Quelques chiffres à propos du passage de la tempête des 27 et 28 décembre 1999

sur le département de la Loire.

 

 

Retour au sommaire principal

Retour au résumé de l'année 1999

Retour au sommaire climatologie Loire et Rhône

 

Les vitesses de vent de cette fin décembre 1999.

Valeurs instantanées mesurées par les stations automatiques de METEO FRANCE.

Neulise (540 m) commune située sur le seuil du Forez, station à proximité de la RN 82. Rafale de 140 km/h.

Villerest, commune proche de Roanne à proximité du barrage sur la Loire : 137 km/h.

Cellieu sur les contreforts sud des Monts du Lyonnais, entre Saint Chamond et Rive-de-Gier : 133 km/h.

Bessey, à coté de Lupé, St Pierre-de-Boeuf, sur le piémont sud du massif du Pilat : 169 km/h.

Le centre départemental METEO FRANCE de St Etienne Bouthéon ne relève "que" 97 km/h.

Dans les monts du Forez, au col de la Loge (1250 m), l'anémomètre indiquait 130 km/h lors du passage de la première tempête (celle qui a principalement affecté le nord du pays), ensuite la station n'a plus été joignable.

Dans le massif du Pilat, au Crêt de l'Oeillon (1370 m), une rafale a été mesurée à 184 km/h.

Dans le département limitrophe du Puy-de-Dôme, Clermont-Ferrand pulvérise le record de la période 1961-1990 : 158 km/h.

 

Si on remonte dans le temps à la recherche de semblables valeurs, on trouve :

Septembre 1992 : les 21 et 22, la station de St Etienne la Dame Blanche (anémomètre placé au sommet d'une tour, à 670 m d'altitude) enregistre 133 km/h.

Janvier 1990 : le 28, 144 km/h à St Etienne Bouthéon ce qui constitue le record absolu de cette station depuis au moins 1949.

Octobre 1987 : les 15 et 16, 148 km/h à St Etienne la Dame Blanche, 126 km/h à Lyon Bron, 101 km/h à St Etienne Bouthéon.

Novembre 1982 : le 8, 115 km/h à St Etienne Bouthéon, 112 km/h à Mâcon, 130 km/h le 7 à Clermont-Ferrand, 170 km/h à St Etienne la Dame Blanche.

Août 1960 : le 27, 137 km/h à St Etienne Bouthéon, cette valeur étant sans doute mesurée sous un orage (à vérifierů).

Janvier 1949 : le premier, 162 km/h à Lyon Bron.

Et, dans les temps immémoriaux :

151 km/h à St Genis Laval (15 km au sud de Lyon) les 22/01/1914 ; 20/07/1897 ; 13/11/1891 ; 26/03/1889.

Toujours à St Genis Laval, 173 km/h le 11 mars 1884.

 

Comparaison.

L'événement le plus proche de celui que nous venons de vivre est sans doute la tempête de novembre 1982, (elle avait décimé des milliers d'hectares de forêt, principalement en Haut Forez, Bois Noirs, Madeleine, Puy-de-Dôme) ; elle avait sans doute causé moins de dégâts en plaine que la dernière.

A l'époque (en 1982) le nombre d'anémomètres en service sur le département était de loin inférieur à l'actuel, ce qui rend les comparaisons difficiles ; d'autant plus que ces tempêtes à grand rayon d'action engendrent beaucoup de petits tourbillons très violents de quelques km de rayon.

Ces quelques chiffres montrent tout de même que de pareilles tempêtes ne sont pas si rares (170 km/h sur St Etienne en 1982, 162 km/h à Lyon en 1949, 173 km/h à St Genis en 1884) ça fait combien au crêt de l'Oeillon ?

 

 

 

M. Gagnard