout).

Demain samedi l'atmosphère retrouvera son calme ; il faudra se baisser pour  ramasser les températures matinales retombées à des niveaux automnaux (6 à 7° par ici vers 700-900 m), les maximales quant à elles ne pourront hisser l'isotherme 20° que vers 500-600 m d'altitude, un peu comme hier en fait. Le soleil, qui est bien le seul capable d'arroser ces temps-ci, nous inondera de lumière.

Dimanche nous donnera 2 ou 3 degrés de plus le matin et presque autant l'après-midi ; nous devrions bénéficier, au plus doux, d'une vingtaine de degrés dans notre strate 700-900. Quelques nuages feront office de parasol à la mi journée puis pourraient être recyclés en paratonnerre en fin de journée. Cette tendance orageuse ne semble toutefois pas très téméraire, à voir son évolution dans les prochains jours. La seconde édition des balades en ballades a de bonnes chances de se dérouler dans de bonnes conditions.

Lundi, mardi, mercredi, jeudi : pouah !

jeudi 6 juin 2019 à 6h 45.

Alors ce refroidissement hier en fin d'après-midi ? On n'en voit pas tous les mois des spécimens comme celui-ci... hein pas vrai ?

Si on n'a pas eu les 10 degrés en 1/2 heure (Cf édito d'hier) ? Bien sûr que si on les a eu !

Violay : 20.3° à 19h20 et 10.5° à 19h50... d'accord, ça ne fait pas 10 mais 9.8°...

Arthun : 24.6° à 19h et 14.6° à 19h30... là il n'y a rien à redire, c'est du 10° en 30 minutes !

Et tout ceci sans une goutte de pluie évidemment, car une baisse de 10° en 30 minutes est certes banale à l'arrivée d'un orage...

Toujours hier et à 19h, on avait 25.7° à Feurs, 27.7° à Bron et 27.8° à St-Exupéry ; au même instant il ne faisait que 7.5° au col de la Loge soit un écart de 18.2° entre ce col et Feurs et plus de 20° avec Bron... Moi qui pensais que les plus forts écarts thermiques instantanés ne pouvaient se produire que sous inversion* (chaud en haut et froid en bas) à savoir atmosphère stable...

Quant à la neige qui devait revenir aux alentours de 1500 m (Cf édito d'hier), eh bien elle ne s'est pas dérobée, elle a même blanchouillé le Sancy au-dessus de 1700 m environ : voir ici le message et les photos publiés par Julien42.

Et la pluie ? on devait en avoir 5 millimètres ?

Eh bien on n'en a eu que 1.9 ici à Violay, 3 à Bron, 3.6 à Andrézieux et Bard, tout est à refaire donc.

Voyez ici (carte issu du site météo60) le cumul de pluie des dernières 36h... La fameuse diagonale Bordeaux-Lille se dessine en toute beauté... ils ont tout pris pour eux et rien partagé avec nous ! Les zones en jaune sur les Pyrénées Atlantiques et le Limousin représentent 60 mm et plus.

Ce matin les thermomètres sont bien bas : moins de 5° dès 800 m d'altitude, il faisait 0.6° à St-Anthème (patte d'oie) et 0.9° à Chalmazel Gardonnanche à 4h.

Aujourd'hui jeudi le soleil reviendra à temps partiel cet après-midi. Les fortes chaleurs sont bien terminées, il ne fera pas 20 degrés au-dessus de 500-600 m.

Demain vendredi la douceur de saison n'aura pas le temps de se développer : attendons-nous à un fort coup de vent l'après-midi (pointes à plus de 100 km/h sur les points hauts) ainsi qu'à une dégradation pluvieuse en cours d'après-midi. Celle-ci ne semble pas bien plus solide que celle d'hier soir, elle pourrait ne donner que 3-5 millimètres.

Samedi : matin frais et journée à peine réchauffée. Le soleil revenu nous distribuera le triste minimum à savoir 20-22° par ici au meilleur de l'après-midi.

Dimanche montrera quelques velléités estivales, il sera probablement coupé dans son élan par lundi.

Semaine prochaine ?

Fraîche et humide.

 

* dans notre secteur, la plus forte inversion instantanée (i.e mesurée à un instant donné) est toujours de 17.2°. Voir le forum, dans ce fil de discussion, pour plus de détails.

mercredi 5 juin 2019 à 8h 15.

Les perspectives ne sont pas bonnes si vous attendez la pluie pour aujourd'hui... Hier encore je pensais que les masses d'eau de la fameuse diagonale Bordeaux-Lille (voir éditos de samedi 1er et lundi 3) allaient, dans leur grande bonté, nous abandonner, ce soir, de 10 à 15 mm... mais c'était hier. La configuration de ce matin amoindrit considérablement la lame d'eau espérée dans le secteur, elle serait plutôt voisine de 5 mm...

Aujourd'hui donc nous conserverons jusqu'à la fin d'après-midi un temps chaud poussant des maximales jusqu'au-dessus de 30° sur Lyon. Vent de sud pénible cet après-midi. Le refroidissement sera brutal, il s'opèrera vers 19h sur les monts du Forez et vers 20h par ici ; nous perdrons alors une bonne dizaine de degrés en l'espace d'une demi-heure. La neige fera son retour sur les plus hauts sommets du Massif Central, aux alentours de 1500 m, localement plus bas sous les orages. Pour un changement, ce sera un changement. Par ici, la pluie se manifestera en début de soirée, n'attendons pas bien plus de 5 mm, la perturbation se sera tellement affaiblie qu'on pourrait même ne pas avoir d'orages.

Demain jeudi les températures matinales se situeront sous 10° dès 500-600 m d'altitude. L'ambiance redeviendra rapidement lumineuse, les températures vespérales peineront à atteindre 20 degrés vers et au-dessus de 600-800 m, on les trouvera au voisinage de 22-23° en plaine.

Vendredi le vent de sud se réveillera, il n'aura pas le temps de nous pousser bien haut le mercure (maxis voisines de celles de la veille) car la pluie débarquera vers la mi journée. Là encore, nous ne serons pas inondés... S'il tombe entre 5 et 10 mm, ce sera bien.

Samedi ressemblera à jeudi à savoir frais (minimales inférieures à 10° dès 500-600 m alt) ; nous retrouverons dès la matinée un temps lumineux, les températures de l'après-midi ne se hisseront pas au niveau de saison avec une isotherme 20° aux alentours de 500-700 m à son apogée.

Dimanche serait plus doux et encore sec.

On entrevoit (depuis quelques temps déjà) une tendance humide pour la semaine prochaine.

mardi 4 juin 2019 à 8h 45.

La première proposition pluvieuse n'a rien donné hier, juste des nuages, même pas un coup de tonnerre.

Aujourd'hui nous renouons avec l'ensoleillement, la grosse chaleur (30° ou plus en plaine) et... le vent de sud. Celui-ci est pour l'instant à l'échauffement, il poussera des pointes à 50-70 km/h cet après-midi et en soirée.

Demain mercredi le temps changera. Nous nous réveillerons encore sous la chaleur mais nous nous coucherons dans la fraîcheur. Prévoyons donc une belle journée chaude (30° en plaine) puis une dégradation prévue en fin d'après-midi voire soirée. La seconde opportunité pluvieuse se présentera alors à nous en soirée ou nuit suivante, elle est en capacité de nous abandonner un arrosage significatif (sans doute sous forme orageux). 10 à 20 mm si on veut un ordre de grandeur (à affiner dans l'édito de demain). Le vent du Midi ne lâchera rien.

Jeudi matin le thermomètre passera sous 10° dès 500-600 m d'altitude et n'atteindra pas 20° l'après-midi même avec l'aide du soleil bataillant avec les nuages.

Vendredi se profilera notre troisième opportunité pluvieuse. Après une matinée juste fraîche, le soleil reviendra nous chauffer la mi journée avec un thermostat réglé sur la saison. Le vent de sud n'en démordra pas. En cours d'après-midi l'onde pluvieuse nous touchera par l'ouest, elle ne semble pas décidée à s'attarder sur le secteur mais les débits seraient assez soutenus. Difficile, à cette distance, de jauger la bête en terme de millimètres mais on pourrait de nouveau en récolter de l'ordre d'une dizaine.

Belle fraîcheur samedi matin sous le vent d'ouest, puis journée sans doute ensoleillée tout en restant un peu trop froide pour le calendrier.

Dimanche semble en capacité de nous offrir un temps agréable.

Une certaine tendance humide se profile pour la semaine prochaine.

lundi 3 juin 2019 à 7h 30.

Ce n'est évidemment pas une surprise : le record journalier de haute maximale a donc été battu hier à au moins Andrézieux, Bron et St-Exupéry.

- Record journalier de haute maximale, c'est quoi ce machin ?

- C'est la plus haute température enregistrée (donc la plus haute maximale) -en l'occurrence ici depuis 1921 à Bron, 1946 à Andrézieux et 1974 à St-Exupéry- lors du jour considéré, à savoir hier un 2 juin. En d'autres termes : on n'avait jamais vu d'aussi haute température, lors d'un 2 juin, depuis les premières mesures météo rappelées ci-dessus.

Pendant qu'on y est, on peut parler, même s'il est beaucoup moins évoqué en ces temps de réchauffement, du record journalier de basse maximale : il s'agit de la plus basse température maximale enregistrée lors d'un jour donné et pour plusieurs années.

Ceci dit, à Andrézieux, le record n'a pas été battu à plate couture : il était de 31° jusqu'à hier, il est présentement de 31.5°. Bron a fait un peu plus fort avec 31.9° pour 30.8° d'ancien record.

Il y a tout de même eu une surprise cette nuit : les records de haute minimale n'ont pas été battus ni à Andrézieux (il a manqué 0.8°), ni à Bron, seul St-Exupéry établit un nouveau record journalier avec 18.4° de mini (provisoire...) contre 18.1° d'ancien record (en 2002). si on excepte St Exupéry c'est à Violay où il a fait le plus doux de le nuit : 18.1° de minimale.

Un mot encore sur les indices humidex d'hier : ils ont dépassé 35 (un indice humidex, comme tout indice, n'a pas d'unité) dans beaucoup d'endroits à altitude inférieure à 500 m. La sensation de "lourdeur" ou plus proprement de moiteur était donc très présente.

Aujourd'hui nous ne chaufferons pas autant qu'hier (mis à part sur Lyon) pour cause d'ensoleillement défaillant ; tablons sur 1 à 3 degrés de moins. Je crains fort que la première tentative orageuse ne se traduise par un gros flop dans notre secteur... certes on pourrait recevoir quelques orages cet après-midi, mais ceux-ci seraient loin d'être généralisés... autant ne pas trop compter sur les millimètres aujourd'hui.

Après une nuit de lundi à mardi de nouveau remarquablement chaude pour le calendrier (mais peut-être pas au niveau des records), la journée de mardi récupèrera les degrés abandonnés la veille. Le soleil reprendra les commandes du ciel. Bref, on va de nouveau cuire.

Mercredi il fera sans doute plus chaud à 6-7h qu'à 21-22h. Le radoucissement semble inéluctable, il devait être accompagné de notre seconde opportunité pluvieuse (voir édito d'hier)... oui, il devait l'être... là encore il serait prudent de ne pas trop miser dessus... si la pluie veut bien nous arriver, ce serait en soirée ou dans la nuit suivante.

Jeudi matin on devrait trouver un thermomètre voisin de 7-9° par ici entre 700 et 900 m. Le soleil n'aura sans doute pas beaucoup de mal à retrouver ses marques ; température de l'après-midi juste agréable.

Il ne faudrait pas passer à côté de notre troisième chance pluvieuse, prévue pour vendredi. L'espoir est encore permis, même si la fameuse diagonale Bordeaux-Luxembourg (qui serait plutôt Toulouse-Valenciennes) évoquée dans l'édito de samedi dernier nous bloque la perturbation à s'en faire déborder les pluviomètres...

Que peut-on dire sur samedi ? qu'il fera sans doute très frais le matin et juste tiède l'après-midi.

dimanche 2 juin 2019 à 7h.

On a eu plus de 30 degrés hier en plaine : 29.9° de maxi horaire à Feurs (donc probablement 30 ou plus à un moment ou à un autre), 29.7° à Roanne, 29.9° à Sain Bel, 30.1° à Bron, 30.2° à Arthun et au Breuil, 30.6° à Veauchette, 31.7° à Gerland. L'isotherme 20° a dû monter vers 1500 m. Ici à Violay, mon enregistreur placé au sommet de la commune (1000 m) a mesuré pour la première fois de l'année une température supérieure (mais alors bien supérieure) à 20 degrés avec pas moins de 23.1° ; en 2013, il avait fallu attendre le 6 juin pour avoir plus de 20° alors qu'en 2011, au 31 mai, il y avait déjà eu 13 jours au-dessus de 20.

Aujourd'hui il fera plus chaud, plus chaud de plusieurs degrés. Les records journaliers de haute maxi vont très probablement tomber à Andrézieux ainsi qu'à Bron, voir édito d'hier pour les détails. Les nuages ne bourgeonneront que sur les reliefs de la Madeleine, Bois Noirs et Monts du Forez, comme hier ils s'en tiendront au stade de choux-fleurs (de Bruxelles qui plus est).

La nuit prochaine sera extraordinairement chaude pour l'époque de l'année, les records (au moins journaliers) de haute mini vont eux aussi sauter. Le thermomètre pourrait ne pas descendre sous 20° en plaine.

Demain lundi une première opportunité orageuse se présentera. En plaine et plus précisément la lyonnaise, avant les éventuelles pluies, la température aura eu le temps de monter presque aussi haut que ses niveaux de la veille. Sur nos hauteurs, on devrait bénéficier davantage de l'ombre des cumulus et donc enregistrer 2 ou 3 degrés de moins que la veille.

Deuxième nuit torride, surtout là où les éventuelles averses ne seront pas passées.

Mardi la canicule reviendra, il fera de nouveau aussi chaud que dimanche.

Mercredi il en sera fini de cette exagération estivale, une seconde opportunité pluvieuse se présentera. Pluie ou pas, la température baissera nettement en fin de journée.

Jeudi nous aurons retrouvé la saison et un temps sec (?).

La troisième opportunité se placera vendredi ; elle semble, vu d'ici, un peu plus consistante ou un peu moins fragile que les deux premières. Températures en baisse, nous repasserions alors sous la saison.

samedi 1er juin 2019 à 8h 15.

Le challenge évoqué dans l'édito de samedi dernier (25 mai) n'a finalement pas été remporté par 2019. Il fallait, pour que ce soit le cas, enregistrer aucune température supérieure à 22.4° d'ici le 31 mai au soir, ce qui était le cas jusqu'à hier vendredi 31 après-midi... où il a fait 22.9°. En définitive, 2013 garde sa particularité de posséder la plus faible plus haute maximale dans ses 5 premiers mois.

Aujourd'hui l'été météorologique qui a frappé à la porte hier est sur le seuil ; demain il frappera de nouveau, les esprits cette fois-ci.

Notre samedi est promis à la grande lumière et à la chaleur ; on pourrait voir apparaître en plaine le premier 30 degrés de la saison et si ce n'est pas le cas, ce sera le premier 29°. Quelques développements de cumulus se formeront l'après-midi sur les reliefs.

La nuit prochaine se déroulera dans une grande douceur, assez loin toutefois des records en place.

Dimanche les thermomètres exploseront les records : à Andrézieux, on verra probablement celui de la plus haute maximale journalière ("seulement" 31°, en 2000) se faire allégrement doubler ;  celui de Bron, qui date de 1947, est lui aussi sur la sellette, il suffira au mercure de demain de dépasser 30.8° pour qu'il le renverse. On s'en tiendra toutefois aux records journaliers, il est hors de question d'aller chatouiller les records décadaires (36.8° à Andrézieux par exemple, le 9 de 2014). Comme la veille, on verra probablement bourgeonner quelques nuages en fin d'après-midi, ceux-ci ne donneront rien de plus que des choux-fleurs blancs.

Sur le soir, la fraîcheur ne reviendra pas, sous ce petit vent de sud et la couverture de haute altitude qui nous recouvrira, la nuit sera excessivement douce en plaine ; "excessif" est bien le mot puisque là encore, les records journaliers-et-pourquoi-pas-décadaires de haute maximale ne devraient pas faire de vieux os. Tablons sur un thermomètre ne passant pas sous 19-20° à Andrézieux, ce qui serait largement suffisant pour battre le record journalier (16.9°, en 2002) mais peut être un peu juste pour contester le décadaire (20 tout rond le 2 de 1999).

Il faut bien avouer que lundi reste mystérieux en ce qui concerne les prévisions du temps : certes il fera encore très chaud (record journalier possiblement de nouveau battu ou, à défaut, approché à moins d'un degré), l'incertitude porte sur le déclenchement des orages... se développeront-ils ? il est encore trop tôt pour décider... journée du doute...

Il faudra probablement encore 1 ou 2 jours à l'air froid présent sur la façade ouest de notre pays pour qu'il puisse bousculer la fournaise vers l'est. Prévoyons un regain possible de chaleur mardi, une éventuelle résistance mercredi avant le retour à la normale jeudi.

La pluie ? la vraie, la certaine, l'incontestable, l'indubitable ?

Il y a du potentiel, c'est certain. Outre l'éventuel arrosage orageux de lundi soir, les perturbations ne demandent qu'à s'engouffrer derrière l'air chaud... Pour l'instant, on les voit se casser le nez sur l'ouest du Massif Central ; le corridor Bordeaux-Luxembourg recevrait alors des quantités d'eau remarquables aux alentours de mardi-mercredi... Si l'ouest ne nous prend pas tout, il en resterait encore pour nous à partir de mercredi...

vendredi 31 mai 2019 à 8h.

Mai se réveille, un peu tard.

Ce dernier jour de printemps météorologique nous apportera enfin une température moyenne de saison ; il faudra pour cela bien attendre les maximales de l'après-midi car ce matin l'ambiance est encore beaucoup trop frisquette pour le calendrier avec des minis comprises entre 6 et 7° en plaine du Forez, entre 8 et 9° dans le val de Saône, vallées beaujolaises et monts avoisinants. Seul Montmelas semble être en avance sur son temps avec 14.2° de température minimale.

Ce après-midi nous gagnerons 4 à 5 degrés sur hier (où seule la plaine a eu 20 et plus) ce qui poussera les maximales aux alentours de 25° dans les meilleurs cas, de 20-22° par ici dans la tranche 700-900 m. Le vent tournera lentement au nord-est en s'affaiblissant. Quelques nuages pourront encore vivoter en cours d'après-midi.

Demain samedi le soleil sera roi du Monde, l'ambiance chauffera encore en prenant 3 degrés supplémentaires. Quelques lieux de basse altitude pourraient toucher une maximale plus proche de 30 que de 25. On ne remarquera que peu d'écart entre les plaines et les monts (25-26° possibles dans notre couche 700-900 m).

Il sera difficile de supporter dimanche pour nos petits organismes dorlotés par ce frais printemps ; dimanche les plaines "monteront" au-dessus de 30°, il est possible de voir le record journalier de haute maximale s'envoler à Andrézieux... C'est dire si le coup sera rude...  Le vent, faible, de secteur sud ou sud-est, ne s'opposera pas à une probable formation de cumulus en cours d'après-midi ; ceux-ci se développeront de préférence sur les reliefs et auraient comme (unique ?) conséquence d'y freiner un peu la chaleur, limitant l'altitude de l'isotherme 30° aux alentours de 500 m.

On se dirige vers une nuit de dimanche à lundi exceptionnelle de douceur, surtout en plaine. Si on n'a pas battu le record susnommé, on ne devrait pas rater celui de la plus haute mini journalière. En certains coins de plaine un peu surélevés (comme Andrézieux par exemple), la température nocturne pourrait ne pas passer sous 20 degrés.

Lundi l'ambiance sera moins sereine, les nuages bourgeonnants prendront de l'assurance, la température baissera de quelques degrés et le risque de pluie orageuse deviendra sensible en fin de journée.

Cette tendance orageuse se maintiendrait mardi et mercredi.

On tient sans doute là, entre lundi soir et jeudi matin, une opportunité de bonne pluie. Comme la situation serait orageuse, il est encore bien difficile d'être catégorique et encore plus d'annoncer les millimètres. Restons prudents...

jeudi 30 mai 2019 à 8h 15.

L'ambiance n'a finalement pas été aussi grise que prévu hier, le soleil a réussi une belle percée l'après-midi, il nous a sauvé d'une température trop froide en nous faisant grimper le mercure à 14.6°... on se satisfait de peu... Quelques autres maxis : 18.8°  Andrézieux (21.6° de maxi normale pour un 29 mai), 18.1° à Arthun, 19.6° à Arnas, 20.0° à Bron (22.1° de normale).

Ce matin le fond de l'air est encore excessivement frais, surtout en plaine où l'on ne relève que 4° de mini à Arthun, 4.4° à Andrézieux, 6.0° au Breuil,  6.6° à Sain Bel, 6.7° à Arnas, 7.7° ici à Violay, 8.2° à Bron (12.1° de normale pour un 30 mai), il n'y a bien que Montmelas qui affiche une température minimale supérieure, et même nettement supérieure, à 10° : 12.3°. Avec de telles fraîcheurs matinales, il est évidemment encore hors de question de viser une température de saison pour aujourd'hui.

Aujourd'hui la lumière est décidée à reconquérir le ciel, les nuages feront un peu de résistance, pour la forme. S'il faut parler de résistant, il ne faut pas oublier notre vent de nord (ou assimilé) qui entame aujourd'hui son douzième jour de rabotage. L'après-midi nous remontera le thermomètre de quelques degrés : les 20 degrés seront franchis en plaine, nous tournerons ici vers 800 m entre 16 et 18° selon l'exposition au vent de nord. Températures de l'après-midi juste de saison donc.

On verra encore quelques thermomètres sous 10° demain au lever du jour, il fera tout de même bien moins frais que ce matin ; ensuite le soleil réchauffera la matinée avant de possiblement se faire un peu chahuter par les nuages de l'après-midi (un peu comme aujourd'hui). Le vent terminera sa série de nord, il virera progressivement au nord-est. La température poursuivra sa hausse en déplaçant le curseur de l'isotherme 20° aux alentours de 1000 m. Notre plus haut communal pourrait alors recevoir son premier 20° de l'année.

La nuit de vendredi à samedi aura un petit goût d'été, elle serait capable de nous offrir la plus haute minimale de l'année avec des 12-15° selon les endroits. Le soleil écrasera la concurrence en imposant des "pas loin de 30" en plaine et des "voisins de 25" vers 700-900 m. Le vent poursuivra sa lente rotation, on le trouvera à l'est en fin de journée.

Dimanche il fera chaud, très chaud, excessivement chaud. "On va y craindre" comme on dit volontiers par ici. Dimanche il fera tellement chaud qu'on serait en mesure de battre le record journalier de haute maximale qui est actuellement encore de "seulement" 31° à Andrézieux (le 2 juin 2000). Ici à Violay et plus généralement dans la strate 700-900 m, les maximales se placeront à égale distance de 25 et de 30°. Le vent se sera calé au sud ; lui aussi, il aura tellement chaud qu'il ne soufflera presque plus.

Si vous n'avez rien trouvé d'estival aux nuits de vendredi à samedi ni à la suivante, alors vous ne manquerez pas celle de dimanche à lundi. Elle pourrait d'ailleurs, cette nuit de plein été, nous donner un nouveau record journalier de haute minimale (actuellement 16.9° à Andrézieux, en 2002). C'est effectivement en plaine que la douceur s'acharnera grâce à ce petit vent de sud qui entretiendra un brassage interdisant au sol de se refroidir.

Aurons-nous le temps, lundi, de voir le mercure presque renouveler l'exploit de la veille ? C'est fort possible. En toute fin d'après-midi ou le soir, une détérioration possiblement orageuse semble toutefois décidée à mater cet emballement estival.

La pluie dans tout ça ?

On a un espoir de la retrouver, disons en milieu de semaine prochaine. Un profond refroidissement est probable sur le proche Atlantique, nous serions situés sur sa marge orientale et, à ce titre, de bonnes pluies orageuses sont envisageables. Attention : l'échéance est lointaine et les fins positionnements encore incertains... enfin c'est mon avis et comme on dit : "tant qu'il y a de l'avis, y'a de l'espoir"... alors espoirons.

mercredi 29 mai 2019 à 8h 15.

Nous sommes au creux de la vague de frais. Ce matin le thermomètre est descendu ici à 6.1° (pour 9.5° de mini moyenne lors d'un 29 mai). Hier, malgré d'encourageantes percées ensoleillées, la température a renoncé à 13.1° soit 6 degrés sous ce qu'elle a eu l'habitude de faire, depuis 1995, lors d'un 28 mai.

Aujourd'hui il sera bien difficile de ne pas voir autre chose que du gris dans le ciel, l'ambiance de l'après-midi singera celle d'hier, avec toutefois les averses en moins. Tablons donc, pour ce mercredi, sur un déficit thermique moyen de l'ordre de 5°. Vent de nord pas fort, mais têtu.

Demain jeudi on allumera la lumière, enfin on devrait plutôt dire les veilleuses. Le soleil devrait arriver à nous chauffer un peu l'après-midi, nous ne regagnerons toutefois pas les degrés perdus, ni en matinée, ni en après-midi. Le risque de gouttes paraît très faible, le vent gardera le cap mais pas le rythme.

Vendredi pourrait se révéler plus chaude journée de l'année, au moins en ce qui concerne sa température maximale qui pourrait avoisiner 22-23° par ici. Le soleil deviendra majoritaire, le vent se lassera du nord, il débutera une reconversion au sud en prenant une petite composante est en cours d'après-midi.

Si vendredi a effectivement vu la plus haute température de 2019, alors ce record n'aura tenu que 24h. Tablons sur du 25° (ici !) et une déferlante de lumière. Vent au sud-est.

Dimanche mettra tout le monde d'accord en ce qui concerne la température : ce sera du 27-28° par ici et pas tant bien plus en plaine (qui devrait toutefois dépasser 30°). Soleil accablant, petit vent de sud.

J'ai comme la sensation que le début de semaine prochaine recèle encore pas mal de mystères. Prévoyons un radoucissement pour lundi, nous perdrions de l'ordre de 4-5° sur la veille ce qui nous laisserait encore un matelas de surabondance.

Ensuite, mardi et mercredi, le temps pourrait virer à l'orage. Il peut le faire...

mardi 28 mai 2019 à 7h 45.

J'ai été trop optimiste hier en prévoyant du 16-17° par ici et 22-23° en plaine, il aurait fallu baisser ces seuils de 2 ou 3 degrés pour tomber dans le vrai.

Ce matin le plafond nuageux se situe juste au-dessus de la maison, à environ 850 m d'altitude. Le fond de l'air n'est certes pas froid (9° actuellement) mais il ne faut pas tabler, avec le vent de nord-ouest et la tartine nuageuse, sur un réchauffement diurne de plus de 5 degrés. En cours d'après-midi, nous pourrions avoir la visite de quelques averses appuyées mais fort disséminées. Même les plus incontestables plaines n'arriveront pas à accrocher 20°.

Demain matin nous nous réveillerons dans le creux thermométrique, il ne fera guère plus de 5-6° dans la tranche 700-900 m. Les nuages seront toujours là pour nous séparer du soleil et l'ambiance de l'après-midi ne se sera pas réchauffée (13° au meilleur par ici soit 5 à 6° sous les normales). On ne devrait plus voir une goutte.

Jeudi arrivera du meilleur. Le soleil devrait commencer sa reconquête, le vent hésiter et les degrés étirer le thermomètre jusqu'à dépasser 15° (mais tout de même pas toucher 20)  par ici.

Vendredi, dernier jour de mai, nous donnera encore plus de douceur et davantage de lumière. L'isotherme 20° pourrait s'envoler jusqu'à 1000 m d'altitude.

Samedi 1er juin verra encore le thermomètre grimper de 2 échelons.

Dimanche l'ambiance n'aura rien à envier d'une journée de plein juillet : il ne sera pas impossible de voir le premier 30° en plaine.

Hier j'étais décidément trop optimiste en pensant que lundi allait surpasser dimanche dans ces enchères estivales. La tendance n'est certes pas encore bien fixée mais il se pourrait que lundi casse (brutalement ?) la colonne de mercure... L'été arriverait en fanfare mais ne durerait que 48 heures... Bon, pour une première, ça suffira peut-être, on a bien le temps de s'en plaindre de la chaleur...

lundi 27 mai 2019 à 7h 30.

Il est décidément très difficile d'avoir une température moyenne de saison en ce mois de mai : hier par exemple la température maxi est montée à 19.6° soit 0.5° de plus que la moyenne 1995-2018 mais la minimale plafonnait 2 degrés en dessous de son score moyen pour un 26 mai.

Aujourd'hui c'est au tour de la matinale d'être conforme (10.4° de mini provisoire pour... 10.4° de "normale") mais il y a fort à craindre que celle de cet après-midi ne soit pas à la hauteur. Quoi qu'il en soit, nous conserverons encore aujourd'hui une agréable douceur, peut-être pas au niveau de saison, mais douceur tout de même. Les températures maximales devraient plafonner aux alentours de 16-17° par ici vers 800 m tandis que les plaines, nettement moins fraîches, bénéficieront de 22-23°. Le vent de nord ou nord-ouest ne fera pas d'esclandre mais ne faiblira pas non plus, il conservera son allure marathonienne tout au long de la journée et même probablement une grande partie de la semaine. Autant ne pas trop compter sur le soleil en ce dernier lundi de mai, celui-ci semble attendre le 1er juin pour ouvrir les vannes.

Demain mardi l'aspect du ciel ne sera pas fondamentalement différent de celui d'aujourd'hui, c'est-à-dire bien gristounet pour une toute fin mai. Ce qui changera, c'est le niveau des températures qui aura abandonné 3 bons degrés sur aujourd'hui ; nous tournerons franchement le dos aux normales saisonnières avec nos 12-14° au meilleur de l'après-midi... Lors de la nuit précédente puis en cours de journée, une ou deux gouttes pourrait nous arriver, tout le monde n'aura pas la chance de les accueillir... Arrosage nul.

Mercredi matin le thermomètre rampera au voisinage de 5° vers 800-1000 m, la journée qui s'ensuivra ne montrera pas de réelle capacité esti printanière ; d'accord nous bénéficierons sans doute d'un ou deux degrés de plus que mardi mais le compte n'y sera pas.

Jeudi il nous manquera toujours le soleil ; d'ailleurs si on projette la somme d'ensoleillement sur les 5 jours qui nous séparent de juin, celle-ci pourrait ne pas atteindre 10h sur nos montagnes... La douceur reviendra péniblement, quelques stupides gouttes seraient en mesure de gâcher sans arroser ce jour férié.

Vendredi serait en capacité de nous pourvoir autre chose qu'un temps d'avril, n'en demandons toutefois pas trop, ce serait déjà un bel exploit qu'il tire l'ambiance au minimum syndical du calendrier.

Samedi nous serons en juin, samedi nous entrerons dans l'été météorologique (oui cet été là -comme toute autre saison d'ailleurs- se distingue du civil qui lui est basé sur des concepts astronomiques) et les choses sont bien décidées à changer...

Samedi sera le tour de chauffe, le soleil reviendra du diable vauvert et commencera à chambrer l'ambiance.

Dimanche deviendra probablement la plus chaude journée de l'année en cours, elle tiendra ce rang jusqu'à... lundi.

La pluie ?

A part les 2 gouttes briseuses d'ambiance, n'y comptez pas.

dimanche 26 mai 2019 à 8h 45.

L'été se prépare, il sera juste à l'heure aux horloges météorologiques.

Avant cette arrivée remarquée, il faudra passer par un épisode de fraîcheur en milieu de semaine.

Aujourd'hui le ciel redevient moins chaotique : le soleil dominera les débats, quelques nuages pourront toutefois se promener cet après-midi. L'ambiance reprendra 2 degrés sur hier, on pourrait ici frôler ou toucher 20°. L'indéboulonnable vent de nord montera toujours la garde, garde qu'il n'est pas prêt à lâcher.

Demain lundi les températures seront sur la pente descendante, on ne parlera pas encore de fraîcheur mais juste d'un temps de saison, sans plus. Prévoyons du 16-17° par ici au meilleur de la journée, 22° en plaine et un petit peu plus sur Lyon. On cherchera le soleil, on trouvera surtout des nuages.

Mardi les nuages seront encore majoritaires et la température ne collera plus du tout au calendrier. Quelques gouttes impuissantes se trouveront embarquées dans le vent de nord-ouest. N'attendons pas davantage de 15° au meilleur vers 800 m d'altitude, 20° en plaine.

Mercredi a l'air de vouloir s'arroger le titre de journée la plus froide de la semaine : nuages, vent de nord-ouest et seulement 12-13° l'après-midi vers 800 m, moins de 20° en plaine.

Après une nuit très fraîche, jeudi avouera son impuissance à rétablir la situation thermique ; certes on notera un effort mais insuffisant pour retrouver le calendrier.

Il faudra sans doute attendre vendredi, dernier jour du mois, pour renouer avec une ambiance digne d'une dernière extrémité de printemps. Le vent de nord s'essoufflera enfin.

Ensuite, à partir de samedi donc, nous serons officiellement entrés dans l'été météorologique 2019. Prévoyons alors un temps de plus en plus chaud capable de placer les premiers 30° de l'année en plaine au voisinage de mardi 4.

La pluie ?

Excepté quelques éventuelles gouttes inutiles en milieu de semaine, nous ne recevrons rien. Les grosses chaleurs arriveront au terme d'un temps sec accentué par ce vent de nord.

samedi 25 mai 2019 à 8h 30.

L'été météorologique comprend les 3 mois entiers normalement les plus doux, à savoir juin, juillet, août ; il débutera donc, comme tous les ans, le 1er juin prochain. Cette année le temps ne nous a pas offert (et ne nous offrira pas) d'avant-première estivale ; en revanche celui-ci pourrait démarrer sur les chapeaux de roue dès début juin.

Il y a de fortes chances que nous gardions, d'ici la fin du mois, notre 21.7° d'avril comme plus haute température de l'année. Si ceci se produit, ce serait, ici à Violay et au 31 mai, la plus faible plus haute température de l'année depuis au moins 1995.

- La plus faible plus haute ? c'est-à-dire ?

Vous recherchez, pour une année donnée, la plus forte température des 5 premiers mois et vous faites ceci pour toutes les années à votre disposition (ici seulement 25 dans une semaine). Vous disposez donc de 25 valeurs, il y en a "forcément" une de plus faible que toutes les autres... eh bien ce sera sans doute celle de 2019. Actuellement, la plus faible de ces 24 valeurs est celle de 2013 avec 22.4°, je doute fort qu'elle tienne son rang encore 7 jours.

Aujourd'hui le temps se dégradera l'après-midi, nous accueillerons quelques orages sur notre territoire, ils ne seront pas généralisés et donc ne laisseront pas beaucoup (voire pas du tout) de millimètres sur leur passage. On repassera pour l'arrosage significatif. Les températures n'évolueront pas vis-à-vis de celles d'hier en plaine, on les trouvera en revanche un tout petit peu moins douces en montagne, là où les nuages seraient les plus prompts à s'étendre. Partons sur 17-18° vers 1000 m et 25° sur Lyon.

Demain dimanche le soleil sera moins chahuté, la température en profitera pour reprendre 1 ou 2 degrés rehaussant à environ 800 m d'altitude le niveau de l'isotherme 20°.

Lundi sera la journée de transition entre la période printanière actuelle et la suivante, nettement moins douce. Lundi donc le thermomètre accusera 3 bons degrés de baisse, une ou deux gouttes isolées sont envisageables.

Mardi l'ambiance tournera à la pluie, à la pluie fraîche. Cette pluie présumée ne serait pas en mesure de donner les millimètres manquants, elle ne se contenterait que de gâcher la journée... une journée à mécontenter tout le monde donc : ceux qui attendent la pluie et ceux qui s'en passeraient. Température digne d'un début avril (et encore... pas celui de 1995 ni celui de 2011).

Mercredi il fera encore plus frais, on ne sera pas exonéré d'une goutte ou deux, ou d'un flocon ou deux au-dessus de 1000-1200 m seulement.

Jeudi nous aurons passé le creux mais certes pas retrouvé la température de croisière.

Le radoucissement se poursuivra vendredi.

vendredi 24 mai 2019 à 8h 30.

L'association d'un air doux et d'un généreux soleil a permis, hier, au thermomètre de dépasser 20° ici (21.3° max, seconde plus haute maxi de l'année) mais certaines stations de même altitude exposées au vent de nord n'ont pas eu ce privilège (19.3° de maxi à Bard).

Cette nuit la température n'est pas descendue, ici, sous 11.5° ; si cette minimale perdure jusqu'à ce soir 20h (ce qui est fort probable) alors ce sera la plus élevée de l'année en cours.

L'ambiance est donc très douce dès ce matin, des nuages filtrent le soleil mais celui-ci devrait réapparaître en cours de journée avant de de nouveau se faire déborder en cours ou fin d'après-midi. La température maximale avoisinera celle d'hier, elle pourrait même la surpasser à Lyon qui resterait plus longtemps sous domination solaire.

Demain samedi nous n'aurons pas changé de masse d'air, celle-ci sera toujours aussi douce. Le soleil aura plus de mal avec les nuages et ceux-ci seront capables, en cours ou fin d'après-midi, de provoquer quelques orages ponctuels. La nuit précédente aura été douce, la journée accusera une perte de 1 à 3° sur la veille.

Dimanche et lundi nous baignerons toujours dans le même air doux, les orages auront évacué notre zone et le soleil pourra revenir d'entre les nuages. Températures voisines de celles d'aujourd'hui.

Mardi marquera la fin de la douceur, le ciel s'assombrira et quelques pluies sont envisageables.

Mercredi il fera encore plus frais, gouttes possibles.

Il sera trop tôt, jeudi, pour retrouver un temps de saison : même si l'atmosphère se réchauffe, elle ne le fera pas suffisamment pour retrouver les standards de fin mai.

jeudi 23 mai 2019 à 7h 30.

Rien à faire, même en se rapprochant de juin, on ne discerne pas le moindre signe estival dans ce mois de mai. Qu'entends-je par "signe estival" ?, disons une (juste une) température maximale supérieure de 4 ou 5 degrés à sa normale, ce qui signifierait un 26-27° en plaine à cette époque de l'année.

Ce matin les minimales se situent sous 5° en plaine du Forez soit un déficit de 3 à 4 degrés. Aujourd'hui on peut atteindre, ici, nos fameux 20 degrés, ils seraient les premiers de mai et les troisièmes de l'année. Les nuages de l'après-midi seront moins nombreux qu'hier, il fera entre 23 et 25° en plaine. Cette journée de jeudi sera la dernière bien ensoleillée avant un nouvel arrivage nuageux.

Après une nuit plus douce, demain vendredi la douceur étendra son geste, nous aurons peut-être 1 degré de plus du côté de Lyon qui pourrait alors toucher 25°. Sur nos petites montagnes, le maximum thermique (probablement légèrement plus faible que celui d'aujourd'hui) se produira sans doute en début d'après-midi, avant le développement de nuages aptes à masquer le soleil voire à provoquer une petite averse isolée. Le sud de nos départements semble davantage concerné par cette évolution orageuse.

On ne verra pas beaucoup de modifications samedi, le thermomètre diurne abandonnera 2 ou 3 degrés et quelques averses pourraient mouiller la seconde partie de journée (cumul insuffisant, seulement de l'ordre de 3-5 mm en moyenne).

Dimanche et lundi nous redonneront une partie des degrés perdus tout en fermant le robinet pluvieux. L'ambiance n'aura toujours rien de pré estivale (maxis sans doute inférieures à 20° vers 800 m).

Un courant d'ouest à nord-ouest ne fait plus guère de doute pour le milieu de semaine prochaine : les journées de mardi à jeudi ne pourront nous offrir que des températures de fin mars ou début avril...

mercredi 22 mai 2019 à 8h.

Les prévisions se stabilisent pour cette semaine, elles se stabilisent dans le sens de la douceur de saison mais, malheureusement pour ceux qui en ont besoin (c'est-à-dire tout le monde) la pluie ne semble pas encline à nous arroser.

Ce matin il fait encore un petit peu frais (7.4° de mini) mais c'est pour la bonne cause : le ciel est dégagé et il devrait le rester au moins toute la matinée, il est possible qu'un voile s'installe en cours d'après-midi. Les températures maximales dépasseront largement 15° par ici mais ne toucheront pas 20.

Demain jeudi les données seront similaires : une relative fraîcheur matinale puis un temps très ensoleillé capable de pousser le mercure jusqu'à 20° ici en un lieu protégé du vent de nord.

Après une nuit de jeudi à vendredi nettement plus douce, le temps de vendredi devrait se maintenir à la lumière, nous aurons sans doute le temps d'enregistrer un nouveau "pas loin de 20" par ici avant une détérioration nettement moins franche qu'entrevue ces derniers jours ; celle-ci pourrait finalement se résumer à quelques nuages bourgeonnants en cours ou fin d'après-midi.

Samedi enregistrerait certes une rafraîchissement mais seulement de 2 ou 3 degrés ce qui nous replacerait dans des normes de saison. Une petite instabilité serait capable de disséminer ici ou là quelques averses possiblement orageuses.

Dimanche et lundi nous maintiendraient un temps de saison et sans doute redevenu sec.

mardi 21 mai 2019 à 7h 30.

Allez, on va dire que le pire est derrière nous (seulement 11.9° de maximale hier et beaucoup de brouillard), les journées devraient s'éclaircir et se réchauffer jusqu'à jeudi.

Certes ledit réchauffement sera très progressif, nous ne gagnerons pas beaucoup de degrés aujourd'hui : 1 ou 2 seulement au bon vouloir des (rares) percées ensoleillées. On peut toutefois tabler sur la disparition des averses.

Demain mercredi on engrangera sans doute encore 2 degrés ce qui devrait nous amener une température maximale à peu près de saison (16.9° pour la moyenne des 24 maximales 1995-2018 lors d'un 22 mai). Le soleil gagnera en présence.

Jeudi il est possible que l'on obtienne enfin notre premier 20 degrés du mois de mai, la plaine pourrait afficher 25°. Soleil dominant mais toujours petit air de nord.

Vendredi débutera sous la douceur mais celle-ci pourrait ne pas avoir le temps de totalement s'épanouir, une onde pluvieuse semble en effet calée pour nous arroser (et donc nous refroidir) en fin d'après-midi ou durant la nuit suivante.

Samedi n'assurera pas le standing d'une journée de fin mai, il manquera plusieurs degrés au thermomètre ; les averses, elles, ne nous manqueront pas*.

Embellie dimanche sous une température poussivement revenue à la saison.

Si on n'a pas eu notre 20° jeudi, lundi voire mardi pourraient être journées de seconde chance.

 

* : je l'aime bien cette phrase "les averses ne nous manqueront pas" ; avec elle je suis tranquille pour la sortie vélo de samedi car s'il ne pleut pas je pourrai toujours dire que les averses ne nous manquent pas et si on s'en prend une sur le coin du nez, j'aurai beau rôle de dire que celle-là, elle ne nous a pas manqué !

lundi 20 mai 2019 à 7h 30.

La seconde décade de mai se termine ce soir (ou demain matin, tout dépend des choses mesurées) et il est bien probable qu'elle n'arrive pas, pas plus elle que toutes les autres de 2019,  à surpasser la troisième de février en ce qui concerne la température moyenne : il faudrait obtenir plus de 12° aujourd'hui (donc une maxi au delà de 16°) pour que le dépassement s'opère...

Avec 8.6° de température moyenne, cette période des 19 premiers jours de mai est la seconde plus fraîche mesurée ici depuis au moins 1995 ; en 2010 il avait fait nettement plus froid : 7.3° mais beaucoup plus chaud en 2008 (14.6°). Les deux premières décades de mai 2010 avaient été intelligemment fraîches puisqu'il était tombé 70 mm d'eau durant cette période ; cette année, la fraîcheur a un peu moins de circonstances atténuantes car on ne relève que 45 mm.

Autant ne pas espérer de soleil ni aujourd'hui ni demain ; avec une telle résignation, on ne pourra être qu'agréablement surpris s'il lui prend idée de passer une tête. Le vent de secteur nord-ouest n'aidera pas la levée du mercure, aussi attendons-nous à "bénéficier" d'une température maximale de l'ordre de 11-13°. En plaine l'ambiance sera nettement plus douce de sorte que certains thermomètres lyonnais pourraient effleurer 20°. Hier d'ailleurs l'écart thermique entre la plaine Lyonnaise et les montagnettes environnantes était remarquablement élevé, par exemple il faisait 21.2° à 15h30 au Breuil mais que 11.8° ici. Enfin, pour parfaire (mot bien mal choisi...) la journée, quelques averses devraient apporter leur dot d'humidité.

Demain nous serons probablement soumis au même type de temps, peut-être gagnerons-nous 1 degré et verrons-nous les averses disparaître.

Mercredi apportera du meilleur : le soleil devrait arriver à percer quelques heures, les températures de l'après-midi dépasseront sans doute 15° vers 800 m. Le vent de nord (qui sera présent toute la semaine) n'aidera pas la montée en température.

On peut compter sur un beau temps presque chaud pour jeudi. La lumière ne fera pas défaut et le thermomètre arrivera peut-être à s'étirer jusqu'à 18-20° vers 800m.

Un petit rabiot de douceur semble possible pour vendredi matin voire un peu plus loin si on a de la chance, puis le temps basculerait de nouveau à la pluie et la fraîcheur en soirée.

Samedi : temps maussade et redevenu beaucoup trop frais pour une fin mai.

dimanche 19 mai 2019 à 10h 30.

ll va falloir attendre jeudi pour retrouver le vrai soleil (pas celui qui dure 10 minutes).

D'ici là les journées seront tracées du même trait, ou à peu près, que celui d'hier à savoir une température nocturne à peine dans les clous de saison en montagne et une maximale encore trop fraîche (surtout sur les hauteurs encore une fois).

Jeudi on pourra parler de coup de chaud puisque le thermomètre "risque" de s'envoler jusque à 20° vers 800 m.

Vendredi nous replongerions dans la fraîcheur avec probablement l'arrivée d'une bonne pluie.

samedi 18 mai 2019 à 5h 30.

Hier 17 mai 2019 à 17h il faisait ici 7.1° . Il y a deux ans, le 17 mai 2017 à 17h, il faisait ici 25.1°.

Lequel des ces deux 17 mai était le plus atypique ?

Réponse : celui d'hier car il manquait plus de 10 degrés pour arriver à la maximale moyenne (95-18) relative à un 17 mai (17.4°).

Depuis le début de l'année, la décade la plus douce en température moyenne est toujours la troisième de... février ! (9.7°).

La semaine qui vient n'est pas belle à voir, on ne passera pas 24h sans pluie (malheureusement pas forcément abondante). Oublions le 3ème 20° de l'année pour quelques jours, on a une petite chance de le voir jeudi ou vendredi prochain entre deux pluies ; et s'il ne se produit pas là... eh bien il faudra possiblement attendre juin... Parce qu'à partir de la fin de semaine prochaine, un bon courant de nord-ouest est fort capable de se mettre en place...

vendredi 17 mai 2019 à 7h 30.

Voilà, le beau temps (venté et très frais certes, mais beau tout de même) est derrière nous et il va falloir être très patient avant de pouvoir bénéficier de nouveau de 3 ou 4 jours consécutifs secs et ensoleillés... très patient.

Les nuages sont donc remontés du sud, ils en ont profité pour aussi remonter le thermomètre qui affiche 5 bons degrés de plus qu'hier à la même heure. Le temps restera gris toute la journée, nous aurons probablement quelques gouttes cet après-midi.

Demain samedi devrait débuter au sec, la pluie généralisée, redoutée il y a de ça quelques jours, a l'air de vouloir stagner à l'ouest du Massif Central (tous les départements de ce piedmont là prendraient alors de grosses quantités d'eau). Toutefois, il serait bien étonnant que l'après-midi se fasse sans averses ni orages. Le vent, discret, s'établira au sud avant de pivoter à l'ouest en toute fin d'après-midi ou début de soirée. L'ambiance de l'après-midi aura toutes les peines à placer une température voisine de 20°, même dans les plus incontestables plaines éventuellement épargnées par les gouttes.

Dimanche le gris s'assombrira, les petites pluies sont toujours attendues ici ou là, maintenant ou plus tard. Températures nocturnes conformes à la saison, il manquera encore quelques degrés aux diurnes.

De lundi à mercredi le temps ne changera guère : à peine tiède pour l'époque de l'année, les petites pluies ne seront jamais bien loin. Un temps idéal pour "faire partir le jardin".

On espère un peu plus de calories entre jeudi et vendredi... avant qu'une nouvelle (grosse ?) pluie vienne refroidir la fin de semaine.

jeudi 16 mai 2019 à 9h 30.

Qu'est-ce que c'est que ce temps ? plus on approche de l'été, plus il fait froid !

Ce matin on enregistre pas mal de gelées sous abri, par exemple à St-Just-en-Chevalet, Ambert, Chalmazel, St-Anthème... Andrézieux affiche une mini de 0.7°, 1.1° à Arthun ; Ici à Violay on est descendu à 2.7° sous abri et on a ce matin des traces de gel au sol... ça ne risque pas d'impacter le jardin (ou plutôt le "jardin potager") vu qu'il n'y a encore que de l'herbe dedans.

Cette remarquable fraîcheur matinale est à imputer au vent, vent qui s'est considérablement ratatiné et qui a donc permis à l'atmosphère de se refroidir par sa base. Aujourd'hui nous devrons célébrer la dernière journée de lumière avant... l'arrivée de l'été météorologique (?) à savoir le 1er juin. L'aspect global de l'évolution actuellement prévue ne laisse pas beaucoup de place à l'optimisme ensoleillé...

Aujourd'hui donc, notre soleil sera dans un premier temps seul au monde puis il verra arriver de la compagnie en cours ou fin d'après-midi. L'ambiance de l'après-midi reprendra un peu de douceur en poussant le mercure jusqu'à 16-17° par ici et un petit 20° en plaine. Le vent de nord-est fera moins le fier.

Demain vendredi nous replongerons, et pour longtemps, dans un temps frais (frais uniquement l'après-midi) où les gouttes ne nous laisseront jamais 24h de répit... Quant au soleil, il fera comme Charlie, il se cachera si bien qu'il sera parfois difficile de le voir.

Les gelées matinales seront demain terminées, au lever du jour les thermomètres se situeront tous au-dessus de 5°. Le ciel menaçant nous postillonnera forcément quelques petites pluies à un moment ou un autre (plus volontiers l'après-midi). Les températures maximales repartiront directement à la berne, il suffira de monter au-dessus de 600-900 m pour ne pas voir de 15° de la journée.

Plus le temps passe et plus samedi se dessine comme une journée relativement correcte pour celui qui a l'intention de rouler 411 km. Samedi matin les températures seront conformes à la saison (7-8° de mini en plaine) puis la tartine nuageuse associée à d'éventuels foyers orageux interdiront à celles de l'après-midi d'en faire de même. Avec un peu beaucoup de chance, nous pourrions presque passer au travers des gouttes.

Dimanche l'ambiance resterait douce en matinée, trop fraîche l'après-midi et peu ou pas ensoleillée. Là encore, il est difficile de voir où les pluies tomberont, elles seraient de toute manière assez discrètes, un peu comme la veille.

D'un point de vue millimétrique, il ne faut pas attendre de bonnes pluies efficaces pour cette fin de semaine, ce serait juste de la mouillasserie, à part sous les éventuels petits orages qui resteraient quoi qu'il en soit très localisés.

Ce type de temps (vaguement humide, doux la nuit mais trop frais en journée, très nuageux...) semble programmé pour toute la semaine prochaine. On se demande même s'il changera avant la fin du mois...

Ici, le dernier 20 degrés de l'année (on n'en a eu que 2 pour l'instant !) remonte au 21 avril... franchirons-nous le mois de mai sans en accrocher un autre ? pas impossible...

mercredi 15 mai 2019 à 9h 30.

Ici à l'abri du vent, les températures de l'après-midi sont plutôt confortables (16.2° de maxi hier), il en va autrement en des lieux plus exposés et à la même altitude (13.9° de maxi à Bard sous un vent moyen de l'ordre de 30 km/h).

Ce matin il gelait tout juste à 6h au col de la Loge (-0.1°), le thermomètre est descendu ici à 3.8° au plus bas.

La journée déjà bien entamée nous déversera, comme hier, des tombereaux de soleil ; le vent de nord-est n'en a toujours pas fini, il pourrait nous rétrograder la température maximale de 1 ou 2 degrés sur celle d'hier.

Demain jeudi commencera "comme d'habitude" à savoir sous la grande fraîcheur, le soleil et le vent. Quelques nuages flotteront l'après-midi, ils n'entameront pas l'impression lumineuse. Les températures maximales reprendront le ou les degrés perdus la veille, elles seront à peu près conformes à une mi mai. Le vent maintiendra le cap mais s'affaiblira au fil du temps.

Vendredi matin il fera moins froid. Les nuages prendront probablement une place bien plus importante que la veille, on n'est pas à l'abri d'une goutte en cours ou fin d'après-midi. Températures maximales voisines de celles de jeudi à savoir un (petit ?) 20° dans les meilleures plaines et pas tellement moins vers 800 m (16-17°). Le vent se sera sorti de l'ornière nord-est, il passera la journée à en tester d'autres à dominante sud.

Samedi, jour du 400.

Ah ça ne vous dit peut être rien vous un 400... un 400 c'est dur, c'est long, ce n'est pas fait pour les petits lapins de 6 semaines. Il faut être vieux pour faire un 400, certaines personnes ajoutent même qu'il faut être "vieux et c...".

Alors commençons par le vent de ce samedi, car c'est bien connu, pour le cycliste, le vent peut être tout gentil ou, comme aurait pu le dire Céline "tout vicieux ou tout charogne". Alors, on l'aura dans le museau ou dans le dos ? Eh bien il est possible qu'on l'ait en matinée dans le dos pour remonter jusque vers Charolles, puis, une fois le pi* fait à St-Honoré-les-Bains, qu'il tourne en soirée au nord-ouest (donc encore dans le dos)... moui, ce serait trop dos pour être vrai cette histoire... on verra bien.

Continuons par la pluie... eh oui, il serait bien étonnant qu'on enfile tous ces kilomètres sans devoir faire de même avec son K-Way (ah voui, de nos jours on ne dit plus K-Way, mais GoreTex). Les gouttes ne seront jamais loin.

Finissons par la température : une chose est certaine, on ne souffrira pas de la chaleur !  Tablons sur un tout petit 20° lors d'un furtif rayon de soleil à l'abri d'une haie sur les bords de l'Allier en passant par un tout petit 10° en matinée aux Auberges ou aux Echarmeaux puis en terminant par un minable 7-8° en toute fin de soirée à la Loge des Gardes.

Dimanche : dimanche il fera bien ce qu'il voudra, dimanche c'est lit toute la journée.

 

 

* le pi, pas le pipi ni le pitre. Faire le pi c'est tourner de 180°. Les matheux comprendront.

mardi 14 mai 2019 à 7h 30.

Il n'est pas prévu de grands changements météorologiques d'ici jeudi soir : nous conserverons ce vent de nord-est particulièrement rafraîchissant, nous garderons un plein soleil aujourd'hui puis un peu moins plein mercredi et jeudi, il fera toujours trop frais les nuits et juste doux les après-midi.

Ce matin on constate une fois de plus un énorme écart de température entre deux stations pourtant situées toutes les deux en plaine : à 6h il faisait 2.1° à Andrézieux et 8.2° à Arthun à ce même instant. L'isotherme 0° doit se situer aux environs de 1300-1500 m. En journée, le vent de nord-est qui s'est un peu assoupi ce matin reprendra sa soufflerie, les températures maximales toucheront alors juste leur normale de saison à savoir 18.8° à Andrézieux pour un 14 mai.

Même type de temps pour demain mercredi avec peut-être un ralentissement du vent et quelques rares nuages en plus.

Jeudi le vent commencera sa journée au nord, il l'a finira au sud. Nous verrons apparaître des nuages mais ceux-ci ne seront pas en mesure d'assombrir la journée. Le vent aura encore perdu un peu d'ardeur, on pourrait avoir alors des minimales plus faibles en plaine mais, en contrepartie, gagner 2 degrés l'après-midi.

Vendredi la couverture nuageuse s'épaissira, elle pourrait donner quelques gouttes l'après-midi. Les températures maximales gagneront encore 1 ou 2 degrés, on les verra sans doute dépasser 20° en plaine et ceci en fin de matinée ou début après-midi (avant l'arrivée présumée des gouttes). Vent de sud.

Samedi il n'y aura plus de vent (c'est une bonne chose pour les cyclistes). Le thermomètre retombera dans ses travers avec sans doute moins de 15° au meilleur vers 700-900 m. Les risques de pluies orageuses sont élevés.

Dimanche-lundi : retour du vent à l'ouest ou nord-ouest, pluies probables, température de l'après-midi trop fraîche pour l'époque de l'année.

lundi 13 mai 2019 à 7h 30.

Voici deux, et même quatre si on n'est pas trop regardant, belles journées qui débutent. Le soleil jettera toutes ses forces aujourd'hui et demain mardi, il sera peut être un peu moins rayonnant mercredi et jeudi ce qui n'empêchera pas un ressenti lumineux. Les amateurs de chaleurs printanières ne seront toujours pas à la fête car les calories prodiguées par le soleil seront immédiatement diluées dans un vent de nord-est soutenu. Attendons nous donc à des nuits très fraîches, à des journées d'aujourd'hui à mercredi aux températures maximales inférieures de quelques degrés aux normes de saison (environ 19° de maxi normale à Andrézieux pour l'intervalle [13 mai, 16 mai]), à un certain radoucissement jeudi.

Vendredi le vent tombera puis virera au sud. L'ambiance peinera toutefois à se réchauffer pour cause de probables nuages envahissants. Quelques gouttes sont envisageables.

La pluie, en provenance du sud, semble plus probable samedi, elle serait en capacité de se maintenir dimanche.

Ensuite ?

Toujours pas d'épisode pré estival en ligne de mire, la semaine prochaine serait à tendance grise et pluvieuse...

dimanche 12 mai 2019 à 9h 30.

Les averses d'hier ont fait tomber 4.3 mm, ce n'est certes pas grand chose mais ça a bien été suffisant pour contrarier la sortie vélo.

Ce matin la fraîcheur a posé ses premières valises : 4.7° de mini ici (8.9° pour la moyenne des 24 minis d'un 12 mai de 1995 à 2018). L'isotherme 0° doit se situer présentement entre 1400 et 1500 m d'après le thermomètre du puy de Dôme (p minuscule, donc il s'agit de la montagne). Nous recevrons peut être encore 1 goutte avant midi puis le ciel s'assèchera franchement et ceci pour plusieurs jours. Le courant de nord-est qui se met en place devrait, avec toutes les grisailles qu'il véhicule, arriver à nous priver de franc soleil une bonne partie de la journée, celui-ci pourrait tout de même percer en fin d'après-midi. Côté thermomètre, attendons-nous à une ambiance bien trop froide pour une mi mai, surtout que le vent de nord-est a l'intention de hausser le ton d'ici ce soir. Partons sur du 12° au meilleur de la journée vers 700-900 si le soleil veut bien nous arroser avant 17h, sinon on sera plus proche de 10 que de 12. La plaine n'obtiendra pas plus de 17° dans les meilleurs coins.

Demain lundi nous aurons encore perdu 1 ou 2 degrés sur la minimale ; le vent, lui, n'aura pas perdu le nord-est et se renforcera encore en cours de journée (rafales à 70-90 km/h sur les lieux exposés). Même avec un soleil de mai officiant à plein temps, le mercure ne sera pas poussé à hauteur convenable, il lui manquera encore 3 à 6° pour rivaliser avec un score moyen de mi mai.

Mardi sera la copie conforme de la veille : froid du matin au soir même en ayant donné les pleins pouvoirs au soleil. Le vent de nord-est ne perdra pas une minute.

On glanera 1 ou 3 degrés de chaleur pour mercredi et jeudi, ce gain sera toutefois insuffisant pour rendre ces deux journées dignes d'une mi mai. Le soleil se fera contester par les nuages qui resteront cependant improductifs. Notre vent de nord-est doutera.

Vendredi le vent basculera au sud. On pourrait enfin vivre une température de saison. Ce changement de temps serait en capacité de nous faire remonter un gros paquet pluvieux (voire orageux) du sud. Quelques gouttes pourraient alors débarquer en fin de journée.

Il ne faut pas plaisanter sur les prévisions de samedi parce que samedi y'en a qui vont faire un joli tour de vélo... Le paquet cité ci-dessus nous coulerait sur le nez durant ce prochain week-end... Le temps de samedi serait donc des plus exécrables pour le 400 de Feurs. On va relativiser en se disant que samedi est encore bien loin et que les tendances ne sont pas encore très solides... c'est sûr qu'elles sont plutôt liquides les tendances pour le prochain week...

samedi 11 mai 2019 à 9h.

La douceur s'en va, elle ne sera pas restée bien longtemps : à peine 24h...

Hier le thermomètre a enfin daigné nous offrir des températures tout juste de saison en plaine : Andrézieux est monté à 21.2° soit tout de même 1.4° de plus que la normale des maxis pour un 10 mai, mais le mercure s'était abaissé à 6.5° le matin, soit 1.7° de moins que la normale... Ici à Violay, avec 7.1° et 16.4° comme températures extrêmes, nous avons certes vécu le jour le plus doux de ce mois de mai, mais il nous a encore manqué 1 bon degré pour coller aux normes de saison.

Ce matin le contraste thermique entre les hauteurs et la plaine est remarquable : à 8h on avait 15° à Bron, 14.9° à Andrézieux contre seulement 8.5° ici à Violay. Cet après-midi,, le thermomètre stagnera voire régressera de plusieurs degrés là où il indique plus de 15° actuellement. Les pluies ne seront ni continues ni très productives, elles se contenteront de gâcher la journée et d'entretenir la fraîcheur. Le vent qui était encore orienté au sud hier après-midi, a viré à l'ouest cette nuit, il continuera sa rotation pour finir au nord en fin de soirée.

Demain dimanche les températures matinales auront perdu, en plaine, 7 à 8° sur celles de ce matin. Nous recevrons peut être encore 1 goutte le matin puis le ciel s'éclaircira en cours d'après-midi. Le fond de l'air se sera encore refroidi et l'après-midi, soleil ou pas soleil, ne nous donnera que 10-12° dans la tranche 700-900 m. Le vent, remarquable de vigueur et de constance, finira sa rotation en se calant au nord-est.

Lundi, mardi, mercredi le soleil ne fera plus de doute : il brillera du matin au soir (un petit bémol pour mardi cependant). Les nuits ne seront pas au niveau thermique d'une mi mai, il s'en faudra de beaucoup ; l'indéboulonnable vent de nord-est,  devrait, par son incessant brassage, éviter les gelées mais les thermomètres matinaux ramperont sous 5° et sur tous les barreaux de notre échelle altimétrique d'entre Rhône et Loire. On ne verra de l'herbe blanche au lever du jour que dans les trous ou fossés bien protégés d'Eole. Même avec ce plein soleil, il ne faudra pas espérer l'après-midi des douceurs dignes du calendrier, surtout pas sur les hauteurs exposées au rabot de nord-est : on n'atteindra sans doute pas ni 20° en plaine ni 15° vers 800 m.

Jeudi et vendredi l'ambiance finira par tout de même se réchauffer (en journée), nous atteindrons alors peut-être le minimum syndical d'une mi mai.

Samedi et dimanche sont encore éloignés mais il semble de plus en plus fortement que la pluie veuille revenir nous mouiller et nous rabaisser le thermostat de plusieurs degrés...

La tendance n'est donc pas bonne pour le 400 de Feurs qui partira samedi matin et qui arrivera, en fonction des candidats, le même jour vers minuit ou durant les premières heures de dimanche. Il est bien possible que l'on subisse de bonnes (?) pluies pas très chaudes (surtout en soirée sur les plateaux de la Madeleine) une bonne partie du temps.

Ce type de temps conviendra en revanche nettement mieux aux ultras fondus (comme un bien connu dentiste de la place du marché de Feurs) qui courront le 24h de l'INSA sur le campus de la Doua à Villeurbanne.

vendredi 10 mai 2019 à 7h45.

Le soleil aura du mal aujourd'hui, ça fait d'ailleurs depuis mars qu'il a du mal... La douceur poussera tout de même le mercure de cet après-midi un petit peu au-dessus de 20° en plaine, ce qui dépassera d'un cheveu les us et coutumes (19.8° à Andrézieux pour la moyenne 81-10 des maximales d'un 10 mai). Pas de pluie et pas de vent.

Demain samedi le défilé des averses reprendra ; outre les gouttes, la fraîcheur nous retombera dessus. Prévoyons un temps changeant avec un vent complètement désorienté puisqu'il sera au sud le matin, à l'ouest l'après-midi et au nord-ouest le soir. Les températures minimales promettent un très beau score (10-11° par ici) mais il ne fera pas plus chaud l'après-midi.

Dimanche le vent poursuivra sa rotation en passant au nord-est. Les averses ne devraient se rencontrer qu'en matinée, on peut espérer un peu plus de lumière l'après-midi dans une ambiance des plus fraîches (pour une mi mai !) si vous n'êtes pas abrité du vent. N'attendons pas grand chose de ces pluies du week-end : juste de quoi gâcher les sorties cyclistes.

Lundi et mardi la soufflerie de nord-est n'a pas du tout l'intention de faiblir, en revanche on sera gâté par le soleil qui brillera sans compter. Température toujours trop froide pour la saison, on évitera sans doute les gelées matinales au sol grâce au vent.

Jeudi et vendredi : toujours de la lumière avec un vent faiblissant mercredi et tournant au sud jeudi. Températures en hausse, les maximales -et juste les maximales- de jeudi arriveraient à atteindre ou passer les normes de saison.

Une rechute semble se profiler pour la fin de semaine avec un risque de pluie qui prend de l'ampleur... Un sale temps pour le 400 ?

jeudi 9 mai 2019 à 7h45.

La pluie a donné ici 25 mm, il s'agit donc d'un bel arrosage, sans grosse intensité.

Il reste sans doute quelques gouttes en suspens que nous recevrons aujourd'hui, rien de significatif, quelques fractions de millimètre seulement. L'ambiance est très douce ce matin (on a déjà 10-11° en plaine), avec tous ces nuages et le vent, la température ne s'élèvera guère cet après-midi : 17-18° en plaine et 13-14° vers 700-900 m. Le vent, actuellement de secteur sud, se renforcera cet après-midi en virant à l'ouest.

Demain vendredi il sera encore bien difficile de voir le soleil de près. La douceur poussera quelques degrés, nous devrions alors toucher voire juste dépasser 20° en plaine en fin d'après-midi. Le vent aura disparu, tout comme les gouttes.

Samedi nous replongerons dans une certaine fraîcheur, de petites pluies sont envisageables, le vent d'ouest reprendra du service. Les plaines n'arriveront plus à 20°, les hauteurs soumises au vent d'ouest et à la pluie fine se contenteront de 15° ou moins, ceci au meilleur de la journée évidemment.

Dimanche et lundi il fera encore plus frais, on sera même bel et bien dans le domaine du froid pour une mi mai. Dimanche les nuages tarderont à évacuer le ciel mais nous ne devrions plus subir de pluie ; le vent soufflera sans compter d'abord de nord-ouest puis de nord-est. On se méfiera des gelées au sol lundi matin, gelées qui ne se produiraient qu'en des lieux particulièrement bien protégés du vent de nord. Le soleil nous offrira, ensuite et enfin, une journée franchement lumineuse mais très frisquette sous le vent de nord-est plus que sensible.

Nous pourrions conserver ce temps lumineux (mais très frais eu égard à la dose importante de soleil) jusqu'en fin de semaine.

mercredi 8 mai 2019 à 9h15.

Quel réchauffement sur 24h ! hier il faisait -0.9° à 7h à Andrézieux et on mesurait 12.5° ce matin à la même heure !

La pluie est donc arrivée, il en est déjà tombé ici environ 8 mm, le plus gros reste à venir, probablement cet après-midi et possiblement sous forme d'orages. Ces fortes pluies devraient se situer su les monts de la Madeleine et Bois Noirs en début d'après-midi (vers 14h) puis se déplacer vers le sud est en balayant l'intégralité de nos départements, nous recevrions donc l'essentiel entre 16 et 18h. Ne nous fions donc pas à l'amélioration de cette mi journée. Ce soir, la douche sera terminée, elle aura sans doute déversé entre 20 et 30 mm par ici, peut-être davantage.

Demain jeudi nous ne serons pas à l'abri des 3 gouttes isolées, rien à voir toutefois avec ce qui se passe aujourd'hui. La température ne sera pas bien plus basse sur les reliefs qu'en plaine : tablons sur une fourchette 18-15° entre 300 et 800 m. Peu de soleil.

Vendredi une certaine douceur (ne s'écartant que très peu de la saison) repointera : on pourrait atteindre 20° en plaine... Une ou deux gouttes se sont pas à exclure dans un ciel possiblement moins encombré que la veille mais toutefois loin du tout bleu.

Le vent d'ouest, qui aura régné sur jeudi et vendredi, prendra une composante nord samedi. Une journée maussade semble se dessiner, avec de petites pluies et une température post meridiem qui nous fera remonter le printemps d'un bon mois.

Dimanche la lumière nous reviendra, accompagnée d'une température de mars... Nous débuterions alors une série de belles journées ensoleillées (mais pas du tout chaudes) capable de traverser la semaine prochaine.

Attention encore au possible gel au sol lundi matin !

mardi 7 mai 2019 à 7h30.

C'est au tour de la Plaine lyonnaise et du Val de Saône d'enregistrer ce matin des températures froides : 2.3° de mini provisoire à Bron où il faut remonter au moins à 1982 pour trouver plus frais un 7 mai, 1.5° à Arnas, 0.1° à Sain Bel, -0.5° au Breuil. De l'autre côté des Montagnes du Matin, l'ambiance est elle aussi plus froide qu'hier : il faisait -0.2° à 6h à Roanne, -1.4° de mini provisoire à Andrézieux, -0.2° à 5h à Feurs, -2.2° à 6h à St-Just-en-Chevalet, -0.1° à 4h à Boën, -1.2° de mini à Arthun. Ici à Violay et plus généralement sur les hauteurs non encaissées ni horizontales, il n'a pas gelé sous abri mais au sol oui.

Aujourd'hui la douceur revient sans s'attarder : l'ambiance s'échauffera rapidement en cours de matinée grâce au soleil, nous aurons cet après-midi des températures juste de saison à savoir un petit 20° en plaine et une quinzaine par ici vers 800 m. Le soleil, assez généreux en matinée, se fera recouvrir en cours d'après-midi.

Sale temps pour le vélo demain mercredi... Si la matinée se voit relativement épargnée par les gouttes, nous risquons de recevoir une jolie douche (orages possibles) l'après-midi au moins dans la moitié nord de nos deux départements. Températures redevenues nettement hors-gel le matin (minimales 8-10° plus élevées que celles de ce matin en plaine !) mais plafonnant en dessous des normes de saison sous les pluies de l'après-midi.

Jeudi le calme sera revenu, les nuages peineront à déblayer le terrain sans toutefois s'opposer à de belles percées ensoleillées. Température de l'après-midi encore trop timide, quelques gouttes ne sont pas totalement à exclure.

Vendredi nous gagnerons 2 degrés ce qui arrivera probablement à nous placer dans les clous d'un 10 mai. Sans doute pas de pluie.

Samedi la non excessive douceur persistera dans un premier temps puis se fera refroidir en soirée ou cours de nuit suivante.

Dimanche il fera de nouveau frais.

 

lundi 6 mai 2019 à 8h.

Ce matin les gelées sont beaucoup moins présentes qu'escompté en Plaine du Forez, probablement grâce aux nuages bas qui ont pu empêcher un trop grand rayonnement nocturne. Si on regarde les postes ayant un gel sous abri ce matin, alors le coup d'oeil est rapide : Arthun -0.5°, Violay et Larajasse -0.7°. On a encore des minis horaires de -1.2° aux Sauvages, -0.4° à Chalmazel G., -2.4° au col de la Loge, -2.2° à St-Anthème patte d'oie, -1.1° à St-Just-en-Chevalet, -1.5° à St-Nicolas-des-Biefs. La Plaine lyonnaise ainsi que le Val de Saône sont nettement restés hors-gel sans doute grâce au vent de nord résiduel (environ 16 km/h de vent moyen à Bron cette nuit).

Aujourd'hui lundi nous partons de trop froid pour espérer renouer avec un après-midi de début mai : nous aurons, au moins pire de la journée, environ 10° vers 800 m et à peine 15° sur Lyon. Le soleil devra composer avec encore pas mal de nuages bas, l'ambiance sera tout de même lumineuse.

Demain mardi le fond de l'air ne se sera pas beaucoup adouci en matinée, nous aurons des températures matinales assez groupées entre -1° et +3°, puis le fond de l'air prendra une saveur un peu plus printanière l'après-midi aidé qu'il sera par un soleil moins contesté. N'attendons toutefois pas de surplus de douceur, celle-ci assurera le minimum syndical pour un 7 mai à savoir un (petit ?) 20° en plaine et 15° vers 800 m. Pour idée, la température maximale normale (81-10) d'un 7 mai à Andrézieux est de 19° tout rond. Si on moyenne la minimale et la maximale, alors cette journée de mardi n'atteindra pas la maille calendaire.

Mercredi nous aurons de l'air plus doux dans le ciel mais verrons aussi revenir les nuages et la pluie. Il semble que celle-ci soit plus encline à arroser la moitié nord de nos départements ; il est encore difficile de cerner précisément ses heures de passage, on ne voit pas trop pour l'instant de moment privilégié. Il fera très doux le matin (gelées exclues, même dans les trous à froid) mais guère plus chaud l'après-midi sous les nuages et les pluies jamais bien loin.

Jeudi les gouttes s'espaceront ou disparaîtront, il restera des nuages pour s'opposer au soleil... températures un peu limite.

Poussée de douceur possible vendredi avant que samedi ne tempère de nouveau l'ambiance sous quelques éventuelles gouttes.

Fraîcheur marquée de retour pour dimanche et lundi.

dimanche 5 mai 2019 à 8h30.

Le refroidissement d'hier en fin d'après-midi n'a finalement pas été si brutal... vu qu'il faisait déjà froid avant la venue du front (maxi de seulement 8.9° sous un passage ensoleillé et 7.5° à 17h10 juste au début du refroidissement).

La neige est arrivée un petit peu après 18h30. Une chute de neige en mai n'est pas, ici, très rare : depuis mai 1995 inclus, on dénombre, en comptant hier, 16 jours "avec chute de neige". Toujours depuis 1995, la plus tardive s'est produite le 25 mai (2013). Si on parle à présent de neige au sol (ce qui, surtout en mai, n'est pas équivalent avec la présence de flocons), alors on se souvient peut être du fameux samedi 13 mai 1995 où il avait ici neigé toute la journée en maintenant un sol blanc ; c'était d'ailleurs le jour du 400 de Bron, les conditions étaient bien évidemment dantesques pour le vélo... surtout quand on a 400 km à rouler... On a eu encore de la neige au sol le matin le 7 mai 1997, le 7 mai 2004, le 5 mai 2010. Depuis 1991 et jusqu'à 2018, la date médiane (et moyenne d'ailleurs) de dernier flocon de printemps est le 21 avril, c'est en 2011 que l'on a vu le dernier flocon le plus précoce : le 28 février !

Nous sommes hier passés tout près d'un jour avec gel puisque la minimale s'est produite en toute dernière extrémité : +0.2° à 20h. Actuellement le thermomètre indique -1.1° et il s'agit du plus bas de la "nuit". La couche de neige sur les monts du Forez n'est pas aussi épaisse que prévu : il s'agit juste d'un saupoudrage au col de la Loge ainsi qu'à Prabouré, en revanche, la webcam de la Loge des Gardes donne l'impression d'une couverture un peu plus conséquente.

L'ambiance d'aujourd'hui restera hivernale : quelques flocons pourront encore voleter au-dessus de 300 m environ, la température n'arrivera pas à 5 ou 6°, vers 800 m, si le soleil ne perce pas.

Demain lundi une probable éclaircie nocturne conjuguée à une baisse significative du vent de nord pourraient faire descendre les gelées en plaine. Ensuite la journée devrait être lumineuse mais encore  trop froide pour un début mai : 12° de maxi par ici, moins de 15° en plaine.

Mardi matin les trous à froid ne seront pas encore libérés du risque de gel, la journée débutera sous le beau soleil puis les nuages s'imposeront en cours ou fin d'après-midi. La température aura sans doute le temps de placer un maximum juste de saison à savoir 15-16° dans la tranche 700-900 m et 18-20° en plaine.

Malheureusement pour ceux qui apprécient les chaleurs de mai, la suite des événements ne semble pas désigner cette tendance.

Mercredi une pluie conséquente est de plus en plus crédible : elle pourrait occuper toute la journée et poser un minimum de 10 mm. Avec cette pluie présumée, on ne pourra donc pas profiter de la douceur de la masse d'air : certes les gelées matinales seront bien parties mais il ne fera pas chaud l'après-midi sous les gouttes.

Il ne fera toujours ni beau ni chaud jeudi vendredi et même samedi : passages ensoleillés, pluies probables et température encore limite pour une fin de début mai.

samedi 4 mai 2019 à 8h30.

Le ciel n'est pas engageant ce matin, il est actuellement bien sombre vers l'ouest mais n'est pourtant pas porteur de pluie celle-ci se situant présentement sur la région parisienne et les Hauts de France. Quelques chutes de neige sont signalées à Luxembourg ainsi que dans les Ardennes.

Ce matin ainsi qu'en début d'après-midi, le temps devrait ici rester à la fois sec et seulement frais : il ne fera qu'une douzaine de degrés (au meilleur à savoir vers 15-16h) vers 500 m d'altitude, on devrait en compter 2 de plus en plaine et 2 de moins vers 800 m. Le front froid arrivera par le nord en abordant la montagne bourbonnaise vers 17h, il sera à Feurs vers 18h et à 20h il aura atteint le Rhône vers St-Pierre-de-Boeuf. Le vent, sensible, tournera légèrement lors du refroidissement en passant du nord-ouest au nord-est. Ce coup de froid amènera pluie et neige dans ses valises : la limite pluie neige actuellement vers 1300-1400 m (il ne fait que 2.5° au col de la Loge) chutera avec l'arrivée de la bouffée froide ; nous verrons donc des flocons s'aventurer de plus en plus bas en fin d'après-midi. Ici à Violay il est probable qu'il neige aux alentours de 18h ou 18h30. En début ou cours de soirée, on pourra voir des flocons de mai jusque vers 300-500 m d'altitude. Ces floconneries poseront une couche de l'ordre de 5-15 cm sur les monts de la Madeleine, Forez, Pilat, Bois Noirs ; on verra ici les près virer au gris à la tombée du jour. Contrairement à un autre 4 mai mémorable, celui de 1987, cette poussée hivernale ne devrait pas perturber la circulation en dessous de 1000 m.

Demain matin les réveils seront gris ou blancs à condition d'avoir installé votre lit au-dessus de 500-700 m d'altitude. Vous pourrez même vous permettre une certaine grasse matinée puisque les températures seront glaciales pour l'époque de l'année : gel au-dessus de 600-800 m dont moins de -5° vers Pierre-sur-Haute. La journée, glaciale sous la Bise (maxis de l'ordre de 5 à 7° vers 800-1000 m selon les expositions), se déroulera au sec sous un ciel encombré de nuages, on pourra tout de même espérer quelques percées solaires, surtout en plaine. Pas de dégel vers 1500 m.

Lundi matin l'extrême froidure (records possibles) sera descendue en plaine où l'on pourrait mesurer des -2 voire -3° sous abri. Journée plus ensoleillée que la veille, le soleil arrivera peut-être à nous imposer une maximale à 2 chiffres vers 800m, il ne fera pas bien plus chaud en plaine.

Mardi les gelées pourront encore traîner mais uniquement en plaine et plus sûrement dans les trous à froid. Le réchauffement diurne nous apportera des maximales juste de saison à savoir un presque 20 en plaine et du 15° vers 800 m.

A partir de mercredi, voire même de mardi en fin de soirée, l'ambiance retournera à la pluie (mais pas au froid). Prévoyons au moins 3 jours perturbés (de mercredi à vendredi) ; les températures nocturnes dépasseront largement la gelée mais les maximales pourraient être poussives dans cette ambiance humide. Un cumul significatif (de l'ordre de 10-20 mm) semble possible pour cet ensemble de 3 jours.

vendredi 3 mai à 7h30.

Ah c'est sûr qu'il n'indique pas 5 mm le pluviomètre de ce matin : seulement 0.8 ! Les gouttes ne tomberont qu'au compte goutte d'ici mercredi prochain, on en aura quelques unes aujourd'hui et probablement un peu plus demain.

La température, elle, ne cesse de décroître, elle sera au fond du trou dimanche et surtout lundi matin où de méchantes gelées pourraient se produire jusqu'en plaine.

Aujourd'hui le thermomètre arrivera encore à pousser au-dessus de 10° jusque vers 800-1000 m d'altitude, le ciel laissera tomber 3 gouttes tout au long de l'après-midi.

Demain samedi une bonne partie de la journée sera encore sous un régime pré printanier puis le temps se détériorera brusquement par le nord en milieu d'après-midi : les températures tomberont rapidement sous 0° vers 1200 m en fin d'après-midi. en soirée et nuit suivante, il neigera au-dessus de 500 m, peut-être même pourrons-nous apercevoir un flocon plus bas...

Dimanche matin au réveil on croira avoir dormi 8 mois tant la météo paraîtra hivernale : gel au-dessus de 500-800 m et possibles traces de neige dans les envers dès 700-1000 m ; les monts du Forez et Pilat seront quant à eux repassés au blanc. Les précipitations seront terminées mais le soleil pourrait avoir de la peine à traverser les nuages. Températures maximales dignes d'une fin novembre avec 6 ou 8° au meilleur dans l'épaisseur 700-900 m.

Lundi matin les gelées se généraliseront à la plaine, le soleil sera plus vaillant que la veille mais le thermomètre ne décollera pas.

Mardi pourrait être LA belle journée de la semaine : après une matinée possiblement encore gélive dans les trous et dans les plaines, l'ambiance de l'après-midi devrait hisser le mercure jusqu'à des valeurs normales pour un début mai déjà bien avancé.

Ensuite l'hypothèse fragile d'un épisode pluvieux significatif, hypothèse avancée dans l'édito d'hier, gagne en crédibilité. La masse d'air serait certes beaucoup plus douce que celle du week-end prochain mais le ressenti (si pluie il y a) ne sera tout de même pas très agréable....

jeudi 2 mai à 7h30.

Les températures de saison n'auront cette semaine duré qu'une journée : celle d'hier. A partir d'aujourd'hui nous basculons de nouveau dans une période fraîche puis franchement froide entre samedi et dimanche.

Aujourd'hui les faibles pluies empêcheront la hausse classique du thermomètre, celui-ci sera stoppé dans son élan dès la mi journée ; n'attendons pas bien plus de 10-11° par ici au meilleur (i.e vers 13-14h). Quelques gouttes sont aussi envisagées en fin de nuit de jeudi à vendredi.

Vendredi matin le pluviomètre n'indiquera probablement pas 5mm, c'est peu mais c'est toujours ça. La journée nous réservera quelques percées ensoleillées et beaucoup de grisaille, il serait bien étonnant qu'on ne reçoive pas quelques gouttes. Les températures diurnes afficheront des déficits de l'ordre de 5° sur les hauteurs, une maximale à 1 seul chiffre ne m'étonnerait pas dans la tranche 700-900m, surtout en des lieux exposés à la Bise.

Samedi le temps poursuivra son refroidissement : gouttes principalement l'après-midi et flocons à des altitudes de plus en plus basses : vers 1500 m en début d'après-midi à 500-800 m sous une éventuelle petite bouffée le soir.

Dimanche matin l'ambiance sera proprement glaciale en montagne, l'isotherme -5° pourrait bien se situer vers 1500m, les gelées seront généralisées au-dessus de 700-900 m. Le soleil fera son retour, il ne nous donnera que de la lumière et pas de chaleur. Après-midi froide surtout au vent, possible non dégel vers 1500 m.

Lundi matin les gelées ont la capacité de s'étendre à la plaine. S'il vous reste des végétaux fragiles "à travers", vous avez intérêt de les couvrir... Léger réchauffement l'après-midi, il manquera toutefois encore 5 bons degrés pour recoller au calendrier.

Un épisode pluvieux significatif s'esquisse au crayon à papier pour le milieu ou la fin de semaine prochaine.

mercredi 1er mai à 6h30.

Voilà 7 ans qu'on n'avait pas eu un premier mai sans pluie sans froid sans neige... celui de cette année devrait nous apporter une belle lumière et une température maximale conforme à la moyenne à savoir un petit 20° en plaine et un bon 15° vers 800 m.

Demain jeudi l'ambiance conservera tant bien que mal une certaine douceur en fin de matinée puis l'arrivée d'une douche en provenance de l'ouest provoquera la chute du thermomètre peu après la mi journée : tablons sur un un minable 8-10° sous les gouttes de l'après-midi ici à Violay.

Ne comptons pas sur vendredi pour nous rétablir un temps de mai : la trop grande fraîcheur dominera sous un ciel sans doute bien chargé ; il n'est pas certain que l'on ait ici une maximale à 2 chiffres.

Samedi ce sera encore pire : du vent de nord nord ouest et une température digne d'une fin février (7-8° au meilleur de l'après-midi vers 700-900 m) sous un ciel gris. Flocons épars possibles sous 1000 m en soirée.

Gare au gel dimanche matin ! Il devrait être généralisé au-dessus de 500-800 m. Journée sans doute plus lumineuse mais terriblement froide pour un début mai avec cette Bise transperçante.

Lundi les gelées ne seront pas parties, elles pourraient même descendre en plaine. Des records de froid (basses minimales) pourraient être battus.

Le redoux de mardi et mercredi ne parviendra pas à nous réchauffer correctement l'atmosphère.

 

mardi 30 avril 2019 à 7h30.

Le ciel s'est éclairci cette nuit et de petites gelées sont apparues sous abri ici ou là : -0.2° à Andrézieux, -0.5° (mini horaire) à St-Just-en-Chevalet. Ici la température est restée positive sous abri mais on remarque des traces de gel au sol. Aujourd'hui le soleil dominera, il devra toutefois accepter quelques nuages plus ou moins discrets. Les températures maximales, certes en net réchauffement vis-à-vis d'hier où elles se sont montrées calamiteuses, peineront à trouver leur niveau de saison : tablons sur 17-18° en plaine du Forez, probablement moins de 15° vers 800 m même protégé du vent de nord comme ici.

Demain le soleil n'aura plus à cohabiter, il aura la suprématie aérienne. Après la matinée encore trop froide pour un 1er mai, les températures de l'après-midi dépasseront de 1 ou 2 degrés celles d'aujourd'hui : la plaine arrivera peut-être à toucher 20°... pas de quoi s'extasier quand on connaît la maxi normale d'un 1er mai à Andrézieux : 18 degrés tout rond. L'après-midi, le vent virera au nord-est puis à l'est en faiblissant considérablement.

Moins de lumière et moins de douceur pour jeudi : quelques gouttes sans prétention viendront gâcher la journée qui n'en n'aura pas besoin. Températures en baisse : guère plus de 10-12° par ici au meilleur de la journée.

Vendredi ne rattrapera rien du tout : ambiance digne d'une mi mars avec là encore quelques gouttes envisageables.

Samedi il fera encore plus froid, l'isotherme 10° rampera vers 300-600 m au meilleur de la journée. Gouttes possibles et flocons à des altitudes bien basses pour un début mai.

Dimanche l'ambiance pourrait s'éclaircir, nous resterons englués dans ce temps trop froid capable de provoquer des gelées sensibles.

Lundi : matinée sous le gel puis soleil d'hiver.

lundi 29 avril 2019 à 8h.

La pluie d'avril est terminée, il est encore tombé 7.5 mm sur la journée d'hier ce qui pousse le cumul mensuel à 82.5 mm soit 15% de plus que ce qu'il descend habituellement en avril. Il est à noter que les 4 derniers relevés totalisent à eux seuls 60.9 mm soit presque les trois quarts du cumul mensuel. A l'échelle annuelle nous amassons, au 28 avril, 211 mm pour 247 de moyenne 1995-2018.

Aujourd'hui le soleil revient, mais timidement ; ne pensons pas conserver ce beau ciel bleu actuel toute la journée, il y a de l'humidité dans le sol et celle-ci devra un peu s'évaporer. Les nuages bas traîneront donc en journée, ils ne laisseront passer le soleil que par intermittence. Globalement, ce lundi paraîtra tout de même plus lumineux que ces 3 ou 4 derniers jours, il sera aussi un petit peu plus doux (seulement 6.9° ici hier au meilleur de la journée) : nous devrions toucher 10° dans le coin, peut-être 15° en plaine.

Demain le soleil s'imposera davantage, je pensais décerner à mardi le titre de plus belle journée de la semaine et m'aperçois que mercredi pourrait être plus beau encore. La température maximale prendra 3° demain et encore 3 mercredi ce qui nous donnera un premier mai aux alentours de 15-17° vers 800 m d'altitude, de 19-20° en plaine... Réchauffement notable donc mais chaleur bien banale pour ce jour de clochettes (18.0° de maxi normale à Andrézieux). Vent de nord à nord-est sensible aujourd'hui et demain, plus faible mercredi.

Bonne nouvelle pour les ceusses qui n'empruntent pas le premier pont de mai : jeudi mettra un terme aux velléités printanières en nous jetant probablement quelques gouttes ; n'attendons pas de cumul significatif, seulement une journée éventuellement gâchée par la pluie. Température maximale en baisse, redevenant faiblarde pour l'époque de l'année. Le vent virera au nord ouest en reprenant vigueur.

Si vous appréciez les douceurs plus que printanières de mai, vous n'avez plus qu'à réviser vos souvenirs au coin du feu car la fin de semaine ne semble pas orientée vers les chaleurs, aussi petites soient-elles... Nous pourrions en effet renouer avec un temps bien trop frais à compter de vendredi et ce jusqu'à dimanche au moins. Les gelées au sol et/où les bas flocons n'ont pas forcément dit leurs derniers maux.

dimanche 28 avril 2019 à 9h.

On n'était pas loin des flocons tout à l'heure vers 8h15 : 1.4° au thermomètre et une "pluie" de grésil continue. Au-dessus, la webcam de la tour Matagrin montre (entre 8h et 9h) un sol grisé. Le ton (hivernal) de la journée est donc donné, on ne changera pas de tempo d'ici ce soir. Les averses pluvio-neigeuses (neige au-dessus de 1000 m environ) vont se succéder aujourd'hui, surtout en seconde partie de journée. Le vent se lassera du secteur ouest, il préfèrera le nord-ouest en se renforçant (rafales à plus de 50 km/h en fin d'après-midi) ; quant au ciel, il offrira au regard essentiellement du gris et du blanc, surtout sur les reliefs. Notre thermomètre ne s'allongera pas plus haut que 6 ou 7° dans la tranche 700-900 m, il s'étirera peut-être jusqu'à 12-13° en plaine.

Demain les dernières gouttes seront tombées, la matinée ne nous donnera pas beaucoup de lumière mais celle-ci pourrait revenir dans l'après-midi. Températures en nette hausse, ce qui ne sera pas de trop car nous partirons de très bas, elles ne feront cependant pas la maille pour un avant dernier jour d'avril : aux alentours de 10-12° vers 800 m selon les expositions au vent, de 15° en plaine. Le vent aura fini sa rotation, il sera calé au nord et semblera bien s'y trouver.

Mardi lumière. Les nuages disparaîtront complètement laissant place au soleil qui pourra s'exprimer à sa convenance ; n'attendons toutefois pas un mercure en avance sur son temps, il sera encore bien à la peine avec ce vent de nord ; nous viserons du 15° vers 800 m et pas bien davantage en plaine au meilleur moment de l'après-midi.

Mercredi poursuivra la tendance : plein soleil et vent de nord. Les températures feront un effort en poussant l'après-midi jusque vers 17° à 800 m et 20° en plaine. Températures maximales dignes d'un 1er mai donc, au contraire des minimales qui seraient encore bien fraîches.

Éventuelle dégradation jeudi : quelques pluies envisageables, loin d'être assurées.

La balade d'hier ne nous a pas fait trop transpirer, dans un sens, c'est une bonne chose : il vaut mieux -surtout en avril- des averses sous 5-12° que des 25° comme lors de l'édition de l'an dernier. Au vu de mon faible entraînement, le parcours s'est très bien déroulé et l'état psychologique à l'arrivée (309.6 km au compteur) était excellent, comme la soupe préparée par la SQUADRA.

Le 400 se dessine déjà à l'horizon (18 mai) ; le 400 est à mon sens le plus difficile des 4 brevets réglementaires (200, 300, 400, 600), surtout si on part le matin car on a très envie d'arriver peu après minuit pour pouvoir bénéficier d'une nuit à peu près correcte. On peut aussi avoir, à la mi mai, les premières vraies chaleurs de la saison... et ça ce n'est pas bon du tout pour un 400... Enfin il y a 400 et 400 : je m'en souviens d'un au départ de Poitiers qui ne présentait (évidemment) pas beaucoup de dénivelée, même chose pour celui de Bellerive (à côté de Vichy) qui va tourner vers Nevers et Bourges... MAIS celui de Feurs est d'un autre acabit car, outre quelques bosses (Auberges et Echarmeaux) et quelques ondulations charolaises en matinée, il voit se dresser la Loge des Gardes entre grosso modo le 300 et le 350ème km... et ça c'est de l'obstacle...

On verra donc pour le 400...

samedi 27 avril 2019 à 5h.

Nous allons peiner à retrouver un temps de saison, il faudra bien compter 4 à 5 jours d'efforts.

Aujourd'hui le soleil aura du mal à percer, quelques gouttes sont envisageables sous un vent tournant au nord-ouest. Températures maximales voisines de 10° par ici vers 800 m.

Demain matin la fraîcheur aura quelque chose d'hivernal, on ne sera pas si surpris si on voit quelques flocons entre 800 et 1000 m en début de matinée. Le vent trouvera probablement son secteur de nord-ouest confortable car il s'y maintiendra toute la journée. Soleil furtif, nuages écrasants, température médiocre (10° au meilleur par ici).

Lundi ne vaudra pas mieux que dimanche : même type de temps avec, entre ces deux journées, quelques gouttes nocturnes.

Mardi sera la belle journée de la semaine : soleil dominant mais douceur bien contrariée par le vent de nord, nous arriverons péniblement à une maximale de saison (14.3° ici pour la moyenne 1995-2018 des maxis d'un 30 avril).

Ensuite les avis ne sont pas encore tranchés, l'éventualité d'une possible séquence pluvieuse, hardiment avancée dans l'édito d'hier, tend à s'éloigner...

J'en connais qui ne s'éloignent pas, qui ont au contraire plutôt tendance à bien se rapprocher... ce sont les 308 km et 3000 m de D+ au menu d'aujourd'hui. Enfin bon, c'est des choses qu'il faut faire pendant qu'on est jeune... on va pas attendre d'avoir 50 ans.

Les Anciens disent qu'il faut au moins 3000 km dans les jambes pour aborder sereinement un 300... je viens de jeter un oeil au compteur et n'en ai trouvé que 1500 (j'ai pourtant bien cherché)... Comme dit souvent notre président Gilles Duffay "va y'avoir des larmes"... la journée va être longue pour bibi...

vendredi 26 avril 2019 à 8h.

Le vent a soufflé fort hier matin : 135 km/h pour la plus rapide rafale aux Sauvages (entre 8h et 9h), rien de sensationnel quand on connait l'exposition du site à presque tous les vents ; on est loin des 154 km/h du 6 mars dernier et des 157 du aussi 6 mars mais 2017 (tempête Zeus).

Cette fois-ci, elle ne nous a pas fait faux bond la pluie, elle est tombée correctement et abondamment : 40 mm, c'est ici la plus grosse lame en 24h depuis le 40 mm du 29 octobre dernier... il y a quasiment 6 mois. Voici quelques autres cumuls millimétriques mesurés pour la plupart par les pluviomètres automatiques (...) de Météo France : Feurs 43.4, Nuelles 54, les Sauvages 42.7, Chalmazel Gardonnanche 71, col de la Loge 44, Boën 40.8, Roanne 42.2, St-Georges-de-Reneins 36.8, Andrézieux 46.8, Bron 45.7, le Breuil 31.6, St-Exupéry 29.5, Montmelas 42.3, Bard 52.3.

Cette lame d'eau sur 24h est tout sauf anodine à Andrézieux puisqu'il s'agit de la seconde plus élevée, mesurée en avril, depuis au moins celui de 1946 ! Le record mensuel est de 66.6 mm le 25 (aussi !) avril 1989.

Cet après-midi pourrait voir naître des instabilités qui nous vaudraient quelques millimètres supplémentaires. Le thermomètre ne montera pas au-dessus de 10° par ici.

Demain samedi les gouttes se feront encore plus rares, le ciel ne proposera sans doute pas beaucoup d'éclaircies... journée grise et trop fraîche (maximales de l'ordre de 10° vers 700-800 m).

Dimanche matin il ne serait pas impossible de voir des gelées là où le vent ne prend pas. Fraîcheur persistante en cours d'après-midi avec moins de 10° au meilleur dans la tranche 700-900 m.

Lundi assurerait le même type de temps que la veille : sec mais encore trop frais malgré un radoucissement.

Mardi pourrait être la belle journée de la semaine, le soleil redeviendrait majoritaire et la température de l'après-midi toucherait juste les normes de saison.

Ensuite, il est possible que l'on rebascule dans une séquence humide... rien n'est calé à cette heure mais ce serait extrêmement bénéfique pour la végétation et les nappes profondes.

En tout cas, aussi loin que l'on regarde, on ne voit pas poindre de séquence estivale... ce serait du temps de saison... au mieux.

jeudi 25 avril 2019 à 7h15.

Hier la pluie n'a fait que nous survoler, il n'est tombé que 0.8 mm dans le pluviomètre (dont un peu de grésil). Le vent a poussé hier entre 11 et 12h à 120 km/h aux Sauvages, il a ensuite considérablement ralenti dans l'après-midi puis repris en fin d'après-midi (2 rafales à 101 km/h). En toute fin de nuit, deux rafales à 108 km/h ont été mesurées.

Aujourd'hui nous aurons enfin de la pluie. Celle-ci devrait débuter en cours d'après-midi et s'attarderait jusqu'à demain matin. Les cumuls attendus d'ici demain matin tournent autour de 20-40 mm dans le secteur. La température poursuivra sa baisse, il fera franchement frais (pour la saison) en cours de soirée ; il neigera au-dessus de 1000 m seulement sur le Pilat et le sud des monts du Forez.

Demain vendredi quelques répliques pluvieuses sont attendues, la température ne décollera pas beaucoup : 10-11° par ici au meilleur de la journée.

Samedi les gouttes seront encore plus rares voire absentes, le fond de l'air conservera sa fraîcheur (10° de maxi dans la tranche 700-900 m). Le vent, sensible, aura viré à l'ouest ou au nord-ouest.

La belle lumière reviendra dimanche ; malgré le soleil, les températures resteront trop froides de 4 ou 5°.

Lundi matin on pourrait voir quelques gelées au sol dans les trous à froid, ensuite le radoucissement diurne sera remarquable, nous pourrions dépasser 15° ici.

Mardi : même type de temps à savoir très frais le matin puis doux sous le soleil de l'après-midi (2 ou 3 degrés de plus que la veille).

mercredi 24 avril 2019 à 8h30.

Le vent de sud s'est levé ; comme d'habitude il n'est presque pas sensible ici mais on entend gémir les paraboles du relais hertzien situé à 850 m de là. Ce vent trouvera son apogée demain matin, il ne cessera son activité que demain après-midi avec l'arrivée de la pluie.

Actuellement il pleut sur l'extrême sud de nos départements ainsi que sur les monts du Forez, avec une telle soufflerie, nous ne devrions pas être concernés ici (ou alors juste quelques gouttes emportées par le vent). La température est remarquablement élevée, essentiellement en plaine (16.4° à St-Georges-de-Reneins à 8h par exemple), elle ne progressera plus beaucoup en journée.

Demain jeudi, après une nuit bien ventilée, le vent de sud tiendra la vedette toute la matinée ; des rafales à plus de 100 km/h seront faciles à obtenir sur les hauteurs. C'est en cours ou peut-être en fin d'après-midi que la bonne pluie mettra un terme à ce remue ménage : prévoyons un bon arrosage entre demain après-midi et vendredi matin, on est en droit d'espérer au moins 20 mm, peut-être même la plus forte pluie depuis la fin octobre ? Ambiance très fraîche l'après-midi sous les premières gouttes.

Vendredi le gros pluvieux sera derrière nous, il restera encore sans doute quelques reliquats dans une ambiance froide pour une fin avril (neige vers 1200-1400 m).

Samedi ressemblera à une journée de début mars : du froid, des nuages et possiblement 3 gouttes.

Dimanche matin l'isotherme 0° pourrait flotter vers 1000 m d'altitude, si quelque résidu humide traîne encore, il sera floconneux vers 800-1000 m. Retour probable du soleil en cours de journée, pas encore de la température saisonnière.

Lundi connaîtra un net réchauffement l'après-midi, mais il faudra auparavant surveiller les hypothétiques gelées matinales en plaine.

mardi 23 avril 2019 à 7h45.

Je me suis un peu emballé hier en annonçant les premiers 25° en plaine (du Forez) ; Andrézieux n'est monté qu'à 23.2° et Arthun à peine plus haut à 23.6°. Il fallait basculer de l'autre côté des Montagnes du Matin pour avoir des températures supérieures au seuil conventionnel de chaleur : 24.9° au Breuil, 25.3° à Arnas (plus haute température de l'année et seconde supérieure à 25°), 25.4° à Bron (mêmes remarques que pour Arnas), 26.4° à Lyon Gerland.

La période estivale débutée mercredi dernier touche à sa fin. Certes nous aurons encore aujourd'hui des ambiances hors saison mais le thermomètre n'ira pas aussi haut qu'hier. Les nuages occulteront le soleil, ils pourraient aussi arriver à provoquer quelques rares averses orageuses cet après-midi. Tablons sur des maximales en retrait de 2 à 3 degrés sur celles d'hier.

Mercredi le temps fraîchira franchement et le grand vent de sud n'arrangera pas le ressenti. quelques averses isolées sont possibles sous des températures maximales à peine de saison.

Jeudi, normalement, si tout va bien , si rien ne va de travers, on devrait tenir notre bonne pluie. La douche se produirait plutôt en seconde partie de journée voire peut être en fin de journée ; avant elle, le grand vent de sud nous aura raboté les oreilles. La pluie serait en mesure de jeter entre 10 et 30 mm dans le pluviomètre de vendredi matin. Température fraîche avant la pluie, presque froide pendant. Vu l'allure des prévisions pluviométriques à plus ou moins long terme, il vaudrait mieux ne pas passer à côté de cette opportunité...

Vendredi matin la pluie sera faite, on ne peut toutefois pas exclure quelques répliques dans une atmosphère beaucoup trop froide pour l'époque de l'année (limite pluie-neige pas très au-dessus de 1000 m).

Samedi, le 300 de Feurs se roulera sous la fraîcheur, peut-être même la grande fraîcheur ; nous serons donc à l'opposé climatique de celui de l'an dernier. La journée devrait rester sèche, la pression atmosphérique (réduite au niveau mer) affichera 1030 hPa.

Dimanche l'ambiance s'adoucira, pas au point toutefois de renouer avec les standards d'une fin avril.

La pluie ensuite ?

Non.

lundi 22 avril 2019 à 8h15.

C'est très probablement aujourd'hui que nous enregistrerons la plus haute température de la semaine, celle-ci devrait dépasser 25° en plaine (pour la première fois de l'année) et 20° dans notre tranche 700-900 m. Le soleil devrait finir par se faufiler en seconde partie de journée, la moindre de ses percées fera bondir le thermomètre.

Demain mardi une certaine instabilité se développera l'après-midi, les nuages bourgeonneront et empêcheront de ce fait le thermomètre de concurrencer celui d'aujourd'hui. Averses possibles l'après-midi avec un coup de tonnerre.

Mercredi-jeudi nous en aurons terminé avec les airs estivaux, nous vivrons ces deux journées en accord avec le calendrier. Il est encore tôt et difficile de voir précisément le déroulé, on est tout de même en droit d'attendre une pluie conséquente (>10 mm sur l'ensemble de ces deux journées) ; le grand vent de sud semble, quant à lui, irrévocable.

Vendredi la pluie sera globalement derrière nous, la fraîcheur l'emportera en imposant des températures inférieures aux standards calendaires.

Samedi : temps sec, (très ?) frais et non venté... idéal pour le vélo.

dimanche 21 avril 2019 à 9h.

Le premier coup de tonnerre de l'année a résonné hier après-midi, nous sommes passés à côté des précipitations qui se sont produites du côté des Sauvages.

Ici, le thermomètre n'est pas descendu sous 10° depuis jeudi dernier à 8h30 ce qui est remarquable puisque la température mini moyenne pour cette période 18-21 avril est de 4.4°.

Aujourd'hui le soleil ne se montrera pas souvent, la couverture nuageuse étant élevée, l'ambiance sera toutefois lumineuse. Les températures resteront d'un très bon niveau pour la saison en s'approchant de 18° par ici et 21-22° en plaine.

Demain il devrait faire plus chaud, le soleil aurait moins de mal à percer et les températures pourraient alors toucher voire légèrement dépasser 25° en plaine. Tablons sur 3 à 4 degrés de moins dans la tranche 700-900 m.

Il reviendra mardi un tout petit risque d'averses, la température ne changera pas beaucoup.

De mercredi à vendredi l'ambiance fraîchira franchement, on peut espérer un épisode pluvieux significatif aux alentours de jeudi et du grand vent de sud mercredi-jeudi.

Samedi-dimanche seraient secs et juste doux.

samedi 20 avril 2019 à 9h30.

Dans l'édito de lundi dernier (15 avril), je pensais qu'il n'avait pas dégelé la veille à Pierre-sur-Haute, je peux à présent confirmer : il a fait ce dimanche -1.8° de maxi (et -8.9° de mini).

Hier nous avons enfin obtenu notre premier jour de 2019 à maxi > 20° : 21.3° au plus haut. Andrézieux est passé à 1 cheveu de son premier 25° de l'année avec 24.9° de maxi.

Le beau temps chaud pour la saison va durer jusqu'à mardi, ensuite ce sera plus frais, plus venté, plus mouillé (ou moins sec).

Aujourd'hui les nuages pourront lâcher ici ou là quelques averses éventuellement orageuses, de préférence cet après-midi bien qu'on en trouve présentement sur les monts du Forez. Les températures maximales accuseront une légère baisse (1 à 3°) sur celles d'hier. De belles plages ensoleillées sont à prévoir.

Demain dimanche et lundi l'instabilité diminuera, certes les nuages seront encore présents mais ils ne devraient pas être capables de fournir de gouttes. Tablons sur des températures excessivement élevées pour le calendrier : possiblement un peu plus de 25° en plaine et une isotherme 20° voisine de 1000 m.

Mardi serait en mesure d'être associé aux deux journées précédentes, on pourrait cependant voir s'accroître le risque pluvieux. Températures en fléchissement, encore supérieures à la normale. En fin de journée, le vent de sud s'emballera, il pourrait pousser des rafales à plus de 100 km/h sur les hauts.

Mercredi-jeudi (plutôt jeudi ?) nous pourrions enfin vivre un épisode pluvieux significatif. Le vent de sud se déchaînera mercredi, il en sera bien fini des températures estivales. On peut espérer la pluie pour jeudi, pluie ventée dans une ambiance rafraîchie.

Vendredi samedi : pluie terminée mais grande fraîcheur sous un vent sensible de nord.

L'édition 2019 du 300 de Feurs sera donc beaucoup plus fraîche (au moins 10° de moins) que celle de l'an dernier... je pense que personne ne s'en plaindra ; il reste à surveiller le risque pluvieux (faible a priori) et surtout le potentiel venteux...

vendredi 19 avril 2019 à 8h.

Le voile de l'après-midi n'a pas permis au soleil ne nous offrir, ici, le premier 20° de l'année, il s'en est fallu de 0.4° ; on a tout de même obtenu notre plus haute température de 2019.

Demain tu feras mieux encore comme disait la chanson ; aujourd'hui les 20° tomberont ici bien à l'abri du (petit) vent de sud.

Samedi l'atmosphère perdra de sa stabilité, nous pourrions voir apparaître des averses possiblement orageuses en cours d'après-midi. La température perdra de sa superbe tout en conservant un bon excédent. Le vent, faible, virera au nord.

Dimanche le même type de temps nous pend au nez : douceur et éventuelle averse localisée en cours d'après-midi.

Lundi serait de nouveau une belle et chaude journée.

De mardi à jeudi le temps redeviendra sans doute plus changeant : nous conserverons la grande douceur et pourrions voir revenir quelques averses.

On ne voit pas encore très bien à quelle sauce sera accommodée la fin de semaine ; la tendance, fragile, va vers un rafraîchissement possiblement venté.

Samedi 27 sera la journée à surveiller. L'an dernier il s'était déroulé sous une chaleur record (c'était le 21 avril), que nous réserve-t-il cette année ?

jeudi 18 avril 2019 à 8h30.

On dirait que l'été s'installe... après tout, ce n'est pas impossible au rythme où vont les choses...

Hier les températures maximales ont assez nettement dépassé 20° en plaine (20.2° à Roanne, 21.3° à Andrézieux et au Breuil, 22.1° à Bron, 22.2° à Arnas). Aujourd'hui ce seuil de 20 degrés montera plus haut, possiblement jusque ici à 830 m sur mon coteau bien protégé du vent de sud qui deviendra fort cet après-midi.

Demain vendredi l'ambiance sera toute aussi chaude, peut-être même davantage. Le vent de sud deviendra moins véloce mais encore présent l'après-midi. Quelques nuages peupleront le ciel.

Samedi nous montrera sans doute moins de soleil ; en conséquence, le fond de l'air perdra quelques degrés tout en restant bien plus chaud que de saison. On ne peut pas exclure, ici ou là, une instabilité pouvant donner 1 goutte et un coup de tonnerre.

Dimanche, lundi, mardi : toujours chaud pour l'époque de l'année ; si pluie il y a, ce sera sous forme d'averses orageuses en cours ou fin d'après-midi.

mercredi 17 avril 2019 à 7h45.

La pluie d'hier s'en est vite allée, elle n'a laissé ici que 2 mm... juste de quoi mouiller l'herbe. Le déficit depuis le début de l'année devient énorme, il avoisine 50% par exemple à Montmelas où il n'est tombé cette année que 103 mm contre 203 en année moyenne. Ici on cumule seulement 128 mm depuis le début de l'année pour 216 en année moyenne (1995-2019), il s'agit du troisième plus sec début d'année depuis au moins celui de 1995, devant 1997 (105 mm) et 2002 (114 mm).

Aujourd'hui nous démarrons une série de journées très douces qui pourrait s'étirer jusqu'à mardi prochain. Un semblant d'humidité est en capacité de se manifester en fin de semaine, si tel est le cas, ce serait plus de l'instabilité diurne qu'un véritable arrosage.

La température sera en phase de croissance ce mercredi, elle plafonnera ensuite demain à de très hauts niveaux (pour la saison évidemment) en imposant des 23-25° en plaine. Quelques nuages sont en mesure de venir décorer le ciel, ils seront a priori incapables de nous occulter le soleil.

 

mardi 16 avril 2019 à 8h45.

Il n'a pas fait si chaud que ça hier après-midi, pas au point de faire dépasser 25° à l'amplitude journalière comme je l'écrivais dimanche. Il y a eu 18.4° de maxi hier à Andrézieux, maxi qui, associée à la minimale de -5.8°, a engendré 24.2° d'amplitude ; Arthun a enregistré 22.9° d'écart, Feurs 21.9° (amplitude mesurée sur des températures horaires, donc forcément en dessous de la réalité), Sain Bel et Roanne 21.1, Le Breuil 21.

Ce matin en revanche, le colossal réchauffement sur 24h annoncé toujours dans l'édito de dimanche est amplement avéré : on avait -4.1° hier matin à Andrézieux à 6h et il en faisait 10.6° aujourd'hui à la même heure soit 14.7° de réchauffement, en ce même endroit et à 5h ce matin on relevait 11.8° contre -5.4° hier à la même heure soit 17.2° de réchauffement en 24h ! Au Breuil il faisait -4.1° hier à 5h contre 12.3° aujourd'hui !

Actuellement, nos départements sont sous la pluie. N'attendons pas grand chose de cet arrosage, ce sera beau si on dépasse, ici, les 5 millimètres. La pluie marque aussi l'arrivée d'un air beaucoup plus frais que celui de cette nuit, d'ailleurs il fait déjà 2 à 4 degrés de moins présentement qu'en fin de nuit vers 5h. Les températures de cet après-midi se situeront sous 10° au-dessus de 600-800 m, elles arriveront péniblement à 12-14° sur Lyon.

Demain marquera le début d'une séquence chaude (pour la saison !) et, dans un premier temps, sèche. On remarquera surtout un très net réchauffement nocturne.

L'ambiance sera encore un peu fraîche demain matin (gelées toutefois exclues) puis le soleil aidera à la remontée thermométrique ; sur les hauteurs, il fera 5 à 7° de plus qu'aujourd'hui.

Jeudi l'isotherme 20° se rapprochera de 800 m d'altitude.

Le premier jour de l'année à plus de 20° est envisageable vendredi pour notre tranche 700-900 m.

Ensuite l'évolution n'est pas très nette, il semble cependant que l'on puisse conserver la grande douceur... mais celle-ci pourrait devenir plus humide... à voir...

 

lundi 15 avril 2019 à 7h45.

Il n'a fait que 8° ici au moins pire de l'après-midi hier sous le beau soleil... et encore, je n'ai pas à me plaindre car le site est bien abrité de la Bise... La température maximale n'est montée qu'à 5.8° à Bard, sous le vent de nord. Au col de la Loge, la plus haute température horaire a été 2° (à 17h), il n'a sans doute pas dégelé à Pierre-sur-Haute.

Ce matin le froid tient encore la vedette, il se fera rapidement dégommer avec la levée du vent de sud en début d'après-midi qui provoquera des maximales (tardives) de 18-19° en plaine du Forez. En attendant, les minimales sont de nouveau remarquables voire exceptionnelles pour un 15 avril : -5.8° à Andrézieux, -4.7° à Arthun, -3.1° au Breuil. A 7h on avait -6.9° à Chalmazel, -5.9° à St-Just-en-Chevalet, -3.5° à Feurs. Plus haut et plus à l'ouest le redoux pointe son nez : +1.2° à 7h à la station du Sancy (1660 m).

Demain la pluie... oui mais la petite pluie... je pensais à 10 mm, mais ça risque d'être plus proche de 5 que de 10... Le refroidissement sera sensible, on ne touchera probablement pas 10° par ici l'après-midi.

De mercredi à vendredi la grande douceur s'installera, il est possible que l'on tienne (vendredi ? samedi ?) notre premier jour à plus de 20° de l'année.

dimanche 14 avril 2019 à 8h30.

Les gelées n'ont pas fait dans la demi mesure en cette fin de nuit ! On avait à 7h : -7.9° à Chalmazel, -6.8° au col de la Loge, -8° à St-Anthème (patte d'oie), -6.1° à St-Just-en-Chevalet. Les minimales se sont abaissées à -2.8° à Bard, -3.6° ici à Violay (record bas pour un 14 avril à égalité avec 1998 et 2001), -5.1° à Andrézieux, -6.2° à Arthun, -28.2° au presque sommet du mont Blanc (4750 m). Le gel a de nouveau épargné Lyon, le Val de Saône ainsi que les hauteurs avoisinantes : +2.1° de mini à Limonest, 1.9° à Bron, 3.2° à Gerland, 1.2° à Soucieu-en-Jarrest, 0.6° à Montmelas, 1.6° à Anse, 0.3° à Montanay, 2.3° à Solaize, 2.1° à Villefranche, 1.9° à Décines.

La journée sera pleinement lumineuse mais, comme hier, les températures de l'après-midi resteront froides au regard du calendrier et du copieux ensoleillement. Prévoyons, au meilleur de la journée, seulement 5 à 6° vers 1000 m exposé à la Bise, 10 à 11° en plaine du Forez et Lyonnais à l'abri du vent.

Demain matin il fera presque aussi froid en montagne et possiblement encore un peu plus en plaine. Comme le vent s'apaisera, il ne serait pas impossible de voir les gelées atteindre le Lyonnais. Nous assisterons ensuite à un net réchauffement diurne, le vent tournant progressivement au sud, les températures de l'après-midi surpasseront celles d'aujourd'hui de 8 à 10°. Tablons sur des maximales de l'ordre de 18-20° en plaine du Forez où le vent de sud sera sensible dès la mi ou fin après-midi, 13 à 15° dans la tranche 700-900 m. Nous vivrons donc un énorme écart thermique entre la matinée encore glaciale et l'après-midi plus chaude que la normale, on pourrait localement atteindre ou dépasser 25° d'amplitude. Plein soleil.

Mardi matin, la plaine du Forez se réveillera avec 10 à 13 degrés de plus que la veille aux mêmes heures ; ce colossal réchauffement sur 24h n'annoncera pas une journée estivale, il s'en faudra de beaucoup... Dès la matinée nous devrions voir arriver la pluie, celle-ci est en mesure de s'accaparer la journée entière. Mardi sera donc pluvieux, les températures de l'après-midi plafonneront vers 10° aux alentours de 700-900 m. On peut espérer une dizaine de millimètres dans le pluviomètre de mercredi matin.

Mercredi, jeudi, vendredi : le soleil reviendra rapidement et la température augmentera de jour en jour. Vendredi pourrait devenir, ici, le premier jour de 2019 à température supérieure ou égale à 20° et si ce n'est pas le cas, on aurait tout de même la plus haute température de l'année en cours. La pauvre lame d'eau de mardi sera retournée à l'atmosphère avant la fin de semaine...

samedi 13 avril 2019 à 8h30.

En effet, ce matin, il n'y a bien que les premiers coteaux (Limonest, Montmelas, Soucieu-en-Jarrest, Ecully, St-Germain-Nuelles...) et la Plaine Lyonnaise (Bron, Satolas, Villefontaine, l'Isle d'Abeau, Décines, Solaize...) qui restent hors-gel, ailleurs le froid est sous la glace. On remarque quelques valeurs particulièrement basses pour la saison, par exemple Andrézieux affiche -3.8° de mini (les végétaux non protégés ont dû bien souffrir...) ce qui constitue le record bas pour un 13 avril depuis au moins celui de 1946 ; il faut toutefois souligner qu'il avait aussi fait -3.8° le 13 avril 1968 et que ce record journalier est élevé au regard de ses assesseurs : -5.1° le 12 avril (en 1968) et -6.3° le 14 avril (en 1973).

Aujourd'hui la Bise maintiendra un temps bien trop frais pour la saison et surtout pour la relative clarté. Nous n'aurons 10° qu'en dessous de 400-500 m et à condition que le site ne soit pas trop exposé au vent. Le soleil devra partager le ciel avec des nuages bas, la sensation sera toutefois lumineuse. On rappelle que la moyenne (1995-2018) des maximales lors d'un 13 avril est de 14.8° à Andrézieux et de 11.5° ici à Violay.

Demain matin les gelées seront sans doute un peu plus mordantes, certaines se situeront au voisinage ou même sous -5°. Ensuite le soleil n'aura plus d'opposition aérienne, il fonctionnera à puissance nominale ce qui n'empêchera pas les températures de l'après-midi d'être aussi froides (voire même plus) que celles d'aujourd'hui. Voir des 8-9° de maxi en plaine lors d'un 14 avril n'est évidemment pas remarquable, mais les subir avec 13h de généreux ensoleillement est affaire moins courante...

Lundi matin il est possible, mais pas certain, que les gelées abandonnent les coteaux ; elles resteront en revanche assassines en plaine et dans les trous. En fin de nuit ou tout début de matinée, le vent virera au sud et, soleil aidant, nous nous dirigerons vers une journée à amplitude thermique remarquable (pourquoi pas exceptionnelle ?) en plaine. A Andrézieux, la plus forte amplitude journalière lors d'un 15 avril a été mesurée en 1949 avec 20.7°, elle sera probablement battue lundi prochain.

Mardi journée grise, de nouveau rafraîchie et... pluvieuse. Sous un vent de sud musclé, nous devrions recevoir de l'ordre de 10 mm par ici ; oui c'est certes insuffisant pour juguler la sécheresse qui arrive au galop mais... que voulez-vous : quand ça veut pas faire...

La suite n'est franchement pas réjouissante pour le monde agricole... d'accord il y aura peut être quelques mouillasseries en seconde partie de semaine mais rien de sérieux a priori. Je pense que l'on ne va pas tarder à parler "restriction d'eau" dans le secteur...

Le vent, calé au sud, nous fera revenir la bonne (grande ?) douceur après la pluie de mardi.

vendredi 12 avril 2019 à 7h45.

La fraîcheur arrive, elle jettera surtout un froid dimanche matin.

Actuellement le ciel est prometteur : la belle journée 100% ensoleillée débute. On remarque quelques gelées matinales encore circonscrites à la montagne ainsi qu'aux trous à froid : -2.1° à 6h au col de la Loge, -2.3° à 7h à St-Just-en-Chevalet -1.9° à Vichy et -1.7° à Chalmazel à la même heure, -0.1° de mini de à Arthun. Même avec l'aide du soleil, les températures maximales n'atteindront pas les valeurs normales du jour qui sont de 11.2° ici à Violay (moyenne 1995-2018) et de 14.7° à Andrézieux (même période), surtout pas là où l'exposition au vent de nord est sensible.

Demain matin les gelées grignoteront un peu plus de territoire, elles ne pourraient épargner que les premiers coteaux et le couloir Saône-Rhône. Nous n'aurons probablement pas la même clarté qu'aujourd'hui, les nuages seront en effet en capacité de gêner l'approvisionnement solaire : l'ambiance prendra alors un sérieux coup de froid en faisant plafonner les thermomètres aux alentours de 10° en plaine du Forez bien exposé à la Bise, il ne fera qu'environ 5° au meilleur de la journée à 1000 m d'altitude.

Dimanche les gelées forciront encore un peu et le reste de la journée, encore probablement encombrée de nuages, n'offrira guère plus de douceur que la veille. Vent de nord toujours en place.

Lundi le vent virera lentement au sud voire au sud-est. Après les gelées matinales, la température s'adoucira nettement l'après-midi. Journée 100% ensoleillée.

Mardi le vent sera bien établi au sud ; en plaine, la température matinale aura augmenté de plus de 10° en 24h. Prévoyons une journée très nuageuse voire couverte, il fera de nouveau presque frais l'après-midi. Malheureusement (mais faut-il s'en étonner ?), la pluie prévue depuis quelques jours pour ce mardi n'incite pas à l'optimisme... les quantités attendues rétrécissent de jour en jour... l'affaire pourrait se conclure avec 5 à 10 mm... seulement.

Mercredi le soleil reviendrait sous une ambiance de saison.

jeudi 11 avril 2019 à 7h30.

Le temps vaguement instable de ces derniers jours prend fin aujourd'hui ; hier les averses ont donné ici 1.7 mm, ce n'est pas à ce rythme que les choses vont s'arranger...

Ce matin nous pourrons recevoir quelques gouttes sous un ciel bâché ; même si le plafond nuageux prend de la hauteur cet après-midi, il restera toujours un voile pour nous filtrer le soleil. Les températures maximales atteindront 16° en plaine, environ 12° vers 800 m.

Demain vendredi on ressentira dès le matin comme une impression de fraîcheur... De petites gelées sont probables au sol suite à une fin de nuit dégagée ; sous abri, les températures devraient encore être positives sous 1000-1200 m. Prévoyons un grand soleil et toujours ce petit vent de nord pour la journée. Les températures maximales accuseront une baisse, elles pourraient ne pas atteindre 10° vers 800-1000 m malgré le soleil.

Samedi matin il fera un peu plus froid : des gelées sont probables. Le soleil ne brillera sans doute pas autant que la veille, le ressenti sera toutefois lumineux. La température de l'après-midi ne sera pas à la hauteur du calendrier, il s'en faudra de 5 ou 6 degrés !

Ce n'est pas dimanche que le temps changera d'avis : gelées généralisées et parfois mordantes (-2 à -5° sur nos hauts reliefs entre 800 et 1500 m), soleil contesté en journée sous un vent de nord toujours à la pointe. L'ambiance de l'après-midi devrait encore perdre quelques calories sur celle de la veille, prévoyons quelque chose comme 5 ou 7° au meilleur vers 800 m selon les bons vouloirs du soleil et de l'exposition au vent de nord.

On poursuivra lundi avec des gelées matinales déclinantes en montagne mais pas en plaine. Un réchauffement remarquable semble se profiler pour l'après-midi avec la rotation du vent au sud, des températures de saison voire même légèrement supérieures sont envisageables.

Mardi on espère toujours voir enfin de la vraie pluie. Les quantités attendues sont encore bien floues... prévoyons quoi qu'il en soit une journée maussade et bien rafraîchie.

mercredi 10 avril 2019 à 9h15.

Nous avons finalement obtenu notre 10° hier après-midi, la température maximale est même montée jusqu'à 11.2° soit seulement 1 degré de moins que la moyenne des maxis, pour un 8 avril, entre 1995 et 2018. Une belle averse de grêle/grésil/pluie s'est promenée hier dans le secteur sur les coups de 14-15h, nous n'avons eu que des gouttes ici.

Aujourd'hui ne diffèrera pas beaucoup d'hier : ce matin nous avons toutefois plus de nuages qu'hier et cet après-midi les averses se déclencheront. Ne pensons pas à un arrosage généralisé, ce sera 2 ou 3 mm là où l'averse aura eu l'idée de passer. Températures similaires à celles d'hier, c'est-à-dire un peu justes.

Demain jeudi l'instabilité décroîtra, nous ne devrions plus recevoir de pluie mais pas beaucoup de soleil non plus... Températures sans grand changement.

Vendredi il fera plus frais, on verra probablement quelques gelées sous abri au moins au-dessus de 1000 m ; la nuit probablement claire pourra provoquer des gelées au sol à des altitudes bien plus basses. Journée pleinement ensoleillée mais thermomètre en baisse : probablement moins de 10° ici au meilleur malgré la grande lumière...

Samedi : toujours du grand soleil mais encore plus froid au thermomètre... Les gelées matinales se généraliseront, ne comptons pas bien plus de 6-8° au meilleur l'après-midi, vers 800 m et selon les orientations au vent de nord.

Dimanche matin beaucoup de thermomètres seront franchement négatifs, le soleil pourrait être contesté en journée. La température de l'après-midi gagnera peut être 1 degré sur celle de la veille, ce sera évidemment bien trop peu pour coïncider à une maxi de saison.

Lundi les gelées pourraient se concentrer en plaine. Ensuite nous bénéficierons probablement d'une agréable journée, sans pluie. Les températures de l'après-midi retrouveront leur niveau de saison.

Mardi les températures matinales seront toutes redevenues positives mais les maximales enregistreraient une nouvelle baisse suite à une ambiance possiblement pluvieuse... à confirmer.

 

mardi 9 avril 2019 à 8h15.

Les gelées insistent en ce mois d'avril, et elles n'ont pas dit leur dernier mot, gare à elles en fin de semaine !

Hier les contrastes thermiques ont de nouveau été importants entre les hauteurs et la plaine : 14.1° de maxi à Andrézieux contre seulement 8.6° ici soit 5.5° d'écart pour 430 m de dénivellation ; +16.3° à Bron soit 7.7° d'écart pour 630 m de dénivellation.

Ce matin on note -1.5° de mini à Andrézieux, -0.3° à Arthun, ici à Violay le gel n'est pas entré dans l'abri (+3.1° de mini) mais a blanchi le sol. Actuellement le ciel est dégagé, il ne le restera pas toute la journée car cet après-midi les nuages vont bourgeonner et véhiculer quelques averses. On notera encore un différentiel thermique très important entre la montagne fraîche et la plaine (16-17° envisageables à Andrézieux) ; le gradient avoisinera -1° par 100 m. Nous arriverons peut-être à finalement toucher 10° dans la tranche 700-900 m.

Il faut s'attendre, demain mercredi, au même type de temps qu'aujourd'hui, le soleil matinal en moins... Des averses pourront se produire à tout moment de la journée, leur cumul sera dérisoire mais elles auront le "mérite" de bien gâcher la journée. Une pluie peut-être un peu plus soutenue est possible la nuit suivante.

Jeudi marquera la fin de cette séquence instable : on aura probablement encore pas mal de nuages en matinée puis le vent du nord se renforçant, le ciel devrait se nettoyer l'après-midi. Il faudra d'ailleurs tous les efforts du soleil pour nous donner, l'après-midi, une température de saison (11-12° par ici).

Vendredi matin, quelques faibles gelées sont probables sous ce ciel redevenu dégagé. Cette fois-ci, les nuages n'apparaîtront pas en cours de journée de sorte qu'une splendide lumière semble fort probable. Comme la veille, le fond de l'air sera si frais que même 12h de soleil n'arriveront pas, l'après-midi, à nous pousser le mercure au-dessus de la norme, on plafonnera vers 10° (variable selon les expositions au vent de nord) aux alentours de 700-900 m.

Samedi matin les gelées prendront de la profondeur tout en élargissant leur domaine. Attention aux végétaux fragiles ! La journée se déroulera sans pluie sous un mélange soleil nuages. Malgré la forte lumière d'avril, il manquera 4 à 5° l'après-midi pour atteindre une température banale...

Dimanche matin les gelées repasseront pour finir le travail ; s'il fait plus doux que la veille l'après-midi, c'est que nous aurons gagné 1 degré, pas plus.

Lundi-mardi : radoucissement sensible (nous partirions de très bas) et éventuelles gouttes. On remarquera que "radoucissement" rime avec "assurément" tandis que "gouttes" rime avec "doute".

lundi 8 avril 2019 à 8h15.

Avril n'est pas résolu à nous offrir ni de la vraie pluie, ni un petit coup de chaleur (on attend toujours le premier 20° de l'année ici), ni un temps stable et franchement ensoleillé... Avril nous semble donc bien antipathique, il faut dire que février et mars nous ont donné de bien mauvaises habitudes.

Hier après-midi  le thermomètre a fait un petit effort, un effort de 1 degré, il en a toutefois manqué entre 3 et 4 pour enfin obtenir une maxi de saison.

Ce matin le ciel est un peu plus clair, on sent les opportunités solaires avec ces plages de ciel bleu. Nous devrions en effet avoir un peu plus de lumière qu'hier, sous une ambiance réchauffée à thermostat juste de saison (11.3° de maxi moyenne, ici, pour la période 95-18 et pour un 8 avril).

Demain mardi et après-demain mercredi, l'instabilité de l'atmosphère pourrait apporter quelques petites averses l'après-midi. N'espérons pas les pluies tant attendues par beaucoup de professionnels de la terre... La température n'évoluera pas, ce sera grosso modo 4° la nuit et 10° en journée dans notre tranche 700-900 m.

Pas de réel changement pour jeudi, journée que l'on pourrait probablement associer aux deux précédentes.

Vendredi samedi dimanche : le temps redeviendra sec et de plus en plus froid. Attention aux gelées assassines possibles dimanche matin et/ou lundi matin !

dimanche 7 avril 2019 à 9h.

Il n'est tombé que quelques gouttes ici hier après-midi, le reste du secteur a même dû rester au sec. L'ambiance n'était pas joyeuse avec ce froid vent de sud et ces nuages ne laissant passer que le strict minimum de lumière. Encore hier, le gradient thermique vertical était proche de -1° par 100 m d'élévation, par exemple on a eu 14.6° de maxi à Bron et 7.4° ici à Violay (dénivellation de 630 m), à 15h il faisait 12.4° à Saint-Georges-de-Reneins et 6.4° aux Sauvages (delta 640 m).

Ce matin le ciel est toujours couvert, il serait étonnant qu'il se déchire aujourd'hui, les températures sont fraîches : Arthun n'est pas passé très loin de la gelée et l'isotherme 0° flotte eaux alentours de 1100 m (-1.1° au col de la Loge à 8h, -0.6° à la patte d'oie de Saint-Anthème à la même heure). Cet après-midi, par ici, on gagnera peut-être 1 degré sur hier, ce sera insuffisant pour rivaliser avec une température de saison (11.8° de maxi moyenne 1995-2018 ici à Violay). Quelques gouttes dérisoires sont capables de chuter à tout moment de la journée.

Demain lundi nous prodiguera un peu plus de lumière, l'ambiance de notre tranche 700-900 m s'échauffera jusqu'à péniblement rattraper les normes de saison, elle ne fera pas de zèle. En plaine, on pourra voir des 17-18° du côté d'Andrézieux ou Montbrison. Une ou deux gouttes ne sont pas improbables.

Plaçons dans un même sac les journées de mardi, mercredi, jeudi et même vendredi : si on amène ce sac à la déchetterie, ce sera dans le bac des journées sombres, plutôt fraîches et, pour bien gâcher le tout, saupoudrées de quelques gouttes...

samedi 6 avril 2019 à 8h30.

On a eu de forts contrastes thermiques hier après-midi entre la plaine et la montagne : à 16h il faisait 5.8° au col de la Loge et 7° de plus à Boën pour une dénivellation de 750 m ; au Sancy, il a fait 3.5° au plus doux contre 16.5° à Clermont Aulnat soit 13° d'écart pour 1330 m de dénivelée.

Ce matin, le radoucissement en plaine est spectaculaire : il faisait -4.7° hier à Arthun à 7h, on a ce matin +9.1° à la même heure ! A Andrézieux il faisait -3.7° hier à 5h contre 9.6° aujourd'hui !

Actuellement, une zone d'intenses précipitations remonte sur le Massif Central ; en nous touchant cet après-midi, elle devrait avoir perdu beaucoup d'intensité, on pourrait toutefois recevoir quelques gouttes (neige au-dessus de 1200-1300 m). La température est certes douce ce matin mais, en plaine du moins, elle ne montera pas bien plus haut cet après-midi, les 10° ne seront effectifs qu'en dessous de 500-600 m.

Demain dimanche le temps ne s'éclaircira pas, le vent aura basculé au nord-ouest, quelques gouttes gâcheront la journée. Côté thermomètre, ce sera un brin plus frais qu'aujourd'hui, surtout sur les hauteurs.

De lundi à mercredi voire jeudi, l'atmosphère restera instable, les gouttes seront probablement disparates et quotidiennes ; même en les empilant les unes sur les autres, elles ne donneront pas de pluie efficace... L'ambiance sera fraîche en montagne et de saison en plaine. N'attendons rien de la part du soleil, on ne sera donc pas déçu.

On entrevoit une possible amélioration entre vendredi et samedi.

Amélioration temporaire ? possible...

vendredi 5 avril 2019 à 7h30.

Les gelées n'ont pas fait de cadeau ce matin ! Ici elles sont faibles (et la végétation n'est pas avancée) mais en plaine elles n'y sont pas allées avec le dos de la main morte : -3.9° de mini provisoire à Andrézieux soit la troisième température la plus froide lors qu'un 5 avril depuis au moins celui de 1946, -0.8° à Bron où il faut remonter 35 ans en arrière pour avoir plus froid lors d'un 5 avril, on a encore -5.3° à Arthun, -2.8° (mini horaire) à Feurs, -2.7° (mini horaire) à St-Georges-de-Reneins, -2.6° à Sain Bel, -2.5° à Arnas ainsi qu'au Breuil -1.3° (mini horaire) à Nuelles -0.2° à Gerland , mais +1.3° à Limonest et +0.7° à Montmelas.

Aujourd'hui nous bénéficierons de pas mal de lumière, les températures de l'après-midi ne seront douces qu'au soleil et à l'abri du (petit) vent d'est. Evidemment, vu le niveau des températures minimales (de 5 à 8° de déficit), ce n'est pas aujourd'hui qu'il fera une température moyenne de saison.

Demain samedi il ne gèlera plus, attendons-nous à subir un peu plus de nuages voire même quelques gouttes froides en cours d'après-midi. La température de l'après midi aura perdu 2 à 3° sur celle d'aujourd'hui, on ne passera sans doute pas le 10° au-dessus de 600-800 m.

Dimanche : soleil et nuages, petites pluies probables. Température de l'après-midi pas encore à la hauteur (10° par ici).

On conservera ce temps instable (soleil, nuages et gouttes le tout dans la même journée) durant une bonne partie de la semaine prochaine. Instabilité oblige, les températures seront à peu près conformes à la saison en plaine mais (bien) plus froides en montagne.

 

jeudi 4 avril 2019 à 8h30.

L'épisode pluvio-neigeux a donné 14 mm ici à Violay, on en aurait bien accepté 2 ou 3 fois plus...

Ce matin la température est tout juste négative, il tombe encore quelques flocons inoffensifs. La journée sera de nouveau probablement sans soleil ou alors on le verra un peu en fin d'après-midi nous n'aurons pas bien plus chaud qu'hier (3.9° seulement ici).

Demain vendredi Le ciel sera probablement moins chargé, les gelées matinales seront un peu plus généralisées. L'après-midi nous poussera le mercure jusque vers 10°.

Samedi nous bénéficierons de 2 degrés de plus, on trouvera sans doute des 15° en plaine. Soleil et nuages.

Ensuite, de dimanche à au moins la première moitié de semaine prochaine, le temps ne sera pas très réjouissant : quelques gouttes (insuffisantes pour les besoins), probablement beaucoup de nuages et une température trop juste pour la saison.

 

mercredi 3 avril 2019 à 8h.

Il pleut, quelques flocons gras se mélangent à la pluie dans une ambiance fraîche (2.9°, en baisse). Les monts du Forez ont reblanchi dès 1000-1100 m environ.

Aujourd'hui et depuis longtemps le gris sera dominant. On peut espérer une pluie significative (de l'ordre de 10 mm), pluie qui se produirait plutôt ce matin. La température ne montera guère plus haut que son niveau actuel ; cet après-midi (plutôt en fin), des averses nous traverseront, elles seront probablement neigeuses ou grésilleuses dès 600-800 m.

Demain matin le thermomètre aura encore perdu 2 ou 3 degrés, prévoyons de petites gelées au-dessus de 800-1000 m. En journée, le soleil pourrait faire son retour ; températures maximales encore trop froides : moins de 10° au-dessus de 500-700 m selon le bon vouloir du soleil.

On aura de nouveaux quelques faibles gelées vendredi matin, le ciel sera ensuite probablement partagé entre lumière et nuages. Températures en hausse, nous atteindrons ou dépasserons 10° vers 800 m.

Samedi et dimanche la pression atmosphérique ne décollera pas, attendons-nous à une température moyenne de saison et à un ciel mitigé. L'hypothèse de nouvelles gouttes n'est pas à rejeter.

mardi 2 avril 2019 à 7h 45.

Il a encore gelé cette nuit à Arthun (faiblement certes, mais gelée tout de même) alors qu'ici le thermomètre n'est pas descendu sous 8.3°.

Aujourd'hui marque donc le changement de temps annoncé depuis plusieurs jours : l'ambiance sera encore très douce voire chaude pour la saison en plaine (20° de maximale) puis l'ambiance se refroidira en fin d'après-midi et soirée lorsque quelques gouttes (les premières précipitations depuis les flocons du 18 mars !) viendront nous rendre visite.

Demain le fond de l'air sera bien plus frais, nous aurons perdu une huitaine de degrés sur la température maximale. Prévoyons une journée maussade ponctuée de petites pluies et de flocons aux alentours de 1000 m voire un peu plus bas en fin d'après-midi. Malheureusement, cette pluie là ne sera pas suffisante pour nos sols, il n'est pas certain que l'on touche le 10 mm par ici au relevé de jeudi matin...

Jeudi il fera plus froid, quelques flocons pourraient descendre ça et là jusqu'en dessous de 500 m en matinée puis le temps sec reprendra son emprise.

Vendredi matin les gelées pourraient se généraliser à presque tout notre territoire, attention aux végétaux sensibles ! le soleil aura encore fort à faire avec tous ces nuages (secs).

Samedi dimanche : peut être 3 gouttes dispersées ici ou là, température revenue banale pour un début avril.

lundi 1er avril 2019 à 8h.

Mars nous a donné encore beaucoup de soleil : 195 heures à Andrézieux soit 40 h de plus que la normale (1981-2010). Ce mars est toutefois loin d'approcher le plus ensoleillé à savoir celui de 2012 avec 253 h de soleil mais il se situe encore bien plus loin de celui de 1975 (83 h) ou 2001 (94 h).

Aujourd'hui nous abandonnons progressivement la grande lumière : le ciel est déjà couvert de nuages élevés et il en sera ainsi une bonne partie de la journée. Cette couverture nous laissera quand même filtrer le soleil et les températures maximales plafonneront encore à des niveaux bien supérieurs à ce qu'ils sont d'habitude lors d'un tout début avril (4 à 5° de surplus).

Demain mardi il fera moins doux (3 ou 4° de moins qu'aujourd'hui l'après-midi) mais pas encore frais. Prévoyons quelques gouttes pour la seconde partie de journée, rien de significatif. En matinée, le soleil passera nous dire au revoir.

Mercredi on pourra parler de froid avec 4 à 6° de déficit sur les températures maximales. La neige pourrait descendre en dessous de 1000 m sous quelques averses vitaminées. Les 10° ne seront réservés qu'à la plaine, et encore... celle de Lyon.

Jeudi on descendra encore un peu sur l'échelle thermométrique, les chutes de neige pourront se produire vers 500 m et possiblement plus bas vu la belle instabilité de la masse d'air (-30 à -35° vers 5300 m). Il n'est pas improbable de voir le sol temporairement griser ou même blanchir sur les versants nord au-dessus de 600-800 m.

Aurons-nous finalement un arrosage conséquent ? eh bien le doute est encore permis... les 10 mm cumulés sur ces deux journées (mercredi et jeudi) semblent probables, mais 10 mm ce n'est pas beaucoup, il en faudrait beaucoup plus... Ici à Violay on ne totalise que 128 mm de pluie depuis le début de l'an alors que la normale est de 182.

Vendredi on se méfiera des gelées matinales en plaine, le reste de la journée se déroulera probablement au sec mais encore dans une grande fraîcheur.

Samedi et dimanche le temps s'adoucira, on aura toutefois de la peine à retrouver les standards de saison.

dimanche 31 mars 2019 à 9h 45 de la nouvelle heure.

On avait encore ce matin plus de 10° d'inversion entre Arthun (-2.9° à 7h) et Violay (7.6° à la même heure).

Le ciel n'est pas décidé à blanchir aujourd'hui, il fera le même temps qu'hier avec cependant un peu moins de vent (qui virera à l'est).

Demain lundi les nuages reprendront possession du ciel (plutôt en seconde partie de journée), ils ne seront toutefois pas majoritaires et laisseront le soleil filtrer quelques heures. La température n'évoluera pas : 20° en plaine et 15° vers 1000 m pour l'après-midi.

Pas de grand changement pour mardi (soleil et nuages, sans doute encore 19-20° en plaine) ; ce n'est que sur le soir que l'on pourrait éventuellement recevoir 3 gouttes.

Mercredi le beau temps chaud (pour la saison) sera terminé. Prévoyons 7 ou 9° de moins que la veille et probablement, enfin, une pluie significative... Les gouttes arriveraient plutôt à la mi journée et pourraient insister durant l'après-midi. Une lame égale ou supérieure à 10 mm est envisageable dans le pluviomètre de jeudi matin. Il subsiste encore une très grande incertitude sur cette quantité de pluie...

Jeudi il fera encore plus frais (de l'ordre de 5° au meilleur vers 600-800 m). La journée serait de nouveau pluvieuse (?) et les flocons pas bien élevés. La limite pluie-neige planerait en effet vers 500 m.

Vendredi marquera sans doute la fin de cette séquence pluvieuse, il fera encore trop froid pour un début avril.

Samedi dimanche : radoucissement poussif, probablement insuffisant pour ramener le thermomètre à la saison. A priori pas de pluie.

samedi 30 mars 2019 à 8h.

Il a encore gelé cette nuit en plaine : -2.8° de mini à Arthun, -0.6° à Andrézieux ; on retrouve des minis largement positives dès qu'on s'élève d'une centaine de mètres.

Aujourd'hui samedi et demain dimanche bénéficieront d'un soleil éclatant, la température de l'après-midi atteindra 20° en plaine et environ 15 vers 800-1000 m d'altitude.

Lundi il ne fera plus aussi doux, les températures garderont toutefois un écart nettement positif sur les références de saison. Le ciel s'ennuagera franchement.

Mardi quelques rares gouttes (les premières depuis plus de 2 semaines !) pourraient nous humecter en toute fin de journée. Température encore banale pour un début avril.

On pensait la position de la coulée froide fixée... il n'en est rien... Quoi qu'il en soit, attendons-nous à un net refroidissement mercredi ainsi qu'une persistance de la fraîcheur au moins jeudi. Une pluie significative est envisageable entre mercredi et jeudi, elle est encore loin d'être certaine...

vendredi 29 mars 2019 à 7h30.

L'atmosphère est stabilisée ce matin : le vent de nord s'est en allé, le gel est revenu en plaine (-3.2° de mini à Arthun) et a disparu de la tranche 800-1000 m  (+6° actuellement ici). Le vent, moins fort que celui des jours précédents, sera orienté au sud jusqu'à lundi. La conséquence de tout ceci nous assurera un beau temps chaud pour la saison jusqu'à lundi inclus : les plaines pousseront le mercure jusque vers 20° durant les après-midi (records aux alentours de 23-24° en 2017, 2016, 1985) et les nuits se feront de moins en moins fraîches.

Hier j'ai essayé de tourner autour du peau en ce qui concerne le refroidissement de la semaine prochaine car, il faut bien l'avouer, sa position et son intensité étaient loin d'être claires. Ce matin les probabilités de recevoir de plein fouet la descente nordique (qui ne serait plus si arctique que ça) deviennent importantes.

Lundi verrait la lumière se tamiser en cours de journée, mardi les nuages seront probablement dominants et la température redescendra de plusieurs degrés jusqu'à retrouver des niveaux de saison.

C'est sans doute dans la nuit de mardi à mercredi que le froid s'engouffrera par le nord, en montagne la chute de température sera importante (5 à 8° sur 24h). Cette descente nordique nous amènera sans doute quelques précipitations, celles-ci seraient alors neigeuses au-dessus de 500 m environ.

Ce temps presque hivernal est en capacité de s'étirer (en s'atténuant ?) durant toute la seconde partie de semaine prochaine. On se méfiera de la fin de semaine (vendredi samedi), lorsque l'alimentation froide sera coupée, l'atmosphère se stabiliserait et de (fortes ?) gelées sont envisageables en plaine... Les végétaux risquent de ne pas apprécier du tout... surtout après les 4 jours chauds qui débutent aujourd'hui...

jeudi 28 mars 2019 à 7h15.

C'est officiel ! la C.C.V.M.M (voir édito du mercredi 13 mars et celui du dimanche 17 mars) a annoncé hier soir par un communiqué de Mgr Blanchet le caractère miraculeux de la météo du 16 mars 2019 en région Lyonnaise !

On voit sur cette photo un augure de la C.C.V.M.M lisant dans une peau de phoque fraîchement arrachée face au mont-Blanc sur le dôme de Polset à 10h37, 3 jours après la première pleine lune du printemps. Il s'agit de l'augure Paul, car il devait, après sa lecture, pouvoir proclamer "Paul sait !". Eh oui... c'est la procédure...

Quand on était là-haut, j'ai demandé à Paul :

- Dis Paulo, pendant que tu y es, tu verrais pas une coulée dans ta peau de phoque ?

- Ben j'vois des coulées de neige...

- Non, pas des coulées de neige, moi aussi je les vois bien ces coulées ! pas besoin d'une peau pour ça ! moi je te demande une coulée arctique ! (voir édito d'hier)

- Arc quoi ?

- ARCTIQUE !

- Ah ben oui que j'la vois ! qu'il m'a répondu.

- Et où c'est qu'elle va passer c'te coulée ? que je lui ai demandé pendant que je remplissais mon bocal.

- Entre Labrador et Mandchourie !

- Ben on est bien avancé mon Paulo que je lui ai dit... T'es sûr qu'elle est fraîche ta peau de phoque oui ? où c'est donc que tu l'as achetée ? chez Ordralphabetix ?

Il va pourtant bien falloir que l'on sache... Peut-être en allant dépeauter sur le dôme de la Sache ?

 

Ra la la... c'est de plus en plus souvent le 1er avril sur ce site hein oui ?

mercredi 27 mars 2019 à 7h30.

Voilà, le soleil a fini par avoir tous les nuages, à l'usure. Ce matin le ciel est déjà tout propre, la Bise souffle toujours sous une température voisine de 0° (-0.3° de mini ici). En plaine, on note encore un écart thermique substantiel entre Andrézieux (-0.7° à 7h) et Arthun (+4.1° à la même heure mais -0.5° à 6h).

Nous ne verrons que du soleil aujourd'hui ; le vent de nord modèrera les ardeurs thermiques en bridant les thermomètres à leur valeur de saison à savoir une dizaine de degrés par ici (maxi de 9.6° hier) et 13 ou 14° en plaine. Cette fraîcheur matinale (4° de déficit, à Andrézieux, sur la minimale) empêchera la température moyenne d'atteindre un niveau banal de fin mars.

Quoi d'autre pour demain jeudi ? rien ou pas grand chose. Le vent de nord faiblira lentement en cours de journée et les températures gagneront probablement 1 degré sur celles de la veille. Toujours de la grande lumière.

Vendredi le vent, devenu très discret, pivotera au sud. La matinée pourrait être froide en plaine (attention aux gelées !) mais seulement en plaine. L'après-midi l'ambiance s'adoucira nettement avec une isotherme 15° au voisinage de 800 m. Le soleil se fera chahuter par quelques nuages d'agrément.

Samedi : même temps que la veille : léger vent de sud et soleil dominant voire écrasant.

Dimanche : toujours du soleil, le vent se remettra très progressivement au nord. Peut-être un petit peu moins doux que la veille mais encore de saison.

Lundi et mardi : encore de la sécheresse, du soleil et du vent de nord (faible certes)... sans doute de moins en moins doux.

Après, à compter de mercredi donc, les prévisions demeurent encore bien incertaines. La tendance serait toutefois au froid, peut-être même au grand froid (pour la saison bien sûr) ? Une descente d'air d'origine plus ou moins arctique semble probable mais sa trajectoire n'est pas encore bien calée. Se produira-t-elle en plein sur la France ou se positionnera-t-elle plus à l'est ?

Allez savoir...

mardi 26 mars 2019 à 7h45.

Le ciel de ce matin est un peu plus engageant que celui d'hier à la même heure, la visibilité dépasse largement le kilomètre (donc il n'y a pas de brouillard). La température a perdu 2 à 3 degrés en montagne, on trouve la limite gel dégel aux alentours de 800 m (-0.4° de mini à Bard, +0.3° ici, -3.4° de mini horaire au col de la Loge, -30° au tout-sommet du mont Blanc). Comme hier, les nuages se dissiperont en cours de matinée sous le vent de nord, ils laisseront place à un ciel lumineux à défaut d'être chaleureux. Les températures maximales rééditeront leur score d'hier en plafonnant vers 8-10° dans la tranche 700-900 m, en tout cas le ressenti sera bien frais en pleine Bise.

Demain mercredi la lumière solaire trouvera moins d'obstacle lors de son voyage vers nos terres, les petites gelées matinales épargneront encore la plaine (vent oblige) mais séviront de nouveau au-dessus de 600-800 m. L'après-midi offrira une température de saison à savoir 10° vers 800 m, environ 15° en plaine Lyonnaise. Vu la fraîcheur matinale, nous n'aurons toujours pas récupéré une température moyenne de saison.

Jeudi la Bise faiblira, mais en prenant tout son temps. Le petit gel matinal (réservé à la haute société supérieure à 700-900 m) laissera place à un après-midi juste tiède (12° de maxi par ici, entre 15 et 17 en plaine).

Vendredi le vent tournera au sud, sans s'affoler. Si gel il y a, ce sera pour la plaine. Les températures de l'après-midi se situeront franchement au-dessus du standard mais très loin des records : 15° par ici, 18-20° en plaine.

Même type de temps pour samedi, dimanche, lundi à savoir des nuits juste fraîches et des après-midi copieusement ensoleillées donc très douces -sans plus- pour la saison.

Ne comptons évidemment pas sur la moindre trace humide d'ici là.

La tendance donnée dans l'édito d'hier à propos de la prochaine semaine ne semble pas évoluer : ce serait un temps malheureusement sec et possiblement frais voire peut-être même froid en milieu de semaine où il faudra sérieusement surveiller de possibles dangereuses gelées pour les végétaux.

lundi 25 mars 2019 à 7h30.

L'ambiance s'assombrit un peu ce matin, notre secteur est pour l'instant immergé dans le brouillard sous une température fraîche (gel dès 1300 m environ). Le vent de nord va se renforcer en cours de matinée, il aura la gentillesse de nous faire détaler ( ou au pire d'étaler) cette tartine grise. Même si la lumière revient en cours de journée, le fond de l'air restera frais (moins de 10° au meilleur par ici), environ 12° en plaine du Forez et peut-être 14° sur Lyon.

Demain mardi nous retrouverons des gelées matinales, au moins au-dessus de 800-1000 m d'altitude ; le vent de nord aura empêché l'atmosphère de se stabiliser : il ne gèlera donc pas en plaine. Sous la Bise, le soleil ne pourra pas nous proposer des températures bien différentes de celles d'aujourd'hui.

Mercredi nous n'en aurons pas fini avec le vent de nord. Le ciel nous éclairera la journée et nous pourrions bénéficier d'un degré supplémentaire, pas bien plus.

Jeudi marquera la fin de la soufflerie, le soleil sera toujours présent et l'ambiance devrait s'échauffer jusqu'à retrouver des valeurs de saison.

Vendredi samedi dimanche : rotation du vent au sud, montée sensible du thermomètre, sans doute au-dessus de ce qu'il est habituel lors d'une toute fin mars. N'attendons toutefois pas d'excès thermique malgré cette débauche de lumière ; on patientera donc sans doute avril pour recevoir ici la première température supérieure à 20°.

Mars se terminera très probablement bien sans la moindre pluie comme raconté il y a 10 jours, en fin d'édito du 15 mars.

Après ?

La première semaine d'avril dont on commence à deviner l'esquisse ne semble pas décidée à bouleverser l'ordre des choses... ce pourrait bien être encore soleil + soleil + soleil... mais sous une certaine fraîcheur ?

vendredi 22 mars 2019 à 7h30.

C'en est fini des gelées en montagne, elles reviendront sans doute la semaine prochaine, au moins au-dessus de 1000 m. Cette nuit l'atmosphère s'est stabilisée, il fait actuellement 5.3° ici mais -4.6° de mini à Arthun ; je note cependant ici des gelées au sol. La journée nous donnera autant de soleil qu'hier et, au moins sur les hauteurs 2 à 3 degrés de plus cet après-midi.

Aucun changement pour demain samedi : la fraîcheur voire la froidure matinale ne sévira qu'en plaine et l'après-midi poussera le mercure jusqu'à 20° localement.

Dimanche le soleil tolèrera quelques petits nuages en fin de journée, rien de significatif, la journée sera lumineuse à souhait. L'ambiance fraîchira de plusieurs degrés sans pour autant enfoncer les maximales sous les niveaux de saison.

Lundi ce sera jour de congé pour le soleil, il l'aura bien mérité. La couverture nuageuse sera possiblement suffisamment organisée pour nous placer à l'ombre. Nous en profiterons pour renouer avec des températures maximales proches des normales, peut-être même un peu en dessous si le vent de nord ressuscité insiste plus que prévu.

Mardi le soleil nous reviendra en pleine forme, mais il ne sera pas le seul... la Bise sera elle aussi en excellent santé... Prévoyons donc une journée certes éclairée mais trop froide pour une fin mars.

Mercredi matin nous devrions revoir de petites gelées au moins au-dessus de 1000 m. Toujours 100% de soleil et quelques degrés de plus l'après-midi.

Jeudi : encore un peu frais en température moyenne (?) toujours du plein soleil.

Vendredi samedi dimanche : lumière lumière et lumière. Températures somme toute modérées au vu de la saison et de l'éclairage.

jeudi 21 mars 2019 à 7h30.

Le souffle de nord était mordant hier après-midi, ici on en est bien protégé c'est pourquoi la température s'est aventurée jusqu'à 10.5° tandis qu'on a eu seulement 8.4° à Bard en plein vent. La température du point de rosée est elle aussi restée faible tout au long de la journée, ce qui accentue le froid pour nous autres, êtres transpirants.

Les petites gelées matinales sont toujours présentes ici ce matin (-0.5° de mini nocturne, soit 2.6° en dessous de la moyenne 1995-2018), la nouvelle est qu'elles sont franchement descendues en plaine puisqu'on relevait à 7 h : -3.6° à Andrézieux, -3.2° à Arthun, -2.5° à Feurs, -1.3° à St-Georges-de-Reneins, -1.1° au Breuil, -0.8° à Arnas, -0.7° à Roanne. La journée se passera sous le plein soleil et les températures maximales gagneront 2° sur celles de la veille. Ici à Violay, la température moyenne moyenne (de 1995 à 2018) lors d'un 21 mars est d'exactement 6°, nous devrions aujourd'hui obtenir (de justesse ?) cette valeur.

Demain vendredi on pourra parler de vraie douceur et celle-ci se prolongera jusqu'à dimanche où le vent de nord remettra la soufflerie en marche sur le soir. Les plaines enregistreront des minimales encore relativement faibles mais, soleil aidant et Bise peinant, des maximales proches de 20°. Quelques nuages décoratifs pourraient s'inviter dans le ciel de fin dimanche.

Lundi le fond de l'air fraîchira nettement, nous perdrons de l'ordre de 5° ainsi que quelques heures d'ensoleillement. L'ambiance sera bien rafraîchie par le vent de nord.

Mardi il n'est pas improbable de revoir pointer des petites gelées. Même si le soleil reprend la suprématie aérienne, il fera frais voire très frais sous un vent de nord-est très sensible.

On devrait atteindre la fin de mois dans une météo globalement lumineuse, probablement sans une goutte de pluie. Les températures, même aidées par le soleil, n'arriveront pas à la cheville de la saison entre mardi et jeudi, elles pourraient s'adoucir ensuite.

mercredi 20 mars 2019 à 8h 15.

C'est parti pour au moins 10 jours de soleil. D'accord dimanche et plus sûrement lundi le ciel se brouillera de nuages, mais cette brouille sera passagère et n'amènera pas de précipitations.

Ce matin on remarque un étonnant contraste thermique entre Andrézieux et Arthun (ce n'est pas la première fois) : -3.9° à 6h à Andrézieux et +2.9° à la même heure à Arthun. La valeur mini d'Andrézieux (-4.6°) est d'ailleurs très froide pour la saison, il faut remonter à 1973 pour trouver une minimale plus petite lors d'un 20 mars mais seulement à 2009 si on accepte d'ouvrir l'intervalle au [19 mars, 21 mars]. Le bassin roannais a lui aussi connu le gel : -1.7° de mini à Roanne. Ici à Violay on a, comme hier et avant-hier, un thermomètre proche de 0° (-0.6° de mini). En journée, les températures maximales se hisseront péniblement au niveau standard pour une toute fin d'hiver astronomique, nous toucheront peut-être 10° par ici, sans doute pas bien plus de 12 en plaine du Forez, peut-être 14 sur Lyon.

Demain jeudi nous repartirons pour un tour avec de faibles gelées le matin et des températures maximales supérieures de 2 degrés à celles d'aujourd'hui.

Vendredi le nouveau tour commencera par un peu moins de gelées (elles pourraient être réservées aux plaines et vallées) et franchement plus de chaleur l'après-midi : 19-20° envisageables vers Montbrison Andrézieux, possiblement 15° vers 700-900 m d'altitude. Plein soleil bien entendu.

Samedi matin les gelées devraient avoir disparu de notre secteur, on les retrouvera seulement dans les trous à froid. 100% soleil en journée et températures similaires à celles de la veille.

Dimanche le soleil ne réussira sans doute pas un nouveau carton plein : des nuages tout à fait inoffensifs pourraient s'interposer plutôt en seconde partie de journée. Températures semblables à celles de samedi, peut-être une légère baisse sur les maximales.

Comme pressenti dans l'édito d'hier, les températures ne s'envoleront pas par la suite, leur plus haut niveau sera même probablement atteint lors de ce prochain week-end.

Nous retrouverons à partir de lundi un vent de nord plus marqué que l'actuel, il pourrait de plus encore traîner quelques nuages dans le ciel, nous perdrons donc logiquement plusieurs degrés au thermomètre.

Mardi, mercredi, jeudi, le vent de nord bien présent prendra une composante est ; nous pourrions alors renouer avec des gelées nocturnes sur les montagnes (probablement pas en plaine pour cause de brassage) et, malgré un soleil de nouveau en pleine forme, des après-midi trop frais pour une fin mars.

Vendredi samedi dimanche : peut-être un peu moins de vent, ambiance cependant encore fraîche (au moins en température moyenne) malgré l'indéfectible soleil.

mardi 19 mars 2019 à 7h 30.

Le petit vent de nord a de nouveau amené quelques faibles gelées cette nuit, seulement au-dessus de 800 m (-0.4° de mini ici) ; la plaine reste assez nettement hors gel grâce au brassage d'air (+3.4° de mini nocturne à Arthun). Actuellement les nuages bas s'accrochent sur nos petites montagnes, ils devraient finir par abandonner le terrain en cours de journée, non sans mal. Aujourd'hui ne verra pas, sur les hauteurs du moins, une température moyenne digne d'une toute fin d'hiver météorologique : ici à Violay la température moyenne moyenne pour un 19 mars est de 6.1°, compte tenu de la minimale de cette nuit (-0.4°) il faudrait qu'il fasse environ 12-13° cet après-midi pour tomber dans les clous de saison... n'y comptons pas. Cet après-midi donc, on verra des 11-12° en plaine et au plus chaud moment de la journée, il ne fera pas bien plus de 8-9° dans la tranche 700-900 m.

Demain matin nous "subirons" de nouveau de faibles gelées, comme le vent de nord semble toujours décidé à brasser la plaine, celles-ci ne devraient pas descendre plus bas que 800-600 m (hormis trous à froid évidemment, genre Valette de Salvizinet ou plaine de Meys). Cette fois-ci, le soleil se sera dès le matin débarrassé de tous ses opposants. Il faudra bien toute cette avalanche lumineuse pour que les thermomètres de l'après-midi atteignent des valeurs de  saison sur nos montagnes, prévoyons un petit 10° au meilleur vers 800 m.

Jeudi matin les gelées (toujours très faibles) pourraient descendre en plaine, le soleil brillera 12h sur 12, les températures de l'après-midi gagneront 2 degrés.

On reprendra 2 degrés vendredi (mini toujours fraîches, proches de 0° mais maximales voisines de 16-18° en plaine) et encore 2 autres samedi où quelques 20° sont envisageables dans les basses terres. Aucun nuage, que du soleil.

On ne voit toujours rien qui pourrait s'opposer au soleil durant toute la dernière semaine de mars (c'est-à-dire la prochaine) ; cependant, les températures ne s'envoleront pas sous un vent de nord tenace et parfois soutenu (vers mardi-mercredi).

lundi 18 mars 2019 à 7h 30.

L'hiver astronomique jette ses dernières forces lors des quelques jours qui lui reste. Il y a eu du grésil cette nuit (trace sur les endroits froids) et les averses d'aujourd'hui apporteront quelques flocons au-dessus de 500-600 m (d'ailleurs il en tombe quelques uns ici actuellement). Comme prévu la douche d'hier après-midi a été plus froide que productive : seulement 2.4 mm dans mon pluviomètre et probablement moins en bien d'autres endroits ; la sécheresse ensoleillée qui se dessine jusqu'en avril ne va pas arranger le déficit hydrique.

Ce matin l'isotherme 0° flotte aux alentours de 800 m d'altitude (0.0° de minimale provisoire ici) et celui de -5° ne doit pas être bien plus haut que 1500-1600 m (-4.3° au sommet du puy de Dôme, -5.3° à 1660 m dans le Sancy). Nous verrons donc quelques faibles averses en journée (probablement en fin de matinée), celles-ci seront plutôt réservées aux reliefs et neigeuses dès 500-600 m ; évidemment, ce n'est pas la fraction de millimètre qu'elles apporteront qui changera la donne pluviométrique. Question chaleur, on ne sera pas au niveau réglementaire : moins de 5° par ici et moins de 10° en plaine pour les températures maximales ; la moyenne (1995-2018) des températures maximales lors d'un 18 mars s'établit ici à 11° avec 1.6° l'an dernier et 20.2° en 2005 comme valeurs extrêmes. On ne sera pas gêné par la lumière ce matin mais conservera toutefois une chance de voir le soleil en fin d'après-midi.

Demain matin la configuration météo sera très proche de l'actuelle : petites gelées dès 800-900 m et plaine probablement hors-gel pour cause de vent. Les thermomètres de l'après-midi devraient gagner 2 degrés grâce au soleil un peu moins fainéant ; nous n'arriverons toujours pas à la maille. Les averses auront disparu.

Pour mercredi : probablement toujours des gelées matinales, possiblement même un brin plus froides qu'aujourd'hui ; le vent du nord ne lâchant rien, il n'est pas sûr que l'on retrouve ce gel en plaine. Dans le ciel, il n'y aura de place que pour le soleil et les températures de l'après-midi toucheront le niveau de saison.

Jeudi, vendredi, samedi, dimanche : soleil omniprésent avec juste quelques éventuels nuages décoratifs. Le fond de l'air poursuivra son réchauffement jusqu'à afficher dimanche des températures maximales dignes d'une fin avril (les minimales pourraient toutefois demeurer fraîches).

La semaine prochaine ?

Du soleil, du soleil, du soleil... Températures possiblement moins douces (?) et nuits plutôt fraîches pour l'époque de l'année.

dimanche 17 mars 2019 à 8h.

Beaucoup de gens ont profité de la superbe météo d'hier pour s'inscrire au 200 de Feurs ; le président de la Squadra annonce 82 inscrits ce qui constitue un nouveau record d'affluence pour cette épreuve en ce lieu.

Aujourd'hui la fenêtre météo se referme, elle se referme même en claquant, attention de ne pas laisser traîner les doigts...

Actuellement, suite à la nuit calme et çà l'atmosphère douce d'hier, on enregistre de fortes inversions thermiques : -0.4 à Arthun à 6h et 12.4 à Bard au même instant ; à Chalmazel Gardonnanche, station pourtant particulièrement apte à se refroidir par rayonnement, la température horaire nocturne n'est jamais descendue sous 10°, il y faisait +11.1° à 6h.

La matinée sera de nouveau douce sur les hauteurs ainsi qu'à l'est de nos départements (Lyon arrivera sans doute à placer une maximale de 17-18°) puis la douche débarquera brutalement en cours d'après-midi (vers 13h sur les monts de la Madeleine, vers 15h sur le Lyonnais). Cette saucée ne sera pas du tout productive (3-4 mm là où les averses insisteront, quelques traces ailleurs) mais elle marquera la frontière entre l'air chaud actuel et l'air froid présent à cette heure sur une moitié ouest de la France. La chute thermométrique promet d'être remarquable, il neigera au-dessus de 1000 m, il pourrait grésiller ou même floconner plus bas en seconde partie d'après-midi et/ou soirée. Sur le soir, la température s'approchera de 0° par ici et plus généralement dans la tranche 700-900 m.

Demain lundi verra quelques petites gelées matinales, essentiellement sur les hauteurs. En journée, nous ne serons pas à l'abri d'une rare averse (neige au-dessus de 400 m). Les tentatives solaires ne seront pas souvent couronnées de réussite sur les montagnes, ont le verra davantage en plaine. Le contexte sera donc froid pour la saison, n'attendons pas bien plus de 5 ou 6° au meilleur de la journée vers 700-900 m.

Mardi le soleil nous retrouvera, le vent de nord ne nous lâchera pas. Les gelées matinales, possiblement un petit peu plus marquées mais surtout plus généralisées que celles de la veille débuteront une journée certes lumineuse mais encore bien trop froide pour le calendrier.

Mercredi dégagera les derniers nuages récalcitrants : plein feux pour la journée mais encore des gelées matinales et des maximales poussives, probablement pas au niveau de saison.

On gagnera 3 degrés par jours de jeudi à samedi, si nous passons en alerte orange risque d'inondations, ce sera des inondations dues au soleil. En plaine, les gelées nocturnes pourraient bien s'étirer jusqu'en fin de semaine.

Il n'y a pas de raison pour que dimanche et les derniers jours de mars nous offrent autre chose que de la lumière. A voir tout de même car si dimanche est proche, les derniers jours de mars sont encore bien loin.

Puisqu'on parle du prochain week-end, je dois vous avertir que j'ai été chargé de mission par Mgr Guy Blanchet ( qui est comme vous savez, président de la C.C.V.M.M, commission canonique de vérification des miracles météorologiques). Il s'agit bien évidemment de l'enqueste à propos du miracle ou prodige météorologique présumé relatif à la journée d'hier. Voyez l'édito de mercredi dernier si vous n'êtes pas au courant de l'histoire. Monseigneur m'a donc demandé d'aller prélever 1 litre d'air au sommet du Dôme de Polset et ceci "trois jours après la pleine lune de mars". Je dois donc monter là-haut vers 3500 m, avec mon petit bocal, et réaliser le prélèvement dimanche matin.

Tout ceci pour dire que vous ne pourrez pas lire mes délires ce week-end...

samedi 16 mars 2019 à 6h30.

Le crachin a encore ici tenu la matinée puis le reste de la journée s'est déroulé sans pluie, mais aussi sans soleil. Le thermomètre a fait une brève incursion au dessus de 10° (10.1° de maxi).

Aujourd'hui est le jour tant attendu pour sa météo : ce sera soleil et douceur pour tout le monde, les plus hauts thermomètres tutoieront les 19-20° en fin d'après-midi.

Demain dimanche verra, en montagne, sa température plus élevée en fin de nuit qu'en fin de jour. Ce refroidissement passera, dans un premier temps, au-dessus de la tête des plaines où il pourrait faire, en début d'après-midi, la même température qu'aujourd'hui (18-20° sous le vent des monts du Forez). Quelques gouttes sont attendues en cours d'après-midi (flocons au-dessus de 1000m), elles signeront l'arrivée d'air plus froid à tous les étages.

Dans la nuit de dimanche à lundi, le refroidissement se généralisera à toutes les strates de notre basse atmosphère jusqu'à faire réapparaître quelques faibles gelées dès 600-800 m lundi matin. Quelques floconnades sans importance s'observeront, en cours de journée, au-dessus de 400 à 600 m. Les températures maximales afficheront un très net déficit sur la saison en n'atteignant probablement pas 10° en plaine et en posant une limite de non dégel aux alentours de 1200 m.

Il ne tombera plus rien mardi ou alors trois flocons qui se battront (tour à tour) en duel. Le fond de l'air ne se sera pas réchauffé et nous aurons encore le matin de très faibles gelées spatialement un peu plus étendues. On peut sans doute compter sur une revenue de la belle lumière toutefois incapable de réchauffer l'après-midi concurrencée qu'elle sera par le vent de nord.

Mercredi : gelées le matin et soleil généreux l'après-midi. Températures maximales encore trop basses pour le calendrier. Le vent de nord gagnera une composante est et un brin de vélocité.

Toute la seconde moitié de semaine semble promise à un temps lumineux et de plus en plus doux ou de moins en moins frais.

vendredi 15 mars 2019 à 8h.

On est dans les clous en ce qui concerne la pluie relevée ce matin : 17.5 mm ici à Violay, il s'agit donc bien d'un abat significatif, il faut remonter au 23 novembre dernier pour voir une lame plus importante si on excepte le 21 mm du 2 février qui s'est produit en neige.

Il a plu, il a bien plu, il ne pleuvra plus de sitôt.

Aujourd'hui le temps s'essore, les bruines crachouineuses de ce matin ne dureront pas, le ciel pourrait même nous laisser passer un peu de lumière en fin d'après-midi. L'ambiance s'est déjà un tantinet réchauffée (la température maxi affectée à hier 14 mars (6.3°) s'est produite en toute fin d'échéance à savoir ce matin à 7h), on atteindra ou dépassera 10° cet après-midi dans la tranche 700-900 m, on atteindra 15° en plaine du Forez sous le vent, presque autant en plaine de Lyon.

Il est certes présentement difficile de croire au miracle (ou prodige, l'enqueste le dira) météorologique de demain. Voyez l'édito de mercredi dernier pour une description objective de ce qui nous attend. Les cyclistes du 200 km de Feurs n'auront donc cette année aucune excuse d'ordre climatique à formuler. Au meilleur de l'après-midi (plutôt en fin), on pourra trouver des 18-20° en plaine et l'isotherme 15° montera jusque vers 800-1000 m.

Dimanche la baisse thermique sera spectaculaire en montagne ; il fera de l'ordre de 10° vers 5h du matin au col de la Loge et plus que 0° ou -1° en soirée suivante vers 22 ou 23h. Ce refroidissement pourrait finalement se produire sans pluie ou presque. Les faibles précipitations envisageables pour la soirée seront neigeuses dès 800-1000 m.

Lundi nous serons replongés dans un bain froid. L'altitude de non dégel planera entre 1000 et 1500 m, les précipitations seront probablement très rares mais elles pourraient nous faire voler quelques floconnets au-dessus de 400-500 m seulement. Le vent passera de l'ouest au nord-ouest.

Mardi la fraîcheur matinale (comme la veille, petites gelées possibles et généralisées) et le vent résolument orienté au nord donneront du fil à retordre au thermomètre malgré l'aide apportée par le soleil. Prévoyons donc une journée sans doute lumineuse mais encore bien trop fraîche pour une porte de printemps météorologique.

Mercredi le réchauffement sera très laborieux, le vent de nord entretiendra une ambiance trop froide pour la saison sur les hauteurs. Le ciel s'éclaircira pour de bon, le soleil n'aura plus aucun adversaire. La pression atmosphérique se situera entre 1030 et 1035 hPa.

Ensuite, on ne voit pas ce qui pourrait contrarier la grande lumière pour la seconde moitié de semaine, (ni même la première moitié de la suivante ?). Le soleil donnera donc au maximum de ses possibilités sans pour autant provoquer une hausse sensible des températures.

La prochaine pluie significative ?

Pas avant avril a priori...

jeudi 14 mars 2019 à 7h 30.

Le soleil a fait quelques belles percées hier, entre deux averses neigeuses, mais il n'a pas réussi à réchauffer le mélange d'oxygène et d'azote : 5.7° ici au meilleur de la journée, c'est presque 4° de moins que la moyenne 1995-2018 des maximales d'un 13 mars.

L'amélioration ne sera pas pour aujourd'hui : les flocons mouillés de la matinée (nous sommes ici présentement en limite pluie-neige) laisseront place à une pluie froide plus consistante cet après-midi. Avec tout ceci, n'attendons pas plus de 5 ou 6° au meilleur dans la tranche 700-900 m... et encore, cette maximale arriverait en fin de soirée. Même en plaine, il faudra aller sous le vent des monts du Forez pour avoir 10°, l'agglomération lyonnaise n'est même pas assurée d'avoir cette température à deux chiffres.

Demain matin, il est probable que l'on relève enfin une pluviométrie conséquente, possiblement entre 15 et 20 mm par ici ; ce pourrait même être la plus importante de l'année, il faudrait pour cela qu'elle surpasse les 21 mm du 2 février. Cette pluie s'estompera en cours de matinée, la belle lumière percera l'après-midi et les températures retrouveront la saison avec une dizaine de degrés au meilleur par ici, 14-15° sur Lyon et sans doute un petit peu plus vers Andrézieux et Montbrison.

Samedi, jour du 200 de Feurs, le temps nous offrira ce que l'on peut faire de mieux pour un cycliste à la mi mars. Voyez ou revoyez l'édito d'hier pour plus de détails.

Dimanche il en sera bien fini de l'embellie... Nous arriverons sans doute à tout de même passer une bonne partie de la claire journée au sec, la pluie n'arrivant qu'en fin d'après-midi voire soirée avec un peu de chance.

Lundi mardi et possiblement mercredi nous repartirons sur un schéma froid et (faiblement ?) humide avec une limite pluie-neige sous 1000 m.

mercredi 13 mars 2019 à 8h.

On attendait une amplitude remarquable hier en plaine du Forez : on n'a pas à être déçu.

Un coup de foehn s'est produit vers 17h, il a fait, à Andrézieux, chuter la température du point de rosée à -13.3° (contre environ -2° ailleurs qu'en plaine et piedmont forézien), celle du point d'état est montée à 19.3° (maxi du jour) provoquant une amplitude journalière de 24.1°. Cet écart entre température maxi et température mini d'une même journée de mars établit tout simplement un nouveau record mensuel, elle bat de 2.1° le précédent record (22° le 30 mars 2017, 21.9° le 29 mars 1960). Depuis le début des relevés à Andrézieux (avril 1946 soit un peu plus de 26600 jours), on ne dénombre que 8 amplitudes journalières strictement plus élevées que celle d'hier.

A Arthun, l'amplitude a dépassé 25° en affichant 25.7°, même en février dernier on n'avait pas eu de tel écart.

Aujourd'hui nous replongeons dans le froid. I'd be safe and warm if i was in L.A comme disait une célèbre chanson des années 60... oui mais voilà, Violay n'est pas L.A, même si, côté rime, ça pourrait aller. L'isotherme 0° avoisine ce matin 900-1000 m, les averses qui nous affecteront aujourd'hui (essentiellement l'après-midi) seront neigeuses dès 400-600 m d'altitude.

Demain jeudi l'altitude pluie-neige rampera vers 400 m le matin puis montera probablement au-dessus de 1000 m l'après-midi. Attendons-nous à une nouvelle journée froide (pour la saison !) et sans doute durablement pluvieuse ; on est en droit d'espérer un peu plus de 10 mm dans le pluviomètre de vendredi matin. Comme la veille, c'est plutôt l'après-midi qui sera froide, tablons sur un petit 5° au meilleur dans le secteur.

Vendredi le vent d'ouest s'affaiblira et disparaîtra au fil du temps (un vent d'ouest qui s'en va est souvent appelé un vent d'oust) ; quelques pluies faibles mais tenaces pourront encore s'accrocher en matinée. La température marquera une volonté à la hausse, possiblement 10° de maximum dans la tranche 700-900 m.

En ce qui concerne la météo de samedi, j'ai décidé de saisir la C.C.V.M.M (Commission Canonique de Vérification des Miracles Météorologiques) ; j'ai mandé (et obtenu) audience auprès de son Maître local (Mgr Guy Blanchet), il m'a assuré qu'une enqueste serait ouverte dès la semaine prochaine. Je vous tiendrai informé des résultats. Comme toute investigation sérieuse, la conclusion peut prendre du temps, ne soyez donc pas trop pressés.

Samedi donc, nous assisterons à une formidable rémission météorologique. Telle la mer Rouge en son temps, les cieux s'ouvriront et chasseront pluies, neiges, vents et nuages... ils laisseront place à une atmosphère des plus pures, une brise délicieusement odorante aux douces fragrances de violettes, une température édénique... Alors les valeureux cyclistes pourront s'enfuir sur les routes, poussés qu'ils seront tout au long de l'exode par un zéphyr tournant personnalisé ... Oui mais attention ! 12 heures après l'ouverture météorologique, le ciel se refermera, les vents pluies et autres frimas reprendront de plus belle en accablant les malheureux encore sur la route... il n'est pas impossible qu'ils soient même changés en grenouille ou en citrouille... à voir.

Dimanche, lundi, mardi : frais, froid, pluvieux, neigeux, venteux... On arrivera peut-être à sauver la matinée de dimanche.

mardi 12 mars 2019 à 8h.

Les bien connues giboulées de mars nous ont apporté de la neige hier, certaines averses de l'après-midi ont réussi à momentanément griser le paysage, il reste d'ailleurs ce matin quelques traces en orientation nord. Notre mont Blanc a connu hier après-midi et soirée des températures extrêmement basses : -32.2° de mini à la station des rochers de la Tourette à 4750 m alt.

Cette nuit la température est descendue sous 0° en beaucoup d'endroits exceptés les premières hauteurs ventées proches du val de Saône, il faut ici remonter au 13 février dernier pour rencontrer une seconde température minimale négative. En plaine, les gelées sont fortes comme par exemple le -6° de mini à Arthun qui va vivre une nouvelle journée à grosse, très grosse amplitude thermique.

Aujourd'hui nous verrons l'atmosphère se réchauffer rapidement, la plaine du Forez montera sa maximale vers 18° soit une amplitude nettement supérieure à 20° ; sur les hauteurs, on peut compter sur 13 ou 14° vers 800 m. Le beau soleil actuel se fera contester par les nuages en provenance de l'ouest, cependant, la sensation demeurera lumineuse tout au long de la journée.

Ce soir vers minuit, une onde pluvio-neigeuse traversera nos départements d'ouest en est ; les pluies seront probablement soutenues mais brèves, ne comptons pas recevoir bien plus de 5-8 mm dans le secteur sur ce coup là.

Demain matin nous serons replongés dans l'air froid et sous les nuages gris. La limite pluie neige s'abaissera vers 500 m sous les (probablement nombreuses) averses de la journée.

Jeudi n'apportera pas d'embellie : pluie ou neige le matin, pluie l'après-midi. Les abats seraient alors assez significatifs, on est en effet en droit d'attendre la (grosse ?) dizaine de millimètres au relevé de vendredi matin.

Vendredi se dessine comme une transition vers la miraculeuse journée de samedi.

Il est en effet difficile de croire à la météo prévue (depuis quelques jours déjà) pour samedi ; ce serait une journée printanière à bien des égards : soleil présent voire même débordant et température incroyablement douce, on entrevoit des plus de 20° en plaine ! Encore un petit effort du côté du temps et on pourra se plaindre d'une trop grande chaleur pour le 200 !

Dimanche patatras ! la parenthèse se referme et nous retrouverons, éventuellement dès l'après-midi, une pluie de plus en plus froide.

Lundi nous fomente un temps froid et possiblement neigeux jusqu'à basse altitude...

lundi 11 mars 2019 à 7h 45.

On a de nouveau vécu de gros écart thermiques, hier, entre la plaine du Forez et les monts du même nom : à 15h on relevait 16.5° à Andrézieux et que 5.3° au col de la Loge ; d'accord on n'avait pas les "12 bons degrés" avancés dans l'édito d'hier, mais on n'a pas non plus 1000 m de dénivelée entre ces deux postes (seulement 850).

Ce matin on est loin de la douceur d'hier... il fait ici 1.4° contre 9.9° il y a 24 heures tout juste. Attendons une journée froide pour la saison, agrémentée de faibles chutes de neige (malgré plus de 1030 hPa au baromètre) dès 400 m d'altitude, on pourrait même voir temporairement griser le paysage au-dessus de 500-600 m en cours d'après-midi. Les températures maximales s'étageront de 0° vers 1200 m à 10° en plaine (toujours au même endroit : sous le vent des monts du Forez) en passant par 4-5° vers 800 m d'altitude.

Demain mardi pourrait nous montrer, le matin, de faibles gelées généralisées. Le vent aura viré au sud la nuit précédente, avec le soleil de la journée, il nous réchauffera considérablement l'atmosphère, on reprendra sur la maximale 6 ou 7° sur la veille. Un passage pluvieux relativement débitant mais peu durable nous survolera en fin de soirée ou nuit suivante.

Mercredi : rechute. Le froid reprendra le dessus et les nuages tireront le rideau. Pluies sous 500-600 m, flocons au-dessus.

Jeudi matin il fera encore bien frais, l'après-midi verra un redoux relatif.

Moins frais vendredi, le risque pluvieux s'amenuise fortement ce qui ne signifie pas le retour du soleil.

On dirait que les Dieux du vélo ont décidé de se faire pardonner la désastreuse météo du 17 mars dernier (il était temps !) ; ils semblent en effet vouloir offrir une superbe journée de samedi aux deux-cents bornards* de Feurs. Annoncer le soleil pour samedi serait toutefois imprudent mais d'après les dernières indiscrétions, on doit pouvoir compter sur un temps très doux et sans pluie. Ceci dit, il ne faut pas trop en demander, notre fidèle vent d'ouest sera toujours là... et le soleil n'a toujours pas dit s'il viendrait...

 

 

*  ce ne sera pas un peloton composé de 200 personnes se nommant toutes Bornard, mais un chapelet de beaucoup moins d'individus (il y aura aussi au moins une individue) parcourant 200 km sur leur vélo.

dimanche 10 mars 2019 à 9h.

Il y avait une saison d'écart hier après-midi entre la plaine du Forez sous le vent et les environs violaysiens dans le vent ; ici la température a eu son maximum à 9.7° tandis que Andrézieux montait à 15.3° et même 16.8° à Arthun ou 13.5° à Bard à la même altitude qu'ici. Du côté Lyonnais, on a eu droit à une relative fraîcheur eu égard à la faible altitude : seulement 12.9° de maxi à Arnas à 180 m. En seconde partie de nuit, le thermomètre s'est homogénéisé et nous avons ici atteint, à 5h du matin, la maximale associée au 9 mars : 9.9°.

Ce matin l'ambiance est excessivement douce en plaine : 14.1° à 7h à Andrézieux, 14.3° à la même heure à Arthun, 12.1° au Breuil, 12.4° à Sain Bel.

Aujourd'hui il sera encore bien difficile de voir le soleil, on a quelques chances de l'apercevoir en plaine sous des trous de foehn où la température pourrait localement s'élever jusqu'à 16-17° soit 12 bons degrés de plus que 1000 m plus haut sur la montagne forézienne qui ne tardera pas à nettement se refroidir. Le vent s'est levé cette nuit vers minuit sur les hauteurs, de grand matin en plaine ; il ne se couchera pratiquement pas de la semaine, il ne fera que tourner en rond, un peu comme si la semaine le maintenait prisonnier.

Demain lundi il fera nettement plus froid qu'actuellement ; au petit jour, nous aurons perdu de l'ordre de 10° en 24h. Attendons-nous à une journée froide, bercée par le vent de nord-ouest et rythmée par des averses glacées, neigeuses ou grésilleuses au-dessus de 400-500 m.

Mardi matin quelques gelées sont probables puis l'ambiance s'échauffera nettement grâce non pas au soleil mais au changement de masse d'air ; on tiendrait là la plus belle ou la seconde plus belle journée de la semaine puisque le soleil semble capable d'éclairer au moins la matinée. Les températures maximales repasseront à 2 chiffres vers 800-1000 m. Pas de pluie en journée, mais possiblement en soirée ou nuit suivante.

Mercredi : nouveau refroidissement apte à jeter des flocons sous 1000 m et reblanchir au moins au-dessus.

Jeudi : dans la lignée de la veille à savoir très frais pour la saison, pluvieux et probablement pas du tout ensoleillé.

Vendredi le temps s'assècherait tout en gagnant quelques degrés. Le soleil pourrait en profiter pour replacer quelques rayons.

Samedi il faut faire attention, le samedi de mi mars n'est pas un samedi comme les autres puisqu'il s'agit du samedi du 200 de Feurs... Alors quelle météo pour cette édition 2019 ?

Eh bien pour l'instant on peut fonder quelques sérieux espoirs sur cette particulière journée : certes l'ambiance serait froide au petit matin lors des premiers kilomètres entre Feurs et Chambost (gel) mais le ciel semble d'accord pour ensuite inviter le soleil et ceci durant de longues heures... Il reste à savoir si le soleil acceptera l'invitation... Même si cette description cartepostalesque ne s'avère pas, on peut tout de même espérer une météo plus clémente que celle de l'an dernier qui nous avait glacés et trempés durant les 100 premiers kilomètres.

- Alors c'est une bonne nouvelle si la météo est correcte cette année me diriez-vous ?

- Eh bien non ce n'est pas une si bonne nouvelle que ça...

- Allons donc ?

- Eh oui, si le temps est clément on n'aura aucune excuse, aucune circonstance atténuante pour se plaindre... Compliqué le vélo hein non ?

samedi 9 mars 2019 à 8h.

Les perspectives à 5 ou 7 jours ne sont pas très brillantes... un peu comme si le soleil avait tout donné en février (ce qui est d'ailleurs le cas car avec 192.5 h de soleil, Andrézieux efface son précédent record de plus de 20 heures (171.9 h durant les 29 jours de 2008)).

Actuellement il bruine et le radar montre un paquet pluvieux en provenance du nord-ouest : rien de bien encourageant pour la matinée pour les ceusses qui aimeraient tout de même faire un peu de selle avant le 200 de samedi prochain... Pour l'instant, je n'ai qu'un peu plus de 150 km au compteur depuis... septembre dernier... je ne sais pas pourquoi, mais je vois se profiler au loin une grosse galère pour samedi prochain...

Passons à demain où le soleil n'en montrera pas plus et le thermomètre abdiquera sur les monts en fin de journée. A priori, il ne devrait pas pleuvoir... En soirée, l'isotherme 0° aura chuté sous 1500 m. La plaine abritée du vent d'ouest (Andrézieux, Montbrison) aura eu le temps de placer un 16-18° en début d'après-midi.

Lundi matin la fraîcheur enveloppera le secteur, on devra parler de froid (pour la saison) en cours d'après-midi puisqu'il gèlera au-dessus de 1000-1200 m seulement. Si une averse passe, elle sera neigeuse au-dessus de 400-500 m.

Mardi : petites gelées envisageables le matin puis redoux sensible l'après-midi où l'isotherme 10° serait en mesure de remonter vers 800-1000 m.

Retour au froid mercredi avec flocons possibles dès 500-700 m.

Jeudi ne nous redonnera pas beaucoup de calories, on recevra plutôt des gouttes froides ou flocons au-dessus de 700-900 m. Soleil à Berne.

Vendredi fera monter légèrement le niveau pluie-neige mais pas le niveau d'ensoleillement...

Samedi, ah samedi ! L'an dernier on avait eu un peu plus de 100 km  sous la pluie entre 2 et 4°... Cette année... bon, attendons encore un peu avant d'annoncer des horreurs...

Va falloir la jouer serrée la prévi pour samedi... pas le droit à la moindre erreur... sinon commentaires désagréables durant 200 km... et souffle manquant pour riposter...

vendredi 8 mars 2019 à 8h 15.

On est engagé dans une période tourmentée et peu ensoleillée. Malheureusement, la vraie pluie n'est pas décidée à nous arroser, pas dans l'immédiat ; aujourd'hui comme demain et comme dimanche et lundi, nous recevrons ça et là quelques gouttes, elles ne feront que gâcher les journées déjà bien encombrées de nuages. On peut espérer (rien n'est sûr) une séquence un peu plus franchement mouillée en seconde moitié de semaine prochaine.

Question température, le thermomètre alternera hauts et bas jusqu'à mardi, il pourrait ensuite se stabiliser mais à des niveaux assez froids pour une mi mars.

Plus précisément, nous aurons aujourd'hui une période fraîche (moins de 10° de maxi vers 800 m et pas bien plus de 12° en plaine) ; l'ambiance s'adoucira considérablement demain après-midi, nous gagnerons 5 bons degrés sur la veille.

Dimanche le fond de l'air sera encore très doux le matin puis un net refroidissement abordera nos montagnes durant l'après-midi. Lundi on pourra parler de froid (pour la saison), il est même possible qu'il gèle légèrement par ici (ce serait alors une première depuis le 13 février dernier) quelques flocons inoffensifs pourraient voleter au-dessus de 500-800 m. Mardi connaîtrait un nouveau redoux pour ensuite abandonner mercredi à la fraîcheur et à la pluie froide.

La fraîcheur voire la froidure pourraient occuper le terrain jusqu'aux portes du printemps astronomique.

jeudi 7 mars 2019 à 7h 45.

La météo est comme le PSG (il me semble que je l'ai déjà faite y'a pas longtemps celle-là ?) : elle réussit à surprendre tout le monde.

Enfin, sur ce coup, c'est surtout moi qui suis surpris, on peut même dire que je suis complètement passé au travers de la prévision... quand je relis l'édito de mardi "... le bon vent de sud...", celui de lundi "...le vent de sud reprendra du service...". Et, ce que vous ne savez pas, la petite discussion avec mon voisin mardi matin :

- Alors va y avoir une tempête demain ?

- Bof non... penses-tu... juste un peu de vent...

Les chiffres : 120 km/h mesurés entre 14 et 15h hier aux Sauvages et, sur l'heure entière, un vent moyen à 65 km/h, 130 km/h au même endroit entre 19 et 20h avec 74 km/h de moyenne... jusque là rien de très sensationnel quand on connaît le coin... 154 km/h entre 20h et 21h avec 89 km/h de vent moyen. Si les 140 km/h sont assez régulièrement atteints (disons une fois par an ou une fois tous les 2 ans) sur cet anémomètre (anémomètre Météo France bien entendu), les 150 sont beaucoup plus rares...

A Chalmazel le plus fort (124 km/h) a été mesuré entre 14 et 15h.

A Andrézieux : 94 km/h entre 20 et 21h.

A Bron : 101 km/h et 50 de moyenne entre 22 et 23h.

A Bard : 106 km/h toutes les demi heures de 20h30 à 23h.

Devant une telle erreur de jugement de ma part, je vous suggère de ne plus venir sur ce site durant les 2 prochains jours. Je ne veux plus voir "plus de 500 visiteurs distincts" sur le compteur demain soir ni après-demain soir, faites en sorte que ce nombre tombe à moins de 250... ce serait un record... Allez, un effort bon sang ! Relayez le message !

Cette nuit l'onde pluvieuse nous a traversé  d'ouest en est, comme pressenti, elle n'a pas laissé grand chose : 5.5 mm (ouf, c'est bien conforme à ma dernière prévision "entre 5 et 10").

Ce matin le temps est moins turbulent : le vent, toujours sensible, s'est orienté à l'ouest, il provoque un ressenti bien frais malgré la température amplement positive (5.6°). Même si le soleil l'emporte en journée (s'il ne gagne pas, il fera match nul), nous n'aurons pas 10° au meilleur par ici, il faudra se contenter de 8 ou 9°. Nous n'aurons plus de pluie.

Demain vendredi le vent d'ouest faiblira, les nuages prendront leur revanche en nous masquant le soleil une bonne partie (toute ?) de la journée mais aussi en nous laissant tomber quelques gouttes. Dans ces conditions, n'espérons pas plus de 6 ou 7° au moins pire vers 800 m d'altitude ; la plaine pourra monter à 10, pas bien davantage.

Samedi un probable radoucissement nous augmenterait le thermomètre de 3 ou 4 unités, ce réchauffement se confirmerait dimanche avec des températures maximales de plaine possiblement supérieures 15°. L'aspect céleste n'aura rien d'encourageant : la belle lumière se fera désirer et quelques gouttes (plutôt samedi ?) finiront de gâcher la journée.

En ce qui concerne la semaine prochaine, on surveillera la journée de mercredi où la montagne pourrait se faire repeindre en blanc.

mercredi 6 mars 2019 à 8h 45.

Le vent de sud est bien installé ce matin, il ronflera jusqu'à ce soir puis s'apaisera progressivement en tournant lentement à l'ouest au passage pluvieux de la nuit prochaine. Pour l'instant, l'anémomètre du secteur, pourtant très sensible (celui de la crête des Sauvages), n'affichait (à 8h) que 95 km/h de rafale maximale, autant dire pas grand chose pour le lieu.

Ce matin l'ambiance de plaine est radicalement différente de celle des 3 dernières semaines : non seulement il ne gèle pas mais le vent de sud a poussé la température à 10.6° à 8h à Arthun... Notez tout de même que ce poste a enregistré une petite gelée juste avant la soufflerie (-0.7° à 2h30 cette nuit).

Aujourd'hui nous verrons défiler beaucoup de nuages "secs" ; malgré l'important réchauffement de la masse d'air, les températures de l'après-midi sur les hauteurs ne seront pas plus élevées que celles d'hier : tablons sur 10-11° au meilleur vers 800 m.

Cette nuit, vers minuit, nous aurons le passage d'une onde pluvieuse, aussi brève qu'intense ; le résultat millimétrique ne contentera pas ceux qui attendent la pluie... tablons sur 5-10 mm d'ici demain matin.

Demain jeudi l'ambiance aura perdu 3 bons degrés, il ne devrait plus pleuvoir en journée, on peut même espérer la revenue du soleil entre deux nuages. Le vent aura viré à l'ouest, il sera certes moins fort qu'aujourd'hui mais toujours sensible sur les points hauts.

Vendredi maussade. La douceur ne reviendra pas, nous plafonnerons à 6-8° au meilleur de la journée dans notre tranche 700-900 m. Quelques gouttes sont envisageables.

Samedi-dimanche pas très joyeux. L'ombre couvrira samedi et quelques faibles pluies erratiques pourraient bien l'humecter. Dimanche serait un peu meilleur... Températures en hausse contenue pour ce week-end, les 10° arriveraient (péniblement ?) à 1000 m.

mardi 5 mars 2019 à 8h 30.

Il fait presque frais ce matin (2.1° de mini), l'isotherme 0° flotte aux environs de 1200 m (-1° au col de la Loge à 7h).

Nous enregistrerons aujourd'hui un net redoux en montagne, le temps devrait rester ensoleillé et assurer à la plaine des 15° en fin d'après-midi. Le vent, discret, conservera son secteur ouest, il pivotera au sud avant la tombée du jour.

Demain la masse d'air sera plus douce mais le bon vent de sud s'associera aux nuages pour créer une ambiance à peine tiède, surtout sur les hauteurs où il ne sera probablement pas possible de trouver 10° au dessus de 1000 m.

Une pluie à fort débit (mais à faible durée) nous traversera en fin de nuit de mercredi à jeudi en provoquant une baisse du thermomètre. Les 10 mm avancés dans l'édito d'hier seront visiblement difficiles à obtenir mais encore envisageables. Quelques averses isolées pourront se produire en journée dans une ambiance refroidie (6-8° de maxi vers 800 m).

Vendredi ne se réchauffera pas : journée maussade avec quelques pluies insignifiantes et une limite pluie-neige vers 1000 m.

Samedi et dimanche : petit redoux rapportant la température à peu près à la saison. Quelques gouttes envisageables, surtout dimanche.

lundi 4 mars 2019 à 8h.

Le beau temps stable de février début mars prend fin aujourd'hui. Le vent, alors au sud depuis plusieurs heures vient de basculer au nord-ouest. Déjà actuellement de l'air plus froid arrive en altitude par l'ouest, la station du puy de Sancy 1660 m indique présentement à 8h une température de -1.9°, il y faisait +7.8° cette nuit à 2h.

Aujourd'hui le temps sera changeant et agité : nous verrons quelques trouées ensoleillées succéder à des averses possiblement grésillo-neigeuses au-dessus de 500-600 m en cours ou fin d'après-midi. Globalement, la quantité de pluie tombée sera très faible, 1 ou 2 mm seulement. Dès les premières hauteurs, la température ne cessera de baisser au cours de la journée, on pourrait même enregistrer une température tout juste nulle par ici en cours ou fin de nuit prochaine ; si tel est le cas, alors ce serait la première gelée depuis le 13 février.

Demain l'atmosphère se tranquillisera, l'ambiance sera fraîche au lever du jour (0° vers 800-1000 m), on pourra ensuite compter sur une belle lumière pour nous chauffer l'après-midi à des valeurs de saison.

Mercredi le vent de sud reprendra du service, surtout en seconde partie de journée. La température matinale aura retrouvé des niveaux positifs, il ne fera pas si chaud que ça l'après-midi sous le vent et les nuages (10-12° de maxi par ici vers 800 m). Pas de pluie.

Refroidissement jeudi avec sans doute une pluie efficace à la clef. Attendons-nous, jeudi, à recevoir une pluie digne de ce nom, les cumuls ne sont pas encore bien fixés, on est toutefois en droit d'attendre (ça ne mange pas de pain...) au moins une dizaine de millimètres. En fin de journée, mais aussi en fin de perturbation, le refroidissement serait capable de jeter de la neige vers ou sous 1000 m.

Vendredi : très frais pour la saison. Plus ou peu de précipitations qui seraient solides au-dessus de 600-1000 m.

jeudi 28 février 2019 à 7h45.

On n'est pas passé loin des premiers 20° de l'année hier ici : 19.6° de maxi. Il ne serait pas impossible qu'il faille attendre encore plusieurs semaines et même pourquoi pas plusieurs mois pour le voir réellement arriver ce premier 20° ; en 2016 par exemple on ne l'avait eu que le... 7 mai.

Il n'y a pas qu'à Violay qu'il a fait chaud hier, toute la montagne a été copieusement chauffée avec : 16° au sommet du puy de Dôme (1460 m), 16.3° à 14h à St Anthème 1260, 16.6° à 13h au col de la Loge, 22.9° à 15h à St Just en Chevalet (-2.2° de mini horaire soit au minimum 25.1° d'amplitude). Andrézieux n'a pas poussé jusqu'à 20° (19.6° de maxi), du coup le record journalier est resté en place (20.3° en 1960 et 1961).

Comme pressenti, la température moyenne (je dis bien moyenne) de ce mois de février restera tout à fait banale en plaine ; d'accord il manque encore une journée mais cette moyenne mensuelle à Andrézieux ne s'éloignera pas de 5.7° soit à peine 1.4° de plus que la normale. On restera donc extrêmement loin du record de 9.9° de 1990. Toujours à Andrézieux, on compte 21 jours "avec gel" en février 2019 ; depuis au moins celui de 1947, il n'y en a eu que 11 avec davantage de ce style de jours. Au même endroit, depuis le début de l'année, on dénombre 40 jours "avec gel" ; si on regarde depuis 1947 combien de couples janvier-février dépassent ce nombre, on n'en trouve que 8.

Évidemment, au niveau des températures maximales, le constat n'est plus le même : on arrivera à une moyenne mensuelle d'environ 13° à Andrézieux. Encore une fois, on reste assez loin du record de 1990 (15.3°) mais on ne trouve que ce fameux février 1990 à température moyenne des maximales plus élevée (celui de 1997 affiche 13.0° de moyenne, on ne sera très proche cette année).

Ce matin les inversions n'ont pas beaucoup perdu de leur vigueur, à 7h30 il faisait 11.4° à Yzeron, 10.7° à Bard, 10.6° ici à Violay et seulement -3.3° à Arthun.

Le déroulé du temps pour les 4 ou 5 prochains jours ne devrait pas trop s'écarter de ce qui a été raconté dans l'édito d'hier.

Je vous laisse tranquille quelques jours, le temps pour moi d'aller traîner mes vieilles peaux sur le Thabor.

mercredi 27 février 2019 à 9h.

Cette météo rigidifiée est un peu comme le PSG : elle bat des records tous les jours.

L'ensoleillement de février à Andrézieux a hier dépassé 172 heures (on en est à 172.5 h) ; 2 jours avant la fin du mois, le record mensuel change donc de date, il était associé à février 2008 (29 jours) avec 171.9 heures. Si on s'intéresse aux févriers de 28 jours, le record de fort ensoleillement était propriété de celui de 1975 avec 166.7 heures ; 1989 suit avec 160.2 h. A l'opposé, on n'avait reçu que 45.6 h en 1986 (!), soit 4 fois moins que le très probable cumul mensuel de ce soir...

Les températures maximales d'hier ont touché 20° (maxi 20.2° à Andrézieux, nouveau record journalier, 19.1° d'ancien record en 1991) et pas qu'en plaine : à 14h on relevait en effet 20° à Chalmazel Gardonnanche (990 m), 20.3° à St Just-en-Chevalet, 19.9° à St Germain l'Herm (1070 m), 19.1° au col de la Loge (1260 m), ; à 16h il faisait 20.2° à Feurs. Notons bien que ces valeurs sont des maxis horaires, donc mesurées à des heures rondes, la vraie maximale leur est nécessairement supérieure ou égale.

L'amplitude journalière d'hier a naturellement dépassé 20° en plusieurs endroits : 22.3° d'amplitude à Andrézieux (nouveau record décadaire, 20.7° d'ancien record le 28 février 2018 et seconde plus haute pour une deuxième quinzaine de février derrière le 23.3° du 16 février dernier qui est le record mensuel).

Ce matin les inversions sont encore plus que prononcées : -4° à Arthun à 7h50 et +10.3° à Bard à la même minute ; à 7h il faisait +10.3° ici à Violay et -3.7° en bas. A 8h40 il faisait +13.4° à Bard et -1.0° à Arthun.

Le gel quotidien en plaine (100% de jours avec gel à Arthun depuis le 13 février) rendra la température moyenne de ce février assez loin des records de douceur. Le constat ne sera pas le même pour la montagne où on n'a pas vu l'ombre d'une température négative depuis le 13 février.

Voici pour les petites histoires du jour.

Aujourd'hui les thermomètres sont déjà en pleine bourre : 14.9° à Bard à 9h 10 ! L'isotherme 20° montera encore localement vers 1000 m d'altitude, la plaine enregistrera de nouvelles amplitudes nettement supérieures à 20°... bref, rien de nouveau.

Demain jeudi l'étouffante chaleur montagnarde prendra fin, nous perdrons en 24h (de ce soir minuit à demain soir minuit) une douzaine de degrés vers 1000-1500 m d'altitude. La douceur règnera encore en plaine demain, le maximum de température se produira toutefois aux alentours de midi et ne montera donc pas aussi haut que celui d'aujourd'hui ou d'hier, il fera tout de même 17-18° sur Lyon (vers 14h). Le ciel prendra quelques nuages en cours d'après-midi, ils ne seront sans doute pas assez nombreux pour nous placer à l'ombre.

Vendredi nous renouerons avec des températures de saison, tant en montagne (isotherme 0° vers 1500 m) qu'en plaine (maximales de l'ordre de 10°). Beaucoup de nuages, mais pas de pluie.

Samedi verra le même type de temps : ciel probablement couvert ou à défaut très nuageux, 1 ou 2 gouttes possibles, pas pour tout le monde, les 10° seront réservés aux plaines.

Dimanche retour progressif du soleil, encore frais le matin (0° vers 800 m) mais plus doux l'après-midi.

Rafraîchissement lundi, pluie possible.

Le reste de la semaine (de mardi à samedi donc) nous réserverait un temps trop froid pour le calendrier : l'ambiance serait humide et les maximales bien fraîches (non dégel entre 800 et 1400 m). La neige ne sera pas absente.

 

mardi 26 février 2019 à 9h.

On a de nouveau, ce matin, des inversions thermiques de l'ordre de 10° entre nos monts doux et nos vallées et plaines froides : 8.3° à 8h à St Nicolas-des-Biefs, +10.4° au même instant au col de la Loge, +7° ici et -2.2° à la même heure dans la cuvette de St Just-en-Chevalet, -3.5° à Ambert, -2.8° à Arthun. A 1660 m dans le Sancy, la température est au-dessus de +10° depuis cette fin de nuit (à 6h).

La journée sera donc très chaude pour la saison, au prix d'une remarquable amplitude, les plaines approcheront les 20° cet après-midi, il ne fera pas bien plus frais sur les hauteurs : 16 à 17° à 1000 m d'altitude. Comme de bien entendu, le soleil affichera complet.

Demain mercredi ce sera la même chose, exactement la même chose.

Jeudi le temps se fera bousculer. Le refroidissement s'enclenchera dès la matinée sur les montagnes où il fera plus doux à 7h qu'à 19h ; il est même envisageable, sur les monts du Forez, de voir la température maxi le matin à 7h. En plaine le soleil aura le temps de pousser le mercure au-dessus de 15°, la culminance se ferait vers midi en plaine du Forez, vers 14h sur Lyon. Le soleil fera comme l'aigle impérial : il baissera la tête.

Vendredi matin 1er mars, il fera enfin frais en montagne (hors trous et plateaux bien sûr) : tablons sur du 0° vers 1300-1400 m. La journée ne sera plus aussi lumineuse, il est même possible qu'elle demeure couverte. Les températures plafonneront, au plus haut, sous 10° vers 800 m d'altitude.

Samedi et dimanche connaîtront un léger redoux, les nuages feront moins de zèle, le soleil reviendra.

La pluie ?

Pas avant lundi voire mardi.

lundi 25 février 2019 à 8h30.

Revenons sur ce fameux samedi 16 février dernier.

Les 20° ont largement été atteints en plaine du Forez (21.2° de maxi à Andrézieux) ils n'ont toutefois pas brisé de record ; en effet, on avait eu au même endroit 22.2° le 6 février 2004, 21.6° le 14 février 1958 et 22.9° le lendemain, 15 février 1958.

L'amplitude journalière (différence entre le maxi et le mini du même jour) a, en revanche, touché des sommets pour février puisqu'elle est montée à 23.3° à Andrézieux. Le précédent record datait du vieux février 1949 avec 22.8° (le 7).

Enfin, toujours associé à cette journée du 16 février 2019, on a remarqué l'énorme inversion instantanée entre Violay et Arthun. A 7h30 ce matin là, j'avais +12.3° ici à Violay et il faisait -4.8° à Arthun soit une différence de 17.1° ! Un tel écart instantané (i.e obtenu avec deux températures mesurées au même instant) n'est toutefois pas un record, on est monté à 17.2° à deux reprises ces dernières années :

Le 29 décembre 2016 entre Graix et St Chamond (aérodrome) ; à 11h : 12.6° à Graix et -4.6° à St Chamond.

le 23 décembre 2014. Ce jour-là, il faisait à 9h -5,4°C à Arthun contre 11,8°C à Bard.

 

Ce matin ressemble aux deux précédents (gel au sol mais qu'au sol) et lumière un rien brumeuse. Il n'y a aucune raison que quoi que ce soit change cet après-midi, ce sera du 12-13° au meilleur et du plein soleil.

Demain mardi et après-demain mercredi nous gagnerons en douceur : des 17-18° sont envisageables en plaine du Forez, on aura probablement plus de 15° par ici.

Refroidissement marqué entre jeudi matin et jeudi soir ; nous ne descendrons certes pas très bas mais partirons de très haut, d'où le "marqué". La plaine bénéficiera encore d'un après-midi doux, le maximum de température devrait s'y produire non pas en milieu d'après-midi mais plutôt vers midi.

Vendredi et samedi une météo un peu moins anormale est au programme, les maximales seront tombées aux alentours de 8-10° par ici vers 800 m ; prévoyons éventuellement quelques nuages capables de gâcher notre belle lumière. Arriveront-ils à donner ne serait-ce qu'une goutte ? je ne pense pas.

Dimanche : le vent basculerait au sud et nous replongerait dans la douceur sous un soleil retrouvé, la parenthèse "de saison" serait close.

dimanche 24 février 2019 à 8h30.

Cette météo atacamatesque n'en finit plus de dérouler le même scénario : nuits plus ou moins fraîches (il a tout de même gelé, à Arthun, quotidiennement depuis le 13 février) et journées inondées de lumière.

Ce matin on note encore du gel au sol généralisé sans que celui-ci soit entré dans l'abri où la dernière température négative remonte au 13 février. La journée s'étendra comme hier avec du soleil et une température maximale un peu au-dessus de 10°.

Même type de temps pour demain lundi.

Mardi et mercredi le soleil ne lâchera pas, la petite nouveauté sera à chercher au niveau des températures de l'après-midi qui devraient gagner 2 à 4 degrés.

Un rafraîchissement semble calé pour jeudi et vendredi. Sera-t-il capable de nous donner une goutte d'eau ? rien n'est moins sûr.

samedi 23 février 2019 à 8h20.

Une semaine plus tard, on retrouve les choses presque en l'état : la neige est encore présente en versant nord (vu de la montée de Tarare, la piste de décollage de parapente ainsi que la parcelle récemment coupée paraissent encore uniformément blanches), le soleil est toujours au rendez-vous et les prévisions sont toujours aussi lumineuses.

Ce matin on note toutefois du gel au sol généralisé, le soleil fera monter le mercure aux alentours de "seulement" 10-11° par ici et 2 ou 3 degrés de plus en plaine.

Demain nous aurons le même type de temps : gel au sol le matin puis 12-13° au meilleur vers 800 m, une petite quinzaine de degrés en plaine.

Lundi on ne changera rien.

Mardi verra des températures plus élevées, nous aurons sans doute des 18° en plaine au meilleur de l'après-midi, le tout sous l'indéfectible lumière.

Mercredi : même type de temps que la veille.

Jeudi : a priori toujours pas de changement ou alors le début d'un relatif refroidissement.

vendredi 15 février 2019 à 9h.

On a encore ce matin dans le secteur de puissantes inversions thermiques : 10.5° ici à 7h contre -4.3° à Arthun à la même heure.

Les températures d'hier après-midi ont dépassé localement 15 degrés en plaine : 16.2° de maxi à Arthun et 21.4° d'amplitude journalière, 15.4° de maxi à Andrézieux et 16.2° d'amplitude. Sur les monts du Forez, des températures remarquablement élevées ont eu lieu : 14° de maxi horaire à Chalmazel G. à 990 m d'altitude, 10.3° de maxi horaire à St Anthème à 1260 m d'altitude. Malgré ce temps printanier (jour et nuit) sur les hauteurs, les restes de neige sont notablement stables, la grande siccité de l'air (entre -10 et -25° de température du point de rosée depuis quelques jours au Sancy) et le ciel dégagé expliquent le phénomène ; dans les coins abrités du soleil ou exposés à des rayons obliques, la perte énergétique surpasse nettement le gain.

On conservera ce type de temps aujourd'hui et demain.

Ensuite, un rafraîchissement relatif se produira en montagne. Quelques nuages inoffensifs pourront flotter aux alentours de lundi, ils ne seront pas capables d'occulter la grande lumière.

 

jeudi 14 février 2019 à 9h30.

La douceur est arrivée à notre étage : 4.6° de mini nocturne. Les inversions de température sont remarquables ce matin, par exemple -5° à Arthun à 7h40 et +8.7° ici à la même heure.

L'extrême douceur en montagne va persister et même s'accentuer aujourd'hui, demain et samedi.

La semaine prochaine, le soleil sera toujours présent mais l'ambiance fraîchira un peu sur les hauteurs.

mercredi 13 février 2019 à 7h.

L'air doux arrive en altitude et par l'ouest : il fait actuellement +1.5° à 1660 m dans le Sancy.

Les prévisions tiendront en peu de mots : soleil et douceur jusqu'à dimanche... au moins.

mardi 12 février 2019 à 8h.

Presque tous les nuages sont évaporés ce matin (il reste toutefois quelques traces de brouillard en bord de Loire), la séquence 100% lumineuse pourra débuter demain, cette journée présente sera de transition. Nos baromètres indiquent des pressions supérieures à 1035 hPa ce matin, on mesure, d'ouest en est : 1036.0 hPa à Aulnat à 7h, 1035.8 hPa à Andrézieux, 1035.0 à Bron, 1034.8 à Satolas.

Contrairement à ce que je pensais, le gel n'est pas descendu en plaine ce matin, on le trouve seulement à partir de 600-700 m d'altitude : -1.6° ici à l'instant, environ -5° vers 1500 m. Parmi les postes de basse altitude, seul Arnas présente une température faiblement négative : -0.4°.

L'aspect du ciel est très facile à prévoir pour les prochains jours, ce sera soleil à 100 % de ses possibilités du moment.

Aujourd'hui les températures de l'après-midi gagneront plusieurs degrés sur celles d'hier, on ne les trouvera cependant pas éloignées des normales saisonnières avec 7 ou 8° en plaine et une surface 0° vers 1500 m.

Demain mercredi la matinée nous fournira des gelées plus prononcées que celles de ce matin, elles devraient enfin descendre en plaine. En journée la température gagnera aussi quelques degrés de manière à atteindre ou dépasser 10° en plaine.

Jeudi, vendredi, samedi, dimanche le soleil ne faiblira pas ; les inversions thermiques matinales augmenteront au fil des jours car la montagne sera entièrement sortie du gel qui ne subsistera que dans les trous. En journée, les températures augmenteront sensiblement en montagne où l'on pourrait voir du 13-15° vers 1000 m vendredi ou samedi.

lundi 11 février 2019 à 7h45.

On n'a pas atteint les 100 km/h hier, seul le poste des Sauvages les a approchés avec une pointe à 96. En revanche, les 15 degrés ont bien été touchés hier en début d'après-midi (13h03) à Andrézieux : 15.0° tout pile de maxi.

Ici à Violay on devra patienter plusieurs jours encore avant de voir une température à 2 chiffres, hier le mercure n'est monté qu'à 9.1°. Depuis au moins 1995, on ne compte que 4 années n'ayant pas vu de 10° au 10 février : 2006, 2009, 2010 et donc 2019. Ceci montre que, cette année, les redoux ne sont jamais très appuyés.

La chute de température a été remarquable hier après-midi, on est passé de 9° à 13h à 2.4° à 16h. Les averses de pluie ont laissé passer du grésil mais aussi quelques bouffées neigeuses. Cette nuit avant 2h30 une nouvelle bouffée neigeuse a réussi à accrocher quelques millimètres de neige, ce matin le décor est redevenu blanc : 2 cm sur les surfaces à faible inertie thermique.

Aujourd'hui les averses de neige se concentreront sur les reliefs, essentiellement ceux de la bordure ouest du département de la Loire. Le vent de nord-ouest restera présent, sans être fort, tout au long de l a journée. Il gèle à peine actuellement ici, les températures de l'après-midi ne seront guère plus élevées que les actuelles, elles devraient plafonner à 6 ou 7° en plaine et imposer une limite de non dégel aux alentours de 1000 m.

Demain mardi les gelées matinales seront un tout petit peu plus appuyées, elles pourraient surtout descendre en plaine ce qui est loin d'être le cas ce matin. Une apparition solaire est dans le domaine du possible, plutôt en plaine évidemment. Les températures maximales hésiteront à prendre 1 degré sur celles de la veille.

Mercredi les gelées seront plutôt réservées à la plaine et pourraient même être fortes localement. Notre soleil brillera dès son lever et ne s'éteindra qu'au coucher. Températures en hausse, surtout en montagne.

Jeudi, vendredi, samedi, dimanche : 100% soleil. Gelées possibles mais uniquement en plaine et dans les trous. La montagne conservera un air doux et sec.

dimanche 10 février 2019 à 8h45.

Avec "seulement" 7.7° de maximale, nous sommes ici restés hier loin du premier 10° de 2019. La plaine est montée nettement au-dessus de ce seuil avec par exemple : 12.5° de maxi à Andrézieux, 13.2° au Breuil ainsi qu'à Satolas, 13.3° à Bron, 13.4° à Arthun ainsi qu'à Roanne, 13.8° à Arnas.

Aujourd'hui dimanche il sera encore bien difficile, mais pas impossible, de voir le soleil de près : les nuages feront bloc, s'ils se dissipent, ce sera sous le vent des monts du Forez, donc du côté de Montbrison ou plus généralement de l'ouest de la plaine du Forez. En ces lieux, les températures n'auront pas besoin du soleil pour atteindre des niveaux remarquables pour une première décade de février : grâce au furieux vent de sud-ouest, des 15° du côté de Montbrison ou Andrézieux sont envisageables à la mi journée ; d'ailleurs le thermomètre affichait déjà en fin de nuit des scores étonnants pour un 10 février (10.8° à 4h et 5h à Andrézieux). L'après-midi verra l'arrivée de petites pluies qui doucheront le thermomètre, ces gouttes se changeront vite en neige au-dessus de 1400 m dès 14h puis de 800-1000 m à la tombée de la nuit. Le vent ne souffle pas encore très fort (rafales max à 75 km/h aux Sauvages ainsi qu'à Chalmazel G.), il se renforcera à la mi journée, juste avant l'arrivée des gouttes/flocons en virant à l'ouest. des pointes au-dessus de 100 km/h sont fort probables sur les crêts.

Lundi matin le décor aura probablement grisé (et peut-être blanchi) par ici vers 800-1000 m ; le thermomètre sera légèrement "sous la glace" comme on disait jadis. La journée ne s'échauffera guère, prévoyons une limite de non dégel aux alentours de 1000 m et quelques chutes de neige essentiellement sur les reliefs du Forez. Le vent pivotera de quelques degrés en se plaçant au nord-ouest en cours d'après-midi.

Mardi matin il gèlera encore très faiblement et, cette fois-ci, sans doute jusqu'en plaine. On peut espérer de belles percées ensoleillées en journée dans une ambiance encore fraîche (moins de 5° au meilleur par ici et pas bien davantage en plaine). Sur le soir, le petit gel reviendra rapidement.

Mercredi la lumière sera. Pleins phares pour tout le monde, matinée gélive en plaine mais possiblement pas sur les reliefs (hors plateaux et TAF* évidemment). Les 10° ressortiront en plaine.

Jeudi et vendredi : encore le grand soleil, des inversions thermiques matinales entre les bas fonds frais et les sommets doucereux.

* TAF : trou à froid

samedi 9 février 2019 à 9h45.

La douceur ne lâchera que dimanche soir, douceur très relative d'ailleurs car il n'est pas dit que nous touchions nos premiers 10° de l'année ici à Violay.

Demain à la mi journée le vent de sud-ouest poussera des rafales à plus de 100 km/h sur les lieux exposés, c'est ce vent qui provoquera une grande tiédeur en plaine du Forez (15° possiblement atteints à Andrézieux et/ou Montbrison). Le soleil passera de temps à autre un rayon sur les reliefs tandis que la plaine pourrait être plus lumineuse (trou de foehn). En fin de journée, de l'air plus froid arrivera du nord-ouest en nous poussant quelques gouttes (limite pluie-neige vers 1500 m à la mi journée puis 1000 m en soirée).

Lundi matin, au-dessus de 800 m environ, de petites gelées se produiront. Les rares flocons de la nuit précédente auront peut-être réussi à badigeonner de gris la tranche 800-1000 m. Le vent aura tourné au nord-ouest assurant une journée frisquette (non dégel aux alentours de 1000 m). Quelques floconnades sans aucune importance pourront se réaliser.

Mardi matin les gelées seront un peu plus fortes et surtout plus généralisées : elles seront descendues en plaine si le vent de nord-ouest veut bien la mettre en veilleuse. Nos baromètres correctement réglés au niveau mer pointeront juste au-dessus de 1035 hPa, le ciel s'éclaircira pour tout le monde : journée lumineuse mais encore un peu fraîche (moins de 10° en plaine au meilleur de l'après-midi).

Mercredi marquera la transition entre froidure et douceur. Soleil garanti.

Jeudi la pression ne se dégonflera pas ou peu, nous assisterons à de possibles inversions thermiques matinales entre les bas fonds encore bien froids et les sommets tiédis. Journée 100% lumineuse.

Vendredi ressemblera à jeudi : belle douceur du matin au soir sur les sommets, gel uniquement dans les trous à froids.

La belle neige de Chalmazel s'est évidemment très humidifiée ces derniers jours, elle souffrira encore durant une trentaine d'heures de la douceur et surtout du vent de sud-ouest. Le calvaire prendra fin demain soir, on peut espérer quelques centimètres (10 au grand maximum ?) d'ici lundi soir. Ensuite la douceur prendra le relève à compter de mardi ou mercredi mais l'air sera très sec ce qui ne fera pas trop souffrir la neige.

vendredi 8 février 2019 à 7h45.

L'ambiance est encore bien blanche par ici malgré la grosse fonte d'hier. Ce matin il ne gèle pas sous abri, la neige est juste un peu durcie en surface.

Ce vendredi nous offrira un peu de soleil, un peu de couverture nuageuse et un peu de douceur. Les températures de cet après-midi monteront jusque vers 9-10° en plaine, 6-7° vers 800 m d'altitude. En soirée, le vent de sud poussera quelques soupirs.

Demain samedi les nuages seront probablement dominants ce qui n'empêchera pas la température de gagner de 2 ou 3° sur celle d'aujourd'hui, peut-être verrons-nous ici le premier 10° de l'année. Pas de pluie mais un vent de sud qui prend de l'assurance.

On ne verra pas le ciel s'éclaircir dimanche : les nuages s'épaissiront, le vent de sud augmentera encore sa vitesse. en plaine sous le vent (Andrézieux, Montbrison) les températures du début d'après-midi pourront alors effleurer 15° tandis que, 1000 m plus haut, elles peineront à rester positives. tablons sur une arrivée pluvieuse en cours d'après-midi, la neige prendra assez vite le relais des gouttes au-dessus de 1200-1400 m. En cours de soirée, la imite pluie neige s'affaissera de plusieurs centaines de mètres, on la trouvera vers 500 m d'altitude en fin de nuit.

Lundi matin notre paysage aura peut-être reçu un coup de blanc dans la tranche 500-1000 m, il sera tombé 5 ou 10 cm au-dessus. Journée froide et possiblement encore floconneuse. Limite de non dégel aux alentours de 1000 m.

Mardi les derniers flocons seront tombés, la journée s'annonce encore froide mais très probablement ensoleillée.

Ensuite, comme je vous le disais dans l'édito d'hier, les doutes persistants rende l'évolution encore incertaine. Serons-nous exactement sous la cloche anticyclonique ? auquel cas la plaine gèlera les nuits et la montagne émergera au soleil ou serons-nous en bordure de cet anticyclone ce qui nous amènerait de l'air froid et sec en provenance du nord-est ?

On verra bien plus tard, sachons simplement que les 3 ou 4 jours de mardi à vendredi n'apporteront pas de précipitations.

jeudi 7 février 2019 à 7h00.

Le soleil n'a finalement pas eu une opposition bien virulente hier, et la journée s'est finalement déroulé sous une belle luminosité.

Ce matin encore, les inversions ont provoqué de petites gelées en plaine (-0.1° à 6h à Andrézieux, -1.0° à Arthun ainsi qu'à Sain Bel) et une bonne douceur en altitude (+7.0° ici à Violay à la même heure, +7.5° à Bard).

Aujourd'hui nous renouons avec un temps moins clair et plus humide. La douceur nous tiendra jusqu'en fin d'après-midi puis le vent s'orientera au nord-ouest et le ciel nous lâchera quelques gouttes (grésils ou flocons mouillés possibles dès 1000 m). Ne tablons pas sur bien plus de 2 ou 3 millimètres.

Demain vendredi les gelées (faibles) seront revenues et probablement assez généralisées. Il ne tombera plus rien du ciel, l'après-midi se déroulera dans des températures de saison. Le vent sera revenu au sud en cours de journée.

Samedi les nuages auront encore la suprématie aérienne, ils resteront toutefois secs. Bonne douceur l'après-midi, possiblement 10° jusqu'ici.

Dimanche finira la séquence douce, la pluie devrait nous mouiller en cours de journée puis un refroidissement sensible en cours d'après-midi (sur les monts du Forez) et la nuit suivante (pour les couches plus basses) sera capable de faire tomber des flocons jusqu'à basse altitude.

Lundi matin nous replacera en hiver, les chutes de neige (a priori faibles) se permettront de descendre jusque vers 400 m. Journée probablement sans dégel au-dessus de 600-1000 m (intervalle à affiner).

Il semble, même si quelques doutes persistent encore, qu'une bonne partie de la semaine prochaine (si ce n'est toute) se déroule dans une ambiance froide. Mardi crachoterait encore quelques flocons puis le temps s'asséchera sans se réchauffer.

En milieu de semaine, des pressions de l'ordre de 1030-1035 hPa sont probables. Le temps redeviendra alors lumineux en montagne, la petite couche de neige fraîche apportée entre dimanche soir et lundi soir rendra le ski très agréable sur nos reliefs ligériens.

mercredi 6 février 2019 à 7h00.

La douceur à été capricieuse hier : le mercure est monté à au moins 9° à Chalmazel Gardonnanche, mais seulement à 1.7° (maxi horaire) aux Sauvages ; le soleil n'a épargné personne, lui.

Ce matin, comme pressenti, les gelées ne concernent que les zones de basse altitude : il fait +2° ici à Violay mais -6° en plaine du Forez à Arthun ou Andrézieux, il faisait -4.3° à 6h à Bron (+0.9° à Limonest à la même heure) soit, pour Bron,  la plus basse température de cet hiver. La journée sera encore franchement lumineuse bien que légèrement voilée. Tablons sur des maximales de l'ordre de 8 à 10° en plaine ainsi que sur les premiers coteaux.

Demain jeudi le soleil n'aura plus le premier rôle, 3 gouttes sont envisageables : 1 le matin à tous les étages et les deux autres l'après-midi seulement sous 1000-1100 m (2 flocons au-dessus). Les gelées matinales auront disparu en dehors des trous.

Vendredi une légère fraîcheur matinale laissera place à une journée aux maximales à peu près de saison et au ciel mitigé.

Samedi et dimanche : douceur relative ; le temps changera dans la nuit de dimanche à lundi apportant tout d'abord de la pluie puis, dès lundi matin, de la neige pour presque tout le monde. grand vent de sud pour dimanche, tournant lentement au nord-ouest lundi.

Lundi et mardi : neige lundi (quantité restant à préciser) froid contenu, hausse barométrique conséquente.

 

mardi 5 février 2019 à 7h30.

Le soleil est allé au-delà de la matinée hier, il nous a illuminé jusque vers 14h30. Le fond de l'air est resté assez froid (-0.8° de température maximale) et donc le paysage n'a pas changé de couleur.

Ce matin les gelées sont ici généralisées mais on sent le redoux d'altitude pousser par l'ouest puisque la station du Sancy (1660 m) est sortie du gel depuis 3h du matin.

Aujourd'hui nous devrions sortir du gel avant midi ; les maximales ne seront que peu dépendantes de l'altitude, ce sera du +8 à +2° pour tout le monde, d'un pont du Rhône à la croix de Pierre-sur-Haute. Le soleil ne devrait épargner personne. Ce soir le gel reprendra rapidement après le coucher du soleil.

Demain mercredi les gelées matinales (possiblement réservées aux altitudes inférieures à 700-900 m) laisseront place à un après-midi encore un peu plus doux que la veille : quelques pointes à 9 ou 10° sont envisageables en plaine sous un ciel possiblement voilé, moins brillant qu'aujourd'hui donc.

Jeudi matin on ne verra probablement de gelées que dans les tous à froid (après tout, ils sont là pour ça). L'après-midi, l'ambiance aura perdu de la luminosité mais pas de douceur. On ne peut exclure une ou deux gouttes sous 1500 m.

Vendredi le fond de l'air fraîchira, sans plus. 3 gouttes sous 1000 m ou 3 flocons au-dessus.

Samedi : redouceur et resoleil. Les premiers 10° de l'année ici ?

Dimanche la douceur déposerait les armes mais non sans s'être battue jusqu'en après-midi en montagne, en soirée en plaine.

Lundi : petit froid neigeotteux ?

lundi 4 février 2019 à 8h.

Quelques précisions climatologiques sur ce dernier mois de janvier ici à Violay :

-0.5° de température moyenne, c'est le 4ème plus froid de ces au moins 26 dernières années (début en 1994) et très probablement de ces 32 dernières années (depuis 1987 en fait). La température moyenne "normale" (1995-2019) d'un mois de janvier est ici de 1.8°. En janvier 1987, le poste de Grammond (climatologie assez similaire à celle d'ici) avait enregistré -4.5° de moyenne mensuelle...

Le froid s'est porté aussi bien sur les minimales (-2.7° de moyenne soit 2.1° sous la "norme" 95-19) que sur les maximales (1.7° de moyenne pour 4.2° de normale).

26 jours avec gel (i.e des jours où la température minimale est inférieure ou égale à 0°), c'est le record haut depuis au moins 1995, à égalité avec 2010. La norme du nombre de jours avec gel en janvier est de 16.5.

9 jours sans dégel (i.e des jours où la température maximale est inférieure ou égale à 0°), là rien de remarquable, il y en avait eu autant en 1995, 2000, 2009 ; on en avait eu 11 en 2003, 12 en 2017 et 2011, 15 en 2010.

20 jours avec chute de neige (quelques flocons suffisent, leur tenue au sol n'est pas nécessaire), là c'est le record haut pour un mois de janvier et depuis au moins celui de 1994. Ce record est toutefois partagé avec 2010 qui possède lui aussi 20 jours de ce genre. Février 2019 n'avait pas débuté qu'on dénombrait déjà plus de ce style de journées que lors de l'entière année 2002 (18 jours seulement, record bas évidemment). La moyenne (1994-2019) du nombre de jours avec chute de neige en janvier est ici de 10.2 unités. Le jour de janvier le plus souvent neigeux est le 28 où on a remarqué des flocons un peu plus d'une année sur deux (14 fois en 25 ans).

La pluviométrie mensuelle se chiffre à 52.2 mm, un peu inférieure à la normale (95-19) mensuelle qui jauge 68.2 mm et bien moindre que celle de l'an dernier (135.1 mm, record).

Toujours à Violay mais au sommet de la commune (1000 m à la fameuse tour Matagrin), il a gelé tous les jours du mois (ce qui ne veut pas dire qu'il n'a jamais dégelé... bien entendu), ce qui n'était jamais arrivé depuis le début des mesures (octobre 2006). On a dénombré 16 jours sans dégel (17 en 2017, 18 en 2010). La température moyenne mensuelle est de -2.2° (-4.3° pour la moyenne des minis, -0.1° pour celle des maxis). Janvier 2019 est le 3ème plus froid (en température moyenne) de la courte série.

Au quasi-sommet de notre région administrative, les -33.4° du mercredi 9 janvier (voir édito du vendredi 11) n'ont pas été battus dans le mois mais il s'en est fallu de très peu puisqu'on a relevé -33.3° le 28 au lever du jour.

Ce matin il fait bien froid, les thermomètres plongent vers -10° dans les cuvettes et plateaux de montagne (-9.8° à 7h à Chalmazel Gardonnanche, -9.1° à St Just-en-Chevalet), on les trouve vers -8° au col de la Loge et à la patte d'oie de St Anthème, il fait -5° ici sur un coteau peu exposé aux fortes gelées, -2° vers Andrézieux et il ne gèle pas ou à peine à Lyon (+0.6° à 7h à Gerland) ainsi qu'en val de Saône (+0.3° à Arnas à la même heure).

Quelques photos matinales des proches environs.

Ce matin toujours, la pression atmosphérique réduite au niveau de la mer vient de dépasser 1030 hPa (1030.7 hPa à Andrézieux à 7h), on a donc gagné presque 40 hPa en l'espace d'une cinquantaine d'heures (991.7 hPa samedi à 1h).

Actuellement le ciel est dégagé, il le restera sans doute une partie (toute ?) la matinée puis devrait se couvrir ensuite. Pas de précipitations au programme. Les températures maximales resteront sous les standards de saison, on trouvera la limite de non dégel vers 700-900 m selon les orientations et le bon vouloir solaire, il fera guère plus de 2° en plaine du Forez et 4 ou 5° sur la ville de Lyon.

Demain mardi la douceur s'affirmera en journée. Le matin nous vivrons à peu de choses près la même température qu'à présent, peut-être aurons-nous 1 ou 2 degrés de plus. L'après-midi l'isotherme 0° montera vers 1500 m et on pourra mesurer des 8 ou 10° en plaine Lyonnaise. Le soleil devrait faire son grand retour et illuminer la journée.

Mercredi les gelées seront encore moins prononcées, le ciel pourrait malheureusement ne pas briller autant que la veille. En journée la relative douceur sera encore au rendez-vous avec des 8 à 10° non plus réservés à Lyon mais capables de se soulever jusque vers 400-500 m d'altitude.

Jeudi les températures fléchiront un peu sans pour autant retomber dans le froid : journée possiblement tristounette avec éventuellement quelques rares gouttes ou flocons au-dessus de 1200-1400 m.

Vendredi persistera sur les mêmes bases, avec sans doute 1 ou 2 degrés de moins.

 

dimanche 3 février 2019 à 9h.

Il neige toujours, faiblement certes mais il neige. Le vent s'est levé hier soir et a bien raboté cette nuit, la couche de neige a donc été remaniée, il y a ce matin environ 30 cm au sol. Le thermomètre a perdu 2 bon degrés sur hier à la même heure, il affiche à présent -2.3°.

Nous n'en avons pas tout à fait terminé avec les flocons, un retour d'est s'est mis en place en fin de nuit, il va nous alimenter durant toute cette journée de dimanche. Les débits ne seront pas aussi importants qu'hier matin, tablons, en comptant le tassement, sur une vitesse d'accumulation de l'ordre du cm ou du demi cm toutes les heures. On pourrait donc, en fin de journée, avoir reçu entre 5 et 10 centimètres supplémentaires.

En ce qui concerne la température, ne comptons pas sur un dégel diurne au-dessus de 500 à 700 m d'altitude. Le vent se calmera ce soir, il aura pivoté au nord en soirée.

Demain lundi les températures afficheront des valeurs bien froides au lever du jour, elles s'étageront de -10° vers 1300 m à +1° sur Lyon en passant par -7° vers 1000 m et -2° en plaine du Forez. L'épisode neigeux sera terminé. Pas de dégel au-dessus de 500-800 m. La pression atmosphérique aura fini sa spectaculaire remontée, elle affichera des 1030 hPa et plus. Verrons-nous le soleil ? c'est peu probable ou alors pas longtemps.

Mardi matin l'ambiance pourrait être glaciale dans les trous à froid enneigés où des -10° seraient envisageables. Ailleurs les gelées seront possiblement moins fortes que celles de la veille et aussi moins stratifiées (entre -2° et -3° pour tout le monde). On peut espérer le retour du soleil pour cette journée de mardi. Superbes conditions de ski à Chalmazel et ailleurs.

Mercredi il n'y a pas de raison que le soleil nous abandonne, le thermomètre ajoutera quelques degrés en poussant jusque vers 10° en plaine, le vent aura tourné au sud. Donc mercredi, y'a pas à chipoter, faudra sortir le vélo !

Jeudi vendredi : éventuel rafraîchissement humide, flocons possibles sous 1000 m.

samedi 2 février 2019

à 17h.

La neige n'a pas cessé depuis ce matin, on mesure actuellement environ 18 cm de fraîche. Le jalon visible sur la webcam minimise un peu cette épaisseur car il est en partie protégé par un frêne (qui lui est bien crépi comme tous les autres arbres d'ailleurs).

Tablons sur un maintien de ces chutes de neige (intensité plutôt décroissante) tout au long de la nuit à venir. Le vent est en train de se lever, la température tombera 1 ou 2 degrés ce soir mais pas bien davantage. Il est possible d'avoir une couche de 25 ou 30 cm d'ici demain matin.

à 9h.

Jusqu'à hier soir, les différents modèles météo présentaient de profondes divergences quant aux chutes de neige de ce week-end. Ce matin tout le monde est tombé d'accord, ce sera effectivement neige neige et neige.

Pour l'instant les flocons ne tiennent qu'au-dessus de 500-700 m mais ils commencent à se former en plaine du Forez d'après les récents témoignages. Ici tout a été remis au blanc comme le montre la webcam.

Ne sous-estimons pas ce passage neigeux, il se produit par remontée de sud et pourrait s'attarder sur le secteur durant plusieurs dizaines d'heures. On devrait certes observer des répits et des pauses mais la tendance est bien à la grosse neige d'abord lourde puis bien plus légère à partir de ce soir. Prévoyons donc de bons problèmes de circulation au moins sur les routes d'altitude supérieure à 500 m, probablement aussi en dessous sous peu.

Demain dimanche il fera plus froid, nous aurons perdu 2 à 3° sur aujourd'hui. Les chutes de neiges seront sans doute moins débitantes mais elles n'auront probablement pas prononcé leur dernier centimètre, elles seront tenaces sur les reliefs. Sur le soir, on pourra alors mesurer entre 15 et 25 cm au sol dans la tranche supérieure de nos petites montagnes du Matin à savoir 700-1000 m.

L'évolution est à présent assez claire pour les 4 ou 5 jours prochains : la pression va monter en fusée dès aujourd'hui, nous gagnerons la bagatelle de 40 hPa en moins de 48 heures ! en effet, les baromètres de cette fin de nuit avoisinaient 990 hPa pour peu qu'ils aient été réglés correctement sur le niveau mer, on les trouvera au-dessus de 1030 hPa lundi aux premières lueurs.

Lundi le froid sera intense en matinée, quelques -10° sont à redouter dans les coins habituels, il ne neigera ni pleuvra plus.

Mardi et mercredi le redoux s'installera au moins sur les hauteurs. Les gelées matinales pourraient toutefois rester sévères en plaine et/ou dans les bas fonds. Pas de précipitations, possible soleil en montagne.

Éventuel rafraîchissement jeudi.

vendredi 1er février 2019 à 9h 15.

La pluviométrie de janvier vient d'enregistrer une dernière lame d'eau assez conséquente : 8.8 mm ce matin à 7h ce qui porte le cumul mensuel à 52.2 mm (environ 85% de la normale).

Le redoux a culminé cette nuit à 4.8° ici même, on est monté à 9.6° à Andrézieux, 9.2° à Bron, +2.2° (maxi horaire) au col de la Loge, +5.1° (maxi horaire) à Chalmazel G., +0.9° au Sancy à 1660 m d'altitude. Heureusement pour nos pistes de ski multicolores, il n'a pas plu lors de ce coup de chaud nocturne, le petit froid est revenu en toute fin de nuit et l'isotherme 0° est actuellement vers 1200-1300 m.

Aujourd'hui les pluies (ou neiges au-dessus de 1000-1100 m) vont s'atténuer au fil des heures même si on n'est pas à l'abri d'une reprise en fin d'après-midi. La température n'évoluera pas : maxis de l'ordre de 6° en plaine du Forez, de 0° vers 1200-1300 m.

Demain samedi l'ambiance se sera refroidie, les thermomètres seront regroupés autour de 0° en matinée, ils n'iront là encore pas bien plus haut l'après-midi. Comme pressenti depuis quelques jours, il est possible qu'un temps neigeux voire durablement neigeux se mette en place dès la mi journée. Cette éventuelle petite remontée de sud serait en capacité de nous reblanchir sérieusement le territoire au moins au-dessus de 500 m. Le conditionnel est toutefois de mise pour cet épisode, tous les modèles (pourtant à mailles fines à cette échéance) ne voient pas, pour l'instant, la même chose... quoi qu'il en soit, attendons-nous donc à une possible dégradation neigeuse capable de poser une dizaine de centimètres vers 800-1000 m d'ici le soir.

Dimanche le froid ne fera plus de doute, la neige de l'éventuelle remontée de sud initiée la veille pourrait persévérer en matinée ; même si les débits ne sont pas importants, on pourrait arriver à cumuler une quinzaine de centimètres vers 800-1000 m. Pas de dégel au-dessus de 500 m environ, peut-être même plus bas.

Lundi enfin sec. Pas de précipitations prévues pour lundi... ce qui ne signifie pas soleil pour autant... Temps encore bien froid car sans dégel au-dessus de 500 m environ. En fin de journée, contrairement aux basses altitudes,  la montagne devrait percevoir un redoux.

L'ensuite est encore assez bancal, la tendance serait au redoux éventuellement capable de s'accaparer 2 ou 3 jours de ce milieu de semaine. A confirmer car cette tendance ne fait pas l'unanimité.

jeudi 31 janvier 2019 à 7h 45.

Nous abandonnerons, très provisoirement, ce soir, notre temps relativement froid au profit d'un relatif redoux (plus faible qu'escompté jusqu'alors).

Actuellement il fait -1.7° , de petites chutes de neige ont posé hier soir 3 cm supplémentaires de sorte que la couche totale avoisine présentement 9 centimètres. Le fond de l'air s'échauffera en journée, on ne reverra pas de température négative ni ce soir ni la nuit prochaine. En fin d'après-midi, nous devrions recevoir quelques gouttes de pluie, ce sera de la neige au-dessus de 1200 m environ ; sur le soir, l'isotherme 0° s'envolera au-dessus de 2000 m, il ne devrait alors plus rien tomber sur nos blanches montagnes foréziennes qui ne souffriraient pas trop de ce radoucissement.

Demain matin vendredi il ne gèlera nulle part, à part peut-être au-dessus de 1500 m. La douceur tirera le mercure jusqu'à 10° en plaine. Pluie probable en matinée, limite pluie-neige vers 1200-1400 m l'après-midi.

Le redoux se terminera samedi qui sera une journée sans grande amplitude thermique : maxis comme minis au voisinage de 5° en plaine, isotherme 0° passant de 1300 m au lever du jour à 600-800 m en fin d'après-midi. Chutes de neige possiblement tenaces en cours d'après-midi ou soirée ou nuit, affaire à surveiller.

Dimanche les gelées matinales n'épargneront personne, surtout pas la montagne. Limite de non dégel aux alentours de 800-1000 m au plus doux de l'après-midi.

Incertitude pour lundi : après la froide matinée, verrons-nous un redoux s'enclencher ou le froid perdurer ?

mercredi 30 janvier 2019 à 8h 45.

La nuit a été pour le moins agitée ! ce matin on retrouve de la neige un peu de partout, elle s'est infiltrée dans les moindres recoins, heureusement qu'il n'y en a pas beaucoup (moins de 10 cm). La température a bien oscillé hier soir au passage du front chaud de la dépression puisque la maximale associée au 29 janvier s'est produite en pleine nuit : +1.8° à 1h30. Actuellement il fait -2.5° et le vent s'est bien calmé. Curieusement, les rafales aux Sauvages n'ont pas été très rapides : seulement 101 km/h pour la moins lente ; on a eu 116 km/h à la patte d'oie à St Anthème et 113 à la Gardonnanche de Chalmazel.

A 0h à Avord, la pression réduite au niveau de la mer était descendue à 986.5 hPa, c'est remarquablement bas pour une station dans les terres. Cette nuit, la pression mer horaire minimale n'a été que de 994.4 hPa à Andrézieux (à 0h aussi).

La matinée ne nous redonnera pas de nouveaux flocons, ceux-ci devraient se manifester plutôt en fin d'après-midi ou soirée ; n'attendons pas un gros épisode : 2 ou 3 cm supplémentaires au maximum ce qui nous amènera aux alentours de 10 cm. Le vent ne reprendra pas. La température restera dans le négatif au-dessus de 800-1000 m.

Demain matin l'ambiance sera encore un peu froide (-2° par ici à 800 m) et le décor bien blanc. En journée, ou plutôt en soirée, nous ressentirons le redoux prévu de longue date : en effet les gelées du soir ne se reproduiront pas, il fera au contraire, ici sur les hauteurs, 6 bons degrés de plus à 22h qu'à 7h. Gouttes possibles sur le soir.

Vendredi la douceur fera pleuvoir jusque vers 1300-1400 m en matinée, cette limite s'abaissera en cours d'après-midi et soirée. Tablons, malgré la pluie, sur des maximales de l'ordre de +5 ou +6° vers 800 m d'altitude.

Refroidissement pour samedi, des flocons pourront se hasarder jusque vers 300 m le soir.

Dimanche froid, possiblement sec.

mardi 29 janvier 2019 à 8h.

Le gel est généralisé ce matin : entre -3 et -5° sur la Loire, entre -1 et -2° sur l'agglomération lyonnaise.

La fameuse dépression Gabriel est à l'échauffement au large de nos côtes ouest ; le minimum de pression devrait passer sur la région Centre pour ensuite remonter vers le nord-est, on mesurera du 986 ou 987 hPa (pression réduite au niveau de la mer) à son passage vers 21-22h sur Bourges.

La neige devrait s'installer sur les monts du Forez en fin d'après-midi, elle passera par ici sur les coups de 20h mais ne s'attardera probablement pas ; tablons sur seulement 1 ou 3 cm pour ce premier passage. Plus tard dans la nuit, il est probable que l'on reçoive encore une fournée floconneuse et ceci jusqu'à mercredi matin. En soirée, la limite pluie neige montera temporairement vers 600-800 m pour s'affaisser de nouveau avant la minuit. Le vent, tout d'abord de secteur sud, s'ébrouera en cours d'après-midi ; il poussera au plus fort en seconde partie de nuit suivante, on aura alors probablement des rafales de l'ordre de 120 km/h de secteur ouest ou nord-ouest sur les lieux exposés.

Mercredi le froid aura repris position avec une isotherme 0° aux alentours de 800-1000 m dans sa configuration la plus élevée. En soirée, le vent sera complètement à plat ; les éventuelles nouvelles floconnades de la journée n'augmenteront guère la faible épaisseur de neige qui devrait jauger 5-10 cm par ici entre 700 et 1000 m.

Jeudi amorcera un redoux sensible. Les gelées seront encore présentes le matin mais plus le soir sur les hauteurs. Gouttes possibles en fin de journée, 5-7° de maxi vers 700-900 m. Durant la nuit de jeudi à vendredi, l'isotherme 0° s'envolera jusque vers 2300 m d'altitude.

Vendredi la douceur aura atteint la plaine (possiblement 10-11° l'après-midi) mais se fera déloger de la montagne (isotherme 0° en baisse pour retomber vers 1500 m en fin d'après-midi). de probables pluies nous arroseront en cours de journée.

On se dirige vers un net refroidissement pour samedi et dimanche, l'ambiance sera toujours humide avec une limite pluie neige capable de racler la plaine.

 

lundi 28 janvier 2019 à 8h.

Alors, pas vrai qu'il était revenu bien hivernal le temps d'hier soir ? hmm ? D'accord il ne faisait pas spécialement froid, mais le vent de nord-ouest en a rafraîchi plus d'un : rafales maxis de 113 km/h aux Sauvages entre 17h et 18h, 100 km/h entre 18 et 19, 117 entre 19 et 20 ainsi qu'entre 20 et 21h.

Ce matin on nous a redonné ici notre petite couche blanche, il fait actuellement -1.7°. Le souffle de nord-ouest s'opposera à un dégel au-dessus de 700 à 900 m selon les orientations et le bon vouloir solaire.

Demain mardi la température matinale aura ici abandonné 2 degrés et le gel sera franchement descendu en plaine suite à l'arrêt du vent en cours de nuit. Après-midi, la nappe 0° s'élèvera peut-être d'une centaine de mètres vis-à-vis du niveau de la veille, elle pourrait donc séparer le gel du dégel vers 800-1000 m. Le vent se lassera de son secteur nord-ouest : il essaiera l'ouest en matinée, le sud-ouest vers la mi journée et il terminera au sud en soirée en se renforçant.

Dans la nuit de mardi à mercredi voire même mercredi matin, les routes de nos petites et hautes montagnes ne seront pas recommandables pour les voyageurs : un essaim floconneux de belle facture semble dessiné à venir nous emm... nous emmieller. Bon, s'il n'y avait que l'essaim de prévu... passerait encore, mais le vent a lui aussi projeté de retourner sa veste du côté nord-ouest... Prévoyons donc un gros remue-ménage neigeux durant cette période. Journée froide (à l'instar des précédentes) ensuite.

Jeudi redoux. Les gelées matinales, encore généralisées, ne reprendront pas la main en soirée, du moins pas sur les hauteurs.

Vendredi : la très relative tiédeur devrait tenir tête (mine de rien, il y a un peu plus de 200 ans, il y en a qui l'ont perdue (la tête) à cause de leur tiédeur..., comme quoi, le réchauffement climatique a du bon...), probablement de la pluie sous 1000-1300 m et du flocon au-dessus.

Samedi-dimanche : on rebascule dans le froid... suuuper... encore un week-end de perdu pour le vélo...

A Pierre-sur-Haute, il devrait tomber au moins 50 cm de neige durant cette semaine.

 

A part ça on ne vous a pas vu hier à 8h aux inscriptions (Cf édito de vendredi 25/01) pour la 32 de la soupe aux choux ? On est pourtant parti à 8h tout pile.

- Si on était nombreux ?

- Ben... un joli petit groupe en fait... à tout dire, on a même hésité à faire deux groupes de niveau... on aurait pu... ça se fait bien en course à pieds des groupes de niveau... et puis on s'est dit que l'ensemble était assez homogène alors on est parti comme ça et finalement ça s'est très bien passé, le groupe ne s'est jamais étiré...

- Combien de personnes dans le groupe ?

- 2.       

dimanche 27 janvier 2019 à 7h.

Notre redoux est en voie de disparition, il aura tout de même fait monter la température à 3.2° hier après-midi ici.

Aujourd'hui l'atmosphère sera bien tourmentée : le vent de sud a déjà pris son quart sur les hauteurs, il s'intensifiera en journée jusqu'à son apogée vers 18-19h (où il aura viré à l'ouest si ce n'est au nord-ouest). En plaine, nous ne devrions pas subir d'intempérie ce matin, ce n'est que cet après-midi que des averses sont en mesure de venir nous doucher. Refroidissement aidant, les radées pourront être de neige ou de grésil dès 500-600 m en seconde partie d'après-midi. Ce soir le ressenti sera redevenu bien hivernal : température négative dès 500-600 m , averses de neige et vent de nord-ouest soutenu donc frigorivifiant.

Demain matin les floconneries auront sans doute repassé un coup de blanc sur nos petites montagnes d'entre Saône et Loire ; nous aurons probablement une journée bien grisounette et un gel permanent au-dessus de 700-900 m d'altitude.

Mardi il ne fera pas plus chaud, on aura sans doute quelques floconnades inutiles en journée puis, d'ouest en est, un possible passage un peu plus constitué en soirée ou nuit suivante.

Mercredi matin une bonne partie de nos deux départements pourrait être redevenue plus ou moins blanche. Températures encore en dessous des normes avec une barrière de non dégel aux alentours de 700-1000 m.

Jeudi vendredi : redoux relatif, a priori humide.

Samedi dimanche : refroid.

Ce n'est donc pas cette semaine qu'on ressortira le vélo...

samedi 26 janvier 2019 à 9h.

Hier en journée, le généreux soleil n'a pas réussi à imposer une température positive, la maximale diurne (i.e mesurée de 6h TU à 18h TU) n'atteint que -0.4°. C'est cette nuit peu après minuit que le thermomètre a affiché une valeur positive et la maximale affectée au 25 janvier (mesurée entre hier 6h TU et ce matin même heure) est arrivée tout à l'heure vers 6h30 avec +2.7°.

Actuellement le brouillard campe sur ses positions, l'isotherme 0° plane vers 1300-1400 m. En journée, le temps ne se réchauffera plus, la température atteindra 3° vers 800-900 m d'altitude, 5 ou 7° sur les premiers coteaux (entre la plaine qui demeurera froide et les reliefs). Quelques passages ensoleillés sont envisageables cet après-midi.

La nuit prochaine débutera dans une atmosphère sereine, la baisse de température amènera le thermomètre aux alentours de 0° en soirée puis le grand vent de sud se lèvera en seconde partie de nuit dans un premier temps sur les hauteurs. Demain matin le thermomètre sera de partout positif en dessous de 1300-1400 m, le vent tournera à l'ouest en cours de journée, il sera passé au nord-ouest en soirée. Les précipitations devraient se concentrer sur les reliefs du Forez et se produire essentiellement durant l'après-midi. La limite pluie neige tout d'abord située vers 1200 m en matinée descendra en cours de journée, on la trouvera sans doute vers 500-800 m durant l'après-midi sous les averses. Dans ce flux d'ouest, la plaine du Forez devrait rester à l'écart des gouttes.

Lundi le froid sera revenu ; un temps gris et faiblement floconneux est probable au-dessus de 400 à 500 m. Limite de non dégel aux alentours de 600-900 m.

Mardi la douceur ne reviendra pas, l'ambiance demeurera donc hivernale, pas de dégel au-dessus de 600-900 m, sans doute très peu voire plus du tout de flocons.

Mercredi pourrait amener un peu d'agitation : un passage neigeux relativement conséquent vu d'ici est attendu soit en tout début de matinée soit en cours de journée. Cette éventuelle boufée neigeuse concernerait tout notre territoire et serait donc capable de reblanchir les sols.

Jeudi et vendredi l'ambiance pourrait se radoucir dans un contexte toujours humide.

La probabilité d'un refroidissement en toute fin de semaine est assez importante.

La semaine à venir s'annonce donc bénéfique en ce qui concerne la neige au-dessus de 1100-1200 m, c'est une excellente nouvelle pour nos petites stations de ski aux portes des vacances de février.

vendredi 25 janvier 2019 à 5h30.

-4.2° de maxi hier ici même, il faut remonter au 7 février de l'an dernier pour avoir un petit peu plus froid (-4.4° de maxi).

Aujourd'hui vendredi nous redonnera quelques degrés cet après-midi, la limite de non dégel gagnera quelques centaines de mètres sur celle d'hier, elle devrait flotter vers 600-900 m au gré des (éventuelles !) apparitions solaires ainsi que des orientations. Tablons sur du 0 ou -2° de maxi vers 700-900 et environ +2° en plaine.

Samedi le redoux sera remarquable en montagne et ceci dès les premières heures. On a quelques bonnes chances de voir le soleil en matinée pour peu qu'on se situe sur un promontoire. Une matinée de ski à Chalmazel sera un excellent plan : domaine possiblement ouvert à 100%, bonne neige, éventuel soleil et température pas très éloignée de 0°.

Dimanche, je ne sais plus si je vous en ai parlé, dimanche c'est la 60ème soupe aux choux à Feurs. Si vous voulez faire la 32 en courant (lentement, mais en courant quand même), RDV à 8h aux inscriptions. Le redoux amorcé la veille se maintiendra dimanche, il pourrait donc offrir une agréable ambiance aux marcheurs foréziens : la pluie semble peu probable en plaine (mais quelques gouttes sur les reliefs ?) et le mercure pourrait s'étirer jusqu'à 8 ou 10° l'après-midi sur la cité 2 fois millénaire.

Lundi l'interlude tiède sera passé. Le fond de l'air se refroidira de manière conséquente durant l'après-midi de dimanche en montagne (1200-1600 m) et la nuit suivante dans la tranche (1200-600 m). Lundi la limite de non dégel nous retombera dessus, elle flottera aux alentours de 600-900 m. De (faibles ?) chutes de neige, probablement réservées aux altitudes supérieures à 300-500 m, se produiront en cours de journée.

jeudi 24 janvier 2019 à 8h.

On vit ce matin un grand écart thermique entre la plaine où il géle faiblement voire pas du tout et la "haute" montagne qui touche -10°. On relevait à 7h : +2.3° à Lyon Gerland, +1.5° à Arnas, +1.3° à Bron, +0.7° à Fleurie, +0.5° au Breuil ainsi qu'à Mâcon, +0.3° à Sain Bel, 0.0° à st Chamond, -0.2° à Arthun, -0.6° à Feurs, -0.9° à Andrézieux et Roanne,  -1° à Montmelas, -1.2° à Limonest, -2.6° à St Etienne Montaud, -3.7° à St Bonnet le Troncy, -4.0° à Grammond, -4.1° à Bard, -4.2° à Violay, -5.8° à Chalmazel G., -7.6° à St Anthème patte d'oie, -8.1° au col de la Loge, -9.5° à Sancy1660.

La petite couche de neige n'a pas beaucoup évolué ici depuis hier à la même heure : on mesure entre 10 et 12 cm au sol.

Aujourd'hui le gel se maintiendra toute la journée au-dessus de 500 à 600 m d'altitude ; la tartine nuageuse n'a pas l'air de vouloir laisser passer grand chose : ni lumière ni flocon. Il fera, ce soir, un peu plus froid qu'à présent.

Demain vendredi ne nous apportera rien de bien nouveau si ce n'est le retour des gelées généralisées en plaine : la température matinale tournera autour de -6° dans la tranche 700-900 m, de -10° vers 1500 m. L'éclaircie ensoleillée sera encore denrée rare et la journée se soldera sans dégel au-dessus de 500-700 m.

Le temps changera samedi matin mais uniquement en montagne qui verra débarquer de l'air beaucoup plus doux ; la plaine ne se rendra compte de rien. En journée, le radoucissement devrait s'étendre à tous les barreaux de l'échelle : le thermomètre devrait dépasser +5° en plaine et rester dans le négatif uniquement au-dessus de 1500 m.

La météo de dimanche n'est toujours pas calée, la seule chose certaine est l'édition de la 60ème soupe aux choux organisée à Feurs par la Squadra. Le redoux résistera-t-il toute la journée ou s'effondrera-t-il ? pluie ? neige ? les deux ? mon capitaine ? rien du tout ?

mercredi 23 janvier 2019 à 7h45.

Les flocons n'ont pas hésité à coller avec ce sol froid, ils sont arrivés environ 1h en avance sur les prévisions hier en fin d'après-midi mais n'ont pas été plus nombreux que pressenti par ici (un tout petit 10 cm au sol d'après le jalon visible sur la webcam, 8 cm pour la mesure "officielle" réalisée au Palmer). En revanche, en plaine, la tenue a été meilleure que prévu, même l'agglomération lyonnaise semble bien blanche ce matin.

On n'en a pas terminé avec la neige, celle-ci devrait tomber par intermittence au moins durant la matinée, sans doute de manière plus disparate cet après-midi. La fourchette annoncée dans l'édito d'hier à savoir "10 à 15 cm entre 700 et 1000 m d'ici ce soir" semble encore à peu près fiable. Bien entendu, aujourd'hui et au-dessus de 500 m environ, on ne verra pas de dégel.

Demain jeudi l'ambiance sera encore plus froide, surtout en montagne où l'isotherme -10° touchera probablement nos plus hauts sommets ligériens en cours de soirée. Quelques floconnades sans aucune prétention sont encore envisageables sous un ciel globalement gris. L'altitude de non dégel descendra encore, elle pourrait se situer vers 300 m d'altitude.

Vendredi ce sera toujours froid ou très froid, gris voire très gris. S'il tombe encore quelque chose, ce sera solide mais totalement anecdotique. Pas de dégel au-dessus de 300 à 500 m.

Samedi la montagne se radoucira un petit peu... et très momentanément. L'isotherme 0° pourrait monter vers 1000-1200 m en cours d'après-midi. Une ou deux éclaircies ensoleillées pourraient de plus éclairer notre après-midi.

Dimanche sonnera la fin du (très relatif !) redoux. L'ambiance se refroidira nettement au moins sur les hauteurs, on pourrait aussi en profiter pour recevoir quelques gouttes ou flocons sur la tête.

Dimanche n'oubliez pas, c'est la 60ème soupe aux choux de la squadra forézienne ; différents parcours pédestres vous seront proposés (de 6 à 32 km). Vu la tournure que prend la météo, il sera bien possible d'effectuer ces boucles sur et sous la neige, au moins pour les parties un peu élevées, ça donnera une touche hivernale à la manifestation et justifiera la soupe aux choux de l'arrivée.

Ensuite ?

La vue se brouille passée la soupe aux choux ; par ici, quand on n'y voit pas clair, on dit que l'on a "des peaux de saucisson sur (ou devant) les yeux". Là il faut avouer qu'avec des peaux de saucisson "sur" les yeux, on n'y voit vraiment plus rien... alors l'expression est sans doute un peu exagérée dans ce cas précis... on va donc la modifier un peu en ne plaçant pas des peaux de saucisson mais des pots de confiture (vides les pots hein !).

Donc ensuite le temps gardera très probablement son sale caractère hivernal... au moins jusqu'à la fin du mois... ce n'est donc pas en janvier qu'on va monter sur le vélo pour préparer le 200 du 16 mars...

mardi 22 janvier 2019 à 8h.

Après la journée sans dégel d'hier entièrement passée sous le brouillard, (-0.5° de maxi ici), le ciel s'est dégagé et a, sans surprise, fait tomber la température. A Chalmazel Gardonnanche, micro plateau particulièrement sensible aux froids radiatifs, il faisait -12.4° à 3h, le col de la Loge est passé par -10.0° à 5h, -10.7° à la patte d'oie à St Anthème à la même heure, -8.6° de mini nocturne à Bard. Par ici, l'air est moins sec que sur les monts du Forez (-10.5° de température du point de rosée à Bard contre à peine -8° ici à Violay), la température du point d'état est donc un peu plus élevée : -7.3° actuellement ici. Contrairement à hier matin, le gel est bien présent en plaine : il fait actuellement entre -7 et -8° du côté d'Arthun, -3° à Arnas, -6° à Feurs, -7° à Roanne, seul Lyon garde des températures à peine froides : -0.9° à 8h à Gerland,

Ce matin le soleil dominera les airs puis, vers la mi journée, le ciel se voilera par l'ouest nous annonçant une dégradation pour la toute fin d'après-midi. Le thermomètre se relèvera assez rapidement et passera (certes de justesse) de l'autre côté du zéro en dessous de 1000 m environ. Les précipitations arriveront vers 17-18h sur la montagne Bourbonnaise ainsi que sur les monts du Forez, elles seront évidemment neigeuses à tous les échelons. Le décalage vers l'ouest ne semble pas très véloce, on pourrait donc attendre la soirée (19-20h) pour voir les premiers flocons par ici à Violay. Pour les zones intermédiaires, faites une règle de 3. A priori, cette première bouffée neigeuse serait davantage mourante que virulente de sorte qu'un simple saupoudrage est probable par ici en soirée.

En fin de nuit prochaine, une seconde bouffée est prévue, elle serait celle-ci un peu plus dynamique et arriverait à blanchir la plaine (chose que la première n'aurait pas été capable de faire (?)). Les floconnées occuperont sans doute une bonne partie de la journée de mercredi qui se déroulera sans dégel au-dessus de 500-700 m. Au final, demain soir, nous devrions avoir reçu quelques centimètres en plaine, entre 10 et 15 par ici dans la tranche 700-1000 m, probablement une grosse vingtaine ou petite trentaine sur le plateau de la Madeleine, les Bois Noirs ainsi que les hautes chaumes forézieunnes.

Jeudi devrait être beaucoup moins perturbé, le grand froid s'imposera, pas de dégel au-dessus de 300-500 m.

Vendredi l'ambiance matinale sera encore des plus froides (moins de -10° dans les endroits habituels pour peu qu'il se produise une éclaircie nocturne) puis un timide redoux gagnera petit à petit la "haute" montagne.

La suite n'est pas très solide en terme de prévisions : le redoux relatif pourrait insister samedi pour laisser de nouveau place au froid dès la nuit de samedi à dimanche.

Dimanche nous pourrions donc être replongés dans l'hiver avec, ça fait partie des pistes possibles, une nouvelle bouffée pluvio-neigeuse en perspective.

Contrairement aux années précédentes, les marches de la soupe aux choux de Feurs ont de grandes chances de se dérouler sous un temps froid et possiblement neigeux.

 

lundi 21 janvier 2019 à 9h.

Il sera difficile de se sortir de la grisaille aujourd'hui, il nous reste un petit espoir pour cet après-midi voire soirée. Les températures n'évolueront donc pas sur une grande amplitude, la limite de non dégel se situera entre 800 et 1000 m. Il sera peut être possible, si on reste collé à la fenêtre, de voir 3 flocons en matinée.

Cette nuit une bande d'air sec en avant de la perturbation à venir survolera notre territoire d'entre Rhône et Loire, elle permettra l'évacuation de rayonnement tellurique et donc la chute des températures.

Demain matin il fera bien plus froid qu'actuellement : tablons sur des -5° en plaine, là où il ne gèle pas actuellement. On constatera un très net réchauffement en journée, la plaine prendra facilement 10 degrés. C'est probablement en fin d'après-midi (vers 17-20h, la fourchette sera affinée demain matin) que la perturbation venue de l'ouest nous concernera ; les précipitations seront probablement neigeuses dans le Forez et Roannais jusqu'à toutes les altitudes. Ces chutes de neige, a priori faibles, dureront quelques heures, elles pourraient ensuite reprendre en cours de nuit ainsi que mercredi, au moins en matinée.

Mercredi soir, la couche de neige, plus ou moins pelliculaire, recouvrira probablement une très grande partie de nos départements siamois, seule la ville de Lyon ne semble pas certaine (mais c'est à voir) de montrer toits blancs. Toujours mercredi soir, l'épaisseur de neige au sol devrait tourner aux alentours de 10-15 centimètres par ici dans la tranche 700-1000 m, la couche fraîche devrait atteindre la vingtaine ou trentaine de centimètres sur les monts du Forez et de la Madeleine.

Jeudi et vendredi le froid s'intensifiera, il ne devrait plus neiger.

Éventuel redoux samedi, redoux très relatif.

Possible rechute thermique dimanche (jour de la soupe aux choux de Feurs, 60ème édition), associée à une nouvelle perturbation pluvio-neigeuse.

dimanche 20 janvier 2019 à 8h.

La neige arrive, elle commence juste à blanchir le sol bien refroidi malgré une température positive (sous abri) depuis hier midi.

Aujourd'hui sera donc une journée grise et froide : les chutes de neige ne seront pas continues mais elles devraient toutefois, malgré une température un peu limite vers 600-800 m, maintenir le décor blanc.

Demain lundi nous aurons perdu 1 ou 2 degrés, quelques floconnées pourront être observées.

Mardi la zone perturbée organisée, en vue depuis plusieurs jours, nous traversera probablement en seconde partie de journée. On n'est toujours pas très instruit sur la quantité de neige qu'elle apporter, tablons sur 5 à 10 cm supplémentaires, ici à Violay d'ici mardi soir.

Mercredi le froid s'accentuera, les flocons seront moins serrés mais toujours présents et ceci à toutes les altitudes.

Jeudi-vendredi : le gros froid redeviendra probablement sec.

samedi 19 janvier 2019 à 9h45.

Si hier matin il ne gelait pas en plaine, les températures minimales de cette nuit se sont bien rattrapées : -9.3° à Arthun, -7.7° à Andrézieux, -7.1° à Sain Bel, -7° au Breuil. Les trous à froid ont eux aussi donné de très basses températures : -10.1° à 7h à St Just en Chevalet, -9.6° à 4h à Chalmazel.

Aujourd'hui, malgré ces fortes voire très fortes gelées, tout le monde sortira du gel, il n'y a bien que la montagne supérieure à 1200-1400 m qui restera sous la glace.

Demain dimanche au lever du jour,  les températures seront à la fois beaucoup plus douces et plus homogènes : ce sera du -1° +1° pour tout le territoire. Le temps sera gris, pluvieux sous 400-600 m, neigeux au-dessus. Sur le soir, le paysage aura probablement grisé ou blanchi sur les terres dépassant 700-900 m d'altitude.

Lundi les précipitations disparaîtront, l'ambiance aura perdu 1 ou 2 degrés sur la veille.

Mardi est notre journée à surveiller.

Mardi la matinée ne devrait pas connaître d'intempérie, contrairement à l'après-midi et/ou soirée qui verront des chutes de neige probablement significatives (attendons un peu pour cerner les cumuls au plus juste ou au moins faux). Méfiance donc si vous avez à circuler dans le secteur en seconde partie de journée ; même si, au final, l'épaisseur de neige ne dépasse pas quelques petits centimètres, le fait qu'elle descende en plaine (donc proche des grandes agglomérations) pourra créer pas mal de désordres routiers... comme d'habitude.

Mercredi, jeudi, vendredi seront sans doute trois journées froides ou très froides (tout dépend de la couche de neige au sol). De nouvelles bouffées neigeuses sont alors tout à fait possibles.

vendredi 18 janvier 2019 à 8h.

C'est à peine si les toits sont gris ce matin, la température a en revanche bien baissé depuis hier puisqu'il fait présentement -3° (contre environ +4° hier à la même heure). Le gel n'est pas arrivé en plaine où il fait environ +1°, il y sera présent demain matin.

Cette journée de vendredi nous réserve beaucoup de froidure et moins de lumière. Les thermomètres resteront négatifs au-dessus de 800-1000 m et ceux de plaine ne toucheront 5° qu'à Lyon. On peut espérer quelques passages ensoleillés.

Demain matin l'ambiance sera plus froide au lever du jour, le seuil de forte gelée (mini < -5°) pourrait être atteint au moins au-dessus de 700-1000 m ; la plaine retrouvera le gel. Contrairement à aujourd'hui, le réchauffement diurne sera marqué, les températures repasseront au-dessus de la glace sous 1300 m environ. Prévoyons des maximales de l'ordre de 6-7° en plaine du Forez et Roannais, possiblement 1 degré de plus sur l'agglomération lyonnaise. En cours ou fin d'après-midi, de petites pluies sont envisageables (neige vers 1000 m).

Dimanche matin les gelées seront plus mesurées que celles de la veille et plutôt réservées au relief. Journée probablement grise et fraîche ; on ne sera pas à l'abri d'une goutte froide sous 500 m ou d'un flocon au-dessus de ce seuil.

Pas de réel changement pour lundi si ce n'est possiblement 1 ou 2 degrés de moins au thermomètre ; barrière de non dégel aux pourtours de 900-1000 m.

Mardi les conditions météo pourraient virer au très désagréable. L'échéance est encore bien lointaine pour annoncer avec précision le temps sensible mais on peut déjà (presque) assurer que le froid ne démordra pas. Une offensive neigeuse est de plus assez probable, plutôt pour la seconde partie de journée. On attendra encore un peu pour régler les derniers détails mais il est possible qu'on entre alors dans une phase très hivernale.

Si vous aviez prévu vous balader en France (et même n'importe où en France ?) durant ces journées de mardi à vendredi, alors ayez en tête que votre déplacement pourrait être contrarié.

Passé cet éventuel épisode perturbé, les tendances partent vers un froid plus sec (ah c'est sûr que quand l'humide est passé on a de bonnes chances d'arriver au sec...) mais aussi (bien ?) plus intense...

 

jeudi 17 janvier 2019 à 8h.

La journée d'hier a tenu ses promesses de meilleure journée de la semaine : les 10° sont bien montés à 1000 ù et plus (11.5° à Chalmazel Gardonnanche à 14h, 11.1° à Saint Nicolas des Biefs à la même heure, 10.9° à Grammond et 11.7° à St Etienne Montaud à 15h, 10.8° de maximale à Bard, 9.2° ici à Violay. Après avoir essuyé quelques gelées aux alentours de -5°, la plaine a mis du temps à se réchauffer, de saisissants contrastes ont même perduré tout au long de l'après-midi ; ainsi la température maximale est allée se percher à 13.3° à Andrézieux alors que celle d'Arthun n'a plafonné qu'à 5.9°, ce n'est qu'en toute fin d'après-midi que l'air froid y a été délogé : 3.8° à 18h30 puis 7.3° à 19h et 8.6° à 20h.

Comme raconté de manière plus ou moins imagée depuis quelques éditos, nous changeons de temps à commencer d'aujourd'hui. La transition ne sera pas brutale, nous allons avoir quelques jours d'acclimatation avant de nous retrouver dans le gros froid.

Ce matin la pluie en provenance de l'ouest traîne avec elle de l'air plus froid ; il neige actuellement sur les monts du Forez au-dessus de 1200 m environ, cette limite pluie-flocon ne fera que descendre en cours de journée, on la trouvera vers 500-700 m en cours ou fin d'après-midi et plus bas encore en cours de nuit. Ceci dit, il ne pleuvra certes pas toute la journée ! ce ne seront que quelques faibles précipitations sporadiques qui accrocheront de préférence les reliefs. Sur nos montagnes, le plus doux d'aujourd'hui est en train de se produire ou s'est déjà produit en fin de nuit, la température ne fera que stagner ou baisser au cours du temps.

Suite à d'éventuelles floconnades nocturnes, il sera possible de voir demain matin un décor plus ou moins gris au-dessus de 500-800 m. Toujours sur les reliefs, les thermomètres du lever du jour accuseront 6 à 8° de moins que les actuels, la journée peinera à se réchauffer, tablons sur une limite de non dégel aux alentours de 800-1000 m.

Samedi matin nous montrera encore de fortes gelées puis le probable soleil poussera le mercure jusqu'à des 8-10° en plaine mais pas plus de 0° vers 1500 m. Cette première journée du week-end sera donc elle aussi très agréable, mais toutefois moins douce que celle d'hier.

Ce beau temps ne tiendra pas jusqu'à dimanche. Les nuages finiront par envahir le ciel par l'ouest nous convoyant pluies et neiges pour dimanche. Là encore, il n'est pas question d'annoncer une pluie ou une neige continue (à part peut-être sur les monts du Forez) pour cette journée dominicale, mais simplement un temps humide où la limite pluie neige flottera vers 1000 m le matin et 600-800 sur le soir.

Lundi-mardi-mercredi les flocons (dont la quantité reste à évaluer) se permettront probablement d'atterrir en plaine. Pas de dégel au moins au-dessus de 500 m.

L'après est encore un peu flou, une séquence de grand froid est envisageable pour la seconde moitié de semaine.

mercredi 16 janvier 2019 à 7h30.

Ce matin il fait déjà bien doux sur nos petits promontoires sous le vent du Midi (+4.5° actuellement) tandis que la plaine enregistre des gelées localement fortes (-5.2° à Arthun, -4.2° au Breuil, ), on remarque aussi une inversion de l'ordre de 10° actuellement entre la cuvette de St Just en chevalet (-5°) et le plateau ventilé de St Nicolas des Biefs (+5°).

Petit événement : il gèle ce matin à Lyon Gerland pour la première fois depuis le 13 décembre !

Cet après-midi le contraste thermique vertical ne sera plus aussi important, la plaine devrait toutefois conserver 1 ou 2° d'handicap en plafonnant à 8° lorsque les 10° seront montés jusque vers 800-1000 m. Le soleil devrait être un peu plus présent qu'hier.

Demain jeudi placera les velléités printanières sous l'éteignoir. Paradoxalement, les gelées matinales auront disparu des plaines mais l'ambiance ne s'y échauffera plus beaucoup en journée. Sur les hauteurs, quelques rares flocons sont envisageables vers 1200 m en matinée et plutôt vers 400-600 m en soirée au hasard d'une averse de passage.

Vendredi le gel mordra de nouveau, il pourrait même ne pas desserrer les mâchoires de la journée au-dessus de 800-1000 m.

Il serait maladroit de parler de redoux pour samedi et dimanche, disons plutôt que l'air sera moins froid... le ciel nous lâchera probablement des gouttes (neige au-dessus de 600 à 1000 m, attendons un peu avant de rétrécir l'intervalle) mais on ne sait pas encore en quelles quantités. Nos stations de loisirs d'hiver verront sans doute la neige épaissir la mince pellicule actuelle.

La semaine prochaine n'est pas dans de bonnes dispositions pour accueillir un redoux... Disons qu'il s'agit d'une semaine où beaucoup de choses (sauf le redoux donc, si vous avez suivi...) peuvent se produire et ce de partout sur la métropole. Vers chez nous, notre "haute" montagne pourrait ne pas voir de température positive de la semaine au-dessus de 1000 à 1200 m.

mardi 15 janvier 2019 à 8h30.

Le ciel se dégage, nous mettant en perspective deux belles journées à venir.

Ce matin le petit gel est revenu aussi bien par ici (-1°) qu'en val de Saône et plaine du Forez. La journée sera lumineuse mais encore fraîche (3 ou 5° de maxi vers 800-1000 m) ; ce soir le gel reviendra rapidement sur les hauteurs puis disparaîtra en cours de nuit.

Demain au lever du jour vers 8h il ne gèlera qu'en plaine et fonds de vallées (environ -3° en plaine du Forez) , nous serons ici passés dans la couche tiède (+3° sous le vent de sud). Le grand soleil nous donnera ensuite une agréable journée sur les hauteurs : 10° de maxi vers 500-1000 m pour "seulement" 8° en plaine.

Jeudi la fraîcheur reprendra progressivement les commandes du temps, quelques gouttes sont possibles en journée (flocons au-dessus de 700 à 1000 m).

Bonnes gelées à prévoir pour vendredi matin.

lundi 14 janvier 2019 à 7h.

Contre toute attente, les températures d'hier ont présenté de forts contrastes et ont même poussé le 10° jusqu'à 800 m d'altitude dans les monts du Forez. Le premier contraste a été remarqué entre la plaine du Forez et celle du Lyonnais : maxi horaire (donc forcément en dessous de la "vraie" maxi) de 11.2° à Feurs, 11.3° à Roanne, 11.9° de "vraie" maxi à Andrézieux, 10.8° à Arthun,  mais seulement 7.1° de maxi diurne à Bron (8.8° ce matin vers 5h), 7.8° de maxi diurne à Limonest (8.5° hier soir vers 23h), 7.9° de maxi diurne à Arnas (10.5° hier en fin de soirée). A altitude équivalente, le différentiel était remarquable entre les monts du Forez et ceux du Lyonnais-Beaujolais : 10° de maxi à Bard, seulement 5.9° ici.

Aujourd'hui la douceur reculera, il fait encore relativement doux ce matin, il fera plus froid ce soir dans une douzaine d'heures. La neige est revenue en cette fin de nuit sur nos plus hauts sommets ligériens. Par ici vers 800 m, on pourrait voir 1 ou 2 flocons en fin d'après-midi.

Demain mardi le petit gel prendra le matin la montagne au-dessus de 800 à 1000 m. Nous devrions ensuite voir le soleil mais pas la douceur (seulement 5° au meilleur dans la tranche 700-900 m).

Mercredi matin les gelées seront un peu plus affirmées et concerneront aussi la plaine. Visons un petit -1° en plaine et -3° vers 700-900 m. La journée devrait rapidement s'éclairer et surtout s'adoucir, les 10° ne seront peut-être pas l'apanage de la plaine, ils pourraient monter vers 800 m. Après-midi idéale pour une reprise cycliste.

Bon, passé mercredi, ce ne sera plus l'apanage mais plutôt la panade... enfin je parle pour le cycliste...

Jeudi, comme annoncé dans l'édito d'hier, nous entamerons un virage nous amenant vers un temps plus froid et plus humide. Je parle de virage, mais ce ne sera pas un virage stelviosif du versant Spondigna ni un de ceux de los caracoles sous Portillo au Chili... Non, ce sera un virage doux, lent, progressif... une sorte de ligne droite un peu cintrée si vous voulez. La fraîcheur revenue fera redescendre le flocon sous 1000 m.

La météo, soit plus fraîche soit plus humide soit les deux en même temps, fera donc des déçus chez les cyclistes mais contentera les skieurs du Massif Central (vous me direz, on peut faire partie des deux catégories non pas ?). Là encore je ne dis pas que la neige va débouler façon réveillon 1978, mais elle devrait petit à petit s'installer confortablement au moins au-dessus de 1000 m d'ici la fin de semaine.

 

dimanche 13 janvier 2019 à 9h.

L'épisode de petit froid est terminé, nous vivons actuellement les plus hautes températures (!) de l'année 2019 avec +3.3° au thermomètre, encore quelques dixièmes et ce sera de l'inédit depuis le 27 décembre dernier... L'isotherme 0° flotte actuellement vers 1300-1400 m d'altitude (-0.8° au sommet du puy de Dôme 1460 et 0.0° à St Anthème 1260), il montera vers 1500-1600 m au plus haut en cours d'après-midi. Les gouttes nous laisseront quelques heures de répit, elles pourraient revenir (mais pas en nombre) ce soir ou cette nuit.

Demain lundi l'air froid recouvrira rapidement nos montagnes, assurant le 0° dès 1100-1200 m en cours de matinée ; l'ambiance y sera plus douce le matin vers 7-8h que le soir vers 18-19h. Quelques gouttes ou flocons sont probables avant midi seulement.

Mardi nous montrera sans doute quelques gelées matinales puis la lumière semble décidée à nous éclairer la journée. Ne comptons pas tout de suite sur le vrai redoux, il ne fera pas froid seulement au soleil (enfin, si toutefois il y en a...) et à l'abri du vent. Partons sur des températures maximales de l'ordre de 5° en plaine du Forez, probablement 7° sur celle de Lyon et 2-4° vers 700-900 m selon les orientations.

Mercredi les gelées matinales devraient s'accentuer sans toutefois atteindre le seuil de la forte gelée (qui est de -5°). Ensuite, le soleil nous sortira de la grisaille ; ce pauvre soleil de janvier n'a pas beaucoup d'influence sur le plan thermique mais il sera secondé par un air tiède. Le résultat de cette coopération nous produira un après-midi remarquablement lumineux et juste doux (maximales de l'ordre de 10° aussi bien en plaine que jusque vers 700-900 m d'altitude). Un bel après-midi pour reprendre le vélo donc... avis au médecin de Bussières et au dentiste de Salvizinet... Mercredi nous serons le 16 donc exactement 2 mois avant le 200 de Feurs... je dis ça comme ça...

Jeudi l'entrevue pré-printanière sera terminée. Nous pourrions alors débuter, en douceur, une période de nouveau froide et, ce serait une nouveauté, arrosée. Nos montagnes, aussi humbles soient elles, pourront alors voir un peu plus sereinement leur déroulé de carrière en ce qui concerne l'enneigement.

Jeudi donc le fond de l'air débutera lentement son refroidissement ; là encore, il fera sans doute un peu plus doux en début de matinée qu'en fin de journée où le petit gel se sera réinstallé au-dessus de 500-1000 m.

Nous conserverions Vendredi-samedi ce temps coincé entre le frais et le froid puis pourrions ensuite, à compter de dimanche prochain donc, basculer dans une période plus froide et neigeuse.

samedi 12 janvier 2019 à 9h15.

La période de gel, initiée ici dans la nuit de mardi à mercredi derniers, vient de prendre fin ce matin peu après 7h. La journée d'hier a donc, de justesse, été une journée sans dégel (-0.1° de maxi à la dernière heure à savoir 7h ce matin). Depuis le début de l'année, l'ambiance est très fraîche, la température moyenne de ces 11 premiers jours affiche ici -1.2°, ce qui est nettement plus froid que la plaine (+1.5° à Andrézieux, +3.7° à Bron).

Aujourd'hui le fond de l'air ne se réchauffera pas beaucoup, quelques bruines (floconneuses au-dessus de 600-900 m) traîneront ici ou là en matinée puis le ciel redeviendra sec. Les températures maximales s'étageront entre 5° en plaine et 0° vers 1000-1200 m.

Bonne nouvelle pour demain dimanche : la journée ne sera pas entièrement gâchée par la pluie : seule la matinée devrait se dérouler sous les gouttes, on peut espérer du meilleur l'après-midi. Le redoux s'affirmera davantage, il poussera la limite pluie-neige vers 1500 m à la mi journée.

Lundi la montagne se refroidira de 4 ou 5 degrés, il y fera sans doute plus doux au lever du jour qu'au coucher du soleil. Quelques pluies sont encore possibles, essentiellement en matinée (limite pluie neige en baisse de 1200 à 800 m).

Mardi matin verra le retour de petites gelées assez généralisées, on peut ensuite espérer de plus ou moins larges percées ensoleillées en journée. Le thermomètre repartira à la hausse.

Mercredi on ne se fiera pas à la probable fraîcheur matinale, on se concentrera sur l'après-midi qui pourrait nous offrir à la fois une relative douceur (10° en plaine et pas bien moins sur les hauteurs) mais aussi une belle lumière.

Jeudi : rafraîchissement, probablement sec.

vendredi 11 janvier 2019 à 9h30.

Ce matin est, en montagne, le plus froid de cette année et sera probablement le plus froid de la semaine. On avait à 8h -8.9° à 1260 m d'altitude à St Anthème et les -10° ont été atteints en fin de nuit au sommet du puy de Dôme 200 m plus haut. La station du Sancy est en rade. Le petit gel est timidement revenu en plaine, par exemple à Arthun où on n'avait pas vu de température négative depuis presque une semaine (samedi 5/01) ; plus remarquable encore, la station d'Arnas à côté de Villefranche vient de furtivement passer sous zéro degré (-0.3°) pour la première fois depuis... l'année dernière (31 décembre).  A Lyon Gerland, le dernier gel remonte toujours au 13 décembre dernier, le changement n'est visiblement pas pour ce matin. Au plus haut thermomètre de notre région administrative (rochers de la Tourette, 4750 m), le creux s'est produit avant-hier mercredi en début de soirée : -33.4°.

On voit ce matin d'une manière assez fiable le déroulé des 5 ou 6 prochains jours.

Aujourd'hui vendredi nous resterons dans le froid, la limite de non dégel se placera vers 400-600 m selon les orientations et le bon vouloir de quelques hypothétiques éclaircies. En fin d'après-midi ou début de soirée nous accueillerons une bouffée neigeuse très peu active mais qui pourrait durer la nuit ainsi que la matinée de samedi. Partons sur une pellicule de nouvelle neige de l'ordre de 2 à 4 cm sur les reliefs, probablement juste un grisage demain matin en plaine.

Samedi le redoux sera amorcé, on ne constatera rien en plaine qui gardera la même température, mais les gelées matinales seront moins prononcées que celles de ce matin au-dessus de 500-800 m. L'après-midi, la limite de non dégel s'élèvera vers ou au-dessus de 1000 m. Comme souvent, il est préférable de rappeler ce qu'on entend par "dégel" en météo ; je ne suis pas en train de raconter que demain soir tout sera revenu au vert tendre (avec des pissenlits) sous 1000 m d'altitude mais simplement que les thermomètres placés sous abri mesureront une température positive à un moment ou à un autre de l'après-midi.

Dimanche pluie. Sale temps pour cette journée, la pluie (faible mais tenace) nous gâchera probablement toute la journée. Limite pluie-neige entre 1000 et 1300 m.

Lundi rafraîchissement sur les reliefs. Nous reperdrons quelques degrés de chaleur, les pluies ne seront sans doute pas terminées, elles pourraient redonner des flocons plus ou moins mouillés au-dessus de 800 m.

Mardi, après quelques gelées matinales au-dessus de 700-1000 m, le fond de l'air se radoucira en cours de journée, il ne tombera plus rien et on pourrait même revoir de la belle lumière l'après-midi.

Mercredi : relative douceur vespérale et probable soleil, sans doute la plus belle/douce journée de la semaine prochaine.

Jeudi : refroidissement sensible, possible retour de l'humidité.

jeudi 10 janvier 2019 à 9h.

Il y a à peu près autant de centimètres de neige au sol que de degrés sous zéro : entre 3 et 4 donc. Le gris est descendu assez bas en altitude, par exemple entre Vendranges et l'Hôpital sur Rhins à environ 400 m d'altitude. On voit aussi du gris sur les sommets de la webcam de Sain Bel et même quelques petites traçounettes au bord de route vers Mably.

La météo laissera tout en plan : on retrouvera demain matin notre paysage actuel au-dessus de 500 m environ où le dégel ne se produira pas.

Demain l'ambiance ne s'adoucira pas sous 1000 m d'altitude, on conservera la limite de non dégel aux alentours de 500 m. En fin de journée, une petite bouffée floconneuse est probable, rien de bien significatif, peut être 1 voire 2 cm en plus par ici vers 800 m.

Samedi deux ou trois flocons voltigeront encore au-dessus de 500-800 m. Il fera moins froid en montagne.

Dimanche le redoux se généralisera, une onde perturbée pourrait (ce n'est pas encore bien sûr) nous toucher en envoyant de la pluie sous 1200 m environ.

Rafraîchissement modéré lundi.

Mardi mercredi : possibles belles journées.

mercredi 9 janvier 2019 à 7h.

Nous avons eu hier notre plus haute température de la jeune année : 2.6° au maximum. Le petit gel est revenu dès la mi nuit, il fait actuellement -1.3°.

Aujourd'hui mercredi nous verrons la neige, celle-ci arrive par petits paquets du nord, le vent prendra ensuite une composante est en cours d'après-midi. Tablons donc sur une journée sans dégel là où il gèle actuellement c'est-à-dire grossièrement au-dessus de 600-700 m. Les flocons descendront cet après-midi jusque vers 300-400 m d'altitude ; en fin de soirée, le décor devrait avoir tourné au gris-blanc dès 500-600 m et présenter une couche de l'ordre de 4 ou 5 cm dans la tranche 800-1000 m.

Demain jeudi les floconnades seront en voie de disparition, elles pourront cependant se produire, très faiblement, le matin à tous les étages. Tablons sur une nouvelle journée grise, sans dégel au-dessus de 500-600 m.

Vendredi matin imposera de fortes gelées (inférieures à -5° donc) sur les reliefs dès 600-900 m d'altitude, il est bien probable que la journée se déroule encore dans le gris, mais sans précipitations. Prévoyons du non dégel au-dessus de 500 m seulement.

Samedi matin l'ambiance sera toujours froide, quelques floconneries sont envisageables en cours de journée (a priori plutôt l'après-midi).

Dimanche : redoux humide qui pourrait soulever la limite pluie-neige vers ou au-dessus de 1000 m, le niveau n'est pas très net pour l'instant.

mardi 8 janvier 2019 à 7h 45.

Le déblocage commence en douceur, la température qui était restée négative hier en journée a légèrement franchi le zéro en fin de nuit, la maximale associée au 7 janvier 2018 ne sera donc pas négative : +0.3°.

Ce matin il est tombé quelques bruines plus ou moins floconneuses qui ont dû rendre (et rendent encore) les parties non salées des routes assez glissantes. Nous aurons ce genre de précipitations durant la journée avec une limite pluie neige tout d'abord entre 800 et 1000 m puis, refroidissement aidant, sous 800 m en fin d'après-midi ou début de soirée.

Demain mercredi l'ambiance sera plus froide surtout en montagne, les flocons (toujours peu nombreux mais persistants) descendront jusqu'en plaine. Sur le soir, les sols seront gris blanc dès 500 m environ, on aura probablement ici vers 800-1000 m une petite couche de 3 à 5 centimètres.

Jeudi ne laissera pas revenir le soleil : de la froidure et moins de flocons.

Vendredi : toujours froid, quelques petites chutes de neige probables.

Samedi le froid reculera sans toutefois laisser passer la douceur, possible dégradation pluvio-neigeuse en seconde partie ou fin de journée.

Dimanche : frais et humide.

 

lundi 7 janvier 2019 à 7h 15.

Rien n'a bougé hier : ni le plafond gris, ni la terre blanche, ni les plus petits rameaux givrés. Une "vraie" journée de janvier. On conserve depuis plusieurs jours un net différentiel thermique entre les hauteurs et la plaine où souvent même les températures minimales sont positives ; en journée d'hier le mercure est monté à 2° à Andrézieux (qui, m'a-t-on dit, vient de se faire une réputation dans le sud de la France pour des raisons autres que météorologiques...), 2.3° à Arthun, 4.2° au Breuil, 4.6° à Bron.

Ce n'est pas aujourd'hui que les choses vont se décanter, nous gardons le temps froid (pas de dégel diurne au-dessus de 700-800 m) et très probablement le ciel bâché. Bref, tout comme hier. On remarque encore ce matin une température positive à 1660 m dans le Sancy (+1.1° et 14% d'humidité relative à 6h) tandis qu'on avait -6° au col de la Loge ainsi qu'au puy de Dôme et -5.9° à St Anthème avec 95% d'humidité relative.

Le changement est pour la fin de nuit prochaine où une période plus humide (certes faiblement humide mais toujours plus mouillée que le sec en vigueur depuis Noël) s'ouvrira. Comme raconté dans l'édito d'hier, il faudra se méfier des dernières heures sombres de la nuit : le fond de l'air sera encore froid et des pluies/neiges nous toucheront par le nord. D'après les dernières informations, la température vers 4-6h du matin sera très homogène sur une grande épaisseur : il fera entre 0 et -2° du plancher des vaches à plus de 2500 m. Un possible redoux est envisagé en cours de matinée, redoux rapidement avalé par l'air froid qui s'installera petit à petit dans l'après-midi. Prévoyons pour ce mardi de très faibles cumuls neigeux ou pluvieux : de l'ordre de 2 ou 4 mm soit 2 ou 4 centimètres là (si là il y a) où tout passera en neige en moyenne sur notre secteur montagneux d'entre Saône et Loire.

Mercredi le froid mordra davantage, de faibles chutes de neige se produiront à tous les étages à compter de 200-300 m, elles ne seront abondantes nulle part et persistantes uniquement sur les reliefs. En fin de journée, nous pourrions avoir, ici à Violay, une couchette de l'ordre de 5 cm.

Jeudi : très froid en montagne (-10° vers 1500 m), plus bas on devrait se situer vers -5° au matin aux alentours de 800 m. De rares floconneries non significatives sont encore possibles en matinée, la tendance devrait toutefois être à l'assèchement.

Vendredi : très froid au matin, guère plus tiède en journée. Plus ou presque de précipitations.

Samedi : moins froid avec une éventuelle nouvelle onde pluvio-neigeuse en préparation.

dimanche 6 janvier 2019 à 8h 45.

Les bruines floconneuses d'hier soir ont fini par poser une pellicule d'un demi centimètre ; le sol froid (-1.5° de maxi hier) ne s'est pas fait prier pour accueillir les micro-flocons. Depuis hier 15h, la température est remarquablement stable, elle n'a fluctué que dans l'intervalle [-2°, -1.5°].

Alors que la couche 600-1400 m enregistrait hier, dans les nuages, une journée sans dégel, la supérieure vivait un samedi nettement plus doux et lumineux : le sommet du puy de Dôme (1460 m) a touché 0° tandis que 200 m plus haut celui du Sancy (où la dernière température négative remonte à vendredi soir) restait 2 bons degrés au-dessus de la glace.

Ce matin nous avons toujours la même configuration thermique : de la presque douceur en plaine, une couche froide à température négative entre 600 et 1400 ou 1500 m et encore de la douceur au-dessus. quelques exemples, on avait à 8h : +2.1° à Arthun, -1.8° à Bard, -4.8° au col de la Loge ainsi qu'à St Anthème, -6° au puy de Dôme, +2.2° au Sancy à 1660 m. Nous avons toutefois, en atmosphère libre, un net gradient de température entre l'ouest et l'est du département du Puy-de-Dôme, l'étonnant écart de température actuel entre le puy de Dôme et son voisin du Sancy ne tient peut-être pas entièrement dans la différence d'altitude.

Aujourd'hui et par ici nous devrons garder ce temps froid et brouillé dans notre strate 600-1000 m, le décor blanc nous apportera un peu de lumière diffuse ce qui est mieux que rien. La journée sera probablement de nouveau sans dégel au-dessus de 600-800 m.

Demain lundi rien ou presque ne changera : froid et pas de dégel dans la couche 600-1000 m ainsi qu'au-dessus.

Mardi nous changerons de régime.

Mardi il faudra se méfier de la fin de nuit car l'ambiance sera encore froide dans les basses couches de l'atmosphère et un peu d'humidité nous arrivera par le nord-est. Il est donc assez possible qu'il neige aux alentours des premières heures du jour et ceci jusqu'à basse altitude (possiblement 200-300 m). En journée, les faibles floconneries ne se produiraient plus que sur les reliefs. N'attendons surtout pas une redite du 29-30 octobre dernier, cette neige là sera beaucoup moins abondante, celle de mardi matin ne réussirait qu'à juste blanchir momentanément le décor là où il aurait été encore vert la veille.

Prenons aussi en compte l'influence du vent qui sortira de son hibernation mardi en seconde partie de journée et se maintiendra mercredi ainsi que jeudi.

Mercredi et jeudi le gros froid s'engouffrera poussant le mercure jusque vers -10° sur nos plus hauts reliefs pilatois et foréziens. Les chutes de neige, seraient a priori peu débitantes mais sans doute assez persistantes. Jeudi on pourrait avoir de l'ordre de 5 cm au sol vers 800-1000 m dans le secteur, une vingtaine de centimètres au-dessus de 1000-1200 m dans le Forez et Pilat.

Vendredi verrait les précipitations tarir mais le gros froid stationner.

samedi 5 janvier 2019 à 6h 15.

Ici, hier vendredi a effectivement ressemblé à jeudi : soleil dans les deux cas, vent de nord dans les deux cas, -4.3° de mini et +1.3° de maxi jeudi, -4.4° de mini et +1.3° de maxi hier vendredi... Les températures positives de l'après-midi sont dues au bon emplacement de la maison (enfin de la station) car sur la crête du Pouet aux Sauvages, à la même altitude que la mienne, la maxi horaire d'hier s'est établie à seulement -1.1°.

Aujourd'hui nous n'aurons probablement pas autant de clarté qu'hier. Ce manque de soleil va atténuer le différentiel thermique de l'après-midi entre les endroits et les envers, on devrait avoir des températures maximales négatives dès 600-800 m. Au-dessus de 1300-1500 m en revanche, le mercure pourrait très légèrement et très momentanément sortir du gel cet après-midi.

Demain dimanche nous revivrons à peu de choses près la météo de la veille : couche froide en dessous de 1300-1500 m, pas très tiède toutefois au-dessus. Non dégel probable sous les nuages vers 600-900 m.

Exactement la même chose pour lundi.

C'est mardi que nous changerons de temps ; on a eu le froid sec, on va recevoir le bon froid humide.

Il est encore trop tôt (c'est le cas de le dire) pour se lancer dans des prévisions fines concernant la pluie ou neige ; retenons simplement que les premiers flocons dignes de ce nom depuis ceux du... 30 octobre dernier nous arriveront en seconde partie de mardi. Ces flocons là n'auront toutefois pas grand chose à voir avec les gros gras d'octobre, ce sera plutôt du petit flocon bien léger qui se fera un plaisir de tenir sur les sols froids.

Prévoyons donc grossièrement de la neige tenace (pas forcément abondante) entre mardi et jeudi.

Le vent de nord ou nord-ouest se réveillera mardi et s'épanouira mercredi.

vendredi 4 janvier 2019 à 8h30.

Ce matin on se croirait hier : même température (-4.4°, mini provisoire), pas de gel en plaine lyonnaise (par exemple 2.1° à 8h au Breuil mais -1.0° à la même heure à Limonest), même état du ciel (dégagé), même vent de nord nord ouest. La journée se passera comme hier à savoir de la belle lumière (possiblement voilée cet après-midi), pas de dégel à l'ombre et là où le vent rabote au-dessus de 700-900 m.

Demain samedi le ciel ne sera probablement pas aussi lumineux, les températures matinales seront proches de celles d'aujourd'hui mais les maximales pourraient perdre 1 ou 2 degrés rabaissant la limite de non dégel vers 500 m d'altitude. La tendance sera en revanche au radoucissement au-dessus de 1500 m.

Dimanche les températures seront très homogènes le matin dans la couche 500-1500 m à savoir environ -4°. Toujours pas de précipitations, journée froide vers 800 m d'altitude, plus douce vers 1500 m.

Lundi l'air froid reviendra en montagne, sous 1500 m l'ambiance ne changera guère.

Mardi s'amorcera notre changement de temps. Les modalités précises ne sont pas encore disponibles, elles sont encore en discussion. On pourrait toutefois voir arriver la pluie ou la neige plutôt en seconde partie de journée. Un éventuel radoucissement est à prévoir, il ne durera cependant pas plus que quelques heures.

Mercredi jeudi semblent vouloir être deux journées volontiers qualifiées d'hivernales à savoir une température négative pour presque tout le monde et durant toute la journée associée à de possibles chutes de neige probablement pas très intenses mais tenaces. Ces neiges prendront évidemment tout de suite au sol au moins au-dessus de 400-500 m.

La fin de semaine reste encore bien mystérieuse, une prolongation (intensification ?) du froid semble pour l'instant l'option la plus plausible.

jeudi 3 janvier 2019 à 9h.

Si des touristes sont montés, le 1er janvier, au sommet de notre Massif Central et s'ils y sont retournés hier, alors ils ont eu intérêt à s'habiller différemment ! Pour rappel il faisait +9.5° à 15h à 1660 m d'altitude proche du puy de Sancy mardi 1er janvier et, hier 2 janvier à la même heure, on relevait à cet endroit -6.0° soit un refroidissement de plus de 15° en 24 heures chrono. L'intense refroidissement ne s'est produit, hier, qu'en "haute" montagne puisque ici j'avais 1.8° le 1er janvier à 15h et 2.0° le 2 janvier à 15 h...

Ce matin le décor est gris de gel, la température est au plus bas de la "nuit" avec -4.2°, le ciel a dégagé tous ses nuages, la journée devrait donc nous éclairer les pensées (celles de la tête et du jardin). Aujourd'hui le soleil -s'il arrive à se maintenir jusqu'à cet après-midi- ne nous offrira que de la lumière (ce qui est déjà beaucoup), les températures resteront assez nettement négatives dans les versants ombragés au-dessus de 400-500 m. Dans les endroits bien exposés et protégés de la bise (comme ici), le thermomètre s'étirera peut-être jusqu'à 0° au meilleur de sa longueur. Dès la fin d'après-midi le gel reviendra.

Demain nous aurons le même type de temps : environ -5° vers 800-1000 m au lever du jour mais seulement 0 à -1° en plaine grâce au vent brasseur. On peut ensuite espérer du beau temps à toutes les altitudes. Les températures maximales ne nous offriront pas bien plus de 0 à -2° vers 800-1000 m selon les orientations et protections, 2° en plaine du Forez et 4 ou 5° dans Lyon.

Samedi le ciel devrait se couvrir, l'ambiance pourrait alors être un peu plus froide dans l'après-midi (isotherme 0° vers 500 m voire plus bas). La nuit suivante, quelques brumasseries floconneuses pourront arriver à griser le paysage dominical du réveil.

Pas de réel changement de temps pour dimanche et lundi dans notre tranche 0-1000 m : de la froidure matinale aux alentours de -4 ou -5° et des après-midi laborieuses sans dégel au-dessus de 500-1000 m selon les orientations et disponibilités solaires.

Ensuite nous arrivons à mardi 8 et, si vous vous souvenez de l'édito du 1er janvier, vous vous rappelez de sa dernière phrase laissant planer un gros doute lourd de sens (il y a bien que le doute capable d'être lourd et de planer quand même) pour cette date. Nous pourrions en effet, aux alentours du milieu de semaine prochaine, recevoir un temps plus humide et, à terme, plus froid encore. Bref, plus la peine de tourner autour du pot : la neige pourrait bien débarquer pour de bon (et pour tout le monde ?) d'ici une petite huitaine.

Comme d'habitude, en terme de prévision météo, tout est encore brandigolant à presque une semaine de distance et puis rien ne vous empêche de relire la phrase sous le titre de cette page, ça fait du bien de temps en temps...

mercredi 2 janvier 2019 à 7h.

Il a encore fait très chaud hier au-dessus de 1500 m : +9.9° de maxi à la station du Sancy à 1660 m d'altitude. Ici le mercure n'a pas pu se lever de la journée : 1.1° de mini et 2.2° de maxi.

Comme prévu, le refroidissement est spectaculaire ce matin en montagne, le poste du Sancy susnommé a perdu presque 7 degrés en l'espace d'une heure cette nuit (+3.6° à 1h30, -3.2° à 2h30), il pourrait en perdre 15 entre hier 15h et cet après-midi à la même heure.

Ici à Violay la température n'a pas fluctué d'un demi degré depuis hier 17h, elle entame à présent sa descente en se rapprochant de 0° (quelques fins et rares flocons tombent). N'attendons pas de réchauffement en journée, il fera plus froid de 2 ou 3 degrés en fin d'après-midi vers 18-19h. Le vent de nord-est se renforcera en cours d'après-midi, il accentuera évidemment la sensation de froid. Ne comptons pas sur le soleil pour nous réchauffer quoi que ce soit.

Demain jeudi il fera environ -3° -4° au lever du jour par ici, -2° en plaine. La barrière de non dégel planera au plus haut en journée vers 700-900 m, le vent de nord-est restera sensible ; on pourra toutefois espérer un ciel moins gris qu'aujourd'hui voire même une apparition solaire.

L'ambiance demeurera froide (sans excès) durant toute la fin de semaine. Contrairement à ce que je pensais, le vent de nord ne faiblira pas beaucoup, il entretiendra le froid en montagne mais préservera la plaine de trop fortes gelées. Tablons sur des -3 à -5° nocturnes dans la tranche 700-1000 m et des températures maximales négatives dans les envers au-dessus de 500-800 m. Pas de précipitations.

mardi 1er janvier 2019 à 9h.

Cette fin 2018 amis la pression, 2019 ne la fera pas rapidement retomber. Les 1038 hPa ont encore été dépassés hier à Andrézieux (1039.4 hPa de record horaire le 30 décembre à 11h pour cet épisode débuté à Noël). Nous serons encore écrasés par plus de 1035 hPa jusqu'à vendredi.

Le brouillard de cette nuit a donné 4 ultimes dixièmes de millimètres à 2018 ; en ce qui concerne la pluviométrie (mais aussi les températures maximales), la fin d'une année météorologique A se situe 1er janvier à 6h TU de l'année A+1. Le total officiel pour 2018 est donc ici de 1112.0 mm soit la 3ème année la plus arrosée depuis au moins celle de 1994.

Ce matin il faut monter presque au sommet des monts du Forez pour voir la lumière, la webcam située à 1460 m d'altitude sur les pistes de Chalmazel montre un joli temps ensoleillé mais aussi un stratus très proche.

Aujourd'hui le temps gris et frais l'emportera, notre température maximale ne dépassera l'actuelle que de 1 ou 2 degrés.

Refroidissement important cette nuit. La montagne qui, si on excepte l'heure de petit gel de Noël, n'a pas vécu une minute de température négative depuis le 20 décembre de l'année dernière, aura perdu en 24h une bonne douzaine de degrés (il fait encore +7° actuellement à 1660 m dans le Sancy...). Sur nos modestes montagnes, le refroidissement sera beaucoup moins spectaculaire vu qu'il y fait déjà frais. Tablons toutefois, ici, sur une température au voisinage de 0° demain matin et qui ne progressera pas en journée ; nous tomberons dans le vrai gel vers 17h. Quelques bruines floconneuses sont vaguement envisageables avec l'arrivée de l'air froid.

Les journées de jeudi, vendredi, samedi se ressembleront toutes : du bon froid la nuit (vers -5°) et des après-midi possiblement ensoleillées mais encore largement gélives en versant nord dès 400-500 m d'altitude.

Rien de bien différent (peut-être un peu moins froid ?) de dimanche à lundi.

On va ensuite émettre un avis de surveillance pour le voisinage du 8-9 janvier... Vous vous doutez bien qu'à cette échéance rien n'est encore acté... mais... mais...